La bande des 2m est-elle menacée?

Un certain nombre d’informations circulent ; les radioamateurs perdraient le statut de primaire sur la bande des 2m. Nous avons évidemment tous été épouvantés. Il est important de remettre toutes ces informations en perspective.   Il faut tout d’abord savoir que la – World Radio Conference – WRC a lieu environ tous les quatre ans. La prochaine WRC se tiendra au mois de novembre 2019 en Egypte. L’ordre du jour de la conférence suivante WRC 2023 est déjà en discussion.

Pour la prochaine WRC19, la France a déposé une proposition par laquelle, elle demande de mettre à l’ordre du jour de la WRC 2023 une nouvelle attribution pour le service «non safety Aeronautical». Les fréquences de 108-137 MHz et 138-144 MHz sont attribuées au domaine «Aeronautical». A partir de 150 MHz jusqu’à env.174 MHz ces fréquences sont attribuées au service «Mobile, exept Aeronautical». C’est là que la France souhaite supprimer les termes «…exept Aeronautical» et en plus obtenir quelques bandes de fréquences supplémentaires. Pourquoi pas.

Dans cette même motion, il est également proposé que le service «Aeronautical» obtienne le statut de primaire dans la bande de 144 à 146 MHz, sans que l’usage pour les services existants (c’est à dire, nous radioamateurs) en soit réduit. En cas d’acceptation de cette motion, l’OFCOM aurait le temps jusqu’à la WRC 2023, pour analyser les effets de cet usage commun. Une décision n’interviendra toutefois pas avant 2023.

Ceci est naturellement pour nous, radioamateurs, une vrai menace, nous voyons difficilement comment, avec ses stations 2m puissantes destinées aux liaisons DX, des stations pour l’EME ou des  contests le service radioamateur pourrait cohabiter avec le service «Aeronautical» sans que cela entraîne des restrictions pour l’exploitation. Le 10 juillet 2018, l’USKA a adressé un courrier officiel à l’OFCOM pour exprimer notre position et nos préoccupations quant à l’usage de la bande des 2m ainsi que nos propositions pour la WRC 19.

Le responsable de la planification des fréquences de l’OFCOM a réagi très rapidement et nous a assuré qu’il ne s’agissait pas de retirer l’usage primaire aux radioamateurs. Il s’agit d’étudier la possibilité d’un éventuel statut «Co-primaire» pour les deux services.

Notre préoccupation est naturellement de conserver nos droits pour un usage exclusif de la bande des 2m. Nous mettrons tout en œuvre pour réfuter ce statut «Co-primaire», raison pour laquelle nous sommes en étroit contact avec le DARC et le ÖVSV.

Il est important de garder la tête froide et de bien analyser la situation avant d’entreprendre d’autres démarches. Des initiatives individuelles d’OM’s auprès de l’OFCOM n’apportent rien mais sont contre-productives. Nous pouvons aussi faire en sorte que la bande des 2m soit intensivement utilisée et de ne pas faire état de querelles personnelles sur les bandes ou de les colporter sur les relais comme cela a souvent été le cas par le passé. De tels comportements ne peuvent que conforter l’OFCOM dans son appréciation que les radioamateurs n’utilisent pas la bande des 2m pour un trafic sérieux.

En plus du thème 2m, la lettre adressée à l’OFCOM en mentionne d’autres qui concernent les radioamateurs et qui seront à l’ordre du jour de la WRC 19

  • Bande des 6m: Nos autorisations pour l’usage de cette bande ne reposent que sur une attribution nationale. Lors de la WRC il sera question d’intégrer toute la région 1 de l’UIT au plan de bande de l’UIT R1. Dans les Régions 2 et 3 la bande des 6m est déjà attribuée aux radioamateurs depuis longtemps.
  • Le développement de la 5G nécessite de nouvelles fréquences. Nous souhaitons empêcher que la bande de fréquences de 47.0 à 47.2 GHz, attribuée au service radioamateur avec le statut primaire soit également affectée.
  • Autre point à l’ordre du jour de la WRC 19 est la discussion relative au «Wireless Access Systems» de 5150 à 5925 MHz. Une portion de bande de 5650 à 5850 MHZ, est utilisée pour le HamNet. Il s’agit là d’assurer que le statut actuel de secondaire soit conservé et qu’il soit possible de poursuivre le développement de HamNet.
  • Autre sujet de préoccupation le «Wireless Power Transmission WPT» ; l’industrie aimerait introduire des dispositifs destinés à la transmission d’énergie sans câbles pour recharger les batteries de véhicules électriques. Il est à craindre que ce genre de dispositifs n’engendre passablement de rayonnements perturbateurs. Une suppression importante des rayonnements parasites et leurs harmoniques est dans l’intérêt de tous les services radioélectriques. Les radioamateurs se verraient tout particulièrement concernés dans les bandes inférieures de 160m et 80m, si les limites inférieures n’étaient pas assez sévères.

D’entente avec l’IARU et les associations de radioamateurs des pays voisins, l’USKA suit de près l’évolution. Nous ferons tout le possible afin que les fréquences attribuées au service radioamateur actuellement soient préservées voire étendues, par exemple l’attribution de la bande des 6m de 50.0 à 50.5 MHz avec le statut primaire.

Nous informerons nos membres dès que nous disposerons de nouvelles informations sur ce thème.

Vy 73’ de Bernard Wehrli, HB9ALH

Dicastères OFCOM et Antennes de l’USKA

Der Beitrag La bande des 2m est-elle menacée? erschien zuerst auf USKA.ch.

Ist das 2m-Band bedroht?

Zurzeit kursieren verschiedene Meldungen, dass den Funkamateuren die primäre Nutzung des 2m-Bandes weggenommen werden soll. Das hat uns natürlich alle aufgeschreckt. Aber es gilt, die Information zuerst in den richtigen Zusammenhang zu stellen. Man muss zunächst wissen, dass die World Radio Conference WRC ungefähr alle vier Jahre stattfindet. An der kommenden WRC im November 2019 in Ägypten wird bereits auch schon die Traktandenliste für die darauf­folgende WRC 2023 diskutiert werden.

Von Frankreich wurde nun für die kommende WRC 19 ein Antrag/Proposal eingereicht, wonach an der folgenden WRC 2023 ein Agenda-Punkt betreffend einer Neuzuteilung von Frequenzen für den Dienst «non safety Aeronautical» aufgenommen werden soll. Heute sind die Frequenzen von 108-137 MHz und 138-144 MHz dem Bereich «Aeronautical» zugeordnet. Ab 150 MHz bis ca. 174 MHz sind die Frequenzen dem Dienst «Mobile, exept Aeronautical» zugewiesen. Hier möchten die Franzosen den Ausschluss «…exept Aeronautical» aufheben und noch ein paar zusätzliche Frequenzbänder zugeteilt erhalten. Soweit so gut.

Im gleichen Antrag wird auch vorgeschlagen, dass dem Dienst «Aeronautical» das Band von 144- 146 MHz zur primären Nutzung zugeteilt werden soll, ohne dass dabei die Nutzung durch die bestehenden Dienste (gemeint sind also wir Funkamateure) eingeschränkt würde. Bei Annahme dieses Vorschlages hätte dann das BAKOM bis zur WRC 2023 Zeit, die Auswirkungen dieser gemeinsamen Nutzung zu analysieren. Ein Entscheid wegen des 2m-Bandes kommt also nicht vor 2023.

Für uns Funkamateure ist dieser Antrag natürlich eine echte Bedrohung, denn wir sehen nicht wie der Amateurfunkdienst mit seinen vielen leistungsfähigen 2m-Stationen für DX-Verbindungen, Contests oder EME und der Dienst «Aeronautical» sich auf diesem Band nebeneinander vertragen könnten, ohne dass es zu Betriebseinschränkungen kommt. Die USKA hat deshalb dem BAKOM am 10. Juli 2019 einen offiziellen Brief mit unserem Standpunkt und unseren Bedenken betreffend dem 2m-Band, sowie weitere Begehren in Zusammenhang mit der WRC 19, zugestellt.

Der Leiter der Sektion Frequenz-Planung des BAKOM hat auch rasch reagiert und versichert, dass es nicht darum gehe, den Funkamateuren die primäre Nutzung zu entziehen. Es könnte aber eine mögliche sog. «ko-primäre» Nutzung zwischen beiden Diensten geprüft werden.

Unser Bestreben ist es natürlich, die alleinigen Nutzungsrechte des 2m-Bands zu bewahren, und wir werden alles daran setzen, um eine solche «ko-primäre» Nutzung abzuwenden.  Wir sind deswegen auch in engem Kontakt mit dem DARC und dem ÖVSV.

Es ist jedoch wichtig, jetzt Ruhe zu bewahren und die weiteren Demarchen gut überlegt anzugehen. Insbesondere sind nicht abgesprochene Einzelinitiativen von OM’s mit dem BAKOM nicht zielführend, sondern kontraproduktiv. Was wir auch tun können ist, dafür zu sorgen, dass das 2m-Band rege benutzt wird, und dass keine persönlichen Fehden auf den Bändern und den Relais ausgetragen werden, wie das in der Vergangenheit öfters der Fall war. Solche Störmanöver würden das BAKOM nur in ihrer Haltung bestätigen, dass die Funkamateure das 2m-Band nicht für ernsthaften Funkbetrieb benutzen.

Nebst dem 2m-Thema gibt es auch noch ein paar andere Themen an der WRC 19, die uns Funkamateure betreffen, und die im Brief an das BAKOM aufgeführt sind:

  • 6m-Band: Bis jetzt basierte unsere Betriebserlaubnis nur aufgrund einer nationalen Zuteilung. An der WRC soll nun für die gesamte ITU Region 1 das 6m Band in den Frequenzplan der ITU Region-1 aufgenommen werden. In den ITU-Regionen-2 und -3 ist das 6m-Band seit längerem bereits den Funkamateuren zugeteilt.
  • Der 5G-Ausbau verlangt nach neuen Frequenzen. Wir möchten verhindern, dass das Band von 47.0 bis 47.2 GHz, das uns ebenfalls zur primären Nutzung zugeteilt ist, deswegen angetastet wird.
  • Ein weiterer Punkt auf der Agenda der WRC 19 ist die Diskussion bezüglich Wireless Access Systems von 5150 bis 5925 MHz. Dazwischen liegt auch das Amateurfunkband von 5650 bis 5850 MHZ, das von uns vor allem für das HamNet verwendet wird. Hier gilt es sicher zu stellen, dass am aktuellen Status der sekundären Nutzung nichts geändert wird, und dass wir unser HamNet weiter ausbauen können.
  • Auch die sog. «Wireless Power Transmission WPT», wird zu reden geben. Die Industrie möchte Vorrichtungen einführen, mit denen die Energieübertragung zum Aufladen von Elektroautos ohne Kabel möglich ist. Es ist aber zu befürchten, dass solche Vorrichtungen zu beträchtlichen Störstrahlungen führen werden. Eine strengere Unterdrückung von Störstrahlungen und Harmonischen ist im Interesse aller Funkdienste. Wir Funkamateure könnten mit unseren langwelligen Bändern 160m und 80m jedoch am ehesten davon betroffenen sein, wenn die Grenzwerte nicht tief genug angesetzt werden.

Die USKA verfolgt die laufende Entwicklung sehr genau und wir sind auch in engem Informationsaustausch mit der IARU und den benachbarten Amateurfunk-Vereinen. Wir werden alles daran setzen, dass die uns Funkamateuren aktuell zugeteilten Frequenzen weiterhin erhalten bleiben und eventuell sogar noch weitere neu dazu kommen, wie beispielsweise die primäre Nutzung des 6m-Bandes von 50.0 bis 50.5 MHz.

Sobald wir Neuigkeiten in diesen Themen haben, werden wir unsere Mitglieder wieder darüber informieren.

Vy 73 de Bernard Wehrli, HB9ALH

USKA Ressort BAKOM und Antennen

Der Beitrag Ist das 2m-Band bedroht? erschien zuerst auf USKA.ch.

Les 30 ans de l’IAPC ont été fêté hier à Vich (VD)

Comme de coutume une journée est organisée chaque année à la même période par l’IAPC pour son assemblée générale et présenter les facettes de l’activité radioamateur en lien avec l’association. 46 personnes venues de France et de tout les cantons romands ont fait le déplacement à Vich.

Sur le plan statutaire, l’assemblée générale a permis de renouveler les mandats du comité, faire le bilan de l’année écoulée, les projets futurs et présenter les comptes de l’association. HB9VAB a évoqué l’importance de faire un appel aux dons pour financer les travaux futurs comme le changement des batteries défectueuses et les travaux d’extension du réseau HamNet.
L’IAPC publiera prochainement le PV en détail.

Le repas pris en commun dans un esprit convivial a permis à tous de partager un moment de discussion libre entre tout les participants.

L’après-midi était consacré à des présentations. En général se sont des présentations techniques mais pour une fois, la première ne l’était pas directement: M. Pierre Aubry, Chef de la Division protection de la population du canton de Vaud est venu nous parler de son département et de son souhait d’intégrer les radioamateurs dans le processus d’aide à la population en cas d’événement majeur. Reconnu de son utilité, Monsieur Aubry a évoqué le souhait d’organiser une réunion en commun avec les associations de radioamateurs présentes sur le canton de Vaud affin d’affiner ce que notre communauté peut apporter à la protection de la population du canton. Beaucoup ont profité de poser des questions très pertinentes qui ont été habilement répondues par Monsieur Aubry.

Puis HB9DVA nous a présenté le réseau HamNet tel qu’il est aujourd’hui. Chacun a pu remarquer l’avancement des travaux. Certains ont demandé quelle est l’utilité de ce réseau alors qu’internet existe déjà et qu’un appel aux dons a été demandé par le comité pour le financer. Sans rentrer dans les détails, chaque QSO sur un relais numérique (D-Star, DMR, C4FM ou interconnexion analogique) profite de ce réseau qui comporte des équipements pour transporter la voix ou toute autres données comme du texte, des images ou de la vidéo. Le financement de se réseau communautaire est nécessaire pour permettre cette interconnexion qu’elle soit confinée dans un réseau privé ou directement connecté à internet. Les radio-clubs qui disposent d’un local comme HB9G et HB9MM disposent déjà d’un accès au HamNet mis en place conjointement avec l’IAPC. Il leur permet d’y accéder et également sortir sur internet. D’autres groupes d’activité peuvent s’y connecter à condition que chaque groupe ou radio-club finance sa propre part pour se raccorder au réseau. L’avantage de cette méthode d’accès a été expliquée c’est en partie économique par rapport à un réseau en 4G. Son coût d’investissement est réparti sur la longévité de son utilisation, ce qui revient meilleur marché que n’importe quel abonnement 4G étalé sur plusieurs années. Le réseau permet aussi aux clubs de fournir des prestations sur ce réseau (Station Remote, SDR, etc.) en disposant des adresses IP fixes, ce qui est illusoire en 4G, aucun opérateur offre cette possibilité. Le réseau privé offre également des avantages liés à la sécurité des équipements connectés par rapport à leur exposition sur internet.
Le HamNet est également utile de façon événementiel, comme des expos radio, démos radio publiques, contests, etc. Pourquoi pas non plus pour de l’aide en cas d’évènements majeurs.


HB9DUG ensuite nous a expliqué comment débuter, écouter et émettre en SSB ou ATV sur le satellite géostationnaire ES’Hail2. Ce satellite commercial a été lancé ressassement pour la couverture TV du prochain Mondial au Qatar. Il dispose d’une charge radioamateur (QO Oscar 100) coordonné par l’Amsat DL. Comment, avec quels équipements et les pièges à éviter ont été abordés. Les absents ont toujours tort, mais pas cette fois ! L’IAPC mettra en ligne sa présentation prochainement.

Faire de de la DATV avec un RPI, le logiciel Portsdown et un LimeSDR,  L’état de la situation présenté par HB9AZN en 2017 a évolué rapidement vers une solution SDR et Pierre-André nous a expliqué ce qui a changé depuis et fort est de constater que ça évolue rapidement avec un peu plus de facilité. C’est win win !

Patrick HB9DVA est revenu à nouveau sur le HamNet pour présenter un projet permettant de se connecter dans la partie privée du HamNet en utilisant un VPN (Virtual Private Network). Pour ceux qui ne sont pas informaticiens, la solution qui a été présentée est composée par un RaspberryPI avec un système préinstallé sur une carte microSD. Le Wifi en hotspot, il suffit alors de le connecter avec un câble réseau à notre routeur internet domestique et le mettre sous tension, il se connecte tout seul au HamNet, en utilisant le réseau wifi du RaspberryPI cela permet d’accéder à tout les services dans réseau HamNet. Pas seulement réservé à la Suisse Romande, c’est prévu même au-delà une fois que l’interconnexion sera pleinement effective avec nos voisins. Pour ceux qui sont plus à l’aise avec l’informatique, il sera possible également d’accéder au HamNet sous la forme d’un logiciel à installer avec un profile de connexion.

Pour terminer les présentations, Michel HB9DUG nous a montré ce qu’est LoRa et propose aux membres hors du comité intéressés à développer le célèbre système d’internet des objets sur l’un de nos sites. Michel a acheté un kit de démarrage qu’il met à disposition pour celui qui souhaite démarrer un projet. On notera que de nombreuses possibilités pour notre activité radioamateur existent comme la transmission de données de télémétrie, météo, localisation, etc.

 

Après la remise de la salle communale de Vich, une vingtaine de participants se sont déplacés à Tartegnin pour le repas du soir. Les 30 ans de l’IAPC ont été dignement fêté au dessert avec un excellent gâteau aux fruits de la passion (radioamateur..) offert par Rodolphe HB9VAB.

Rédaction: HB9HLI pour Radioamateur.ch

 



Information importante:

Es’hail-2: à utiliser uniquement avec l’approbation de l’OFCOM !
OFCOM autorisation spéciale pour Es’hail-2

 

Le packet radio vit ses derniers jours


Si le packet-radio  a été l’origine de la création de l’IAPC il y a 30 ans, ce mode est devenu désuet à un tel point que ces 3 dernières années, il n’y avait quasiment plus personne qui l’utilisait. A quoi bon maintenir un service qui ne sert plus. En revanche le HamNet arrive avec une technologie d’aujourd’hui qui permet des possibilités d’interconnexion à l’infini. Parmi les questions qu’on entend le plus souvent, beaucoup se demandent à quoi cela peut servir vu que tout le monde dispose déjà d’un accès à internet. La réponse se trouve dans cette image, vous pouvez agrandir en cliquant dessus. Et si vous voulez en savoir bien plus, alors c’est par ici.

AG IAPC 2018 – 17 mars dès 9h30 à Vich (VD)

Chers membres et amis l’IAPC,Le comité a le plaisir de vous inviter à l’assemblée générale ordinaire de l’IAPC, le samedi 17 mars 2018 à Vich (VD).L’horaire prévu est actuellement le suivant:

  • 10h00: ouverture-café-croissants
  • 10h30: assemblée générale
  • 11h30: apéro
  • 12h00: repas sur place
  • 14h00: meeting technique (Hamnet, etc.)
  • 17h30: fin

Pour ceux qui souhaiteraient poursuivre les discussions en soirée, un repas est prévu dès 19h.

Ne manquez pas ce rendez-vous !

Plus de détails seront ajoutés sur cette page dès qu’ils seront disponibles.

73 QRO de Michel HB9DUG
Président

DCS033 accessible depuis Hamnet

DCS033 HamnetLe Réflecteur DCS033 est désormais accessible directement depuis Hamnet.
Les relais ou les Hotspot qui utilisent Hamnet pour se connecter sont reconnaissables par le logo dans la colonne « via » du Dashboard
Merci F6CNB, Remi pour la création des liens
L’adresse IP du DCS033 via Hamnet est 44.168.14.81

Cet article DCS033 accessible depuis Hamnet est apparu en premier sur Dstar-France.fr.

Week End des Etoiles au Fort l’Ecluse – 25 & 26 Juillet 2015

Depuis cinq ans, en collaboration avec la CCPG, « ORION », le club d’astronomie du pays de Gex, organise le week-end des étoiles sur le site du Fort l’Ecluse.

Le week-end des étoiles aura lieu sur le site du Fort l’Ecluse :

· samedi 25 juillet de 10h00 à 24h00
· dimanche 26 juillet de 10h00 à 18h00

Un bref résumé
Plusieurs associations d’astronomie, de radioamateurs et des spécialistes de TV amateurs seront présents sur le site du Fort l’Ecluse. Ce week-end des étoiles permettra aux visiteurs de découvrir l’astronomie grâce à diverses animations proposées par les animateurs et les bénévoles présents sur place :

· Observation du soleil et du ciel nocturne (Société d’Astronomie de Genève (SAG), club d’astronomie du CERN, club de Saint-Claude, Jura, club A3C de Haute-Savoie, club Astro Ain et le club Orion du Pays de Gex)

· Séances de planétarium et de planétaire « Baader de Raymond Sadin » avec récits de la mythologie des constellations http://www.planetarium-itinerant.or…,
Expositions de posters sur l’astronomie et les activités des radioamateurs
Stands d’exposition d’instruments d’astronomie et radio, système solaire, ateliers pour les plus jeunes, stands divers …
Conférences sur l’astronomie avec, pour certaines, la dédicace des ouvrages des conférenciers.
Démonstrations de télécommunication radio et télévision amateur (ATV) et de matériel électronique par les radioamateurs de la région (Suisse HB9G, CERN F6KAR, IAPC et France)
Démonstrations de transmissions en mode Téléphonie, Télégraphie et Modes numériques par l’ADRASEC (Association Départementale des Radioamateurs au service de la Sécurité Civile (01 et 74)) et présentation des activités de l’ADRASEC.
Pour les enfants : Atelier de pliage d’avion en papier au design et aux couleurs de l’ADRASEC et un atelier « découverte et initiation » à la télégraphie.
Chasse aux renards » avec remise de lots pour les petits.
Véhicule radioamateur amateur équipé pour la poursuite de satellites.

Les radioamateurs licenciés mettront à disposition pour cet événement des moyens conséquents en matière de streaming sur Internet (serveur Dailymotion) pour le visionnement en direct et en différé sur l’ensemble du réseau de relais amateurs TV (ATV. Une petite salle de cinéma diffusera le contenu des films sur les activités radioamateurs et l’astronomie.

Le public pourra bénéficier d’une visite du Fort et, pour se détendre, une via ferrata sera à leur disposition dans un cadre superbe.
Boissons et petites restauration sont prévues dans l’enceinte du fort.

Site web : http://www.orion.asso.cc-pays-de-ge…

Nuit des Etoiles

Source: http://www.cc-pays-de-gex.fr/fortlecluse/week-end-des-etoiles-au-fort-l.html

HAMNET par F4EGZ

Dernièrement lors d'une réunion au radio-club de Clermont-Ferrand F5KDC, Cédric F4EGZ a présenté le système HAMNET, réseau Wifi radio amateur utilisant les bandes 2.3 GHz et 5.7 GHz permettant une multitude de connexions ou d’applications à haut débit, sans passer par l'Internet... Son fichier de présentation est visible ligne sous format PPT ici, à noter qu'une partie du document ne concerne