La bande des 2m est-elle menacée?

Un certain nombre d’informations circulent ; les radioamateurs perdraient le statut de primaire sur la bande des 2m. Nous avons évidemment tous été épouvantés. Il est important de remettre toutes ces informations en perspective.   Il faut tout d’abord savoir que la – World Radio Conference – WRC a lieu environ tous les quatre ans. La prochaine WRC se tiendra au mois de novembre 2019 en Egypte. L’ordre du jour de la conférence suivante WRC 2023 est déjà en discussion.

Pour la prochaine WRC19, la France a déposé une proposition par laquelle, elle demande de mettre à l’ordre du jour de la WRC 2023 une nouvelle attribution pour le service «non safety Aeronautical». Les fréquences de 108-137 MHz et 138-144 MHz sont attribuées au domaine «Aeronautical». A partir de 150 MHz jusqu’à env.174 MHz ces fréquences sont attribuées au service «Mobile, exept Aeronautical». C’est là que la France souhaite supprimer les termes «…exept Aeronautical» et en plus obtenir quelques bandes de fréquences supplémentaires. Pourquoi pas.

Dans cette même motion, il est également proposé que le service «Aeronautical» obtienne le statut de primaire dans la bande de 144 à 146 MHz, sans que l’usage pour les services existants (c’est à dire, nous radioamateurs) en soit réduit. En cas d’acceptation de cette motion, l’OFCOM aurait le temps jusqu’à la WRC 2023, pour analyser les effets de cet usage commun. Une décision n’interviendra toutefois pas avant 2023.

Ceci est naturellement pour nous, radioamateurs, une vrai menace, nous voyons difficilement comment, avec ses stations 2m puissantes destinées aux liaisons DX, des stations pour l’EME ou des  contests le service radioamateur pourrait cohabiter avec le service «Aeronautical» sans que cela entraîne des restrictions pour l’exploitation. Le 10 juillet 2018, l’USKA a adressé un courrier officiel à l’OFCOM pour exprimer notre position et nos préoccupations quant à l’usage de la bande des 2m ainsi que nos propositions pour la WRC 19.

Le responsable de la planification des fréquences de l’OFCOM a réagi très rapidement et nous a assuré qu’il ne s’agissait pas de retirer l’usage primaire aux radioamateurs. Il s’agit d’étudier la possibilité d’un éventuel statut «Co-primaire» pour les deux services.

Notre préoccupation est naturellement de conserver nos droits pour un usage exclusif de la bande des 2m. Nous mettrons tout en œuvre pour réfuter ce statut «Co-primaire», raison pour laquelle nous sommes en étroit contact avec le DARC et le ÖVSV.

Il est important de garder la tête froide et de bien analyser la situation avant d’entreprendre d’autres démarches. Des initiatives individuelles d’OM’s auprès de l’OFCOM n’apportent rien mais sont contre-productives. Nous pouvons aussi faire en sorte que la bande des 2m soit intensivement utilisée et de ne pas faire état de querelles personnelles sur les bandes ou de les colporter sur les relais comme cela a souvent été le cas par le passé. De tels comportements ne peuvent que conforter l’OFCOM dans son appréciation que les radioamateurs n’utilisent pas la bande des 2m pour un trafic sérieux.

En plus du thème 2m, la lettre adressée à l’OFCOM en mentionne d’autres qui concernent les radioamateurs et qui seront à l’ordre du jour de la WRC 19

  • Bande des 6m: Nos autorisations pour l’usage de cette bande ne reposent que sur une attribution nationale. Lors de la WRC il sera question d’intégrer toute la région 1 de l’UIT au plan de bande de l’UIT R1. Dans les Régions 2 et 3 la bande des 6m est déjà attribuée aux radioamateurs depuis longtemps.
  • Le développement de la 5G nécessite de nouvelles fréquences. Nous souhaitons empêcher que la bande de fréquences de 47.0 à 47.2 GHz, attribuée au service radioamateur avec le statut primaire soit également affectée.
  • Autre point à l’ordre du jour de la WRC 19 est la discussion relative au «Wireless Access Systems» de 5150 à 5925 MHz. Une portion de bande de 5650 à 5850 MHZ, est utilisée pour le HamNet. Il s’agit là d’assurer que le statut actuel de secondaire soit conservé et qu’il soit possible de poursuivre le développement de HamNet.
  • Autre sujet de préoccupation le «Wireless Power Transmission WPT» ; l’industrie aimerait introduire des dispositifs destinés à la transmission d’énergie sans câbles pour recharger les batteries de véhicules électriques. Il est à craindre que ce genre de dispositifs n’engendre passablement de rayonnements perturbateurs. Une suppression importante des rayonnements parasites et leurs harmoniques est dans l’intérêt de tous les services radioélectriques. Les radioamateurs se verraient tout particulièrement concernés dans les bandes inférieures de 160m et 80m, si les limites inférieures n’étaient pas assez sévères.

D’entente avec l’IARU et les associations de radioamateurs des pays voisins, l’USKA suit de près l’évolution. Nous ferons tout le possible afin que les fréquences attribuées au service radioamateur actuellement soient préservées voire étendues, par exemple l’attribution de la bande des 6m de 50.0 à 50.5 MHz avec le statut primaire.

Nous informerons nos membres dès que nous disposerons de nouvelles informations sur ce thème.

Vy 73’ de Bernard Wehrli, HB9ALH

Dicastères OFCOM et Antennes de l’USKA

Der Beitrag La bande des 2m est-elle menacée? erschien zuerst auf USKA.ch.

Ist das 2m-Band bedroht?

Zurzeit kursieren verschiedene Meldungen, dass den Funkamateuren die primäre Nutzung des 2m-Bandes weggenommen werden soll. Das hat uns natürlich alle aufgeschreckt. Aber es gilt, die Information zuerst in den richtigen Zusammenhang zu stellen. Man muss zunächst wissen, dass die World Radio Conference WRC ungefähr alle vier Jahre stattfindet. An der kommenden WRC im November 2019 in Ägypten wird bereits auch schon die Traktandenliste für die darauf­folgende WRC 2023 diskutiert werden.

Von Frankreich wurde nun für die kommende WRC 19 ein Antrag/Proposal eingereicht, wonach an der folgenden WRC 2023 ein Agenda-Punkt betreffend einer Neuzuteilung von Frequenzen für den Dienst «non safety Aeronautical» aufgenommen werden soll. Heute sind die Frequenzen von 108-137 MHz und 138-144 MHz dem Bereich «Aeronautical» zugeordnet. Ab 150 MHz bis ca. 174 MHz sind die Frequenzen dem Dienst «Mobile, exept Aeronautical» zugewiesen. Hier möchten die Franzosen den Ausschluss «…exept Aeronautical» aufheben und noch ein paar zusätzliche Frequenzbänder zugeteilt erhalten. Soweit so gut.

Im gleichen Antrag wird auch vorgeschlagen, dass dem Dienst «Aeronautical» das Band von 144- 146 MHz zur primären Nutzung zugeteilt werden soll, ohne dass dabei die Nutzung durch die bestehenden Dienste (gemeint sind also wir Funkamateure) eingeschränkt würde. Bei Annahme dieses Vorschlages hätte dann das BAKOM bis zur WRC 2023 Zeit, die Auswirkungen dieser gemeinsamen Nutzung zu analysieren. Ein Entscheid wegen des 2m-Bandes kommt also nicht vor 2023.

Für uns Funkamateure ist dieser Antrag natürlich eine echte Bedrohung, denn wir sehen nicht wie der Amateurfunkdienst mit seinen vielen leistungsfähigen 2m-Stationen für DX-Verbindungen, Contests oder EME und der Dienst «Aeronautical» sich auf diesem Band nebeneinander vertragen könnten, ohne dass es zu Betriebseinschränkungen kommt. Die USKA hat deshalb dem BAKOM am 10. Juli 2019 einen offiziellen Brief mit unserem Standpunkt und unseren Bedenken betreffend dem 2m-Band, sowie weitere Begehren in Zusammenhang mit der WRC 19, zugestellt.

Der Leiter der Sektion Frequenz-Planung des BAKOM hat auch rasch reagiert und versichert, dass es nicht darum gehe, den Funkamateuren die primäre Nutzung zu entziehen. Es könnte aber eine mögliche sog. «ko-primäre» Nutzung zwischen beiden Diensten geprüft werden.

Unser Bestreben ist es natürlich, die alleinigen Nutzungsrechte des 2m-Bands zu bewahren, und wir werden alles daran setzen, um eine solche «ko-primäre» Nutzung abzuwenden.  Wir sind deswegen auch in engem Kontakt mit dem DARC und dem ÖVSV.

Es ist jedoch wichtig, jetzt Ruhe zu bewahren und die weiteren Demarchen gut überlegt anzugehen. Insbesondere sind nicht abgesprochene Einzelinitiativen von OM’s mit dem BAKOM nicht zielführend, sondern kontraproduktiv. Was wir auch tun können ist, dafür zu sorgen, dass das 2m-Band rege benutzt wird, und dass keine persönlichen Fehden auf den Bändern und den Relais ausgetragen werden, wie das in der Vergangenheit öfters der Fall war. Solche Störmanöver würden das BAKOM nur in ihrer Haltung bestätigen, dass die Funkamateure das 2m-Band nicht für ernsthaften Funkbetrieb benutzen.

Nebst dem 2m-Thema gibt es auch noch ein paar andere Themen an der WRC 19, die uns Funkamateure betreffen, und die im Brief an das BAKOM aufgeführt sind:

  • 6m-Band: Bis jetzt basierte unsere Betriebserlaubnis nur aufgrund einer nationalen Zuteilung. An der WRC soll nun für die gesamte ITU Region 1 das 6m Band in den Frequenzplan der ITU Region-1 aufgenommen werden. In den ITU-Regionen-2 und -3 ist das 6m-Band seit längerem bereits den Funkamateuren zugeteilt.
  • Der 5G-Ausbau verlangt nach neuen Frequenzen. Wir möchten verhindern, dass das Band von 47.0 bis 47.2 GHz, das uns ebenfalls zur primären Nutzung zugeteilt ist, deswegen angetastet wird.
  • Ein weiterer Punkt auf der Agenda der WRC 19 ist die Diskussion bezüglich Wireless Access Systems von 5150 bis 5925 MHz. Dazwischen liegt auch das Amateurfunkband von 5650 bis 5850 MHZ, das von uns vor allem für das HamNet verwendet wird. Hier gilt es sicher zu stellen, dass am aktuellen Status der sekundären Nutzung nichts geändert wird, und dass wir unser HamNet weiter ausbauen können.
  • Auch die sog. «Wireless Power Transmission WPT», wird zu reden geben. Die Industrie möchte Vorrichtungen einführen, mit denen die Energieübertragung zum Aufladen von Elektroautos ohne Kabel möglich ist. Es ist aber zu befürchten, dass solche Vorrichtungen zu beträchtlichen Störstrahlungen führen werden. Eine strengere Unterdrückung von Störstrahlungen und Harmonischen ist im Interesse aller Funkdienste. Wir Funkamateure könnten mit unseren langwelligen Bändern 160m und 80m jedoch am ehesten davon betroffenen sein, wenn die Grenzwerte nicht tief genug angesetzt werden.

Die USKA verfolgt die laufende Entwicklung sehr genau und wir sind auch in engem Informationsaustausch mit der IARU und den benachbarten Amateurfunk-Vereinen. Wir werden alles daran setzen, dass die uns Funkamateuren aktuell zugeteilten Frequenzen weiterhin erhalten bleiben und eventuell sogar noch weitere neu dazu kommen, wie beispielsweise die primäre Nutzung des 6m-Bandes von 50.0 bis 50.5 MHz.

Sobald wir Neuigkeiten in diesen Themen haben, werden wir unsere Mitglieder wieder darüber informieren.

Vy 73 de Bernard Wehrli, HB9ALH

USKA Ressort BAKOM und Antennen

Der Beitrag Ist das 2m-Band bedroht? erschien zuerst auf USKA.ch.

Concours et essai de compatibilité bande 50 MHz 13 juin 2019

Cette année a lieu la Conférence mondiale des radiocommunications de l’UIT (CMR-19) , une importante motion à l’ordre du jour vise à étendre l’accès à 50 MHz dans la région 1 (Europe, Afrique et Russie asiatique). Une des administrations nationales des télécommunications qui soutiennent activement la proposition est la République tchèque, mais d’autres administrations y sont moins favorables dont la France.

Afin de collecter des informations sur l’activité de la bande et aussi de démontrer que les amateurs peuvent coexister avec d’autres utilisateurs de cette bande , y compris l’armée, l’IARU soutient un essai de compatibilité réel à la mi-juin. L’événement est organisé par association tchèque des radioamateurs , en collaboration l’autorité de régulation tchèque . A l’occasion d’un concours spécial organisé mi-juin : le gouvernement et les utilisateurs professionnels surveilleront (et certains émettront également), il est donc important que nous démontrions une participation aussi importante que possible .Si vous entendiez des stations non amateurs durant ce concours, assurez-vous que vous ne leur causez aucune interférence.

Tous les détails de l’événement peuvent être trouvés ici

Les éléments essentiels de ce concours sont :
Date: Jeudi 13 juin 2019
Horaires: de 07h30 à 09h00 UTC et de 11h00 à 12h30 UTC.

Il est souhaitable qu’il y ait le plus d’activité possible sur la bande 6m pendant ces deux périodes, en respectant si possible la limite de puissance de 25 W ERP. Peu importe que la bande soit ouverte ou non, il est important de trafiquer dans tous les modes SSB, CW, Digital ou les trois. Il n’est pas obligatoire de soumettre un log a ce concours bien que cela sera apprécié, mais l’IARU souhaiterait que le plus grand nombre possible de journaux de trafic dans cette période (concours ou non) soit soumis avant le 15 juin, afin de constituer des preuves solides pouvant être utilisées lors des réunions préparatoires . .

C’est une opportunité d’aider la communauté des 50 MHz en Europe et au-delà , et de défendre la proposition d’extension soumise a la CMR .Nous espérons vous contacter nombreux lors de cet événement.

Origine et traduction:
Le groupe IARU- REF France

Retour à la station pour…

…pour faire un peu de nettoyage ! et accessoirement faire quelques QSO. Du nettoyage, surtout dans mon log:

Upload de 3 ans de QSO dans LoTW (si-si, j’ai presque honte…).

Upload de 9 ans de QSO dans E-QSL, là j’ai moins honte car j’étais à 2 doigts d’abandonner ce système tant l’interface web est lente et désuète…  mais voilà, il y a le support de E-QSL dans CQRlog (Linux) et cela simplifie grandement cette tâche !
Je devrais maintenant pouvoir envoyer mes QSO dans ces 2 systèmes en ligne plus régulièrement.

Dom.

17 mars, tempête géomagnétique sans précédent

K_2015-03-18_21h02Une tempête géomagnétique sévère est en cours depuis hier, la plus importante de l’actuel cycle solaire 24. Ces effets naturels sont nombreux. Si ce phénomène est très apprécié par les scrutateurs du ciel et les radioamateurs, il en est moins pour les astronautes à bord de la station spatiale internationale ISS ou les satellites de télécommunication. C’est la raison pour laquelle la Nasa dispose d’un service dédié aux activité du soleil. La tempête est le produit d’une importante explosion solaire et les rayonnements dans l’espace peut être dévastateur pour tout appareil électrique et le corps humain. Sur terre, nous sommes protégés par notre atmosphère, mais il y a quelques années certaines tempêtes géomagnétiques ont provoqué la destruction de gros transformateurs électriques. Autre effet de ces tempêtes, se sont la formation de couleurs dans le ciel appelé aurores boréales. Ce phénomène est très souvent visible sur les deux pôles de la terre. La nuit on peut observer des zones souvent vertes qui se déplacent dans le ciel. La tempête géomagnétique de la nuit passée a permis une formation d’aurores boréales jusqu’à nos latitudes. Ce phénomène a notamment pu être observé en France dans le nord du pays. Pour les radioamateurs, ce phénomène permet d’utiliser les aurores boréales comme réflecteur permettant de faire des contacts qui peuvent aller au delà de 1000 Km. On appelle ça « aurora ». La particularité est que les aurores boréales sont très instables et provoquent de multiples effets Doppler rendant la voix totalement incompréhensible. Pour cela la télégraphie (morse) est la meilleure solution, mais au lieu d’entendre un son clair comme on a l’habitude, la réflexion du signal sur les aurores boréales rendra un son aussi horrible que celui d’un bout de métal traîné sur le sol. Démonstration de Jérôme F8GGD ici. Cela est possible dans les bandes radioamateur entre 50 et 432 MHz.

Quand une tempête géomagnétique se produit, les radioamateurs constatent d’autres effets sur la propagation des ondes courtes, c’est le silence appelé black out principalement sur ondes courtes entre 7 et 30 MHz.

Twitter_2015-03-18_21

C’est grâce à l’activité du soleil que les ondes courtes peuvent se propager tout autour de la terre en utilisant différentes couches ionisées. Ces couches sont perturbées pendant les tempêtes solaires et ne permettent plus la réflexion des ondes. On remarque aussi une nette augmentation du bruit solaire par un souffle large bande.

Twitter est une bonne source d’information avec beaucoup de photos d’observation du ciel. Pour terminer, une des plus belle photo trouvée sur le réseau social:
CAWy6ZwUMAAD60P

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Si vous êtes intéressés, voici quelques liens pour en savoir plus:

http://spaceweather.tv
http://fr.wikipedia.org/wiki/Aurore_polaire
http://hfradio.org/aurora.html
http://www.spaceweather.com
http://services.swpc.noaa.gov/images/aurora-forecast-northern-hemisphere.png
https://www.iap-kborn.de/fileadmin/user_upload/MAIN-abteilung/optik/Instrumente/camera/RUG/latest.jpg

Ordinateur embarqué Radxa Rock 2 avec CPU RK3288 quadri-core à 1,8GHz

Je vous avais déjà parlé de la carte Radxa Rock, reprenant l’idée originale du Raspberry Pi mais avec un micro-processeur RockChip RK3188 bien plus puissant à quatre coeurs Cortex-A9. Les premiers prototypes de son successeur sont arrivés et sont très…

En vacances, construction d’une base de mat d’antenne…

Pieds d'antenneÉtant en vacances et ayant envie de profiter de la grande surface environnante pour pouvoir faire quelques essais d’antennes, il me fallait trouver une solution pour installer différentes antennes sur un support déplaçable. La solution était de fabriquer ce support avec les moyens du bord. Il a suffit d’un vieux pneu récupéré dans un garage, un peu de béton et un élément de mat de télévision que l’on trouve partout dans les magasins de bricolage. Après un jour de séchage, c’est opérationnel avec une antenne tonna 5 éléments 6 mètres.
A cet endroit, je n’ai pas de raccordement électrique et pour avoir le plus d’autonomie, j’utilise 2 batteries 12V 12Ah (batteries d’onduleurs) dont une est rechargée avec un petit panneau solaire de 7W.
Pour revenir au pieds d’antenne, j’aimerais bien essayer avec un mat plus grand avec une Hexbeam portable comme celle proposée par Foldingantennas. Affaire à suivre :-)

Je me suis bien amusé aussi de faire cette petite vidéo:

Bonne propagation VHF pour ce week-end ?

hb9ww_iaru_2007_vhf_hb9hliJ’entends des signaux inhabituels en VHF. La météo est tout-à-fait propice à des ouvertures troposphériques. Ce phénomène arrive souvent à cette saison quand il fait beau et doux en montagne, comme c’était le cas aujourd’hui et pour ces prochains jours. On appelle ça des inversions de températures. Ce weekend, ça tombe plutôt bien vu qu’il y a un contest VHF-UHF-SHF. C’est souvent à ce moment-là qu’il est plus facile de contacter des stations situés à des endroits inhabituels. Si encore en plus la propagation est bonne, cela promet de faire d’autant plus de ces stations, qui selon l’intensité du phénomène de propagation, peut permettre de belles distances. Alors, n’hésitons pas à surveiller les bandes VHF-UHF-SHF ce weekend, il pourrait bien y avoir quelques surprises…   …et les participants au contest peuvent se réjouir, peut-être qu’ils seront récompensés pour leur sortie dans le froid nocturne et la neige ?

DX expédition TO2D St-Barthelemy sur le départ

HB9EOU et HB9CVC sont sur le départ pour St-Barthélémy où ils seront actifs avec l’indicatif TO2D sur ondes courtes et sur 50 MHz. L’activité radio est prévue du 22 juillet au 4 août en SSB et digital. Le site web de TO2D donnera toutes les informations sur le déroulement de l’expédition.

Quelques soucis avec cqrlog 1.4.1 ?

Vous avez fait la mis à jour 1.4.1 de cqrlog avec une version de Ubuntu inférieur à la 12.04 et vous ne pouvez plus entrer dans le menu de configuration ?

La raison de ce problème c’est que les bibliothèques de développement ont changé et la compilation avec ces bibliothèques provoquent cette erreur avec les Ubuntu 10.x et 11.x. Pour y remédier, il suffira de réinstaller une version compilée pour ce cas de figure. L’explication se trouve ici à la fin de l’article. Un package de remplacement est disponible à télécharger et à exécuter qui remplacera la version défectueuse..

Par contre si vous avez installé Ubuntu 12.04 et utilisé la version de cqrlog fournie avec Ubuntu, vous aurez la version 1.3.1 de Cqrlog. Pour bénéficier des dernières versions mises à jour automatiquement, il suffira d’ajouter le PPA de Cqrlog:

sudo add-apt-repository ppa:ok2cqr/ppa
sudo apt-get update

Plus d’info ici.

C’est parti pour les ouvertures « Sporadique E »

Les ouvertures « Sporadique E » sont de retour en ce début mai. Pas seulement sur 50 mais aussi sur 144 MHz. Pour l’instant assez timide ici en Suisse, mais c’est à surveiller. Pour ceux qui comme moi travaillent la journée, il reste peu de temps et les systèmes d’alertes par e-mail sont d’une utilité incontournable. Ici (voir photo) la carte de VHF-DX-NET est un outil redoutable pour connaître rapidement l’état de la propagation VHF.

Un printemps décevant. J’espérais mieux ce printemps pour les ouvertures en F2 ou TEP, mais c’est autour de la méditerranée que cela a été propice, mais hors-mi des signaux au raz du bruit, rien a été reçu dans ces modes de propagation sur nos montagnes du jura suisse… Peut-être des surprises en sporadique E multi-bonds ?

125 ans de Le Corbusier, HE5LC en activité

Pour les 125 ans de l’architecte urbaniste Le Corbusier, La section USKA Montagnes Neuchâteloises active l’indicatif HE5LC jusqu’à la fin de l’année. De passage à la station ce dimanche, voici Ludo HB9EOU en QSO sur 20m. Pour l’instant, l’activité est techniquement réduite, mais une Steppir est en cours d’installation et l’activité ne restera pas sur les bandes HF, mais sera aussi sur 6 et 2 mètres.

Les 28 et 29 avril, l’indicatf HE5LC sera aussi utilisé pendant le concours Helvetia depuis La Grébille au dessus de La Chaux-de-Fonds. Les deux sections USKA neuchâteloises participeront ensemble à ce concours, unissant ainsi bras et opérateurs.

Pour ma part, j’ai effectué mes premiers QSO sous HE5LC cet aprés-midi sur 20 et 40 mètres.

Photo: Ludo à la station HE5LC

Plus d’information: QRZ.COM  -  Le Corbusier 125e  -  USKA SEMONE

QSL via HB9LC