Conférence générale de l’IARU région 1

Initialement prévue à Novi Sad, en Serbie, la conférence s’est déroulée en téléconférence du 11 au 16 octobre 2020. Profitant de l’accès en ligne, plus de 200 délégués et observateurs se sont inscrits dans près de 50 sociétés nationales. La représentation française était constituée de Philippe F6ETI, Jacques F6BEE et Jean-Louis F5DJL, assisté de F4GKR […]

Pourquoi les radioamateurs sont appelés « HAMS » ?

Au téléphone avec Rodolphe HB9VAB, nous avons bavardé autour de l’origine du nom de notre hobby.

Le radioamateur en français, avec le mot « amateur » donne peut-être une image décalée de notre activité. On peut dire « tu travailles comme un amateur » pour dire à celui qui a fait ce travail qu’il l’a fait comme un pied. On peut aussi parler d’amateur dans le sans de l’exercice d’une activité de façon non professionnelle, c’est bien sûr dans ce sens qu’il faut voir notre activité, comme si elle se situait dans un immense laboratoire mondial de télécommunication.

Qu’en est-t-il en anglais ? Et bien ce n’est pas beaucoup mieux ! Comme en français, les anglophones nous identifie comme « amateur radio » et plus communément « HAM radio ». Ham se traduit comme « jambon », ce qui n’est pas très reluisant. Mais pourquoi associer la radio avec du jambon ?

Rodolphe HB9VAB a voulu en savoir plus et nous fait part de sa recherche.

Dom. HB9HLI.

Pourquoi les radioamateurs sont appelés « HAMS » ?

(tiré du Florida Skip Magazine – 1959).

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi les radioamateurs sont appelés « HAMS »? Voici donc l’histoire : le mot « HAM » appliqué dès 1908 était le CALL des premières stations amateurs de transmission sans fil exploitées par les amateurs du Harvard Radio Club. Il s’est agi de trois amis ALBERT S. HYMAN, BOB ALMY et POOGIE MURRAY.

Au tout début, ils ont appelé leur station « HYMAN-ALMY-MURRAY ». Manipuler un nom aussi long en morse est vite devenu fastidieux et a nécessité une révision. Ils l’ont changé en « HY-AL-MU », en utilisant les deux premières lettres de chacun de leurs noms. Au début de 1901, une certaine confusion s’est produite entre les signaux de la station sans fil amateur « HYALMU » et un navire mexicain nommé « HYALMO ». Ils ont alors décidé de n’utiliser que la première lettre de chaque nom, et le CALL est devenue « HAM ».

Au début, les pionniers radioamateurs, encore non réglementés, choisissaient leur propre fréquence et leurs propres lettres du CALL. À l’époque, comme aujourd’hui, certains amateurs avaient de meilleurs signaux que les stations commerciales. L’ingérence qui en a résulté a attiré l’attention des divers comités du Congrès à Washington et le Congrès a accordé beaucoup de temps à un projet de loi visant à limiter de manière critique l’activité radio amateur. En 1911, ALBERT HYMAN a choisi de le controversé par la WIRELESS REGULATION BILL, ceci comme sujet de sa thèse à Harvard. Son instructeur a insisté pour qu’une copie soit envoyée au sénateur DAVID I. WALSH, membre de l’un des comités instruisant le projet de loi. Le sénateur a été tellement impressionné par la thèse qu’il a demandé à HYMAN de comparaître devant le comité. ALBERT HYMAN a pris la parole et a décrit comment la petite station avait été construite et a presque pleuré quand il s’est exprimé en salle de comité, alors bondée, que si le projet de loi passait, les stations devraient fermer car personne ne pourrait payer les frais de licence et adapter les stations d’amateur HAM à toutes les exigences imposées par le projet de loi.

Le débat du Congrès a commencé sur le projet de loi visant à établir une réglementation sur la transmission sans fil, mais le BILL est finalement arrivé à la salle du Congrès et chaque orateur a évoqué le sujet en parlant «des pauvres petites stations HAM». La petite station de Harvard est vite devenue le symbole de toutes les stations amateurs du pays, qui du coup se sont écriées d’avoir été sauvées de la menace et de la cupidité des grandes stations commerciales qui ne voulaient pas des «HAMS».

C’est ainsi que tout a commencé. Il paraîtrait que l’on peut trouver toute l’histoire dans le Congressional Record.

La publicité nationale de l’époque, associant la station  » HAM  » aux opérateurs radioamateurs, a donc édicté, de ce jour à aujourd’hui et probablement définitivement, le nom « HAM » aux radioamateurs que nous sommes.

Ceci un article traduit, qui a été découvert en version originale anglaise sur le site : http://www.rfcafe.com/references/electrical/origin-of-ham.htm

Merci de votre attention.

Cordiales 73, Rodolphe HB9VAB

Une bibliothèque numérique au REF

Le REF souhaite rendre librement accessible à toute la communauté francophone française et étrangère un ensemble de documents sur différents thèmes relatifs à notre activité radioamateur et ses multiples aspects. Une première série de documents est d’ores et déjà disponible sous la forme de livrets numériques (Flipbook ) consultables sur ordinateur, tablette ou smartphone. . […]

ID-DMR : Une page est tournée

L'article ID-DMR : Une page est tournée peur être lu sur DR@F - Digital Radioamateur France.

Notre association s'occupe de la validation des ID-DMR depuis le 1er janvier 2015. Nous avons fait ce travail en tant que bénévoles, pour un service gratuit.

Cet article ID-DMR : Une page est tournée est apparu en premier sur DR@F - Digital Radioamateur France.

Mieux connaître l’IAPC (déjà plus de 30 ans)

L’IAPC est une association d’intérêt technique qui met en place des technologies au bénéfice de la collectivité radioamateur.
Dans la partie journal de l’IAPC, sur le site Web de l’association : https://www.iapc.ch/classeur, vous pourrez trouver l’historique de toutes les activités depuis sa création. Nous pouvons constater l’énorme travail investi sur le virage technologique, ceci pour apporter le meilleur au « service radioamateur » de notre région et pour qu’il soit à l’avant garde.
Lire l’article complet ici.

Contest H26 V-U-SHF à Tête de Ran

Cette année il fallait faire avec le contexte du COVID-19 et un peu de malchance sur VHF. Le brave amplificateur à tubes de François a passé définitivement QRT dans la soirée de samedi après une agonie présumée constatée par François quelques jours avant le contest. Malheureusement sans remplaçant, c’est l’ensemble des équipements home made de François qu’il a fallut remplacer par une station Icom 9700 avec plus que 100 W. Avec cette panne, nous avons fait un résultat légèrement inférieur aux autres années. Cette année l’innovation par rapport aux autres années a été de rapprocher le PA de la station 2m le plus proche des antennes pour récupérer quelques dB du câble coaxial et avoir plus de silence à la station…  C’était déjà le cas pour les a^stations 70 et 23 cm ou le résultat est proche des autres années. C’est maintenant prouvé, le covid-19 favorise la propagation du virus, mais pas celle des ondes :-), en tout cas cela n’a pas plombé l’activité.

Quelques phots, on remarque la magnifique antenne panneau et la remorque home made de Florian HB9HLH, la tente des PA’s et un clin d’œil au kirch de l’USKA…

La vie de la SUNe reprend

La situation actuelle de la pandémie du COVID-19 et les nouvelles règles de l’OFSP permettent de reprendre les activités de notre section.

Le prochain stamm du vendredi 12 juin aura lieu à son endroit habituel, le restaurent de la Gare à Bôle, 20h.
Ça sera une bonne occasion pour ceux qui le souhaitent, se retrouver après 3 mois d’annulation. Une agape et un repas sur place pourra y être partagé dès 19h.

A cette occasion il sera possible de discuter et organiser les prochaines activités, notamment les contest H26 V-U-SHF et IARU HQ qui auront lieu les premiers et 2ème week-end de juillet, l’USKA ayant à nouveau autorisé le classement multi-opérateur.

Meilleures 73’s de vos dévoués au comité.

HamExpo 2020

Annulation Hamexpo 2020 …….Vive Hamexpo 2021 ! En raison de l’épidémie de COVID-19 et des incertitudes relatives aux conditions d’organisation des évènements publics dans les mois à venir, le conseil d’administration du REF a le regret de vous annoncer l’annulation du salon HAMEXPO 2020 prévu le 10 octobre 2020 au Mans. Toutefois, l’équipe d’organisation et […]

La radio-électricité à usages militaires

"Lors de la guerre de Crimée (1864), le corps expéditionnaire utilise encore la télégraphie aérienne de Chappe (un message de 25 mots a été transmis entre Paris et Lille en 15 minutes en 1794) et la télégraphie filaire entrée en service dans les armées en 1846. Le corps des colombophiles est créé en 1885. Le premier poste portatif de TSF réglementaire (Ferrié & Carpentier) est construit en

L’écoute en mode ALE

"Cette semaine, j’ai fait un peu d’écoute sur les bandes HF en mode ALE. Utilisé par les radioamateurs, c’est aussi un mode très utilisé par les réseaux professionnels (militaires comme civils). J’ai concentré ma réception sur le réseau HF de la FEMA (Federal Emergency Management Agency) en mode ALE... F5OIH

Radio-REF de mai en accès libre …

La revue Radio-REF de Mai 2020 a été mise à disposition de nos membres sous sa forme électronique en début de semaine . Toutefois en cette période particulière , nous souhaitons aussi et exceptionnellement rendre le  numéro de Mai  2020  disponible sous sa forme électronique en accès libre à tous sur notre site Web. :   […]

Box4Nextion pour Raspberry PI4

"Un petit article pour vous annoncer que la Box4Nextion est désormais compatible avec les Raspberry Pi4. D’autre part, une page complète est disponible, accessible depuis le menu supérieur, vous pourrez réaliser votre commande et télécharger les notices de montage. Merci à F5SWB pour la réalisation de ces documents... F8ASB

Bourse de radio TSF et Salon Radioamateur 47

F4LKJ président de l’Adrasec 47 vous fait part de l’annulation de la 13e édition de la Bourse de radio TSF et Salon Radioamateur 47 organisé par l’Adrasec 47 en raison de la crise sanitaire Covid-19 au centre culturel Pierre-Lapoujade prévue le 28 juin 2020... LA DEPECHE

Agent du contrôle ANFR

"Nicolas THIEBAUD estTechnicien chargé du contrôle - Département contrôle technique - Service régional de Villejuif, antenne de Boulogne-sur-Mer (62) (DCS). Les agents du contrôle du spectre de l’ANFR restent mobilisés sur le terrain pour résoudre les brouillages critiques et assurer la continuité des réseaux hertziens concourant au bon fonctionnement de l’État, des activités économiques, de