Réseau de la radio de secours de l’USKA le 9 novembre à Berne

Conférences et démonstrations ont eu lieu le samedi 9 novembre dernier dans la caserne Guisan à Berne. Cette journée qui se tien maintenant chaque année, elle permet de se tenir au courant et coordonner la radio de secours entre l’USKA, les sections et toute personne qui souhaite mettre son savoir faire pour faire avancer ce projet.

Plusieurs thèmes ont été abordé, comme la stratégie de gestion de crise en cas de blackout; une présentation de l’ADRASEC et ses missions chez nous voisins français; le fonctionnement d’une balise télécommandable avec un microcontrôleur pour mesurer l’interconnexion inter-sites en VHF; les solutions pour avoir une autonomie énergétique de plus de 24h; le fonctionnement d’une solution de « chat* d’urgence avec Meschtatic un très intéressant projet opensource et une information sur le concept de réplication de données via le hamnet. Je n’entre pas dans les détails, les présentations seront prochainement accessibles sur le site de l’USKA.

Des informations ont été données sur la collaboration entre les réseaux de radio de secours avec de nouveaux cantons et la méthode à adopter pour créer de nouvelles collaborations, l’USKA est prêt à aider les sections dans leur démarches avec les administrations cantonales et il est fortement recommandé de prendre contact avec HB9ALH ou HB9DBB avant.

Le Swiss Emergency Contest aura lieu le samedi 13 novembre prochain, nous avons appris qu’il y aura un nouveau programme de log à télécharger pour Windows. Je ne sais pas si la remarque que j’ai fait l’année passée a été entendue ou si c’est le fruit du hasard, une solution web a été développée pour les participants qui disposent de plateformes non-Windows. Quelques modifications ont été ajoutée dans le règlement du contest pour corriger certains problèmes rencontrés en 2020, notamment certaines fréquences d’appel VHF/UHF ont du être changées. Pour ceux qui le souhaitent un webinaire a été planifié mercredi 27.10 à 20h, inscription et détails de connexion seront données sur le site de l’USKA.

Des stands de démonstration étaient ouverts l’après midi: Stations Winlink, Meschtatic, autonomie +24h, balise de test, équipements ADRASEC et véhicule 2DM. Cela a permis de poser des questions ou simplement se faire plaisir devant de magnifiques réalisations.

J’ai pu remarquer que la radio de secours permet d’expérimenter avec beaucoup d’imagination dans tout les domaines techniques de la radio. Il y a un réel intérêt pour celui qui veut construire ou expérimenter. Le seul bémol à mon avis c’est l’usage de logiciels et/ou plateformes propriétaires qui règne dans les choix pour la radio de secours. Si la mise en place de ces logiciels est assez aisée, le risque d’abandon d’un logiciel n’est jamais anodin et sans conséquence. Disposer des sources ouvertes permet de maintenir un logiciel dont son auteur ne souhaite plus continuer de le développer. Autre remarque, c’est la forte participation de la Romandie et ça c’est génial.

Quelques photos: (Cliquez pour les agrandir).

Dom. HB9HLI

L’USKA cherche un traducteur Allemand -> Français

Suite à la démission du traducteur titulaire, après 10 ans de service,
l’USKA cherche un radioamateur de langue maternelle française, afin de
traduire de l’allemand vers le français, des articles techniques du journal
HB-Radio, ainsi que des documents liés à la marche de notre société. Ce
poste de collaborateur, en télétravail, requiert une bonne connaissance de
l’allemand, des disponibilités, ainsi qu’une bonne réactivité. Rémunération
par page traduite. Entrée en fonction, à convenir.

Renseignements auprès de Jean-Michel HB9DBB par mail hb9dbb AT uska.ch ou par téléphone au 079 791 23 23

Faire offre à: USKA
Secrétariat Central
Bahnhofstr. 26
5000 Aarau
mail: gs AT uska.ch

Linux a eu 30 ans

Le 25 août 1991, Linus Torvalds, à l’époque étudiant à Helsinki a écrit ce message:

Bonjour à tous ceux qui utilisent minix –

Je fais un système d’exploitation (gratuit) (juste un passe-temps, ce ne sera pas grand et
professionnel comme gnu) pour les clones AT 386 (486).
Cela brasse depuis avril, et commence à se préparer. J’aimerais avoir des commentaires sur des choses que les gens aiment/n’aiment pas dans minix, car mon système d’exploitation y ressemble un peu (même disposition physique du système de fichiers (pour des raisons pratiques) entre autres).

J’ai actuellement porté bash(1.08) et gcc(1.40), et les choses semblent fonctionner. Cela implique que j’obtiendrai quelque chose de pratique d’ici quelques mois, et J’aimerais savoir quelles fonctionnalités la plupart des gens voudraient. Toutes suggestion sont les bienvenues, mais je ne promets pas de les mettre en œuvre 🙂

Linus (torv…@kruuna.helsinki.fi)

PS. Oui – il est libre de tout code minix, et il a un fs multi-thread.
Il n’est PAS portable (utilise la commutation de tâches 386, etc.), et probablement ne supportera jamais autre chose que les disques durs AT, car c’est tout ce que j’ai :-(.

Linux Torvald ne c’est jamais imaginé à ce moment-là ce qu’allait devenir Linux aujourd’hui, il l’a clairement écrit que c’est juste pour le fun. Il c’est ensuite pris au jeux. Aujourd’hui, Linus Torsvald est toujours dans le développement du noyau et pour beaucoup d’entre nous, sans forcément le savoir, Linux est dans chaque ménage: Téléphones portables Android, routeurs internet, domotique, télévision, voiture et j’en passe. Certains l’ont adopté comme stations de travail sans que cela ait vraiment inquiété Microsoft mais Linux s’étant imposé dans les entreprises, cela a tué tout les systèmes d’exploitations Unix propriétaires. Linux et son modèle de développement a permis de mettre en avant un modèle économique inédit comme l’opensource, un modèle très apprécié par les jeunes étudiants en développement logiciel.

Les radioamateurs doivent beaucoup à Linux, depuis la fin des années 90, le protocole AX25 a été intégré au noyau de Linux permettant un développement sans fin du packet-radio et de l’APRS. Un grand nombre de logiciels radioamateur ont été développés et continuent à l’être. On ne peut pas maintenant imaginer tout nos systèmes radioamateur sans Linux.

A l’époque, réservé à des spécialistes avertis, aujourd’hui, installer et utiliser Linux est à la portée de tous. Des distributions de Linux ont redoublés d’efforts pour rendre le système convivial et facile d’utilisation.

Linux est parti pour être un acteur incontournable dans l’informatique embarquée tout comme simple poste de travail, serveur et développement logiciels cela pendant encore de bien belles années, c’est que ce que l’on peut souhaiter.

Dom HB9HLI.

Un article intéressant qui décrit le fonctionnement du HamNet de l’IAPC

L’IAPC a mis en ligne un article intéressant qui explique ce que fait le réseau HamNet. Pour beaucoup de radioamateurs, ce réseau est perçu à tort comme un simple prolongement d’internet. C’est en effet une des possibilité de ce réseau IP, mais il y en a beaucoup d’autres et la connexion à internet n’est en fait qu’une simple option. Dans cet article il est fait une synthèse précise sur les projets, les travaux et expérimentations engagés par l’IAPC actuellement.

Suivez le guide, c’est par ici !

Photo d’illustration, ici les antennes du réseau HamNet de DB0MOT. Source Wikipedia.

Travaux à La Bariette

Des travaux sont en cours sur les liens HamNet à La Barillette. De ce fait il y aura aujourd’hui quelques perturbations sur le réseau, notamment les relais D-Star et DMR. Les QSO locaux restent néanmoins possibles.

Ces travaux sont nécessaires pour permettre le maintient nos services malgré les travaux de maintenance sur les façades du bâtiment. Merci de votre patience, merci également aux personnes dévouées à cette tâche.

 

Meilleures 73’s. Pour l’IAPC, Dom, HB9HLI.

Incendie d’un datacentre d’OVH à Strasbourg (suite et fin…)

Les suites de l’incendie du datacentre d’OVH à Strasbourg arrivent à leurs épilogues, la plupart des serveurs on pu être remis à leur clients dans des conditions diverses notamment en fonction des options de sauvegardes payantes prises au préalable par les clients.

Depuis notre dernier communiqué, selon son sysop Ricardo HB9RSA, les passerelles numériques de HB9VD ont pu être restaurées grâce à la sauvegarde hébergée dans le même datacentre. Il a donc fallu attendre le redémarrage de son serveur pour pouvoir atteindre le serveur qui contient les sauvegardes. C’est la raison de cette longue attente pour sa remise en route.
Le soucis d’adresse IP qui n’était pas juste dans la liste des réflecteurs D-Star est maintenant résolu pour XLX/DCS/XRF115A. Il suffit de mettre à jour les fichiers de hosts des réflecteurs, les PI-Star se mettront à jour automatiquement ou peut être forcé en cliquant sur « Mise à jour » dans le menu d’administration.

Dom. HB9HLI

Incendie d’un datacentre d’OVH à Strasbourg (suite)

Nous l’avions annoncé ici, quand un incendie c’est déclaré dans un datacentre d’OVH à Strasbourg. Cela peut paraître étonnant, mais de nombreux relais ou réflecteur numériques radioamateurs étaient hébergés dans ce datacentre.

Le réseau DMR Brandmeister français c’est retrouvé sans son master, certains relais on pu utiliser un autre master ou basculer sur le 2081 qui a été reconstruit à la place de 2082. Il n’y a eu peu d’impacts en Suisse hors-mi certaines passerelles DMR-DStar-C4FM qui ont cessé de fonctionner.

En D-star, ce fut assez visible en Suisse Romande, le software du relais et les passerelles de HB9VD (XLX115A) sont partis en fumée dans ce datacentre tout sera entièrement à reconstruire et entièrement revu. Il y avait beaucoup de trafic sur cette infrastructure qui a maintenant disparu. De nombreux réflecteurs francophones ont eu la même mésaventure, certains ont été reconstruits dans un autre datacentre d’autres pas encore. Le problème c’est que la plupart des adresses IP de ces réflecteurs ont changé et il n’y a pas de mécanisme de mise à jour automatique des ces adresses sur HB9AR_B et HB9IAC_C, même repartis les réflecteurs concernés n’étaient plus atteignables. Cette base de donnée d’IP des réflecteurs a été maintenant mise à jour sur les 2 relais HB9AR_B et HB9IAC_C et Il est à nouveau possible de les connecter à nouveau, notamment le DCS933_C qui est souvent utilisé.

Il faut rappeler que les installations radioamateur mis à disposition reposent sur des personnes bénévoles et que le rétablissement de ces installations peuvent prendre un peu de temps selon l’ampleur des travaux à faire et la disponibilité de ces personnes.

Meilleures 73’s, Dom HB9HLI.

Incendie d’un datacentre d’OVH à Strasbourg

Un important incendie c’est déclaré cette nuit dans un datacentre d’OVH à Strasbourg et une bonne centaine de pompiers sont intervenu.  (voir la vidéo ici)

Cet événement a des conséquences sur le réseau DMR/Dstar/C4FM, notamment le réflecteur XLX115A qui procure l’interconnexion entre le TG 22811, XRF115A et YSF) de HB9VD est affecté, les relais ne pouvant plus s’y connecter.
Il est probable qu’il y ait d’autres impacts ailleurs sur les réseaux numériques globalement. (Impact non vérifié).

La meilleure chose à faire est de patienter en attendant que des solutions soient trouvée.

Développement suit.

Bienvenue sur radioamateur.ch

Le portail des radioamateurs suisses romands vous souhaite la bienvenue.

Merci de cliquer sur les différents onglets pour plus amples renseignements.

Utilisez le moteur de recherche (loupe) pour trouver une information parmi des milliers d’articles.

Les informations en provenance de sites tiers sont proposés ici sans garantie.

Il arrive que des articles arrivent en allemand ou en anglais. Il est possible de traduire ces articles au moyen d’un plugin avec votre navigateur compatible avec Firefox et Chrome. Nous vous recommandons celui-ci qui est facile d’utilisation et d’installation: https://github.com/sienori/simple-translate. Il permet de traduire une sélection de texte ou la page entière.

Bonne lecture !

Informations importantes:

Es’hail-2: à utiliser uniquement avec l’approbation de l’OFCOM !
OFCOM autorisation spéciale pour Es’hail-2

Incroyable, il écoute une balise VHF à 7000 Km

Jeff F0FYF est un adepte des VHF, il aime surtout écouter des signaux rares et là il a été plutôt bien servi. C’est en écoutant les balises avec ses 2×9 éléments à 7m du sol, qu’il entend une balise en morse, un signal faible avec du QSB. Il tente de le décoder mais il est trop variable pour l’identifier formellement. Il était loin de penser que ce signal provenait d’une balise sur une île à 7000 Km de chez lui. Il a publié 2 fichiers audio de son écoute où on peut se rendre compte du signal reçu. Il s’agit de la balise ZD7GWM/B située sur l’île de Saint Hélène en IH74DB.

Bravo Jeff, belle performance. C’est la magie des VHF et c’est qu’en scrutant toute la bande de fréquences avec beaucoup de patience que l’on peut faire ces belles découvertes.

La propagation des ondes VHF se fait essentiellement par des phénomènes naturels et quand les conditions sont remplies, il est possible d’écouter ou faire un contact avec des lieux d’émission bien au dessous de l’horizon. Dans ce cas, il est très probable que c’est un effet trans-équatorial, mais le fait que l’activité solaire est faible sème le doute, il me semble que c’est plutôt inédit depuis la région où se trouve Jeff (JN35).
Dommage qu’il n’ait pas pu faire un QSO à cette distance !

Les détails et les sons sont sur le blog de Jeff.
Les explications sur la propagation trans équatoriale par ON5VL.

Dom. HB9HLI

L’IAPC joue carte sur table vis-à-vis de la collectivité radioamateur

Cette année 2020 a été pour nous tous une année très compliquée à cause de la pandémie qui a touché de plein fouet les activités de nos associations.

Malgré cela, nous aimerions vous faire part d’une évolution des objectifs de l’IAPC allant dans le sens d’une ouverture totale au monde associatif radioamateur qui, comme vous l’avez certainement constaté, a complètement changé. Il s’agit d’une vue très élargie de la collaboration avec les autres acteurs associatifs, visant à établir une nouvelle cohésion, en particulier sur le plan technique.

Le carnet de route que propose l’IAPC est un regroupement des infrastructures numériques à travers un réseau basé sur un modèle de fonctionnement partagé, le HAMNET, qui s’interconnecte avec d’autres partenaires européens.

En effet, il n’est aujourd’hui plus possible de vivre ses passions en autarcie, principalement du fait de l’utilisation courante des réseaux numériques reliés à Internet. Nos passions radioamateurs s’en voient certes de plus en plus modernisées, mais cela peut représenter un problème en cas d’interruption d’Internet. Le HAMNET a donc là un rôle très important à jouer.

Plus d’information ici

Pourquoi les radioamateurs sont appelés « HAMS » ?

Au téléphone avec Rodolphe HB9VAB, nous avons bavardé autour de l’origine du nom de notre hobby.

Le radioamateur en français, avec le mot « amateur » donne peut-être une image décalée de notre activité. On peut dire « tu travailles comme un amateur » pour dire à celui qui a fait ce travail qu’il l’a fait comme un pied. On peut aussi parler d’amateur dans le sans de l’exercice d’une activité de façon non professionnelle, c’est bien sûr dans ce sens qu’il faut voir notre activité, comme si elle se situait dans un immense laboratoire mondial de télécommunication.

Qu’en est-t-il en anglais ? Et bien ce n’est pas beaucoup mieux ! Comme en français, les anglophones nous identifie comme « amateur radio » et plus communément « HAM radio ». Ham se traduit comme « jambon », ce qui n’est pas très reluisant. Mais pourquoi associer la radio avec du jambon ?

Rodolphe HB9VAB a voulu en savoir plus et nous fait part de sa recherche.

Dom. HB9HLI.

Pourquoi les radioamateurs sont appelés « HAMS » ?

(tiré du Florida Skip Magazine – 1959).

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi les radioamateurs sont appelés « HAMS »? Voici donc l’histoire : le mot « HAM » appliqué dès 1908 était le CALL des premières stations amateurs de transmission sans fil exploitées par les amateurs du Harvard Radio Club. Il s’est agi de trois amis ALBERT S. HYMAN, BOB ALMY et POOGIE MURRAY.

Au tout début, ils ont appelé leur station « HYMAN-ALMY-MURRAY ». Manipuler un nom aussi long en morse est vite devenu fastidieux et a nécessité une révision. Ils l’ont changé en « HY-AL-MU », en utilisant les deux premières lettres de chacun de leurs noms. Au début de 1901, une certaine confusion s’est produite entre les signaux de la station sans fil amateur « HYALMU » et un navire mexicain nommé « HYALMO ». Ils ont alors décidé de n’utiliser que la première lettre de chaque nom, et le CALL est devenue « HAM ».

Au début, les pionniers radioamateurs, encore non réglementés, choisissaient leur propre fréquence et leurs propres lettres du CALL. À l’époque, comme aujourd’hui, certains amateurs avaient de meilleurs signaux que les stations commerciales. L’ingérence qui en a résulté a attiré l’attention des divers comités du Congrès à Washington et le Congrès a accordé beaucoup de temps à un projet de loi visant à limiter de manière critique l’activité radio amateur. En 1911, ALBERT HYMAN a choisi de le controversé par la WIRELESS REGULATION BILL, ceci comme sujet de sa thèse à Harvard. Son instructeur a insisté pour qu’une copie soit envoyée au sénateur DAVID I. WALSH, membre de l’un des comités instruisant le projet de loi. Le sénateur a été tellement impressionné par la thèse qu’il a demandé à HYMAN de comparaître devant le comité. ALBERT HYMAN a pris la parole et a décrit comment la petite station avait été construite et a presque pleuré quand il s’est exprimé en salle de comité, alors bondée, que si le projet de loi passait, les stations devraient fermer car personne ne pourrait payer les frais de licence et adapter les stations d’amateur HAM à toutes les exigences imposées par le projet de loi.

Le débat du Congrès a commencé sur le projet de loi visant à établir une réglementation sur la transmission sans fil, mais le BILL est finalement arrivé à la salle du Congrès et chaque orateur a évoqué le sujet en parlant «des pauvres petites stations HAM». La petite station de Harvard est vite devenue le symbole de toutes les stations amateurs du pays, qui du coup se sont écriées d’avoir été sauvées de la menace et de la cupidité des grandes stations commerciales qui ne voulaient pas des «HAMS».

C’est ainsi que tout a commencé. Il paraîtrait que l’on peut trouver toute l’histoire dans le Congressional Record.

La publicité nationale de l’époque, associant la station  » HAM  » aux opérateurs radioamateurs, a donc édicté, de ce jour à aujourd’hui et probablement définitivement, le nom « HAM » aux radioamateurs que nous sommes.

Ceci un article traduit, qui a été découvert en version originale anglaise sur le site : http://www.rfcafe.com/references/electrical/origin-of-ham.htm

Merci de votre attention.

Cordiales 73, Rodolphe HB9VAB

Mieux connaître l’IAPC (déjà plus de 30 ans)

L’IAPC est une association d’intérêt technique qui met en place des technologies au bénéfice de la collectivité radioamateur.
Dans la partie journal de l’IAPC, sur le site Web de l’association : https://www.iapc.ch/classeur, vous pourrez trouver l’historique de toutes les activités depuis sa création. Nous pouvons constater l’énorme travail investi sur le virage technologique, ceci pour apporter le meilleur au « service radioamateur » de notre région et pour qu’il soit à l’avant garde.
Lire l’article complet ici.

Le confinement donne des situations inédites

Pour changer des annonces alarmistes que l’on découvre jour après jour, il y a parfois des bonnes nouvelles. Cette situation sanitaire inédite amène un regain d’activité sur nos bandes avec des indicatifs que l’on a plus entendu depuis longtemps. Auparavant absorbés par des activités professionnelles intenses, ceux qui maintenant sont bloqués à la maison ressortent leur matériel radioamateur. Pour beaucoup l’apparition se fait sur 2m, puis, après avoir trouvé un endroit pour fixer une antenne de fortune ils se lancent sur les bandes décamétriques. Ces jours on constate globalement une nette augmentation du trafic en phonie sur les ondes courtes.  Cela redonnera-t-il à nouveau le violon d’ingres à tout ceux qui avaient mis leurs appareils dans les cartons ?

Le groupe de travail traite la réponse à la consultation

La loi suisse sur les télécommunications (FMG, 784.10) a été entièrement révisée . La loi révisée entrera en vigueur le 1er janvier 2021. Dans le cadre des adaptations nécessaires de plusieurs ordonnances, l’Office fédéral compétent de l’OFCOM a transmis le projet d’ordonnances concernées ou nouvelles dans le cadre d’une consultation . L’USKA a également été abordée lors du processus de consultation. L’USKA est donc légitimée à soumettre une déclaration.
( L’USKA avait déjà soumis plusieurs demandes au cours du processus de consultation sur la loi, qui sont mentionnées dans le résumé ).

Le samedi 7 mars 2020, la commission permanente de l’USKA « Task Force Legal Framework for Amateur Radio » s’est réunie à Belp pour une réunion d’une journée. La réunion était présidée par Bernard Wehrli HB9ALH. Willi Vollenweider HB9AMC, notre nouveau membre du conseil d’administration Jean-Michel Clerc HB9DBB, Dr. iur. Markus Schleutermann HB9AZT, Walter Kägi HB9XBG, Renato Schlittler HB9BXQ, Niklaus Blaser HB9GUJ et Christian Huber HB9FDS.

Le point principal à l’ordre du jour était l’examen des textes d’ordonnances proposés par l’OFCOM, dans la mesure où ils concernent la radio amateur. Plusieurs modifications et ajouts proposés ont été examinés en tant que propositions rédigées et approuvés par le groupe de travail. Bernard HB9ALH modifiera l’entrée de consultation. Après consultation interne, il sera soumis au Conseil d’administration de l’USKA pour approbation afin qu’il puisse être soumis à temps d’ici le 25 mars 2020.

Un autre point à l’ordre du jour était la transposition du nouvel article de radio amateur FMG 37a dans le droit cantonal et municipal. Diverses idées et approches ont été discutées. Les sections savent depuis un certain temps que la mise en œuvre dans leurs cantons nécessite de bons contacts avec la politique cantonale et les autorités cantonales. Dans presque toutes les sections, des membres exercent ou ont exercé des fonctions officielles. Ou sinon, occupez des postes professionnels qui leur fournissent les contacts nécessaires. Les personnes présentes à Belp estiment que le groupe de travail USKA devrait coordonner ces efforts et soutenir les sections dans la réalisation de leurs plans à cet égard. À cette fin, d’autres conférences sont certainement nécessaires, auxquelles les membres du conseil d’administration et les politiciens des sections sont ensuite invités.

Je tiens à remercier tous les participants à cette importante réunion du groupe de travail pour la discussion animée et pour leurs précieuses contributions. Avec de telles activités, l’USKA contribue de manière significative à faire en sorte que la radio amateur puisse continuer à prospérer en Suisse. Nous remercions tous les membres de l’USKA pour leur soutien à ces importantes activités.

Rappelons à nouveau combien il est important que, dans la mesure du possible, tous les radio-amateurs suisses soient membres de l’USKA! C’est la seule façon dont nous pouvons agir de manière crédible vis-à-vis des autorités et de la politique et d’espérer comprendre nos intérêts.

Willi Vollenweider HB9AMC

Traduction automatique, voir la version en allemand

USKA: Bref rapport AD 2020

Bref rapport AD 2020

Traduction automatique de l’article du 25 février 2020 « Kurz-Bericht DV 2020 »

DV 2020 – Le plus important en bref: toutes les candidatures ont été acceptées, a confirmé le conseil d’administration.

Au début, 29 sections ont été bien accueillies; 5 sections se sont excusées.

applications

  • Le bilan pour 2019 a été présenté à nouveau et le rapport GPK expliqué par Max HB9ACC.
  • Par la suite, tous les rapports annuels du Directoire ont été approuvés par DV et la décharge a été accordée. (Comptes annuels approuvés, rapport d’audit GPK approuvé, décharge au conseil d’administration et trésorier), les honoraires et le budget 2020 ont également été approuvés.
  • Contributions annuelles en 2021: En principe, elles ont été approuvées, en plus de la proposition du Conseil exécutif (11.3c). Le conseil d’administration a déclaré que les contributions qui en résulteraient pour 2021 seraient définitivement déterminées et annoncées lors de la prochaine réunion du conseil.
  • Fonds spécial « Hamfest 100 Years USKA ». La création de ce fonds a été approuvée. HB9JOE a indiqué que cet instrument d’approvisionnement peut également être utilisé pour les dons et doit être dissous après le Hamfest 2029.
  • La demande de «Déclaration d’exhaustivité» a été acceptée (très brièvement), certaines sections ont déclaré qu’elles ne se méfieraient en aucun cas du conseil d’administration et que les obstacles ne devraient pas être trop élevés pour travailler au conseil d’administration de l’USKA. Cependant, le conseil d’administration n’ayant aucun problème avec le règlement, la demande a finalement été approuvée. Des déclarations d’exhaustivité continueront à être soumises chaque année par chaque membre du Directoire.
  • De même, la proposition, dont les décisions circulaires du Conseil d’administration sont valables par correspondance, a été acceptée.

Élections et honneurs

  • L’élection des membres du conseil a été confirmée par le DV 2022. Jean-Michel Clerc HB9DBB (de Lausanne) a été confirmé comme nouveau membre du conseil d’administration; Heureusement, outre le Tessin (HB9OCR), la Suisse romande est à nouveau représentée au conseil d’administration.
  • Martin Klaper HB9ARK a été nommé membre honoraire avec beaucoup d’applaudissements.
  • Le Radio-Oldtimer-Club (RAOTC) avec son nouvel appel HB9OTC a été accepté comme membre collectif avec ses 136 membres. René Hueter HB9ATX a expliqué que la réactivation de radio-amateurs plus âgés et inactifs (en raison de changements familiaux) est au centre de cette association. Lien: https://raotc.clubdesk.com
  • Le groupe radio Untersee / Rhein HB9FU (12 membres) a également été accepté comme nouveau membre collectif. Lien: http://www.funkgruppe.ch

Observations finales

Enfin Willi HB9AMC a invité tous les membres de l’USKA dans sa présentation (voir lien)

  • participer au groupe de travail « Mise en œuvre du GMF révisé » (à signaler si intéressé)
  • pour participer au « futur radio amateur »
  • annonce la formation du groupe « Jeunes radioamateurs suisses »
  • et fait référence aux réunions de l’USKA et à la conférence IARU R1.

Lors de l’apéritif et du déjeuner qui ont suivi, il y a eu un échange intensif d’idées et des relations ont été établies.

Un grand merci à tous les participants pour leur participation et au revoir au DV 2021 le 20 février à Olten.

(Le protocole suivra sous peu)

Éditeur Web Ralf HB9GKR

Willy HB9AHL éditeur HBradio

Lien: DV 2020 Olten mots de clôture Président USKA

Galerie de photos:

Hackathon du DARC sur le thème de l’infrastructure ouverte radio amateur

Publié en allemand le 18 février 2020 par HB9GKR sur le site de l’USKA

Attention, traduction automatique, peut contenir des erreurs !

Avec ce premier hackathon du DARC e. V. souhaite inviter les unités DARC Éducation, Jeunesse et Formation Continue (AJW) ainsi que la radio d’urgence et de catastrophe à améliorer les outils et les logiciels pour la radio amateur. Un hackathon est la mise en commun des compétences en peu de temps. Plus précisément, nous nous réunissons ici du vendredi soir au dimanche après-midi. La façon dont vous travaillez sur les sujets dépend entièrement de vous. Mais l’expérience montre que c’est plus amusant en groupe et les résultats ne tardent pas. Le développement ne doit pas être parfait, il pourrait devenir le prototype de quelque chose qui sera développé après ce week-end. L’événement se termine par une brève présentation des résultats.

La liste des sujets est ouverte. Cependant, le thème de l’infrastructure ouverte a été élaboré en préparation de DARC e. V. ainsi que la radio amateur est très intéressant. Il s’agit, par exemple,

Courriel pour la radio d’urgence
Téléphonie pour radio d’urgence
Contenu pour le HAMNET

Autres projets logiciels nécessitant une révision urgente

Calendrier du concours comme chronologie zoomable
Plans de groupe en tant que site Web dynamique
Logiciel d’examen numérique (comme le permis de conduire)

Nous considérons les développeurs de logiciels ou de matériel expérimentés comme le groupe cible, mais aussi clairement les personnes qui peuvent bien organiser et motiver, rédiger une documentation brillante, dessiner de superbes graphiques ou présenter des résultats de manière divertissante. Si vous avez envie d’un week-end bricolage avec d’excellents résultats, vous êtes au bon endroit. Soyez averti, ce sera difficile!

La procédure: L’arrivée est possible le vendredi à partir de 14h et à partir de 18h une présentation des participants et une présentation des thèmes commenceront. Ensuite, nous nous sommes séparés en groupes pour travailler sur le projet jusqu’à dimanche midi. Les résultats seront présentés dans l’après-midi. Il n’est interrompu que pour les repas ou, si nécessaire, pour le sommeil. Toute personne séjournant à l’hôtel doit s’enregistrer avant le début de l’événement, car la clé est requise pour l’accès la nuit.

La contribution comprend le dîner du vendredi et du samedi, le déjeuner du samedi et du dimanche, une sélection de boissons chaudes et froides et des biscuits. De plus, un nombre limité de nuits avec petit-déjeuner peut être réservé à l’hôtel.

Centre de radio amateur DARC, Lindenallee 6, 34225 Baunatal

6.-8 Mars 2020
Début: 18h00
Fin: 16h00

Les frais de participation sont de 60 € pour les non-membres du DARC (plus nuitée / arrivée), 31 places sont encore libres

Lien avec l’inscription et les conditions de participation https://events.darc.de/hack-2020/

L’article du hackathon du DARC sur les infrastructures ouvertes radio amateur a été publié pour la première fois sur USKA.ch.

TM17AAW, France (Special Event)

Recherchez la station d’événements spéciaux TM17AAW qui sera active du 3 au 17 février 2020.

L’évènement consiste à célébrer la 17ème semaine d’activité en Antarctique. Toutes les infos sur cet événement sur:

http://www.qrz.com/db/TM17AAW

L’opération sera réalisée par François F8DVD depuis son QTH de Mâcon dans l’est de la France, à 60 km au nord de Lyon (JN26JH).
La nouvelle référence pour le programme WAP est WAP-302.
QSL via F8DVD, direct (SAE + 2 USD) ou via buro. Tous les QSO seront téléchargés sur LOTW.
Pour plus d’informations, consultez www.waponline.it

TM70TAAF

Du 12 au 26 janvier 2020, l’indicatif spécial TM70TAAF sera activé par François F8DVD.
Il commémorera le 70e anniversaire des premiers contacts de radioamateurs avec les territoires austraux et du sud de la France (FSAT – TAAF). Celles-ci ont eu lieu en janvier 1950 lors de la construction de stations de recherche scientifique sur les îles Saint-Paul et Amsterdam (FB8ZZ), sur l’île Kerguelen (FB8XX) et dans le pays Adélie en Antarctique (FB8AX).

TM70TAAF sera exploité à partir du QTH de F8DVD à Mâcon, à 60 km au nord de Lyon (JN26JH).

La référence pour le programme WAP est WAP 301 (www.waponline.it)

Qsl OK via buro, direct avec SASE et LOTW.

Pour plus d’informations: www.qrz.com/db/TM70TAAF

Source: F8DVD, photo: Wikipedia