Pif Pif Challenge

Pour passer un peu le temps à la maison, autrement qu’à la radio, je vous propose un petit jeu. Afin d’éviter de poluer le site CDXC, cet article ne sera visible que quelques jours. Donnons nous jusqu’au samedi 4 avril 2020 pour que chacun puisse donner un call à chaque pif pris en photo. Ce …

Lire la suite

Ouverture des ID DMR pour la Classe 3.

D’après les informations qui circulent sur les réseaux dont le site du DR@F, nous sommes en droit de penser que l’attribution des ID pour les opérateurs de classe 3 ; soit les F0xxx est désormais effective. Ceux-ci devraient prochainement obtenir le précieux sésame afin de pouvoir rejoindre les réseaux DMR dans des conditions respectant les textes en vigueur et restrictions correspondantes. Pour faire votre demande d’ID, vous devrez fournir la copie de votre document CEPT pesant moins de 800 Ko en vous inscrivant sur https://register.ham-digital.org/

0 visites.

L’article Ouverture des ID DMR pour la Classe 3. est apparu en premier sur DMR-Francophone.net.

D-STAR être bien entendu et bien vu !

Cette fois ça y est : radioamateur depuis de nombreuses années, vous vous êtes enfin décidé à découvrir le mode numérique D-STAR. Un nouveau transceiver hybride, mobile ou portable est arrivé au QRA… Vous appré- hendez maintenant la découverte d’un monde que vous ne connaissez pas et qui vous paraît bien mystérieux. Certains termes vous rebutent et laissent augurer d’une certaine complexité du D-STAR… Reste donc à vous familiariser en douceur avec un jargon et une pratique qui vous semblent compliqués… Avec l’aide de spécialistes du sujet, nous avons jugé opportun de vous guider…

(rappel d’un article paru dans RadioCBconnection de juillet 2016) par F4EGG (Thierry) et F1JMN (Pierre-Paul).

DIFFERENCES PAR RAPPORT AU TRAFIC EN ANALOGIQUE

La première différence qui va vous sauter aux yeux, ou plutôt aux oreilles, c’est la qualité de la modulation. Celle ci est numérique, sans bruit de fond, sans QRM. Et ce, quelque soit la qualité du signal reçu ou presque… Si l’on voulait donner un élément de comparaison, on dira que c’est un peu comme si vous passiez de l’écoute d’un disque vinyle à un CD ! Et puis, à la fin de toutes transmissions il y a ce « bip » qui conclue et signale que le relais vous a bien reçu. Une autre différence tient au fait que puisque tout est numérique, en même temps que vous parlez, vous pouvez également transmettre votre position. Et ce, sous réserve que votre équipement le permette et soit bien paramétré. Du coup, les opérateurs équipés D-STAR pourront ainsi être localisés sur www.aprs.fi. Enfin, puisque chaque poste est identifié sur le réseau avec l’indicatif de l’OM qui l’utilise, on pourra appeler directement un autre OM par son indicatif, directement sur son TX. Peu importe où il se trouve, à condition qu’il soit à portée d’un relais et inscrit dessus. C’est ce qu’on appelle le “callsign routing” et qui est développé ci-après.

DEBUTER EN SIMPLEX

Le plus simple consiste à commencer le D-STAR en simplex. Cela permettra de mettre en marche le transceiver, de commencer à le manipuler et de découvrir progressivement les parti- cularités du numérique, ainsi que certaines fonctions spécifiques du poste. Parmi les questions que se posent les néophytes, on rencontre souvent les suivantes : Que faut il programmer dessus ? Pourquoi programmer RPT1 et RPT2 ? G pour Gateway, cela correspond à quoi ? Quelles sont les règles à respecter ? Il est utile de préciser que pour le trafic en simplex, il n’y a rien à programmer, ou presque ! En fait, il suffira de rentrer son indicatif radio dans le menu « my callsign » (mon indicatif). Pour trafiquer sur un relais, avant toutes choses, il importe de s’inscrire sur quelques bases de données. Sans cela, les relais ne pourraient pas reconnaître votre indicatif. Vous ne seriez pas retransmis, ni entendu par d’autres OM.

LES INSCRIPTIONS SUR LES DIFFERENTES BASES DE DONNEES POUR ETRE BIEN RETRANSMIS

Historiquement la première base de données était US-TRUST sur laquelle étaient connectés tous les relais Icom. Les inscriptions sur la base US-TRUST sont nécessaires pour être retransmis sur ces relais (surtout aux USA). Il faudra pour cela se rendre à l’adresse suivante : demande d’enregistrement via la passerelle suisse, puis s’enregistrer. Le site est en français, mais on vous demandera uniquement de rentrer votre indicatif en majuscules, puis votre nom et votre email, et enfin de remplir le champ commentaire. Ensuite, il vous faudra attendre une réponse des administrateurs du serveur validant votre inscription. Sans être enregistrés sur US-TRUST, vous ne pourrez pas trafiquer sur les relais ICOM ! Ni être retransmis par ceux-ci ! Ainsi, vous ne pourrez pas participer au QSO international D-STAR francophone qui a lieu chaque samedi après midi à 16h, heure française, sur le réflecteur VE2VPS_C. Autre précision importante : à chaque fois que nous citerons des “réflecteurs” ou des “indicatifs”, notez que tous doivent comporter 8 caractères, ainsi les « _ » qui correspondent à des espaces.

UNE ID-CCS7

Ensuite, il conviendra d’effectuer une demande d’un ID-CCS7. Un ID-CCS7, c’est un nombre personnel d’identification à sept chiffres qui vous sera attribué. Un peu comme un numéro de téléphone, cet identifiant est unique pour tous les modes numériques (D-STAR, DMR, P25, etc…). Il permettra ainsi à chaque opérateur d’être reconnu dans tous les systèmes qui s’interconnectent de plus en plus. En vous rendant à l’adresse https://register.ham-digital.org. En outre, sans disposer d’un ID-CCS7, les relais tournant en France sous IRCDDB ne pourront pas vous reconnaître. Il est donc impératif d’obtenir un ID-CCS7 pour trafiquer à travers les relais, comme sur le DCS933 par exemple. (Le DCS933 est un serveur sur lequel sont interconnectés presque tous les relais en France via le XLX933).

IRCDDB

La dernière chose que l’on aura à faire, si l’on souhaite que son indicatif soit visible dans le trafic relayé sur ircddb est, une fois que l’on sera sur un relais connecté sur ircddb, de transmettre VIS___ON sur le réseau en le mettant dans le champ UR de son transceiver. Il est recommandé de se rendre sur la page web d’ircddb pour obtenir plus d’informations à l’adresse :http://ircddb.net/live-vis.html. Puisque l’on parle d’IRCDDB, on sera en mesure de voir le trafic en direct sur les relais du monde entier. Il suffira de se rendre à l’adresse : http://www.ircddb.net/live.htm. Voilà, c’est tout pour les enregistrements. Et, avouons-le, ce n’est pas si terrible et compliqué que cela à faire! Comme on l’aura remarqué, le D-STAR est indissociable d’Internet. Sauf, si l’on souhaite ne faire que des QSO en simplex de poste à poste, mais là n’est pas l’intérêt de ce mode.

A noter que la programmation avancée des postes “ modernes ” type ID-51 ID-5100 nécessitera de récupérer la liste des relais à l’adresse suivante : téléchargement des relais en France

Bon trafic à tous en D-star.

73 F1JMN

Cet article D-STAR être bien entendu et bien vu ! est apparu en premier sur Dstar-France.fr.

Projet de valisette radio pour le portable et les vacances.

"Je profite du confinement et, pour changer du télétravail, je me suis remis sur mon projet de petite valisette pour le transport et l’alimentation de mon RS-918 … Cahier des charges : Mallette solide, étanche aux projections d’eau, résistant bien aux choc et surtout économique Embarquer un émetteur récepteur pour les bandes décamétriques, QRP (le RS-918) Embarquer une boite d’accord manuelle

Comment recevoir des mails via la HF

"Je vais vous parler ici d’une première solution offerte aux radioamateurs, pour recevoir des messages mails depuis un poste radio . Dans cette présentation je ne parlerais volontairement pas de solution à base de modem (coûteux), mais de matériels utilisés pour faire du PSK, SSTV, RRTY, FT8, JS8CALL,…. Le système présenté est Winlink 2000, avec ce système vous pourrez entre autre : Envoyer

ID-DMR pour les F0

L'article ID-DMR pour les F0 peur être lu sur DR@F - Digital Radioamateur France.

Nous ne cessons d’alerter l’administration sur la situation des opérateurs de classe 3 : Nous demandons que les F0 puissent avoir eux aussi accès au numérique, puisque de plus en plus d’installations sont réalisées sur la bande 144 - 146 MHz, laissant peu de place à l’analogique.

Cet article ID-DMR pour les F0 est apparu en premier sur DR@F - Digital Radioamateur France.

Comment rejoindre le réseau HBLink DMR-Francophone avec BlueDV for Windows.

Afin de vous connecter directement sur notre serveur HBLink DMR-Francophone, commencez par modifier le ficher texte nommé “HBLink.txt.EXAMPLE” qui se trouve dans le répertoire “Mes Documents\BlueDV“,  avant de le sauvegarder en le renommant “HBLink.txt” avec un éditeur de texte. La ligne à copier/coller comme dans l’image ci-dessous est la suivante : HBlinK DMR-Francophone, 137.74.195.150, passw0rd, 62031

Ensuite, il faut lancer le programme BlueDV for Windows et se rendre dans le menu “Setup”. Choisir le réseau DMR+ et sélectionner le serveur HBlink DMR-Francophone qui vient d’être ajouté. Sauvegarder votre configuration avant de retourner sur la page principale.

Bienvenue sur HBLink DMR-Francophone.

Lu 0 fois.

L’article Comment rejoindre le réseau HBLink DMR-Francophone avec BlueDV for Windows. est apparu en premier sur DMR-Francophone.net.

Continuer la vie en confinement

Toutes les manifestations radioamateur ont été mises à la trappe avec les mesures sanitaires actuelles. Il y a eu des présentations qui ont ainsi dû être annulées. Il serait tout à fait possible de profiter de cette période pour faire ce genre de présentations, au lieu de le faire physiquement, le faire par internet.

Il existe de nombreux outils pour faire ça, mais certains demandent plus ou moins d’une bonne formation informatique, l’idéal est de trouver une solution simple tant pour l’orateur tant pour les spectateurs. Le logiciel Jitsi-Meet permet cela et en matière de simplicité on ne peut pas faire mieux, il suffit d’un simple navigateur web et c’est tout. Autre atout, il s’agit d’une solution opensource qui permet de fournir ce service gratuitement.

L’orateur se connecte sur https://meet.jit.si et il crée une conférence qu’il appellera selon son choix. Il relèvera le lien et le communiquera avec la date et l’heure aux spectateurs par le canal de de communication de son choix.

Il existe d’autres prestataires qui proposent la même solution gratuitement et pour les plus avancé, le logiciel du serveur étant opensource c’est tout à fait possible de l’installer sur un serveur.

Je ne connais pas les limites quand au nombre de participants, comme cette solution est déjà utilisée par le télé-enseignement, une conférence entre 30 et 50 participants est raisonnable, tout dépend de l’infrastructure utilisée. Celle de Jitsi Meet devrait assurer. Les spectateurs qui entrent dans la conférence veilleront d’accepter la connexion des périphériques audio et vidéo et fermer leur microphone tant qu’il ne sont pas amenés à faire un commentaire.

En espérant que cet article donne des idées d’animer cette période de confinement pour effectuer des présentations en direct intéressante sur la radio.

Images du jour

Le radio-club de Belize V31HQ détruit par incendie sans faire de victime, et le tableau des expéditions en cours de DX WORLD vide, du jamais vu.

Un Transceiver QRP «homebrew» facile à construire

"Pour les OM’s qui ne sont pas trop homebrew , soit à cause de mauvaise expériences antérieures, soit parce qu’ils ne sont pas en possession du matériel de mesure ou de réglage, voici un petit projet qui permet de faire du « homebrew » sans toucher un fer à souder. Il s’agit donc plutôt d’assemblage que de bricolage, mais le projet est intéressant ! Pour un prix d’environ 185 €, vous pouvez

Comment façonner les ondes électromagnétiques à l’aide de matériaux intelligents

"Dompter les ondes radiofréquences devient un enjeu fondamental pour de nombreuses applications, communications en tête. S’inspirant de l’optique, une nouvelle approche émerge pour y parvenir : utiliser des métamatériaux permettant de sculpter les fronts d’ondes en réflexion. À la clé, des économies d’énergie et des débits importants... INDUSTRIE-TECHNO

Banc d’essai : alim de labo numérique Joy-iT RD6006 en kit

"Une sorte de kit", c’est le mot juste pour désigner l’alimentation disponible dans la boutique en ligne d'Elektor sous le nom de Joy-iT JT-RD6006 DC Power Supply Bundle. Non, ce n’est pas un kit normal, avec des composants et un circuit imprimé à assembler soigneusement, puis à tester, à calibrer et enfin à installer dans un coffret. Ici le bundle, comme ils disent, est composé de modules