D-STAR être bien entendu et bien vu !

Cette fois ça y est : radioamateur depuis de nombreuses années, vous vous êtes enfin décidé à découvrir le mode numérique D-STAR. Un nouveau transceiver hybride, mobile ou portable est arrivé au QRA… Vous appré- hendez maintenant la découverte d’un monde que vous ne connaissez pas et qui vous paraît bien mystérieux. Certains termes vous rebutent et laissent augurer d’une certaine complexité du D-STAR… Reste donc à vous familiariser en douceur avec un jargon et une pratique qui vous semblent compliqués… Avec l’aide de spécialistes du sujet, nous avons jugé opportun de vous guider…

(rappel d’un article paru dans RadioCBconnection de juillet 2016) par F4EGG (Thierry) et F1JMN (Pierre-Paul).

DIFFERENCES PAR RAPPORT AU TRAFIC EN ANALOGIQUE

La première différence qui va vous sauter aux yeux, ou plutôt aux oreilles, c’est la qualité de la modulation. Celle ci est numérique, sans bruit de fond, sans QRM. Et ce, quelque soit la qualité du signal reçu ou presque… Si l’on voulait donner un élément de comparaison, on dira que c’est un peu comme si vous passiez de l’écoute d’un disque vinyle à un CD ! Et puis, à la fin de toutes transmissions il y a ce « bip » qui conclue et signale que le relais vous a bien reçu. Une autre différence tient au fait que puisque tout est numérique, en même temps que vous parlez, vous pouvez également transmettre votre position. Et ce, sous réserve que votre équipement le permette et soit bien paramétré. Du coup, les opérateurs équipés D-STAR pourront ainsi être localisés sur www.aprs.fi. Enfin, puisque chaque poste est identifié sur le réseau avec l’indicatif de l’OM qui l’utilise, on pourra appeler directement un autre OM par son indicatif, directement sur son TX. Peu importe où il se trouve, à condition qu’il soit à portée d’un relais et inscrit dessus. C’est ce qu’on appelle le “callsign routing” et qui est développé ci-après.

DEBUTER EN SIMPLEX

Le plus simple consiste à commencer le D-STAR en simplex. Cela permettra de mettre en marche le transceiver, de commencer à le manipuler et de découvrir progressivement les parti- cularités du numérique, ainsi que certaines fonctions spécifiques du poste. Parmi les questions que se posent les néophytes, on rencontre souvent les suivantes : Que faut il programmer dessus ? Pourquoi programmer RPT1 et RPT2 ? G pour Gateway, cela correspond à quoi ? Quelles sont les règles à respecter ? Il est utile de préciser que pour le trafic en simplex, il n’y a rien à programmer, ou presque ! En fait, il suffira de rentrer son indicatif radio dans le menu « my callsign » (mon indicatif). Pour trafiquer sur un relais, avant toutes choses, il importe de s’inscrire sur quelques bases de données. Sans cela, les relais ne pourraient pas reconnaître votre indicatif. Vous ne seriez pas retransmis, ni entendu par d’autres OM.

LES INSCRIPTIONS SUR LES DIFFERENTES BASES DE DONNEES POUR ETRE BIEN RETRANSMIS

Historiquement la première base de données était US-TRUST sur laquelle étaient connectés tous les relais Icom. Les inscriptions sur la base US-TRUST sont nécessaires pour être retransmis sur ces relais (surtout aux USA). Il faudra pour cela se rendre à l’adresse suivante : demande d’enregistrement via la passerelle suisse, puis s’enregistrer. Le site est en français, mais on vous demandera uniquement de rentrer votre indicatif en majuscules, puis votre nom et votre email, et enfin de remplir le champ commentaire. Ensuite, il vous faudra attendre une réponse des administrateurs du serveur validant votre inscription. Sans être enregistrés sur US-TRUST, vous ne pourrez pas trafiquer sur les relais ICOM ! Ni être retransmis par ceux-ci ! Ainsi, vous ne pourrez pas participer au QSO international D-STAR francophone qui a lieu chaque samedi après midi à 16h, heure française, sur le réflecteur VE2VPS_C. Autre précision importante : à chaque fois que nous citerons des “réflecteurs” ou des “indicatifs”, notez que tous doivent comporter 8 caractères, ainsi les « _ » qui correspondent à des espaces.

UNE ID-CCS7

Ensuite, il conviendra d’effectuer une demande d’un ID-CCS7. Un ID-CCS7, c’est un nombre personnel d’identification à sept chiffres qui vous sera attribué. Un peu comme un numéro de téléphone, cet identifiant est unique pour tous les modes numériques (D-STAR, DMR, P25, etc…). Il permettra ainsi à chaque opérateur d’être reconnu dans tous les systèmes qui s’interconnectent de plus en plus. En vous rendant à l’adresse https://register.ham-digital.org. En outre, sans disposer d’un ID-CCS7, les relais tournant en France sous IRCDDB ne pourront pas vous reconnaître. Il est donc impératif d’obtenir un ID-CCS7 pour trafiquer à travers les relais, comme sur le DCS933 par exemple. (Le DCS933 est un serveur sur lequel sont interconnectés presque tous les relais en France via le XLX933).

IRCDDB

La dernière chose que l’on aura à faire, si l’on souhaite que son indicatif soit visible dans le trafic relayé sur ircddb est, une fois que l’on sera sur un relais connecté sur ircddb, de transmettre VIS___ON sur le réseau en le mettant dans le champ UR de son transceiver. Il est recommandé de se rendre sur la page web d’ircddb pour obtenir plus d’informations à l’adresse :http://ircddb.net/live-vis.html. Puisque l’on parle d’IRCDDB, on sera en mesure de voir le trafic en direct sur les relais du monde entier. Il suffira de se rendre à l’adresse : http://www.ircddb.net/live.htm. Voilà, c’est tout pour les enregistrements. Et, avouons-le, ce n’est pas si terrible et compliqué que cela à faire! Comme on l’aura remarqué, le D-STAR est indissociable d’Internet. Sauf, si l’on souhaite ne faire que des QSO en simplex de poste à poste, mais là n’est pas l’intérêt de ce mode.

A noter que la programmation avancée des postes “ modernes ” type ID-51 ID-5100 nécessitera de récupérer la liste des relais à l’adresse suivante : téléchargement des relais en France

Bon trafic à tous en D-star.

73 F1JMN

Cet article D-STAR être bien entendu et bien vu ! est apparu en premier sur Dstar-France.fr.

ARISS-F aux rencontres spatial-radioamateurs

L’équipe française ARISS sera présente aux rencontres spatial-radioamateurs à Nanterre ce week end les 7 et 8 mars 2020. N’hesitez pas à nous rendre visite, vous inscrire aux nombreux ateliers et conférences organisés par l’AMSAT-F ! Lien d’information et programme : http://site.amsat-f.org/2020/02/23/rencontre-spatial-radioamateur-7-et-8-mars-2020/     Copyright secured by Digiprove © 2020Original content here is published under these license terms: X License Type:7License Abstract:

C4FM sur le XLX933

Une mise à jour importante du XLX vient d’être finalisée par Luc LX1IQ.
Le XLX est à l’origine un réflecteur D-STAR, fonctionnant aussi en DMR grace à des transcodeurs AMBE.

Avec cette nouvelle version 2.3.1 le XLX supporte nativement le C4FM via le protocol YSF / wire-X

Je vous invite à tester cette nouvelle version !

Bon Amusement

Cet article C4FM sur le XLX933 est apparu en premier sur Dstar-France.fr.

Contact radioamateur du 25/10/2019

Un contact Radioamateur aura lieu le Vendredi 25/10/19 vers 10H24 UTC (12H24 heure de Paris). Il aura lieu entre Luca Parmitano (KF5KDP) et le I.I.S. “Ciampini-Boccardo”, Novi Ligure, Italy and I.T.I.S. “Magistri Cumacini”, Como, Italie.     Le contact aura lieu en direct sur 145.800 MHz (+/-3 KHz de doppler) en FM étroite. Il sera […]

Webconférence accueil des équipes candidates

S’est tenue ce jeudi 10 octobre 2019 la première webconférence d’accueil des équipes candidates à un projet ARISS avec Thomas PESQUET en 2020-21. Ci dessous le lien pour télécharger le powerpoint : Cliquez ICI Merci à tous pour votre participation ! Copyright secured by Digiprove © 2019Original content here is published under these license terms: X License Type:7License Summary:

Compte rendu réunion ARISS-F du 26 septembre 2019

Se sont réunis en visoconférence les membres de l’équipe ARISS F pour traiter des sujets suivants 1) Suivi des précandidatures 2) Préparation de la webconférence d’information des équipes 3) Infos programme « Ecouter un astronaute » Sont excusés Christophe MERCIER, Joseph LEMOINE F6ICS, Jean-Pierre COURJAUD F6DZP 1) Il y avait 7 équipes qui s’étaient manifestées depuis le […]

Pi-Star : DMRGateway, le TG6 en DMR pour accéder aux relais D-Star

Xavier F8BSY a récemment publié un article très intéressant sur le website du radio-club de Perpignan F6KBR expliquant comment configurer un hotspot ou un relais tournant sous Pi-star afin de le connecter en DMR sur le XLX933.

Voici le lien vers cet article : cliquez ici

Au Radio-Club de Perpignan, Xavier F8BSY explique comment configurer et utiliser un poste DMR avec un HotSpot, afin d’accéder en D-Star au Master XLX933 sur les principaux modules C – N – Y…. etc.

Vous l’aurez compris, il est possible de configurer uniquement sur un HotSpot à base de Pi-Star, un “DMRGateway”, permettant ainsi de faire des QSO sur des relais D-Star tout en utilisant votre poste DMR. Je précise que cela est possible via les serveurs XLX Multiprotocoles…. Par contre, vous ne pourrez pas accéder au réseau D-STAR US-TRUST.
De mon coté, j’utilise l’incontournable HotSpot Duplex de BI7JTA, associé à un Poste DMR Hytera PD785G …. Pour ceux qui ne seraient pas encore équipés D-Star, la configuration de DMRGateway, permettra de remédier à se manque, et d’accéder à une rubrique spéciale sur Pi-star, afin de configurer le Master (XLX933). Les puristes préféreront utiliser un Transeiver D-Star et cela se comprend … mais cette configuration passe partout est quand même à partager.
Je ne développerai que la partie DMRGateway vers D-Star, car il existe aussi d’autres façons d’accéder à des passerelles.

Pour comprendre la configuration de DMRGteway sous Pi-Star, il faut déjà avoir une vue du dashboard du Master XLX933 sur lequel se trouve les passerelles appelées “Modules”. Ci-dessous 12 modules en D-Star présents, notifiés de C à Y avec les différents relais connectés dessus …. il faudra juste se rappeler que le TG6 en DMR sera le point d’entrée de tous les QSO sur les différents modules…. la configuration se faisant directement sur l’image Pi-Star.

En cliquant sur l’image ci-dessous, vous accéderez directement au dashboard “Relais par Modules”.

Cela vous permettra de voir sur quel module vous souhaitez vous connecter ….. comme par exemple le C, N, ou Y notifié XLX933Y, point d’entrée ici de YSF France.

La Configuration de Pi-Star :

Connectez-vous sur l’interface de Pi-Star, soit par l’adresse IP du HotSpot, soit par son DNS :  http://pi-star.local/
Sélectionnez le menu “Configuration” puis la rubrique “Configuration DMR”

Identifiant: pi-star      /    Mot de Passe: raspberry

  • Dans la partie Master DMR, sélectionnez DMRGateway  (Cela faira apparaitre la configuration du master XLX)
  • Activez le Master de votre choix, pour continuer de vous connecter en DMR,
    Soit sur le BrandMeister  : Réseau Brandmeister Enable: ON
    Soit 
    sur le DMR+ IPSC2 : Réseau DMR+ Enable: ON
  • Configurez le Master XLX sur: XLX_933
  • Attribuez le Module que vous souhaitez: N  (Par Exemple)
  • Activez le Master XLX :  ON

Voila, il ne vous reste plus qu’à rentrer le TG6 dans votre CodePlug et à expérimenter !!…. vous ressortirez dans cet exemple sur le Module N en D-Star, ou se trouve Relais, HotSpot, et Peanut.

Ci-dessous une courte vidéo, mettant en avant la réception D-Star sur un poste DMR Hytera PD785G, la réception est très linéaire sans R2D2, et la qualité audio est assez bluffante… certes ce n’est pas du DMR ni le même codec, mais compréhension et intelligibilité sont au rendez-vous.

Salutation au passage à Thierry F4EGG, qui était en D-Star sur le XLX933 Module N, lors de cette prise de vue.

Bon à savoir sur le XLX933

En D-Star, le Module I ressort en DMR sur le TG2084
En D-star, le Module Y ressort en DMR sur le TG20800 (YSF France)


Conclusion :
Si vous possédez un HotSpot à base de Pi-Star, ce sera pour vous une nouvelle expérimentation que vous pourrez implémenter, sans pour autant vous déconnecter de votre serveur favoris DMR (BrandMeister ou IPSC2).
Le TG6 sera une nouvelle possibilité à votre arc, pour de nouveaux QSO vers les relais D-Star.

Source : F8BSY

Cet article Pi-Star : DMRGateway, le TG6 en DMR pour accéder aux relais D-Star est apparu en premier sur Dstar-France.fr.

THD-74

Pour les possesseurs du Kenwood THD-74,
une nouvelle mise à jour est disponible depuis le 26 juin 2019 :

La version 1.09
(https://www.kenwood.com/i/products/info/amateur/thd74_update_e.html)

Cette version apporte les nouveautés suivantes :

1/ permet le décodage des télémétries au format standard,
APRS (paquets envoyés par PSAT2 par exemple)
2/ permet l’affichage du nom du modèle « FT3D »
quand une trame de géolocalisation est envoyée sur le réseau APRS depuis un Yaesu FT3DR/E
3/ Permet de définir le préfixe « XLX »
en plus des « REF/DCS/XRF » dans l’écran de sélection « Link to Reflector » en mode D-STAR
4/ Permet un scrolling rapide du numéro de sélection (001 to 999) en maintenant la touche haute ou basse enfoncée plus de 2 secondes dans l’écran de sélection,
« Link to Reflector » en mode D-STAR
Cette nouvelle version apporte la correction suivante :
Lorsque l’option Alerte Météo est activée, l’entrée directe d’une fréquence peut dysfonctionner sous certaines conditions (pour les TH-D74A seulement)

La procédure de mise à jour reste inchangée et consiste à :
– décompresser l’archive téléchargée sur le site de Kenwood
– s’assurer de bien avoir installé le driver USB avant toute manipulation.

(https://www.kenwood.com/i/products/info/amateur/thd74_vcp_e.html)
– sauvegarder les paramètres et mémoires du poste à l’aide du logiciel MCPD7.

(https://www.kenwood.com/i/products/info/amateur/mcpd74_e.html)
– installer un pack batterie complètement chargé
– éteindre le poste
– allumer le poste tout en maintenant les touches PTT et [1],
enfoncées pour le placer en mode « programmation firmware »
– connecter le câble USB2 au poste et au PC
– lancer l’exécutable « TH-D74_V109_e.exe » (en mode administrateur de préférence) – sélectionner le port COM correspondant
– Cliquer sur le bouton « Update »

Après la mise à jour, il est préférable de faire un reset usine et de reprogrammer le poste à l’aide de la sauvegarde réalisée avant la mise à jour.

73′ de F4BVC Sébastien

Cet article THD-74 est apparu en premier sur Dstar-France.fr.

FK1ZBR Nouméa

Relais D-Star FK1ZBR




Relais D-STAR – FK1ZBR de Nouméa
Mise en service par FK4RD – FK1UW – JG1XMV
439.950 -9.4 – 10W – Antenne X-300 – Réflecteur par défaut DCS933N
https://aprs.fi/#!mt=roadmap&z=11&call=a%2FFK1ZBR-B&timerange=3600&tail=3600
Dashboard http://fk1zbr.gw.ircddb.net/


FK4RD/M

Cet article FK1ZBR Nouméa est apparu en premier sur Dstar-France.fr.

Peanut et le XLX933

David PA7LIM a développé un logiciel, PEANUT qui tourne sous Android. Ce logiciel dont l’accès est strictement réservé aux radioamateurs permet de communiquer depuis un téléphone ou une tablette sous Android avec le réseau D-star.

Le principe est qu’une fois que vous êtes enregistré auprès de PA7LIM et que vous avez installé Peanut sur votre téléphone, vous pouvez vous connecter sur le « master serveur » de Peanut maintenu et géré par PA7LIM. Ce « master serveur » vient ensuite se connecter sur différents « client serveurs » qui sont eux connectés sur des réflecteurs D-star. C’est vous qui choisissez sur quel « room » ou réflecteur vous souhaitez vous connecter.

Dstar-France a mis en place un « client serveur » qui est connecté sur le DCS933N. Ce « client serveur » est composé d’un Raspberry Pi 3B+, d’une carte 64Go et d’une clé ThumDV. Un serveur AMBE est installé sur ce RPi pour émuler la clé ThumDV. Ce serveur est connecté sur Internet très haut débit avec une adresse IP fixe. C’est via Internet que ce « serveur client » est connecté au « master serveur » de PA7LIM.

Il faut savoir que un « serveur client » ne peut être connecté que sur un seul module d’un XLX. De fait, le serveur mis en place actuel connecté sur le XLX933N ne peut être connecté que sur ce module et pas sur un autre.

Si nous voulions connecter Peanut sur d’autres modules du XLX933 (comme le C par exemple) cela supposerait de mettre en place un deuxième serveur AMBE avec une nouvelle clé ThumDV tel que décrit plus haut. C’est possible, mais cela a un coût… (environ 230€ pour un RPi + ThumDV + alimentation + boitier + frais d’expédition…) sans compter l’accès Internet ni le temps passé… Nous pouvons envisager de mettre en place d’autres « serveurs clients » pour que ceux-ci soient connectés sur d’autres modules du XLX933 si des OM’s sont intéressés. Pour ce faire nous avons besoin d’une participation au financement de ceux-ci. Nous pourrions mettre en place une cagnotte en ligne pour réaliser ces projets. Mais avant de le faire, et pour être certain que ceci ai du sens, merci de nous contacter par email afin de nous dire si vous seriez intéressé par un tel financement participatif, et si oui, quel montant seriez vous prêt à investir.

Bons QSO sur Peanut et sur le DCS933N !!!

73 F1JMN.

Cet article Peanut et le XLX933 est apparu en premier sur Dstar-France.fr.

2019 Une Année qui commence mal…

Toute l’équipe de Dstar-France vous souhaite une Bonne Année 2019.
Une Année qui commence avec des mauvaises nouvelles..

Depuis quelques jours nous avons mis en place un serveur AMBE pour PEANUT sur le XLX933N.
Malheureusement, Davis, PA7LIM nous informe qu’il va arrêter le développement de son logiciel. Voir le lien ci-dessous:
http://www.pa7lim.nl/peanut/
le service va donc s’arrêter prochainement.

En 2018, nous avons mis en service des passerelles avec le DMR et le C4FM notamment le XLX933D avec le TG208, XLX933U avec le TG2080 (Urgence) et le XLX933Y avec YSF France
Nous venons d’apprendre que les développeurs du réseau Brandmeister vont stopper les interconnexions avec les TG nationaux et internationaux, voir le lien ci-dessous:
https://brandmeister-dmr.fr/2019/01/02/interconnexions-des-talkgroups-brandmeister-dmr-avec-dautres-reseaux/
Il n’y aura plus de lien avec le TG208, TG Urgence et YSF France

Nous déplorons cette situation qui ne fera que diviser la communauté et va créer  un mécontentement d’une majorité d’OMs

Actuellement, des solutions alternatives sont en cours de developpement, nous vous tiendrons informés
A suivre…

Cet article 2019 Une Année qui commence mal… est apparu en premier sur Dstar-France.fr.

Initiation au monde de l’Arduino

 

Dans le cadre des activités de la MJC d’Annemasse,
et en coopération avec le Radio-Club F8KCF ,
une série de 6 cours est organisée afin de vous faire découvrir
le monde de l’ARDUINO 
son utilisation , du petit robot, à la domotique et aux objets connectés…

Cette formation s’adresse à tous, et permet de faire ses premiers pas dans l’univers Arduino.

Après une présentation théorique courte, lors de chaque séance vous réaliserez plusieurs montages sympas,
et la programmation de l’Arduino en découvrant les possibilités très étendues de ce matériel peu cher et facilement disponible.

Animateur : Jean Louis Truquet – F5DJL

Lieu : MJC Annemasse Chalut     Plan d’accès: https://f8kcf.net/acces/
18 rue du 18 Aout 1944
74100 Annemasse

Horaire : 14h30 à 17h30

Dates :
Samedi 6 Octobre
Samedi 20 Octobre
Samedi 3 Novembre
Samedi 17 Novembre
Samedi 1er Décembre
Samedi 15 Décembre

Déroulement des sessions:

14h30 à 15h00 : présentation des concepts utilisés lors l’atelier pratique
15h15 à 17h30 : Atelier pratique par groupe de 2 maximum.

Inscriptions sur cette page web https://framadate.org/l71nxVxb7XNyNgUi
ou au secrétariat de la MJC d’Annemasse

Aucun frais d’inscription à ces cours, ni obligation d’être membre du Radio-Club F8KCF
mais tous les participants à ces cours doivent être au minimum adhérents de la MJC au tarif suivant:

  • adultes 12 euros
  • 18-25 ans 9 euros
  • – 18 ans 6 euros

Materiel : Chaque participant apporte :

  • Un ordinateur portable (Windows)
  • Un Arduino UNO + accessoires

Le kit de démarrage Arduino  pourra être acquis après la première séance,
des instructions et des liens web vous seront communiquées.

Organisation:
Maximum 2 participants par ordinateur et Arduino.
Nous acceptons un maximum 20 participants.