D-STAR être bien entendu et bien vu !

Cette fois ça y est : radioamateur depuis de nombreuses années, vous vous êtes enfin décidé à découvrir le mode numérique D-STAR. Un nouveau transceiver hybride, mobile ou portable est arrivé au QRA… Vous appré- hendez maintenant la découverte d’un monde que vous ne connaissez pas et qui vous paraît bien mystérieux. Certains termes vous rebutent et laissent augurer d’une certaine complexité du D-STAR… Reste donc à vous familiariser en douceur avec un jargon et une pratique qui vous semblent compliqués… Avec l’aide de spécialistes du sujet, nous avons jugé opportun de vous guider…

(rappel d’un article paru dans RadioCBconnection de juillet 2016) par F4EGG (Thierry) et F1JMN (Pierre-Paul).

DIFFERENCES PAR RAPPORT AU TRAFIC EN ANALOGIQUE

La première différence qui va vous sauter aux yeux, ou plutôt aux oreilles, c’est la qualité de la modulation. Celle ci est numérique, sans bruit de fond, sans QRM. Et ce, quelque soit la qualité du signal reçu ou presque… Si l’on voulait donner un élément de comparaison, on dira que c’est un peu comme si vous passiez de l’écoute d’un disque vinyle à un CD ! Et puis, à la fin de toutes transmissions il y a ce « bip » qui conclue et signale que le relais vous a bien reçu. Une autre différence tient au fait que puisque tout est numérique, en même temps que vous parlez, vous pouvez également transmettre votre position. Et ce, sous réserve que votre équipement le permette et soit bien paramétré. Du coup, les opérateurs équipés D-STAR pourront ainsi être localisés sur www.aprs.fi. Enfin, puisque chaque poste est identifié sur le réseau avec l’indicatif de l’OM qui l’utilise, on pourra appeler directement un autre OM par son indicatif, directement sur son TX. Peu importe où il se trouve, à condition qu’il soit à portée d’un relais et inscrit dessus. C’est ce qu’on appelle le “callsign routing” et qui est développé ci-après.

DEBUTER EN SIMPLEX

Le plus simple consiste à commencer le D-STAR en simplex. Cela permettra de mettre en marche le transceiver, de commencer à le manipuler et de découvrir progressivement les parti- cularités du numérique, ainsi que certaines fonctions spécifiques du poste. Parmi les questions que se posent les néophytes, on rencontre souvent les suivantes : Que faut il programmer dessus ? Pourquoi programmer RPT1 et RPT2 ? G pour Gateway, cela correspond à quoi ? Quelles sont les règles à respecter ? Il est utile de préciser que pour le trafic en simplex, il n’y a rien à programmer, ou presque ! En fait, il suffira de rentrer son indicatif radio dans le menu « my callsign » (mon indicatif). Pour trafiquer sur un relais, avant toutes choses, il importe de s’inscrire sur quelques bases de données. Sans cela, les relais ne pourraient pas reconnaître votre indicatif. Vous ne seriez pas retransmis, ni entendu par d’autres OM.

LES INSCRIPTIONS SUR LES DIFFERENTES BASES DE DONNEES POUR ETRE BIEN RETRANSMIS

Historiquement la première base de données était US-TRUST sur laquelle étaient connectés tous les relais Icom. Les inscriptions sur la base US-TRUST sont nécessaires pour être retransmis sur ces relais (surtout aux USA). Il faudra pour cela se rendre à l’adresse suivante : demande d’enregistrement via la passerelle suisse, puis s’enregistrer. Le site est en français, mais on vous demandera uniquement de rentrer votre indicatif en majuscules, puis votre nom et votre email, et enfin de remplir le champ commentaire. Ensuite, il vous faudra attendre une réponse des administrateurs du serveur validant votre inscription. Sans être enregistrés sur US-TRUST, vous ne pourrez pas trafiquer sur les relais ICOM ! Ni être retransmis par ceux-ci ! Ainsi, vous ne pourrez pas participer au QSO international D-STAR francophone qui a lieu chaque samedi après midi à 16h, heure française, sur le réflecteur VE2VPS_C. Autre précision importante : à chaque fois que nous citerons des “réflecteurs” ou des “indicatifs”, notez que tous doivent comporter 8 caractères, ainsi les « _ » qui correspondent à des espaces.

UNE ID-CCS7

Ensuite, il conviendra d’effectuer une demande d’un ID-CCS7. Un ID-CCS7, c’est un nombre personnel d’identification à sept chiffres qui vous sera attribué. Un peu comme un numéro de téléphone, cet identifiant est unique pour tous les modes numériques (D-STAR, DMR, P25, etc…). Il permettra ainsi à chaque opérateur d’être reconnu dans tous les systèmes qui s’interconnectent de plus en plus. En vous rendant à l’adresse https://register.ham-digital.org. En outre, sans disposer d’un ID-CCS7, les relais tournant en France sous IRCDDB ne pourront pas vous reconnaître. Il est donc impératif d’obtenir un ID-CCS7 pour trafiquer à travers les relais, comme sur le DCS933 par exemple. (Le DCS933 est un serveur sur lequel sont interconnectés presque tous les relais en France via le XLX933).

IRCDDB

La dernière chose que l’on aura à faire, si l’on souhaite que son indicatif soit visible dans le trafic relayé sur ircddb est, une fois que l’on sera sur un relais connecté sur ircddb, de transmettre VIS___ON sur le réseau en le mettant dans le champ UR de son transceiver. Il est recommandé de se rendre sur la page web d’ircddb pour obtenir plus d’informations à l’adresse :http://ircddb.net/live-vis.html. Puisque l’on parle d’IRCDDB, on sera en mesure de voir le trafic en direct sur les relais du monde entier. Il suffira de se rendre à l’adresse : http://www.ircddb.net/live.htm. Voilà, c’est tout pour les enregistrements. Et, avouons-le, ce n’est pas si terrible et compliqué que cela à faire! Comme on l’aura remarqué, le D-STAR est indissociable d’Internet. Sauf, si l’on souhaite ne faire que des QSO en simplex de poste à poste, mais là n’est pas l’intérêt de ce mode.

A noter que la programmation avancée des postes “ modernes ” type ID-51 ID-5100 nécessitera de récupérer la liste des relais à l’adresse suivante : téléchargement des relais en France

Bon trafic à tous en D-star.

73 F1JMN

Cet article D-STAR être bien entendu et bien vu ! est apparu en premier sur Dstar-France.fr.

Pi-Star : DMRGateway, le TG6 en DMR pour accéder aux relais D-Star

Xavier F8BSY a récemment publié un article très intéressant sur le website du radio-club de Perpignan F6KBR expliquant comment configurer un hotspot ou un relais tournant sous Pi-star afin de le connecter en DMR sur le XLX933.

Voici le lien vers cet article : cliquez ici

Au Radio-Club de Perpignan, Xavier F8BSY explique comment configurer et utiliser un poste DMR avec un HotSpot, afin d’accéder en D-Star au Master XLX933 sur les principaux modules C – N – Y…. etc.

Vous l’aurez compris, il est possible de configurer uniquement sur un HotSpot à base de Pi-Star, un “DMRGateway”, permettant ainsi de faire des QSO sur des relais D-Star tout en utilisant votre poste DMR. Je précise que cela est possible via les serveurs XLX Multiprotocoles…. Par contre, vous ne pourrez pas accéder au réseau D-STAR US-TRUST.
De mon coté, j’utilise l’incontournable HotSpot Duplex de BI7JTA, associé à un Poste DMR Hytera PD785G …. Pour ceux qui ne seraient pas encore équipés D-Star, la configuration de DMRGateway, permettra de remédier à se manque, et d’accéder à une rubrique spéciale sur Pi-star, afin de configurer le Master (XLX933). Les puristes préféreront utiliser un Transeiver D-Star et cela se comprend … mais cette configuration passe partout est quand même à partager.
Je ne développerai que la partie DMRGateway vers D-Star, car il existe aussi d’autres façons d’accéder à des passerelles.

Pour comprendre la configuration de DMRGteway sous Pi-Star, il faut déjà avoir une vue du dashboard du Master XLX933 sur lequel se trouve les passerelles appelées “Modules”. Ci-dessous 12 modules en D-Star présents, notifiés de C à Y avec les différents relais connectés dessus …. il faudra juste se rappeler que le TG6 en DMR sera le point d’entrée de tous les QSO sur les différents modules…. la configuration se faisant directement sur l’image Pi-Star.

En cliquant sur l’image ci-dessous, vous accéderez directement au dashboard “Relais par Modules”.

Cela vous permettra de voir sur quel module vous souhaitez vous connecter ….. comme par exemple le C, N, ou Y notifié XLX933Y, point d’entrée ici de YSF France.

La Configuration de Pi-Star :

Connectez-vous sur l’interface de Pi-Star, soit par l’adresse IP du HotSpot, soit par son DNS :  http://pi-star.local/
Sélectionnez le menu “Configuration” puis la rubrique “Configuration DMR”

Identifiant: pi-star      /    Mot de Passe: raspberry

  • Dans la partie Master DMR, sélectionnez DMRGateway  (Cela faira apparaitre la configuration du master XLX)
  • Activez le Master de votre choix, pour continuer de vous connecter en DMR,
    Soit sur le BrandMeister  : Réseau Brandmeister Enable: ON
    Soit 
    sur le DMR+ IPSC2 : Réseau DMR+ Enable: ON
  • Configurez le Master XLX sur: XLX_933
  • Attribuez le Module que vous souhaitez: N  (Par Exemple)
  • Activez le Master XLX :  ON

Voila, il ne vous reste plus qu’à rentrer le TG6 dans votre CodePlug et à expérimenter !!…. vous ressortirez dans cet exemple sur le Module N en D-Star, ou se trouve Relais, HotSpot, et Peanut.

Ci-dessous une courte vidéo, mettant en avant la réception D-Star sur un poste DMR Hytera PD785G, la réception est très linéaire sans R2D2, et la qualité audio est assez bluffante… certes ce n’est pas du DMR ni le même codec, mais compréhension et intelligibilité sont au rendez-vous.

Salutation au passage à Thierry F4EGG, qui était en D-Star sur le XLX933 Module N, lors de cette prise de vue.

Bon à savoir sur le XLX933

En D-Star, le Module I ressort en DMR sur le TG2084
En D-star, le Module Y ressort en DMR sur le TG20800 (YSF France)


Conclusion :
Si vous possédez un HotSpot à base de Pi-Star, ce sera pour vous une nouvelle expérimentation que vous pourrez implémenter, sans pour autant vous déconnecter de votre serveur favoris DMR (BrandMeister ou IPSC2).
Le TG6 sera une nouvelle possibilité à votre arc, pour de nouveaux QSO vers les relais D-Star.

Source : F8BSY

Cet article Pi-Star : DMRGateway, le TG6 en DMR pour accéder aux relais D-Star est apparu en premier sur Dstar-France.fr.

Peanut et le XLX933

David PA7LIM a développé un logiciel, PEANUT qui tourne sous Android. Ce logiciel dont l’accès est strictement réservé aux radioamateurs permet de communiquer depuis un téléphone ou une tablette sous Android avec le réseau D-star.

Le principe est qu’une fois que vous êtes enregistré auprès de PA7LIM et que vous avez installé Peanut sur votre téléphone, vous pouvez vous connecter sur le « master serveur » de Peanut maintenu et géré par PA7LIM. Ce « master serveur » vient ensuite se connecter sur différents « client serveurs » qui sont eux connectés sur des réflecteurs D-star. C’est vous qui choisissez sur quel « room » ou réflecteur vous souhaitez vous connecter.

Dstar-France a mis en place un « client serveur » qui est connecté sur le DCS933N. Ce « client serveur » est composé d’un Raspberry Pi 3B+, d’une carte 64Go et d’une clé ThumDV. Un serveur AMBE est installé sur ce RPi pour émuler la clé ThumDV. Ce serveur est connecté sur Internet très haut débit avec une adresse IP fixe. C’est via Internet que ce « serveur client » est connecté au « master serveur » de PA7LIM.

Il faut savoir que un « serveur client » ne peut être connecté que sur un seul module d’un XLX. De fait, le serveur mis en place actuel connecté sur le XLX933N ne peut être connecté que sur ce module et pas sur un autre.

Si nous voulions connecter Peanut sur d’autres modules du XLX933 (comme le C par exemple) cela supposerait de mettre en place un deuxième serveur AMBE avec une nouvelle clé ThumDV tel que décrit plus haut. C’est possible, mais cela a un coût… (environ 230€ pour un RPi + ThumDV + alimentation + boitier + frais d’expédition…) sans compter l’accès Internet ni le temps passé… Nous pouvons envisager de mettre en place d’autres « serveurs clients » pour que ceux-ci soient connectés sur d’autres modules du XLX933 si des OM’s sont intéressés. Pour ce faire nous avons besoin d’une participation au financement de ceux-ci. Nous pourrions mettre en place une cagnotte en ligne pour réaliser ces projets. Mais avant de le faire, et pour être certain que ceci ai du sens, merci de nous contacter par email afin de nous dire si vous seriez intéressé par un tel financement participatif, et si oui, quel montant seriez vous prêt à investir.

Bons QSO sur Peanut et sur le DCS933N !!!

73 F1JMN.

Cet article Peanut et le XLX933 est apparu en premier sur Dstar-France.fr.

Commander un relais avec Telegram depuis un smartphone

En installant un « robot » un « bot » sur le Raspberry PI de votre relais, vous pourrez via Telegram obtenir plusieurs informations concernant votre relais, ainsi qu’envoyer des « sms » sur tous les postes des OM’s à l’écoute du relais. Ceci fonctionne pour les relais tournant sur la distribution de G4KLX et sur les MMDVM, pour les distributions Pi-Star, je n’ai pas testé, mais cela doit fonctionner à condition de bien indiquer les chemins des fichiers .log dans le script Python.

Un grand merci à SM6/YO6FWM qui a écrit la base du script sous Python.

Voici comment procéder :

Etape 1 : installez Telegram sur votre smartphone si ce n’est déjà fait. Allez sur App Store (iPhone) ou Play Store (Android), téléchargez et installez Telegram sur votre téléphone.

Etape 2 : Envoyez un message /newbot à BotFather

Ouvrir Telgram sur votre téléphone et recherchez l’utilisateur BotFather.

Pour obtenir un compte bot, envoyez lui le message /newbot. (Attention avec un ‘/’ au début). Il va vous répondre en posant plusieurs questions (en anglais). Dans la capture d’écran au-dessus, j’ai appelé le mien F1JMN, je vous invite à l’appeler de l’indicatif de votre relais F1ZXX par exemple.

A la fin de l’opération, vous allez recevoir un token, qui ressemble à cela : 123456789:ABCdefGhIJKlmNoPQRsTUVwxyZ. Ce token represente le « bot account ». Vous allez devoir le rentrer dans le script Python sur le Raspberry PI.

Pour éviter d’avoir à le recopier à la main, je vous invite à vous connecter avec vos identifiants sur le site web de Telegram Telegram’s Web Version

Etape 3 : Installez Telepot sur le Raspberry Pi :

Ouvrir une session ssh sur le RPI, puis rentrez les lignes de commandes ci-après :

sudo apt-get install python-pip
sudo pip install telepot

si vous rencontrez un problème dans l’installation de telepot, alors rentrez la ligne de commande suivante :

sudo pip install telepot –index-url=https://pypi.python.org/simple/

tapez ensuite :

python

dans la ligne de commande qui s’ouvre, tapez :

import telepot
bot = telepot.Bot(‘*** copiez ici le token que vous avez obtenu ***’)
bot.getMe()

Si la dernière commande, getMe(), vous renvoie une description de votre « bot account » c’est que tout est bon. Rentrez alors la commande :

exit()

pour quitter Python.

Etape 4 : modifier le script Python :

téléchargeable ici:
https://www.dstar-france.fr/fichiers/F1ZXX.py

Pour que le script Python que vous venez de créer avec Telepot puisse fonctionner avec votre relais, il va falloir l’éditer et le modifier. Pour éditer le script rentrez :

sudo nano F1ZXX.py

remplacez bien sûr F1ZXX par l’indicatif de votre relais, comme vous l’avez rentrez à l’étape 2

Sélectionnez ensuite tout le texte qui est dans le fichier et remplacez le par celui qui est dans le lien suivant :

F1ZXX

une fois le texte collé dans le fichier F1ZXX.py il vous faudra modifier quelques paramètres au début du fichier ( en rouge ):

# ici remplir les indicatifs de votre relais. S’il y a deux modules spécifier les. S’il n’y en a qu’un seul laisser vide le champ correspondant.

relay = « F1ZXX   « 

relayC = « F1ZXX  C« 

relayB = « F1ZXX  B« 

# Pour avoir une clé gratuite API, rendez vous sur le site : https://www.wunderground.com/weather/api/

APIwunderground = « a-remplir« 

#Rentrez ci-après les coordonnées de votre relais

APIgps = « 45.7749,4.6633« 

# Le token est à obtenir auprès de BotFather, suivre le tuto sur : http://www.instructables.com/id/Set-up-Telegram-Bot-on-Raspberry-Pi/

# Si vous rencontrez un problème dans la commande « Sudo pip install telepot  » faire la commande « sudo pip install telepot  –index-url=https://pypi$

token= »a-remplir-token-de-BotFather« 

Une fois tout bien rempli, taper les commandes :

<crtl X> pour quitter nano et <O> ou <Y> pour sauvegarder le fichier.

 

Etape 5 et dernière : rendre le script exécutable au démarrage du RPI :

tapez la commande :

sudo nano /etc/rc.local

et insérez :

sudo python /home/pi/F1ZXX.py

juste avant « # Print the IP address »

<crtl X> pour quitter nano et <O> ou <Y> pour sauvegarder le fichier.

faire un reboot du RPI :

sudo reboot

 

Etape 6 : utilisation :

Depuis votre smartphone dans l’application Telegram faire une recherche dans les contacts de votre relais F1ZXX, une fois trouvé, vous pouvez lui envoyer les commandes suivantes :

/status :  vous dira sur quels réflecteurs sont connectés les modules du relais,

/last (x) : vous donnera les x derniers indicatifs reçus,

/sms text : enverra le text via sms par la voie radio du relais,

/time : vous donnera l’heure du RPI,

/ip : vous donnera l’adresse IP privée du RPI sur le réseau,

/mon (on/off) : permet de monitorer le relais,

/wx : vous donnera la météo à l’instant T,

/forecast : vous donnera les prévisions météo.

 

 

 

Cet article Commander un relais avec Telegram depuis un smartphone est apparu en premier sur Dstar-France.fr.

Meilleurs Voeux pour 2017

Toute l’équipe de l’association des radio-amateurs du briançonnais vous présente ses meilleurs voeux pour la nouvelle année 2017.

Que cette nouvelle année puisse voir se réaliser tous vos projets personnels et en particulier dans le monde de la radio.

La fin d’année 2016 a vu fleurir plusieurs nouveaux relais D-star à travers la France. 2017 devrait être une année exceptionnellement riche en ce sens également.

Nous profitons de ces voeux pour vous rappeler que nous avons besoin de vos dons pour financer le DCS033 ainsi que toute la recherche que nous effectuons afin de parfaire le réseau, votre réseau!

73 à toutes et à tous, et encore une fois : Bonne Année!

Pierre-Paul – F1JMN.

Cet article Meilleurs Voeux pour 2017 est apparu en premier sur Dstar-France.fr.

Meilleurs Voeux pour 2017

Toute l’équipe de l’association des radio-amateurs du briançonnais vous présente ses meilleurs voeux pour la nouvelle année 2017.

Que cette nouvelle année puisse voir se réaliser tous vos projets personnels et en particulier dans le monde de la radio.

La fin d’année 2016 a vu fleurir plusieurs nouveaux relais D-star à travers la France. 2017 devrait être une année exceptionnellement riche en ce sens également.

Nous profitons de ces voeux pour vous rappeler que nous avons besoin de vos dons pour financer le DCS033 ainsi que toute la recherche que nous effectuons afin de parfaire le réseau, votre réseau!

73 à toutes et à tous, et encore une fois : Bonne Année!

Pierre-Paul – F1JMN.

Cet article Meilleurs Voeux pour 2017 est apparu en premier sur Dstar-France.fr.

F1ZJH nouveau relais urbain sur Lyon D-Star / DMR

IMG_0978

Depuis le début du mois de Juin, un nouveau relais urbain a vu le jour à Lyon sur la fréquence 439.5626Mhz avec un shift de -7.6Mhz. Ce relais est situé en lieu et place de F1ZDI (439.350Mhz, shift -7.6Mhz) qui lui a migré sur un point haut au dessus de Lyon, dans les monts du lyonnais. F1ZDI bénéficie ainsi maintenant d’une portée régionale surtout sur toute la moitié Est du Grand Lyon.

Mais revenons en à F1ZJH. Ce relais, bi mode, c’est à dire permettant de trafiquer en D-star et en DMR est émulé avec un RPI3, un MMDVM et un TX GM950 et un RX GM360. Il a une portée limitée au centre ville de Lyon, en particulier la presqu’ile et arrose également le Sud et l’Est lyonnais.

IMG_0977

 

 

Le principe de trafic sur ce type de relais est le suivant :

  • Soit vous commencez un QSO en D-star, et le relais passe dans ce mode, sans transmissio
    n au bout de quelques secondes il repasse en stand-by mode.
  • Soit vous êtes en QSO en DMR et comme en D-star, le relais reste dans ce mode tant que le QSO est en cours. Au bout de quelques secondes d’inactivité, il repasse en stand-by mode.

Ainsi, il se peut que, si vous êtes équipé en D-star et que vous recevez un signal sans entendre de stations, le relais est entrain d’émettre en DMR, et vice et versa.

 

Je vous souhaite un bon trafic sur ce nouveau relais dans un mode ou un autre.

 

73, F1JMN.

IMG_0979

Cet article F1ZJH nouveau relais urbain sur Lyon D-Star / DMR est apparu en premier sur Dstar-France.fr.