Un adaptateur pour brancher une clé USB sur votre iPad ou iPhone

iusbkeyI-USBKEY est un lecteur flash USB pour iPhone / iPad et PC / Mac.
La société Bidul and co située en Rhone-Alpes propose un interface qui permet de brancher une clé USB sur votre iPad ou iPhone.
Compatible avec: 3GS, 4, 4s, iPhone 5S, iPhone 5C, iPhone 5
Branchez le I-USBKEY à un iPhone / iPad: lire, copier, afficher des fichiers depuis ou vers le I-USBKEY.
Vous pouvez effectuer ces opérations sur un ou plusieurs fichiers.
Possibilité de visionner une vidéo en streaming directement à partir de I-USBKEY, sans copier sur iPhone ou iPad.
Une fonction de sauvegarde de contacts est également disponible.
I-USBKEY fonctionne avec le « I-USBKEY » App sur l’App Store (gratuit).
Disponible en 8 Go / 16 Go et 32 Go.

Il suffit de brancher l’I-USBKEY sur votre iPhone / iPad ou sur votre PC / Mac, copier des photos, des vidéos, des fichiers sur la I-USBKEY, et de les transférer sans synchronisation avec iTunes.

La socité propose également d’autres produits :
A-USBKey GT
Samsung Galaxy Tab 2 and Note 10.1 (sauf modèle 2014)
A-USBKey ST
USB Flash drive pour Smartphones et Tablettes.
S-USBHub
Hub carde reader 4 in 1 pour Microsoft Surface
A-USBHub GT
Hub and carde reader 4 in 1 for Samsung
Galaxy Tab 2 and Note 10.1 ( no model 2014 )
A-USBHub GS 4in1
Hub and sd carde reader 4 in 1 with Micro USB for Smartphones and Tablets

En savoir plus…

Ces produits sont distribués par la société AMAZON.
Ces produits sont en vente sur amazon.fr

Le Pas de 12,5 KHz en FM expliqué par F2MM.

bv000023Si le trafic en FM sur les bandes amateur a pris de l’importance au cours des 30 dernières années c’est
essentiellement à cause de la présence de nombreux relais qui permettent aux stations mobiles ou défavorisées de communiquer essentiellement en phonie avec des correspondants situés au-delà des limites de leur zone de couverture naturelle. Il s’effectue la plupart du temps avec des équipements commercialisés ou transformés à partir de radiotéléphones de récupération. Aujourd’hui, l’apparition de technologies numériques et particulièrement d’équipements d’émission réception en SDR laisse entrevoir de nouvelles possibilités dans un avenir proche en donnant une très grande souplesse à l’élaboration des signaux en tous modes et à leur réception. La FM continuera à garder son importance quoi qu’on en dise avec peut être des améliorations technologiques notables. Lire la suite sur le document édité par Jacques F2MM:

FM Pas de 12,5 KHz

Changement de look pour Globaltuners.com

GTNOUVEAU SITE WEB ET nouvel Interface de réception

Nous venons de publier notre site web flambant neuf. Notre site web est maintenant plus rapide, et permet une meilleure utilisation des modernes écrans plus grands.

Nous avons également déployé de nouvelles technologies dans le développement de notre nouvel interface récepteur. L’interface du récepteur va maintenant travailler avec la plupart des appareils mobiles (Android, iOS). L’interface a un look plus simple, plus convivial, avec des fonctionnalités optimales. Le vieil interface est encore disponible, mais sera éventuellement supprimé.

Beaucoup d’autres nouvelles fonctionnalités et des améliorations sont en cours pour notre nouvelle interface.

Plus d’infos du team GlobalTuners

Le site Globaltuners.com

9N7CJ Qrv pour la reprise du trafic.

L’antenne est la station ont été réinstallées cet après midi. Je serais donc actif à partir de 19 h 30/20 h 00 heure Kathmandu. Moins 3 h 45 pour vous. 14.210 +- et 18.130 +- Qrm.

ça va faire du bruit …

MISSCQWWCe week-end, c’est la partie SSB du traditionnel CQ WW, nul doute qu’il va y avoir beaucoup de bruits sur nos bandes. C’est l’occasion également de contacter des pays rares et de compléter vos éventuels diplômes en cours.

Début : 0000 UTC Samedi Fin: 2359 UTC Dimanche

I. OBJECTIF: Pour les amateurs du monde entier, contacter le plus grand nombre d’autres amateurs situés dans le plus de zones et de pays possible.

II. BANDES: Seulement sur les six bandes : 1.8, 3.5, 7, 14, 21 et 28 MHz. Le respect des plans de bandes établis est fortement encouragé.

III. REPORTS ECHANGES: Phonie: report RS plus zone CQ correspondant à l’emplacement de la station (par exemple 59 14). CW: report RST plus zone CQ (par exemple 599 14).

IV. POINTS:

A. Score: le score final est le résultat de la somme des points QSO multiplié par la somme des multiplicateurs zones et pays. Exemple: 1000 points QSO x 100 multiplicateurs (30 zones + 70 pays) = 100.000 points (score final).

B. QSO Points: Les stations peuvent être contactées une seule fois sur chaque bande. Les points par QSO dépendent de l’emplacement de la station contactée.

Les contacts entre stations de continents différents comptent trois (3) points.
Les contacts entre stations du même continent mais de pays différents comptent un (1) point. Exception: les contacts entre stations de différents pays à l’intérieur des limites de l’Amérique du Nord comptent deux (2) points.
Les contacts entre stations du même pays comptent zéro (0) point mais ils sont autorisés pour obtenir le multiplicateur de zone ou de pays.

C. MULTIPLICATEUR: Deux types de multiplicateur sont utilisés.

Zone : Un multiplicateur de un (1) pour chaque zone CQ différente contactée sur chaque bande. Les règles du diplôme CQ Worked All Zones constituent la référence.
Pays : Un multiplicateur de un (1) pour chaque pays différent contacté sur chaque bande. La liste des entités DXCC, la liste des multiplicateurs du Worked All Europe (WAE) plus IG9/IH9 et les frontières continentales servent de références pour définir les multiplicateurs pays. Les stations Maritime Mobile ne comptent que comme multiplicateur zone.

Voir le règlement complet(traduit en français par Jacques Saget, F6BEE)

Houlin Zhao (Chone) nouveau Secrétaire général de l’UIT

Busan, le 23 octobre 2014 – La 19ème Conférence de plénipotentiaires a plébiscité Houlin Zhao (Chine) comme prochain Secrétaire général de l’UIT. M. Zhao entrera en fonction le 1er janvier 2015 pour un mandat de quatre ans, et pourra être réélu pour quatre ans supplémentaires.

L’élection a eu lieu à Busan (République de Corée) lors de la séance plénière de la Conférence de plénipotentiaires de 2014 tenue ce matin, en présence de représentants de 156 pays participant au vote. Seul candidat en lice, M. Zhao a remporté l’élection avec 152 voix. Les résultats complets de l’élection sont accessibles ici.

Après le vote, M. Zhao a déclaré aux quelque 2 000 participants à la Conférence, issus du monde entier, qu’il ferait tout ce qui est en son pouvoir pour « remplir la mission de l’UIT et, grâce à une coopération étroite avec les membres, faire en sorte que l’UIT fournisse des services d’excellence à la société mondiale des télécommunications et de l’information ».

Ingénieur en télécommunications reconnu, M. Zhao possède plus de trente ans d’expérience au niveau international. Il exerce actuellement les fonctions de Vice‑Secrétaire général de l’UIT, poste qu’il occupe depuis janvier 2007, à la suite de son élection par la Conférence de plénipotentiaires de l’UIT de 2006, tenue à Antalya (Turquie). Il a été réélu pour un second mandat de quatre ans lors de la Conférence de plénipotentiaires de l’UIT de 2010 tenue à Guadalajara (Mexique).

Continuez la lecture sur le site de l’USKA

9N7CJ: info sur le retour à Kathmandu (mouvementé)

bv000014Le retour en bus privé s’est bien passé après avoir été ballotés dans tous les sens  durant les trois premières heures du trajet. Au total nous aurons mis 6 heures 30 pour rejoindre Kathmandu
Il est a noté que durant ce transport nous avons été victime d’un racket en bande organisée qui s’est déroulé de la manière suivante :
dans des routes en terre et très abîmées nous avons vu surgir deux motos et quatre hommes casqués. Une moto s’est mise devant le bus en travers de la route, l’autre s’est placée derrière le bus. Les quatre hommes sont venus à hauteur du conducteur et de notre guide ils ont exigé la somme de 5000 roupis népalais.
Une  négociation a duré plus de 20 minutes. Ceux ci avaient un air patibulaire, manifestement bien organisés et déterminés. La somme de 150 roupies leur a été remise.
A aucun moment nous n’avons vu ces personnes en détention d’une arme mais un sac tenu par l’un d’eux pouvait en contenir selon notre guide. A aucun moment ils se sont adressés à nous ou nous ont menacé.  Nous sommes repartis à l’issue quelque peu soulagés.
Selon notre guide les faits sont coutumiers et il prend la précaution de porter sur lui le moins d’argent possible. Voilà encore un petit événement qui marquera notre séjour au Népal
Au fait 1 euro correspond à la somme 122 roupies je vous laisse calculer  ce qu’ils ont obtenu.
Joël 9N7CJ

Toutes les infos concernant 9N7CJ

Georges F4ERN (13) SK

Après une longue bataille contre une maladie impitoyable, notre ami Georges MARREL F4ERN vient de nous quitter ce 15 octobre . Collectionneur impénitent de matériels professionnels qu’il s’appliquait à remettre en ordre de marche, Georges avait mis ses compétences professionnelles au service des radioamateurs de notre département en tant que Trésorier de l’ADREF13. Fidèle participant à toutes nos activités , sa silhouette impressionnante cachait un OM discret .

De nombreux OM l’ont accompagné pour son dernier voyage ce samedi 18 octobre au columbarium du cimetière Saint Pierre à Marseille.

Christian BERARD F6DHI ADREF13.

SAMEDI 1er NOVEMBRE 2014: SALON RADIOAMATEUR DE MONTEUX (84)

PICT0765copieL’Association des Radioamateurs de Vaucluse (ARV84) organise son trente-septième salon annuel à la salle du Château d’Eau à MONTEUX ce Samedi 1er Novembre.

Tous les amateurs de radio, d’informatique et de nouvelles technologies en général y trouveront leur bonheur.

De nombreux exposants de matériel neuf ou occasion seront présents, ainsi que des radio-clubs de la région.

Les exposants viennent de France, mais aussi d’autres pays européens.

La section « brocante » intéressera les radioamateurs, mais aussi le grand public, puisqu’on y trouve toute sorte de matériel ancien comme des récepteurs radio des années 60 et du matériel radio militaire.

Des démonstrations techniques de télévision amateur et autres modes de transmission auront lieu toute la journée.

La chasse aux radiosondes météo, l’un des nombreux domaines du radioamateurisme sera présentée avec les trophées des passionnés, qui arpentent le terrain jour et nuit pour les retrouver. Toutes les explications seront données sur le stand.

L’ARV 84 réunit tous les radioamateurs et plus généralement les passionnés de radiocommunication; elle organise également des cours de formation à la licence, des cours d’anglais, des sorties en points hauts et des entraînements à la radio-orientation. On trouvera au stand de l’ARV tous les renseignements sur ces sujets.

Le salon est ouvert de 9 à 18 heures, buvette et restauration rapide sur place.

Site: http://ed84.ref-union.net

4M opérationnel

4M: WSJT JT65B 145.980 MHz
Chang’e-5-T1 mission 4M a été lancé avec succès le 23 octobre depuis le Centre de Xichang, Sichuan. La première télémétrie de la balise JT65B a été reçu à 1918 UT au Brésil.
Les radioamateurs sont encouragés à recevoir et communiquer les reports.
http://moon.luxspace.lu/receiving-4m/

SAQ Grimeton: annulé

La transmission prévue à partir de Grimeton SAQ sur 17,2 kHz aujourd’hui 24 octobre est annulée. Les antennes sont en cours d’utilisation par d’autres systèmes.

Sincèrement désolé, 73 de Lars SM6NM

La Conférence de plénipotentiaires de l’UIT élit Houlin Zhao nouveau Secrétaire général

Busan, le 23 octobre 2014 – La 19ème Conférence de plénipotentiaires a plébiscité Houlin Zhao (Chine) comme prochain Secrétaire général de l'UIT. M. Zhao entrera en fonction le 1er janvier 2015 pour un mandat de quatre ans, et pourra être réélu pour quatre ans supplémentaires.

L'élection a eu lieu à Busan (République de Corée) lors de la séance plénière de la Conférence de plénipotentiaires de 2014 tenue ce matin, en présence de représentants de 156 pays participant au vote. Seul candidat en lice, M. Zhao a remporté l'élection avec 152 voix. Les résultats complets de l'élection sont accessibles ici.

Après le vote, M. Zhao a déclaré aux quelque 2 000 participants à la Conférence, issus du monde entier, qu'il ferait tout ce qui est en son pouvoir pour "remplir la mission de l'UIT et, grâce à une coopération étroite avec les membres, faire en sorte que l'UIT fournisse des services d'excellence à la société mondiale des télécommunications et de l'information".

Ingénieur en télécommunications reconnu, M. Zhao possède plus de trente ans d'expérience au niveau international. Il exerce actuellement les fonctions de Vice‑Secrétaire général de l'UIT, poste qu'il occupe depuis janvier 2007, à la suite de son élection par la Conférence de plénipotentiaires de l'UIT de 2006, tenue à Antalya (Turquie). Il a été réélu pour un second mandat de quatre ans lors de la Conférence de plénipotentiaires de l'UIT de 2010 tenue à Guadalajara (Mexique).

Au cours de ses deux mandats de Vice‑Secrétaire général, M. Zhao a su montrer à l'organisation la voie à suivre. Il a notamment lancé de nouvelles initiatives visant à ouvrir le statut de membre de l'UIT aux établissements universitaires du monde entier, et mis en oeuvre des mesures destinées à renforcer l'efficacité de la gestion des ressources humaines et des ressources financières. Il est connu et apprécié du milieu international des TIC, tant pour ses compétences techniques que pour sa détermination à assurer l'inclusion numérique pour tous.

Avant d'occuper le poste de Vice‑Secrétaire général, M. Zhao a accompli deux mandats en tant que Directeur élu du Bureau de la normalisation des télécommunications (TSB) de l'UIT, dont le rôle consiste principalement à élaborer des normes techniques internationales, afin de garantir l'interopérabilité des équipements et des logiciels d'information et de communication. Auparavant, il a occupé pendant 12 ans les fonctions de Conseiller supérieur auprès du TSB et de l'organe précédent, à savoir le CCITT.

Point de la situation sur les autres élections

La séance plénière de ce matin a également été marquée par le début des élections au poste de Vice‑Secrétaire général, qui mettent aux prises cinq candidats, représentant le Canada, la Mauritanie, le Nigéria, la Pologne et le Royaume‑Uni.

L'élection a eu lieu à Busan (République de Corée) lors de la séance plénière de la Conférence de plénipotentiaires de 2014 tenue ce matin: Seul candidat en lice, M. Zhao a remporté l'élection avec 152 voix alors que 156 bulletins de vote avaient été déposés dans l'urne. Les résultats complets de l'élection sont accessibles ici.

Ces élections seront suivies de celles des membres du Comité du Règlement des radiocommunications (20 candidats pour 12 sièges) et des Etats Membres du Conseil de l'UIT, l'organe directeur qui supervise le fonctionnement de l'Union pendant l'intervalle de quatre ans séparant deux Conférences de plénipotentiaires (60 pays candidats pour 48 sièges).

Pour accéder à la  liste complète des candidats et consulter leur biographie, rendez‑vous à l'adresse suivante: https://itunews.itu.int/en/5237-Electing-ITU-top-executives.note.aspx.

Etant donné que les élections de l'UIT peuvent donner lieu à plusieurs tours, on ne sait pas encore exactement à quel moment se tiendront les élections restantes, mais elles devraient être terminées d'ici au milieu de la deuxième semaine de la Conférence, qui en compte trois. Un document d'information expliquant la procédure électorale de l'UIT est disponible ici.

Vous pouvez lire une biographie d'Houlin Zhao ici.

Une séance de questions et réponses avec Houlin Zhao est disponible ici.

Pour télécharger des photos d'Houlin Zhao, rendez-vous ici et pour télécharger des photos de l'élection, cliquer ici.

Les représentants de la presse audiovisuelle peuvent télécharger des séquences filmées de l'élection de M. Zhao ici.

Un programme des séances de la PP‑14 mis à jour quotidiennement est disponible ici.

Pour lire le communiqué de presse d'ouverture de la PP‑14, dans lequel sont fournis les chiffres de participation, rendez‑vous ici.

La PP‑14 a lieu à l'aimable invitation du Ministère de la science, des TIC et de la planification (MSIP) de la République de Corée, et se déroule au Centre d'expositions et de congrès (BEXCO) de Busan, du 20 octobre au 7 novembre 2014.

La République de Corée, qui est, de l'avis général, le pays le plus connecté du monde, arrive, pour la quatrième année consécutive, en tête du classement établi par l'UIT dans son Indice de développement des TIC.

Source: http://www.itu.int/net/pressoffice/press_releases/2014/53-fr.aspx

#.VEkgGyKsWjN

La radioamateur n’a plus de secret pour Jean-Guy Renaud

Jean-Guy Renaud, un pionnier de la radioamateur au Québec.
Le Montarvillois Jean-Guy Renaud publie L’Histoire du monde radioamateur au Québec, tome 2. Ce nouvel ouvrage, qui relate les années 1990 à aujourd’hui de la radioamateur, sort plus d’une décennie après l’apparition du tome 1.

« Dans ce deuxième tome, je raconte tout ce qui s’est passé dans le monde radioamateur depuis les dernières années. Parce que depuis 1990, il y a d’innombrables nouvelles technologies. Je les explique dans le bouquin », mentionne au journal Jean-Guy Renaud, qui graduait technicien en électronique de l’Institut Teccart en 1948.

L’homme, qui a peine à marcher aujourd’hui, accueille le journaliste chez lui. Dans une pièce de sa maison, ordinateurs, imprimantes, téléphones et évidemment postes radioamateurs trônent sur les bureaux et les tables. À travers le témoignage de l’écrivain, un dialogue se fait entendre provenant de l’un de ces appareils. Deux radioamateurs qui discutent.

Continuez la lecture

A lire dans le Dauphiné: DENT DE CROLLES Spéléologues secourus : la note s’élève à 17 000 euros

les-operations-de-secours-ont-ete-engagees-dimanche-vers-18-heures-les-deux-hommes-ont-reussi-a-sortir-du-reseau-souterrain-peur-avant-21-heures-photo-le-dlLes opérations de secours ont été engagées dimanche vers 18 heures. Les deux hommes ont réussi à sortir du réseau souterrain peur avant 21 heures. Photo Le DL

Ça ressemble fort à un coup de gueule. Avec les formes et les tournures de phrase qui siéent, certes, au langage châtié d’un représentant de l’État, mais un vrai coup de gueule.

Dans un communiqué, la préfecture de l’Isère a en effet réagi, lundi en fin de journée, à l’intervention qui a mobilisé d’importants moyens, dimanche soir, pour secourir deux spéléologues engagés dans le réseau de la Dent de Crolles, et qui n’en étaient toujours pas ressortis plusieurs heures après l’horaire prévu.
“En France, la gratuité des secours est garantie”, rappelle la Préfecture. “Toutefois, il convient d’indiquer que l’opération de secours a mobilisé 31 sapeurs-pompiers, 12 spéléologues du Spéléo secours Isère, 4 militaires du Peloton de gendarmerie de haute montagne et 4 radios amateurs de l’Association départementale des radioamateurs au service de la Sécurité civile en Isère. Soit, au total, 51 sauveteurs, dont certains ont eux-mêmes pris des risques non négligeables”, précise le communiqué, qui ajoute que six véhicules et un hélicoptère de la Sécurité civile, qui a effectué des rotations pendant une heure, ont également été engagés.

Un dispositif qui a donc un coût. Un coût qui, chose rare, a été communiqué par le préfet : environ 17 000 euros. “Aux frais du contribuable”, conclut le communiqué.

Lire l’article complet du Dauphiné Libéré

GB1SS indicatif de Sarah Brightman sur la Station spatiale internationale

source AMSAT-UK – Le 9 Octobre 2014 l’Ofcom a confirmé que l’indicatif GB1SS sera disponible pour les astronautes du Royaume-Uni qui souhaitent opérer à partir de l’ISS.

En mai 1991, le premier astronaute britannique Helen Sharman GB1MIR a parlé aux radioamateurs dans le monde entier à partir de la station spatiale Mir. Après une interruption de 24 ans, il semble que deux autres astronautes britanniques s’envoleront pour la Station spatiale internationale (ISS) en 2015.

En Septembre 2015 Sarah Brightman espère devenir la 2e astronaute du Royaume-Uni, à destination de l’ISS pour une mission de 10 jours. Elle s’est engagée à encourager les jeunes femmes à poursuivre des carrières en science, technologie, ingénierie et mathématiques (STEM). En 2012, en collaboration avec Virgin Galactic, elle a lancé le programme de bourses d’études STEM Brightman.

9N7CJ: Le trafic va bientôt reprendre

bv000056Ce matin Joël et Serge doivent être de retour à Kathmandu et ils vont réinstaller la station. Un rendez vous était prévu pour rencontrer 9N1AA. Peut être y-a-t-il une possibilité d’utiliser la station de Satish. Joël va nous tenir informé.
A suivre.

Département 39: Jacques F6ECO SK

Nous venons d’apprendre en soirée une bien triste nouvelle, Jacques F6ECO de Conliège est DCD vers midi ce mercredi 22 octobre, suite à une longue maladie où il aura fait un maximum de résistance dans son combat.

Un état d’urgence fictif mobilise le Réseau national de sécurité

Les participants se sont préparés à l’exercice du Réseau national de sécurité 2014 (ERNS 14) en accomplissant des modules spécifiques au cours des derniers mois. Qu’a déjà apporté ce travail de préparation ?

La préparation à l’ERNS 14 a déjà fait bouger beaucoup de choses. Nous travaillons de manière intensive et traitons des questions qui n’auraient jamais été abordées sans l’ERNS 14, ou du moins pas maintenant. Je pense ici aux analyses dans le domaine des technologies de l’information et de la communication TIC, à l’organisation d’exercices d’état-major consacrés à l’approvisionnement de la population en cas de pénurie d’électricité ou encore à l’examen des plans de prévoyance, ce que je trouve très bien. Je tiens cependant à préciser que la direction de l’exercice n’est pas informée de toutes les activités. Nombre d’entre elles se déroulent dans le calme, sans agitation, dans l’administration fédérale, dans les cantons, à l’armée, voire chez des tiers, si bien que seule la partie émergée de l’iceberg est visible. L’essentiel à mes yeux, et qui me tient particulièrement à cœur, c’est que les préparatifs ont permis une prise de conscience renforcée de la vulnérabilité de notre société et aussi de sa dépendance à l’électricité. 

Quels résultats sont déjà tangibles avant l’exercice ?

Les cantons ou les tiers ont déjà enregistré de nombreux résultats, mais ceux-ci ne seront recueillis qu’au moment de l’exercice, puis rassemblés dans le rapport final. Le fait d’étudier en détail la question d’une panne d’électricité ou d’une pénurie prolongée a déjà permis, rien qu’au niveau de la communication, de mettre en évidence différents points faibles. L’approvisionnement de la population en vivres dans pareille situation de crise est aussi en soi un défi magistral. Nous devons résoudre ces problèmes aux divers échelons, de même que les interdépendances dont nous ne sommes pas toujours conscients. 

L’objectif de l’exercice est bien de mettre en évidence les points faibles dans la coopération entre la Confédération, les cantons, les organisations d’intervention d’urgence et les exploitants privés d’infrastructures critiques…

Oui. C’est très important que nous ayons le courage, dans le cadre de l’ERNS 14, de reconnaître les lacunes et les insuffisances. C’est le chemin que nous devons emprunter si nous voulons mieux nous préparer à un état d’urgence. Même après l’exercice, il y aura sans doute encore beaucoup de points faibles dont on ignorera l’existence, et qui ne se révèleront qu’au moment d’une crise réelle. Se vanter serait une erreur, voire une tentation irresponsable d’une certaine façon. L’objectif n’est en aucun cas de mettre des personnes ou des institutions dans une situation délicate ou de désigner le canton qui possède le plan de prévoyance le plus abouti. 

Le point de départ de l’exercice est une cyberattaque visant le réseau électrique d’Europe occidentale. Cette attaque conduit aussi, en fin de compte, à une situation de pénurie de courant et à des problèmes d’approvisionnement en Suisse, auxquels s’ajoute une pandémie de grippe. Est-ce que des scénarios de ce type sont pris plus au sérieux depuis la montée du terrorisme islamiste et l’épidémie liée au virus Ebola ?

En effet, je constate que les conceptions ont changé un peu partout, entre le moment où j’ai pris la direction du projet, au mois de mai de l’année dernière, et aujourd’hui. Au début, j’entendais souvent des commentaires comme « un exercice loin d’être passionnant, sans séisme ni inondation... » Aujourd’hui, les participants sont persuadés que la maîtrise de la situation servant de référence à l’ERNS 14 nous sollicite tous au plus haut point. L’évolution technologique et la dépendance, déjà évoquée, de plus en plus forte aux systèmes TIC et au courant électrique ces dernières années nous obligent à donner la priorité à des scénarios tels que celui qui est à la base de l’exercice. Pour moi, il est certain que les cyberattaques récentes conjuguées à l’apparition maintenant du virus Ebola accroissent la sensibilité à ces problèmes. Plus personne ne remet en question le scénario. 

A quels problèmes vous attendez-vous en particulier dans un canton ou une région en cas de pénurie d’électricité ou de pandémie similaires à la situation traitée dans l’ERNS 14 ?

Les problèmes seront de nature très diverse, à l’image de la diversité des cantons. On ne peut comparer les deux Appenzell avec le canton de Zurich, qui comprend la plus grande ville suisse et un aéroport, ou avec le canton de Berne qui abrite à la fois la ville fédérale, l’administration fédérale et en particulier les représentations étrangères accréditées, ou encore avec des cantons frontaliers comme Bâle ou Genève. 

Sans courant, la communication moderne sera aussi coupée, tôt ou tard. Quels sont les scénarios prévus par l’exercice à ce sujet ?

Les informations importantes, qui nous donnent la vue d’ensemble de toute la Suisse, proviennent des analyses TIC effectuées dans les offices fédéraux et dans les cantons. Nous voulons montrer, à la veille de l’ERNS 14, les moyens de communication qui cesseraient de fonctionner en cas de panne ou de pénurie de courant ou qui ne fonctionneraient que de manière limitée. Mais nous ne pouvons, la plupart du temps, que nous référer aux analyses systématiques et approfondies, étant donné que nous ne pouvons pas tirer la prise et regarder ce qui fonctionne encore… Ces informations nous permettent cependant de déduire les problèmes de communication et de conduite auxquels nous serions confrontés dans les gouvernements cantonaux mais aussi au Conseil fédéral et à l’Etat-major fédéral ABCN. 

Quelles sont vos attentes à l’égard de l’exercice ERNS 14 ?

Naturellement, j’en attends beaucoup d’informations et j’espère aussi pouvoir les mettre progressivement en œuvre, combler les lacunes et améliorer les structures et les procédures. Le plus important pour moi reste cependant de parvenir à une prise de conscience de la part des autorités et de la population de la vulnérabilité élevée et croissante de notre société. Le rôle et la responsabilité des médias en pareille situation seraient très importants. J’attends aussi de l’exercice une amélioration de la compréhension réciproque et surtout un renforcement de la confiance entre les partenaires. L’ERNS 14 nous donne la chance de nous entraîner en passant cette situation en revue avant qu’un jour, la réalité nous rattrape !

 

L’ERNS 14

Avec l’exercice du Réseau national de sécurité 2014 (ERNS 14) qui se déroulera du 3 au 21 novembre, c’est la première fois depuis longtemps qu’un exercice d’envergure en réseau est organisé à l’échelle nationale. Son objectif est de tester le Réseau national de sécurité et ses structures (plate-forme politique, mécanisme de consultation et de coordination).

A l’échelon fédéral, l’exercice concerne avant tout l’Etat-major fédéral ABCN, dans lequel tous les départements sont représentés. Du côté des cantons, les conférences gouvernementales, les exécutifs cantonaux et leurs états-majors de conduite, voire une partie des états-majors de conduite communaux, prendront aussi part à l’exercice. Ensemble, et en faisant notre autocritique, nous devons vérifier dans le cadre de l’ERNS 14 si nos structures, nos procédures et nos processus décisionnels sont appropriés et adaptés à la crise. Dans le scénario de base de l’ERNS 14, une cyberattaque contre l’industrie électrique perpétrée en septembre conduit dans toute l’Europe à une pénurie d’électricité qui, à la suite d’une panne de courant de 48 heures fin octobre, se transforme en pénurie durable (8 à 12 semaines). Une pandémie de grippe avec un taux d’infection élevé (le quart de la population sera touché au point culminant de l’épidémie) vient s’ajouter à cette situation d’urgence et la complique encore davantage. En conséquence, toute la Suisse se trouve dans une situation d’urgence complexe. L’exercice est conçu sur une structure modulaire, c’est-à-dire que pendant la maîtrise de la crise, des moments ciblés importants feront l’objet d’un traitement approfondi.

Le rapport final de l’exercice sera vraisemblablement disponible en mai 2015. Les résultats seront intégrés dans le prochain rapport du Conseil fédéral sur la politique de sécurité de la Suisse, celui-ci étant prévu pour la fin 2016.

    
Dossier Exercice du Réseau national de sécurité 2014 (ERNS 14) Source: http://www.vbs.admin.ch/internet/vbs/fr/home/aktuell/mitteilung/141022a.html  22.10.2014 | Communication DDPS

Sommaire du bulletin F8REF de la semaine 43 de 2014.

LOGOREFINFOS NATIONALES
– Revue Radio-REF d’octobre 2014
– Consultation informatique de la revue Radio-REF
– Diffusions du bulletin F8REF sur l’air
– Commission des concours
– Résultats de concours
– Sondage concours du REF
– Les concours « DX » du prochain week-end
– Week-end d’activité hyperfréquences les 25 et 26 octobre 2014

INFOS DÉPARTEMENTALES
– 23 – Creuse – Indicatif spécial TM23FF
– 35 – Ille & Vilaine – Indicatif spécial TM0RHUM

INFOS DIVERSES
– Mission spatiale 4M
– 50 ans de la FIRAC
Bulletin d’adhésion 2015

Le bulletin F8REF de la 4ème semaine de 2014 est disponible en ligne.
Il est consultable en trois versions ici : http://f8ref.r-e-f.org/
73 de Jean-Pierre F6BIG –

Responsable du bulletin F8REF