Sommaire du bulletin F8REF de la semaine 44 de 2012

INFOS NATIONALES

– Georges F5DFN « Silent Key »

– Revue Radio-REF octobre 2012

– Services du REF-Union à Tours

– Diffusion du bulletin sur l’air

– Commission CEM du REF-Union

– Commission des concours

– Le concours « F » du prochain week-end

– Résultats de concours

– Les concours « DX » du prochain week-end

Associations Associées

– Assemblée générale du GRAC

– Assemblée générale de l’UNARAF

INFOS DÉPARTEMENTALES

– 49 – Maine et Loire – Assemblée générale de l’ARML 49/ED 49

– Activités départementales

– 62 – Pas-de-Calais – Assemblée générale de l’ED 62 du REF-Union

– 84 – Vaucluse – 35ème salon de MONTEUX samedi 3 novembre

INFOS DIVERSES

– Indicatif spécial TM40BMCH

– On parle de nous à la radio !

– F4GYP actif en Polynésie Française

– Examen américain «US-License» dans la région de Bâle-Suisse

Le bulletin F8REF de la 44ème semaine de 2012 est disponible en ligne.

Il est consultable en trois versions ici : http://f8ref.radio-ref.org

Version complète en pdf : http://f8ref.radio-ref.org/bulletins/bulletin.pdf

Version simplifiée texte : http://f8ref.radio-ref.org/bulletins/bulletin.txt

73 de Jean-Pierre F6BIG – f8ref@ref-union.org

Responsable du bulletin F8REF

CEM et radioamateurisme

A l’occasion du salon Hamexpo 2012, F2MM a présenté un exposé sur la compatibilité électromagnétique relatif à notre activité.
Thème : Sources, traitement et évolution des problèmes
Vous trouverez le support de cette intéressante et très utile présentation dans ce lien (http://ref-union.org/images/stories/HamExpo_2012/cem-ra-2012.pdf) ou à la rubrique CEM de notre site (index.php?option=com_content&view=article&id=65&Itemid=245#Documents).
 REF-UNION Continuez la lecture

SANDY, la réplique du BOUNTY coulée avec un célèbre DXpeditioner à bord

Hier, l’Ouragan Sandy a coulé la réplique du HMS BOUNTY avec 16 membres d’équipages à bord. Parmi eux est confirmé un mort plus le capitaine, Robin Walbridge.
Un des équipiers sauvés est Doug Faunt N6TQS, un DXpeditioner célèbre. Doug a pris part à l’expédition T33 récemment et VU4, parmi d’autres.

A son arrivée sur la côte, Doug a déclaré, “le navire a coulé au-dessous de nous, mais nous avons nagé librement et sommes surtout entrés dans deux radeaux.
Je suis à la station USCG Elizabeth City NC.”

Une vidéo de 11:30-minutes de l’opération de sauvetage peut être vue ci-dessous. Doug est l’homme en jaune au début de la 11ème minute.

via ae5x.com

CE QU’IL RESTERA DE NOUS – 100 photographies de l’humanité envoyées en orbite autour de la Terre

L'une des 100 images du projet The Last Pictures qui doivent être envoyées en orbite autour de la Terre, représentant des orphelins grecs et arméniens goûtant à la mer pour la première fois. (creativetime.org)

« De toutes les images qui ont jamais été prises, seriez-vous capable d’en sélectionner seulement 100 pour représenter notre espèce et les accomplissements de l’humanité ? » Ainsi se résume le défi qu’a choisi de relever l’artiste et géographe américain Trevor Paglen, dont le projet, The Last Pictures, est présenté dans un article du magazine américain Wired. L’idée : envoyer en orbite autour de notre planète ces images censées donner un aperçu de l’humanité, afin d’en laisser une trace à un éventuel extra-terrestre de passage, lorsque celle-ci se sera éteinte. En orbite, car l’objet aura ainsi bien plus de chance de se conserver « jusqu’à ce que la Terre elle-même ne soit plus », est-il noté dans la présentation du projet sur le site CreativeTime.

Continuez la lecture de l’article du Monde

Georges F5DFN nous manquera

Ayant écouté en silence ce mardi 30 octobre les différents contacts sur le Relais de Lyon R3x, la peine de chacun des amis Lyonnais était au rendez-vous.

Georges était l’archétype, de la disponibilité, de l’élément fiable intellectuellement et techniquement.

Artisan au REF, en compagnie de F2MM et F5AD à la mise en place des premiers relais Français dans les années 1975/78 sous la Présidence de F9FF, j’avais éprouvé une grande satisfaction quelques années plus tard lorsque Georges F1DFN, s’était intéressé à la relève. Puis ensuite la CNRB sous son impulsion a fait son chemin.

Nous venons de perdre un Om :

* De caractère dont la fermeté était liée à la compétence

* Dévoué à la cause radioamateur régionale, nationale et au-delà

* Formateur par sa connaissance théorique conjuguée à une grande expérience terrain

* Disponible 24/24 pour que les relais fonctionnent ou pour un Om dans le besoin.

A cela, ajoutons les dépenses personnelles préférées à l’investissement Relais, qu’aux vacances. La mise à disponibilité d’un matériel de mesure très onéreux à titre individuel. Un nombre de kilomètres voitures importants pour la cause Relais et réunions nationales.

Au coeur des départements, ceux qui se sont investit pour la collectivité, sont des valeurs souvent mal récompensées par un silence involontaire lié à une forme de timidité et respect.

Nous nous inclinons devant un pilier technique du radioamateurisme Français qui a fermé la porte sans avoir eu le temps de le saluer. Ajoutons une pensée profonde pour l’ensemble de sa famille.

Serge F5SN ED39

Georges était, et reste mon ami, j’ai fait sa connaissance à Péronne, il était F1DFN, il était dépanneur télé chez Tranquille de F9MF, il a participé activement à la réalisation du relais d’Albert, à l’époque relais de Nurlu. Il a vécu chez moi pendant un an et un peu plus quand il travaillait comme chef de rayon dans une grande surface à Meaux, il faisait l’aller-retour Amiens-Meaux matin et soir, il n’a jamais compté ses efforts. Il m’a appris tellement de choses en radio, dans d’autres domaines, et aussi en électrotechnique… Nous avions, avec René de F6IPV, Jean-Claude de F6IRS, ma compagne Sylvana, et les autres copains dont les indicatifs m’échappent devant l’émotion, partagé avec lui le repas de gala et le repas du dimanche midi à Gradignan, lors du dernier congrès du REF-Union, avec des conversations très constructives, avec son esprit qui pouvait sembler tortueux, mais qui nous amenait toujours à la réalité scientifique et technique. Je sais que cette nuit sera pour moi une insomnie. Que sa famille soit assurée de tous mes sentiments de sympathie… Je connaissais ses parents chez qui j’ai été très bien accueilli plusieurs fois… Il restera à jamais gravé dans ma mémoire, j’ai perdu un ami.

Hugues F4FXO ED59

Responsable de la CNRB, Georges était également président du REF69 et, depuis 2010, responsable de la commission THF.
Nous garderons de lui le souvenir d’un OM passionné, disponible et dévoué à la cause amateur.
Une pensée pour lui et ses proches,

Betty, F6IOC
DRU Rhône-Alpes

Le patrimoine de Kerguelen numérisé

Nathalie Moreigneaux et Jacques Rebière (LC2R) ont animé une conférence le 20 octobre dernier au Luc-en-Provence sur la conservation du patrimoine des TAAF et plus particulièrement sur le site Port-Jeanne-d’Arc, avec la projection de la numérisation 3D de ce site...TAAF

Neue PLC-Norm: USKA stellt erneut Antrag auf Ablehnung

Seit Jahren tobt in „unserer Welt“ ein erbitterter Kampf um die neue von der PLC-Industrie vorgeschlagene Norm EN50561 (Power Line Communications = Datenübertragung auf Stromleitungen der Haus-Installation). Diese würde dank höherer zugelassener Leistung erheblich höhere Datenraten als mit den heutigen, auf der bisherig gültigen Grenzwert-Norm EN55022 basierenden PLC-Geräten ermöglichen.

Wer sich für die genauere Geschichte dieses Normen-Kampfes interessiert, dem sei die Lektüre des äusserst interessanten Berichtes von Karl Fischer DJ5IL empfohlen. Darin liest man, dass der erste Entwurf im Jahre 2008 vom Schweizerischen „National Committee“ der Normierungs-Kommission CISPR angenommen (!) worden war. (Die USKA war damals nicht so wachsam wie heute, eine EMV-Arbeitsgruppe fehlte). Der Bericht von Karl belegt vor allem auch den massiven Druck, welchen die PLC-Industrie-Lobby auf die EU-Funktionäre und auf die Normierungs-Kommissionen ausübte und immer noch ausübt. Verständlich: Die PLC-Lobby will höhere Datendurchsätze, und das geht nun einmal nur mit mehr RF-Bandbreite und höherer Leistung, wodurch die Störungen in der Nähe befindlicher Funkdienste zum Leidwesen der Funkamateure dramatisch zunehmen würden. Logisch, dass die Funkamateure „auf die Barrikaden“ stiegen. Mindestens diejenigen, die realisierten was sich da abspielte und anbahnte.

Die nächste Abstimmung über den PLC-Lobby-Entwurf FprEN50561 fand dann im Jahr 2011 statt. Die USKA hat bereits damals mit dem schweizerischen Beauftragten Werner Bäschlin verhandelt und mit einer Eingabe für eine Ablehnung votiert. Die IARU-gestützte Opposition war von Erfolg gekrönt: der Entwurf wurde damals in der europäischen Abstimmung mit 21 zu 10 Stimmen „versenkt“. Bericht kann hier nachgelesen werden.

An der Hamradio in Friedrichshafen 2012 diskutierte die „EMC Workgroup IARU R1“ den nochmals eingebrachten, leicht abgeänderten Entwurf FprEN50561-1 erneut. Die PLC-Industrie-Lobby wollte sich auch nach der erstmaligen Ablehnung nicht geschlagen geben. Zuviel Geld stand auf dem Spiel. Der Leiter der IARU-EMC Workgroup plädierte nun völlig überraschend dafür, den letztjährig von der IARU gefällten Entscheid umzustossen und dem Entwurf jetzt zuzustimmen (!). USKA-News hat darüber berichtet. Die Delegation der USKA blieb hart und lehnte den Entwurf weiterhin ab, in Übereinstimmung mit der Haltung der RSGB, aber in der Minderheit.

Die vorgeschlagene Norm FprEN 50561-1 würde gegenüber der bestehenden, allgemeinen EMV-Gerätenorm EN 55022:2006 in keinem einzigen Punkt den Schutz der Funkdienste vor schädlichen Störungen verbessern, in vielen Punkten sogar gravierend verschlechtern – aus dieser Norm würde ausschliesslich die PLC-Industrie Nutzen ziehen.

Die USKA hat im laufenden Jahr auch diesbezügliche Kontakte mit Fachleuten aus militärischen Bereichen etabliert. Es ist nicht so, dass das Militär und weitere Funkdienste nicht mehr am Schutz des Kurzwellen-Spektrums interessiert wären – ganz im Gegenteil. Diese Funkdienste getrauen sich aber offensichtlich nicht immer, ihre Ansprüche zu verteidigen und gegen derartige Ansinnen zu opponieren. Die USKA hat nun wiederum eine ausführliche Stellungnahme erarbeitet und diese dem Leiter der schweizerischen TK CISPR innert Frist eingereicht.

In Deutschland werden zurzeit mit einer online-Petition „Unterschriften“ für eine Ablehnung des neuen Norm-Entwurfes gesammelt. Leider fehlen dort aber die wesentlichen Fakten, sodass der Wert und die Wirkung eher fraglich sind.
Dieser Vorgang ist leider nur ein Beispiel für mehrere Herausforderungen, welche sich dem Amateurfunk im EMV-Bereich zurzeit stellen. Wenn wir nicht in kürzester Zeit unsere Bänder komplett „zugemüllt“ haben wollen, müssen wir kämpfen!

EMV Arbeitsgruppe der USKA, Willi Vollenweider, HB9AMC

(vom USKA-Vorstand genehmigt, zur Zeit im Aufbau sich befindend)

Dans la PQR: Vailly-sur-Aisne / Trésor Public Départ de l’inspecteur divisionnaire (F5NZD)

La municipalité, le personnel de la trésorerie et les maires des communes rattachées à cette trésorerie se sont retrouvés dans la salle culturelle pour souhaiter une bonne retraite à André Didier, responsable du service des finances publiques de Vailly-sur-Aisne.
…/…
Parallèlement à ses activités de fonctionnaire d’État, André Didier a été conseiller municipal d’Amigny-Rouy dès mars 1989 avant d’en devenir le maire en 2010. En octobre 2010, il a reçu les insignes de chevalier de l’ordre national du Mérite. Marié et père de trois filles, le retraité pourra s’adonner à ses deux passions, la pêche à la ligne et la radio.
Il est radioamateur depuis 1988, un loisir qu’il met à la disposition du service public car il est vice-président de l’Association départementale des radioamateurs au service de la sécurité civile du département.
« C’est un homme disponible et efficace qui va quitter le chef-lieu de canton et qui sera regretté par tous ceux qui ont pu profiter de ses précieux conseils pour gérer le budget de leur commune. »
via l’union

E-shopamateur souffle sa première bougie

Pour cette occasion, E-shopamateur va proposer des actions flash de 24h.
pour la période du Lundi 05 au Dimanche 11 Novembre 2012 inclus.
Plusieurs articles sélectionnés à des prix imbattables dans la limite des stocks disponibles.
Un compte à rebours indiquera la validité de l’action en cours, toutes commandes passées dans ce laps de temps bénéficieront des prix affichés.

http://e-shopamateur.lu/

Les rives du Léman ne sont pas à l’abri d’un tsunami géant

INFOGRAPHIE – En 563, Genève et Lausanne ont été balayées par une vague de plus de 8 mètres de haut.

Les images des tsunamis dévastant les côtes indonésiennes, en 2004, et japonaises, en 2011, sont dans toutes les mémoires. Contrairement à ce qu’on pourrait imaginer, des catastrophes de cette ampleur peuvent survenir dans des lacs et pas seulement en bord de mer. Une étude conduite par des chercheurs de l’université de Genève montre qu’en 563, les rives les plus basses du lac Léman ont très certainement été submergées par une vague géante: 13 mètres de haut à Lausanne et 8 mètres à Genève. (Nature Geoscience, en ligne le 29 octobre 2012). «Ce sont des estimations a minima,la vague devait être plus haute», indique Stéphanie Girardclos, qui a piloté l’étude.

L’épisode qui fit de nombreuses victimes est connu en Suisse, et il intrigue depuis longtemps les scientifiques.

Continuez la lecture de l’article sur Le Figaro