Le site des Radioamateurs de la Haute-Savoie fait peau neuve ! Bienvenue

banniereref74

Il n’est encore qu’au stade de développement mais vous pouvez déjà envoyer vos propositions d’articles, de modifications ou tout autre remarque sur l’adresse mail : moc.l1438569138iamg@1438569138eiova1438569138setua1438569138hoida1438569138r1438569138

Ce site aura pour vocation d’être le reflet virtuel de tout ce qui concerne le réel des amateurs de la région de la Haute-Savoie, de proposer toutes les infos qui touchent de près ou de loin à la radio. Vous pourrez à court terme, participer en postant de nouveaux articles, des nouvelles, des réalisations ……

Continuez la lecture sur ref74

Phase-3E sur le bon chemin.

P3eIl faut revenir à AO-10 et son efficacité pour mesurer l’importance que présente la reprise d’un tel projet satellite. A l’avenir, retrouver un transpondeur SSB en orbite elliptique redonnerait du goût à ce type d’exploitation. Les Sats en orbite basse LEO sont trop astreignants en exploitation pour une couverture réduite ainsi que son temps d’exploitation limité à 15 minutes lorsqu’on est bien affuté. Lors du Colloque spatiale internationale à Guildford, Drew KO4MA et Peter DB2OS étaient heureux d’être en mesure d’annoncer une coopération entre l’AMSAT-NA, AMSAT-DL et Virginia Tech pour remettre de redonner espoir au projet phase-3E. Nous sommes conscient des difficultés de réalisation et contraintes sous-jacentes à un tel projet. Souhaitons que tout se passe bien ces mois prochains. Cela permettra de retrouver l’envie de remettre en place un équipement VHF/UHF spécifique aux orbites elliptiques si agréables à exploiter et permettant de relier les continents.
http://amsat-uk.org/

météo-véretz.fr : prévisions à une semaine

Beaucoup de Véretzois l’ignorent, mais la ville possède une station météo officielle, la seule, avec Ciran et la plus connue de Tours-Saint-Symphorien. Jean-Marie Vallet, un passionné des sciences et techniques, a construit son site météo-veretz.fr Une station au matériel technique moderne, loin de la petite station amateur de son papa, dans la cuisine familiale, lui […] En savoir plus sur REF-INFO

Les radioamateurs de l’Ain, Haute Savoie et de Suisse Romande dans les étoiles

HB9VAB, Président de l’IAPC tient à remercier chaleureusement tout les participants au Week-End des Etoiles à Fort l’Ecluse (France, département de l’Ain):

(Cliquer sur la photo pour l’agrandir).

Bonjour à tous,

Je vous prie de trouver ci-joint l’article paru dans le Dauphiné quant à notre escapade au Fort l’Ecluse les 25 et 26 juillet, où nous avons déployé passablement de matériel, prouvant une fois de plus que les radioamateurs sont efficaces

Week_end_des_Etoiles_2015-Les_radioamateurs_29_07_2015

Près de 3 jours de préparations sur place a été nécessaire au déploiement de la manifestation et plus de 1100 visiteurs ont pu ressentir notre passion, ce qui n’a pas manqué d’intéresser de potentiels futurs radioamateurs.

Un grand merci à toute l’équipe: F4GXQ, HB9DPZ, HB3YPR, HB9VCO, HB9DVA, F5DN, HB9VBE, HB9GAR, F5SDT, F8NZQ, ceux que j’oublie et tous les copains de l’ADRASEC de l’Ain et de Haute-Savoie. VOUS ETES TOP LES GARS !

Comme d’habitude, la conjonction entre les passionnés d’astronomie et les radioamateurs a été magnifiquement réussie. Le club Orion, tant le Président « Claude » et son Vice-Président « Robert F4GXQ », nous ont reçu comme les leurs dans le cadre de cette manifestation et nous les en remercions vivement. Une super organisation et que de plaisir, c’était génial !

A l’année prochaine ! Avec toujours autant de plaisir de passer un moment inoubliable en votre compagnie.

Nous espérons l’année prochaine une grande activité démonstratrice des ATVistes qui n’ont pas pu venir cette année mais je place déjà des jalons afin qu’ils soient présents avec leur technologie passionnante.

A bientôt.

73QRO

Rodolphe HB9VAB

Innovation : un papier électronique capable de générer de l’électricité

De la collaboration scientifique entre des équipes de chercheurs nord-américaine et chinoise est sortie une innovation originale : le « Transparent Paper-Based Flexible Generator » (TPFG). Il s’agit d’un papier fin transparent capable de générer de l’électricité lorsqu’on le touche. Alliant des procédés techniques à la fois anciens et modernes, cette technologie inédite et encore expérimentale pourrait offrir de nombreuses possibilités dans la protection des œuvres d’art contre les voleurs, dans la traque des contrefaçons et peut-être, à terme, à la création de peau artificielle pour les prothèses.

En savoir plus sur lenergeek.com

Brancher un haut-parleur à l’Arduino

hpbranchementtransistorVous désirez produire un son ou de la musique au moyen de votre Arduino? Ce n’est pas très compliqué, puisque la commande « tone() » permet de faire osciller n’importe quelle sortie de l’Arduino à la fréquence désirée.

Il reste à brancher à cette sortie un transducteur qui transformera cette oscillation électrique en onde sonore. Si vous optez pour un buzzer piézo de forte impédance, pas de problème majeur: vous branchez une de ses connexions à la masse (GND) et l’autre à la sortie de l’Arduino que vous faites osciller.

Cependant, les choses se compliquent un peu si vous utilisez un haut-parleur électrodynamique, puisque la plupart d’entre eux ont une faible impédance de 8 Ω…

En savoir plus …

Dans la PQR (Républicain Lorrain): Boulay-Moselle : les ondes s’affichent

J’ ai fait venir les plans des USA. Puis je me suis mis en quête d’un artisan qui accepterait le défi de réaliser cette girouette avec un manipulateur de Morse », explique Michel Baudoin, Boulageois passionné de radio amateur. Ce fondu des ondes a décidé de l’afficher dans son jardin. L’aide d’un ami professeur de mécanique lui a permis d’y coupler la partie mécanique. « Du costaud à l’épreuve du temps » a assuré M. Vincent, le fabricant.
un-peu-d-humour-en-morse-sur-le-mur-de-la-maison-photo-rlCar devant la maison de Michel Baudoin est posée une girouette en bois surmontée d’une main émettant des signaux en Morse, au hasard, selon la force du vent ! Si l’objet est tout à fait symbolique, il n’en reste pas moins « un hommage aux radiotélégraphistes du monde entier », rappelant le rôle essentiel du Morse dans les communications avant l’avènement des technologies modernes.

La girouette tourne maintenant depuis deux ans, « remisée en hiver pour lui assurer une longue vie ». Elle devrait toutefois ne pas rester seule encore trop longtemps car Michel Baudoin a déjà commandé au même artisan une réplique du télégraphiste présent sur la façade de la gare de Metz.
Le Morse

Michel Baudoin et son télégraphe éolien militent pour le Morse.  Photo RL

Michel Baudoin et son télégraphe éolien militent pour le Morse. Photo RL

Ornement de jardin ou pas, l’octogénaire télégraphiste a toujours cette même la même démarche : « Faire connaître ce langage universel qu’est le Morse, pratiqué désormais uniquement pour le plaisir par les radioamateurs du monde entier ».

Un langage Morse qui s’est essentiellement développé après la tragédie du naufrage du Titanic, et a servi dans des situations de détresse. S’étant documenté, Michel précise que le Titanic n’avait pas lancé un SOS, mais un signal périmé appelé CQD, émis trente-cinq minutes après la collision avec l’iceberg. En effet, le télégraphe n’était pas considéré comme un élément primordial d’alerte, mais comme un moyen de communication pour les affaires. Enfin, un navire voisin, à dix minutes seulement du naufrage (au lieu de 4h pour le Carpathia qui est intervenu) était coupé de radio par le Titanic, les deux émissions se gênant mutuellement ! Et ce navire, le Californian, voyant les fusées de détresse, les avaient interprétées comme une fête à bord… De quoi convaincre tous les sceptiques, de l’utilité du télégraphe !

PCSat NO-44 joue le trouble fête.

PCSATLorsque nous sommes actifs sur ISS en AX25 et en écoute permanente de la fréquence 145.825, de temps en temps des trames sont reçues épisodiquement avec une identification CW. Il est étonnant de trouver une réplique à ISS qui arrive sporadiquement de… je ne sais où !

En réalité ces signaux proviennent de PCSat NO-44 qui avait fini sa mission en février 2008. Mais il tourne toujours et lorsque les panneaux solaires sont suffisamment éclairés il reprend du service et passe son indicatif en cw W3ADO-1 et envoie des trames AX25. Il est conseillé de ne pas l’utiliser durant ces brefs périodes. Il est rapporté:
« Il y a des rapports pour l’Europe que certains utilisateurs ignorent la règle d’arrêt # 9 dans le contrat de service d’utilisateur de PCSAT et continue d’essayer d’utiliser PCSAT quand il est dans son mode de récupération de RESET. Ce mode est identifié par l’indicatif W3ADO-1 et n’est pas autorisé pour digipeating utilisation. Lorsque PCSAT est disponible pour utilisation, puis ses alias sont PCSAT, ARISS et APRSAT. Ceux-ci sont diabled alors que dans ce W3ADO-1 état ??sûr. Les tentatives visant à DIGIPEAT via W3ADO-1 ne sont pas autorisés et provoquer des interférences avec les opérateurs de signaux faibles en Europe ..»
http://aprs.org/pcsat.html

Facebook lance son drone Aquila pour fournir internet partout dans le monde


C’est via ce drone que Mark Zuckerberg espère rapidement mettre au point un réseau de communication laser dans les airs, afin de couvrir les zones qui ne disposent toujours pas à ce jour d’internet sur la planète et qui représentent pourtant une importante part de l’humanité.
Facebook termine son premier drone Aquila, destiné à fournir Internet dans le monde

Le réseau social Facebook n’a jamais caché son ambition de fournir internet à chaque humain de la planète et une couverture à chaque mètre carré du globe. Un défi que plusieurs autres géants du web tentent également de remporter. Facebook vient de faire un pas de géant puisqu’il a terminé son premier drone Aquila à échelle réelle.

Le drone Aquila a été conçu au Royaume-Uni, il a la taille d’un Boeing 737 pour un poids inférieur au plus petit modèle de voiture (environ 450 kilos). Yael Maguire un ingénieur travaillant sur ce projet a déclaré qu’une étape venait effectivement d’être passée et a révélé que « le système de communications laser peut atteindre des dizaines de gigaoctets par seconde, soit environ 10 fois mieux que le plus avancé actuellement».

En savoir plus

Tout savoir sur l’ AirSpy Software Defined Radio

Le récepteur AirSpy est intimement lié au logiciel SDR# (SDRSharp) et a été développé par une équipe française composée de Youssef Touil et de Benjamin Vernoux. Il est commercialisé par une structure commerciale non radioamateur contrairement à son prédécesseur Funcube, développé pour les bandes amateur et commercialisé par l’AMSAT UK.

« L’AirSpy est le récepteur SDR en open source qui a la plus haute gamme dynamique de sa catégoeir de prix. Il a été conçu pour surpasser toutes les clés dongle bon-marché. Avec sa précision digne des meilleurs instruments , sa puissante architecture et de sa bibliothèque logicielle ouverte, l’AirSpy est une arme de choix pour les professionnels et les radioamateurs avancés désirant obtenir ce qu’il y a de mieux pour un prix minimum. »

Voilà ce que dit la pub d’AirSpy.

Caractéristiques

Couverture continue 24-1800 MHz
ADC (Analog-Digital Converter) 12 bits @ 20MSps, 80dB de dynamique, 64dB de s/b, 10.4 Enob à une bande passante de 10MHz
3.5 dB de NF (Noise Figure) entre 42 et 1002 MHz
Filtres HF sélectifs automatiques
IIP3 de 35dBm en entrée
Jusqu’à 80 MSPS pour des applications particulières
Cortex M4F @ jusqu’à 204MHz avec support multi coeur (double M0)
Horloge PLL à faible bruit de haute précision: 1.5 ppm
2 horloge RTC (for packet time-stamping)
Entrée horloge externe (de 10 MHz à 100 MHz via une prise MCX)
Spectre panoramique de 10MHz avec 9MHz d’image sans pixellisation)
IQ or Real, 16bit fixed or 32bit float output streams
Pas de déséquilibre IP, de l’offset DC et du bruit 1/F au centre du spectre
Ports d’extension: 16 cx SGPIO
1 entrée HF par prise SMA
1 x sortie RF (Loopthrough, U-FL)
2 x entrées haute-vitesse de l’ADC (jusqu’à 80 MSPS, U-FL)
4.5v / 50mA commutable par logiciel pour alimenter un LNA ou un convertisseur

En savoir plus avec les tests de HB9AFO

Des outils de prévision de Météo France en accès libre

Des données locales et internationales d’étude du climat sont mises à disposition des particuliers/Photo DDM

Météo France a fait passer ses données atmosphériques en Open Data. Les amateurs de météorologie pourront désormais faire leurs propres prévisions.

Dans le cadre du programme de mise à disposition des données publiques Etalab, Météo France a rendu libre l’accès à bon nombre de ses données météorologiques. Depuis le 25 juillet, les amateurs de météorologie peuvent découvrir les logiciels informatiques de modélisation de l’atmosphère utilisés par l’organisme français basé à Toulouse. Deux outils sont désormais disponibles pour les particuliers, Arpèje et Arome. Tandis qu’Arpèje permet d’effectuer des analyses météorologiques à l’échelle internationale, Arome permet d’avoir accès à des données locales. «Arome permet d’améliorer la représentation des reliefs sur des petits espaces», explique Christophe Maocec, directeur de la stratégie chez Météo France.

En savoir plus sur www.ladepeche.fr

Mémoire dopée

La semaine dernière, Intel et Micron ont dévoilé un nouveau type de mémoire non volatile. Les puces, baptisées 3D XPoint (prononcer cross point), pourraient bientôt rendre plus rapides tous les appareils qui manipulent des données : des téléphones mobiles et ordinateurs portables avec disques SSD aux séquenceurs génomiques et superordinateurs.

Ce nouveau type de mémoire fonctionne 1 000 fois plus vite qu’une NAND classique.

Cette nouvelle puce abandonne les transistors traditionnels qui constituent le noyau de la mémoire flash actuelle. En fait, le matériau qui compose chaque cellule de mémoire XPoint modifie ses propriétés physiques pour avoir une résistance électrique élevée ou faible, ce qui représente respectivement 1 et 0. De plus, de multiples couches de ces cellules sont empilées pour former une structure en 3D qui permet à chaque cellule d’être manipulée individuellement. Comme chaque cellule est abordée séparément, Intel indique que la nouvelle puce peut fonctionner mille fois plus rapidement qu’une mémoire NAND classique et durer bien plus longtemps avant de tomber en panne. L’organisation de type quadrillage permet également d’empiler les couches, d’où une densité dix fois supérieure à celle d’une NAND ordinaire.

En savoir plus

Du papier électronique au bord des routes

Les écrans de la marque E Ink sont un support intéressant pour afficher des informations qui ne changent pas en permanence. Ils ne requièrent pas beaucoup d’électricité pour leur alimentation, sont faciles à lire malgré les variations d’éclairement et restent relativement abordables. Ils ont quitté les appareils portables (liseuses, ordiphones, montres…) pour investir les rues de Sydney (Australie). Ces écrans à l’air libre communiquent avec un serveur central via une connexion 3G et fonctionnent entièrement à l’énergie solaire. Comme les écrans E Ink standard ne disposent pas de rétroéclairage, ils sont illuminés la nuit venue pour garantir leur lisibilité, grâce à un film qui guide la lumière semblable à celui de la liseuse Kindle Paperwhite.

En savoir plus