Ballon de Besançon du 3 avril, la récupération en vidéo

Coté récup / APRS, voici quelques compléments d’infos :

– nous avions presque 2h00 de retard sur le ballon et l’avons perdu à 8000 m, ce qui fait tôt. Nous étions alors vers Lausanne.
– nous l’avons réentendu et décodé à 20 km de son lieu de posé.
– nous avons trouvé un chemin qui passait à environ 300 m du ballon, mais 300 m en montagne, pour des non sportifs comme nous, c’est pas loin d’une heure de marche.
– la nacelle se trouvait dans un sapin, à plus de 15 m du sol. La pente, à cet endroit était très raide.
– Jean Claude a pu monter, à main nues, dans le sapin, puis, à l’aide de la canne de 4 m, il a tiré sur la nacelle pour la décrocher de son sapin tenace.
– ci joint un petit film du décrochage : âmes sensibles s’abstenir !

[There is a video that cannot be displayed in this feed. Visit the blog entry to see the video.]
HLQRECUP

70,5 MHz à 71,5 MHz pour les radioamateurs du Royaume Uni pour l’expérimentation numérique

RSGBLa RSGB écrit que l’Ofcom (équivalent de notre régulateur) a accepté l’utilisation de 70,5 MHz à 71,5 MHz par les radioamateurs pour expérimentation en numérique.
L’utilisation ne sera autorisée que par l’intermédiaire d’une licence spéciale de recherche.

Pour information, les conditions suivantes s’appliquent:

L’accès à cette partie du spectre sera autorisée en vertu d’un avis de modification, en temps limitée à 12 mois et disponible pour les détenteurs de licence complète seulement.

L’Ofcom conservera le droit de réaffecter le spectre radio amateur de 70,5 à 71,5 MHz s’il devait y avoir une demande pour cette partie du spectre de Radios commerciales et/ou d’autres nouveaux services. Dans ce cas, l’Ofcom ne consultera pas sur cette décision.
Cependant, l’Ofcom fournira aux utilisateurs radio amateur un préavis de 12 mois avant cette réaffectation et cette période de préavis sera diffusé sur le site de l’OFCOM.

L’utilisation par les Radioamateurs de ce spectre sera autorisé sur un régime de non-protection et de non-interférence. S’il vous plaît noter que si l’utilisation indiquée de provoque des interférences, le spectre sera supprimé avec effet immédiat

Les autorisations feront l’objet d’une restriction géographique et seulement accordée pour une utilisation en Angleterre, Guernesey, Ile de Man, Jersey, Irlande du Nord et au Pays de Galles. (l’utilisation de cette portion du spectre par le gouvernement écossais empêche l’octroi de licences pour radio amateur)

Notez que dans une manière similaire au 146-147 MHz, la coordination internationale est susceptible d’être nécessaire et que l’utilisation doit être conforme avec le niveau publié dans la méthode de calcul harmonisée (HCM) à 6 dBuV/m.
info: 70mhz.org

Dans la PQR (Est Républicain édition Besançon): Elèves à Condé, ils s’essaient à l’expérimentation scientifique. Envoi d’un ballon dans la stratosphère ce vendredi

Dernier préparatif pour Thiebaut Equette et ses éléves. Photo EST-REPUBLICAIN

Dernier préparatif pour Thiebaut Equette et ses éléves. Photo EST-REPUBLICAIN

CE VENDREDI, les élèves de seconde en « Accompagnement, services et soins à la personne » du lycée Condé de Besançon sortent de la salle de classe. Destination : le ciel, bleu pour l’occasion. Leur objectif : envoyer un ballon dans la stratosphère. Le lancer est prévu à 11 h 30 précises.

Depuis septembre, c’est construction, mécanique, soudure, collage, et réflexion. Les élèves ont construit une nacelle bien équipée, pour enregistrer le plus de paramètres possible : des capteurs thermiques entourés de différents isolants pour voir si ces derniers impactent sur la mesure de la température. Un panneau solaire qui enregistre la luminosité. Un appareil photo qui s’enclenche toutes les 30 secondes grâce à un déclencheur fait maison réalisé minutieusement par les élèves. Bref, rien n’a été laissé au hasard.

Un projet sélectif

Margot et ses camarades peuvent se considérer chanceux : « Dix établissements seulement ont pu mettre en place ce projet dans la région, et une soixantaine au niveau national. Le CNES, centre national d’études spatiales, et porteur du projet, essaie de répartir équitablement les autorisations et se limite à trois projets maximum par département », indique David Geoffroy, du Pavillon des sciences de Montbéliard. Cet organisme procède à une présélection et défend par la suite ses choix auprès du CNES. Ce dernier prend en charge la majeure partie du coût financier.

Application du programme

L’expérience se veut ludique et enrichissante. Le professeur laisse donc les élèves se débrouiller, et n’intervient qu’en cas de gros blocage.

« L’autonomie est importante, elle incite à un plus gros investissement de la part des élèves. C’est à eux de trouver, bricoler, penser et faire marcher leur logique ». De plus, les paramètres enregistrés par l’expérience concrétisent le programme de physique, et la préparation du projet met en application le programme de mathématiques.

« 3, 2, 1… C’est parti, lâchez tout ! » Le ballon s’envole depuis l’école élémentaire de Thise, sous des salves d’applaudissements. Tout le monde lève la tête en même temps et dans la même direction. L’engin met peu de temps à ne devenir qu’un point dans le ciel. Avec une vitesse de 5 mètres par seconde, il monte vite. Reste un problème… Comment récupérer le ballon ? Le GPS inclus dans la nacelle permet à des radioamateurs de suivre sa route et d’aller la récupérer gracieusement pour les élèves. Dans le cas présent, il devrait retomber dans les Alpes, entre la Suisse et l’Italie. Bon courage aux radioamateurs sur le coup…
Marin LE PÉZENNEC

Dans la PQR (): Saint-Aubin-sur-Gaillon : Les radioamateurs ont des projets Illustration en a été donnée lors de l’assemblée générale de leur association.

Les radioamateurs en assemblée générale.

Voici peu, l’association des Radioamateurs de l’Eure, dont le siège social est à Saint-Aubin-sur-Gaillon, y a tenu son assemblée générale à la maison des associations. Cette association est la composante départementale du Réseau des Emetteurs Français, association nationale reconnue d’utilité publique depuis 1952. Il y a dans le département de l’Eure cent vingt radioamateurs et quinze mille dans l’ensemble de la France, et des départements d’outre-mer. Chacun d’entre eux a dû passer le certificat d’opérateur radio, nécessaire pour obtenir la licence et l’indicatif international attribués par l’ANFR, l’Agence Nationale des Fréquences, organisme d’Etat rattaché au ministère des Finances et de l’Economie, pour pouvoir opérer sa propre station radio, dans les bandes de fréquences allouées aux radioamateurs, et entrer en contact avec les trois millions de radioamateurs du monde entier.

Le bureau reconduit

Durant cette réunion, il a été rendu compte de l’activité de l’année 2014 : la fête des RAE du 1er mai à Saint-Aubin, les quatre jours de l’opération au bunker du Mont Canisy pour le 70e anniversaire du débarquement de juin 1944, les forums des associations de Gaillon et de Vernon en septembre, les réunions et les cours hebdomadaires du mardi soir au Radio Club de Vernon. Les rapports moral et financier clôturant l’exercice 2014, ont été largement approuvés. Les projets de modernisation des équipements, actuellement utilisés sur les châteaux d’eau de Saint-Aubin et de Bus-Saint-Rémy, ont été débattus, ainsi que le passage progressif aux nouvelles techniques de transmissions numériques, pour les années 2015 et 2016. L’équipe responsable a été reconduite pour le nouvel exercice 2015 : le président Yan Guilloux (F5UTN), le président d’honneur et vice-président Jean-Marie Gaucheron (F3YP), le secrétaire Sébastien Krawezyk (F1IKD), le trésorier Christophe Couly (F5HHW), et les autres membres du conseil d’administration, Marie-Denise Gaucheron (F6AYL), Raphaël Soter (F6BMU), et Pierre-Jean Dufond (F4GPK).

– L’association peut être contactée par Internet à ou par téléphone au 09 60 42 55 15.

Embauches de techniciens radio

bv000191Technicien en CEM et voir l’ensemble des annonces:
LCIE BUREAU VERITAS intervient sur plusieurs secteurs d’activité, tels que Electronique & Telecom-Radio, Médical, Transport Aéronautique Défense, Biens de Consommation, Chauffage, Luminaires, Atmosphères explosibles (ATEX), Appareillages industriels, Energie, Electrodomestique, Audio-vidéo, Equipements…

Voir les annonces

APRSDROID nouvelle version 1.30

APRSDROIAPRSdroid est une application Android pour les opérateurs radio amateur. Il permet de rapporter votre position sur le réseau APRS et l’affichage des stations de radio amateur à proximité ainsi que l’échange de messages APRS.

APRSdroid est un logiciel Open Source écrit en Scala et sous licence GPLv2.
L’auteur vient de mettre à disposition une mise à jour la version 1.30

Téléchargement

Lancement du projet ISS avec le radioclub vosgien F8KHP.

[There is a video that cannot be displayed in this feed. Visit the blog entry to see the video.]

Le projet de contact ISS va être lancer par le radioclub F8KHP. Nous avons entrepris les  premiers contacts avec les écoles. Un directeur d’établissement a adhéré à la proposition. La prochaine étape est de présenter le projet pédagogique aux professeurs.
Continuer la lecture

F8KHP

Le ballon de Besançon retrouvé hier à 1.700 mètres

Dernier préparatif pour Thiebaut Equette et ses éléves. Photo EST-REPUBLICAIN

Dernier préparatif pour Thiebaut Equette et ses éléves. Photo EST-REPUBLICAIN

Le point de récupération

Le point de récupération

Le ballon scolaire lâcher hier à 11H30 de Besançon a été récupéré en fin d’après-midi par l’équipe F1SRX et F5HLQ que rien ne peut arrêter.
Altitude du lieu de récupération: 1.700 mètres!

THISEBAL

Comparaison entre la prévision et le réel. En bleu le vol réel, en P (recouvert en partie par le réel, parce-qu'identique)

Comparaison entre la prévision et le réel.
En bleu le vol réel, en P (recouvert en partie par le réel, parce-qu’identique)

Un nom pour la mission de l’astronaute de l’ESA Thomas Pesquet

Thomas Pesquet, astronaute de l’ESA, s’envolera l’année prochaine pour une aventure de six mois à bord de la Station spatiale internationale, où il mènera des expériences scientifiques en apesanteur. Aujourd’hui, Thomas vous invite à trouver un nom pour sa mission – un nom qui apparaîtra sur l’écusson qu’il portera dans l’espace.

Source

L’ANFR recrute un Ingénieur en radiodiffusion (h/f)

CDD de 3 ans renouvelable (18/03/15)
– Date limite de réception des candidatures : 15 avril 2015
PROFIL DU CANDIDAT
Ingénieur disposant d’une expérience dans le domaine des radiofréquences et d’une curiosité pour les nouvelles technologies, le candidat devra en outre:
-disposer de compétences techniques confirmées dans le domaine des radiocommunications et de la
radiodiffusion
-bénéficier d’une première expérience dans le domaine de la téléphonie mobile ou de la radiodiffusion ;
une première expérience en gestion de projet serait appréciée
-être apte à maitriser les logiciels de simulation de propagation radioélectrique et de cartographie
la connaissance d’un tel outil serait un atout.

En savoir plus sur cette offre d’emploi

Voir toute les offres de recrutement actuelles de l’ANFR

Lâcher de ballon d’EPERNON, la vidéo

[There is a video that cannot be displayed in this feed. Visit the blog entry to see the video.]

Reportage de FRANCE3 CENTRE VAL DE LOIRE, édition du 31/03

Voir également:
Un ballon parti d’Epernon (Eure-et-Loire) Chaine de solidarité pour une récupération à près de 400 kms!

Le projet « à la conquête de l’espace – infinity CMC » a été un succès à Epernon Article de l’Echo Républicain

Ballon de Besançon aujourd’hui avec APRS


Prévision des alerteselectroniques, cliquez pour agrandir la carte
Le ballon de Besancon décollera ce vendredi.
L’heure est avancée à 11h30.
Fréquence : 137.050 MHz FM avec APRS
indicatif BAL253-11
Coté prévision, 6h00 avant ca donne une chute possible vers Brig, en Suisse.
L’équipe F5HLQ / F1SRX sera sur le terrain, en veile sur le simplex 145.550 MHz et en APRS 144.800 MHz.
Si des OMs ou écouteurs de la région veulent se joindre à la récupération, ils sont les bienvenus.

Un ballon parti d’Epernon (Eure-et-Loire)

Photo F4AWH

Photo F4AWH

Mardi 31 mars, je reçois un appel téléphonique de David l’aérotechnicien du Pavillon des Sciences de Montbéliard, qui est en rapport avec les Oms de Franche-Comté spécialisés dans les ballons et ce depuis de nombreuses  années.

David venait de recevoir un appel d’un de ses collègues de Planètes-Sciences Sarthe signalant que le ballon d’un collège Michel Chasles d’Epernon lâché dans l’après-midi s’était posé dans le département de la Haute-Saône à proximité de la ville de LURE à une distance à vol d’oiseau de près de 400 kms!.
Il demandait donc si des radioamateurs locaux pourraient s’occuper de la récupération.

Après avoir étudier la carte de la zone de chute, je prends contact téléphonique à 19h30 avec Jean-Luc F4AWH, situé à quelques kilomètres du point de chute et lui fournit les coordonnées du ballon.
Celui-ci se rend immédiatement sur les lieux et à 20 heures me signale avoir récupéré l’ensemble.

Une opération rondement menée!

Merci à Jean-Luc F4AWH qui après contact avec le responsable du projet a expédié le lendemain matin par Chronopost le colis attendu avec impatience par Nadia la professeure de sciences physiques du collège, d’autant plus qu’il y avait à bord une caméra Go-Pro et que les élèves de la classe de 4ème sont impatients de voir la vidéo obtenue.

 

 

Dans la PQR (L’écho Républicain): Le projet « à la conquête de l’espace – infinity CMC » a été un succès à Epernon

Une classe de quatrièmes du collège Michel-Chasles, à Epernon, planche depuis le mois de septembre sur un projet de ballon sonde.

Mardi, en fin de matinée, plus de six mois d’un intense travail sur le monde spatial, a été mis en pratique, avec le lâcher de ce ballon, au Centre d’études et de recherches de l’industrie du béton.
Pour l’occasion, un représentant du Centre national d’études spatiales, Philippe Layeb, s’est déplacé avec son Spatiobus pour aider les élèves et leur professeur dans leurs démarches.

Les conditions météorologiques difficiles ont compliqué quelque peu le programme, mais à force de persévérance, le décollage a pu se faire sans encombre, devant des élèves ravis de cette expérience.
Source