Stamm de présentation du D-Star

Pour les articles

Le 14 juin 2013, à 20h au stamm de la SUNE à Bôle, HB9HLI et HB9DTX présenteront le D-Star, ce mode de communication numérique pratiqué en VHF et UHF depuis quelques années.

Des QSO de démonstration seront effectués sur place. N’hésitez pas à faire suivre l’information dans les clubs de la région, par exemple en envoyant le lien sur l’affichette ci-dessous.

Annonce_stamm_DSTAR_HB9WW

 

Alinco DX-SR9T

Les publicités s'intensifient dernièrement autour du futur transceiver Alinco DX-SR9T, qui sera probablement en vente après le salon de Dayton. La couverture va 160 au 10m, 100 watts, tous modes...mais la principale nouveauté, est qu'il embarque la technologie SDR...affaire à suivre...

Week-end « radiosondes »

 

 

Voici un petit récit d’un weekend radiosonde bourré d’imprévu…
RS130504-20130504_160905R

Voilà quelques jours que je reçois des alertes par mail indiquant qu’une radiosonde devrait se poser relativement près de chez moi. Hors souvent ça se passe dans la Broye qui semble proche à vol d’oiseau mais nécessite de contourner le lac de Neuchâtel et de Morat. J’évite donc d’y aller car cela fait vite pas mal de kilomètres. Parfois je fait exception, c’est le cas samedi avec une prévision d’atterrissage proche de Morat. Sans me douter que cela ne se passerait pas comme prévu, je pars avec mon matériel pour le décodage, gonio et GPS. Je m’arrête près de Ins pour faire le point et remarque que cette sonde descend très lentement ce qui veut dire qu’elle ne se posera pas du tout proche de l’endroit prévu ! Je constate qu’elle se déplace plus au sud vers Dudingen. Je reprend la route et refait un point à Gurmels. Là je commets une erreur de lecture à l’écran du PC me faisant croire qu’elle file sur Villars-sur-Glâne près de Fribourg car la position GPS était à ce moment-là erronée. Je me rend compte rapidement de l’erreur mais une fois sur l’autoroute, je dois continuer jusqu’à Fribourg. Une fois sorti je peux noter enfin une position GPS valide et je me laisse guider par Dame Tomtom pour arriver par les petites routes à… Gurmels… La sonde est au sol et je refais un décodage pour avoir la position exact, le GPS indique qu’elle est à 35m de la route dans un champ. Rien en visuel. Je fais des relevés en me déplaçant avec la voiture et demande à des habitants d’un cartier de villas s’ils ont vu quelque chose, on me dit que non. Alors je retourne à l’endroit que le GPS me donnait ces fameux 35 mètres et m’apprête à faire des relevés gonio à pieds dans le champs. A cet instant, une voiture s’arrête à côté de moi. Me voilà plus seul… Patrick, HB9HFJ habite non loin de là, une bonne occasion de venir chasser. Ensemble nous entrons dans le champs et Patrick la trouve alors que je suis passé à quelques mètres, bien cachée dans les hautes herbes. Je ne pensais pas faire autant de kilomètres et finir à deux, mais ce fut un moment bien sympa. Pourquoi cette sonde a mis autant de temps pour descendre ? Elle a mis une bonne demie heure de plus. En regardant l’état du ballon, Patrick et moi nous constatons qu’il manque une bonne partie du ballon en latex. Serait-ce alors plus léger que sa descente serait si lente ? Nous rentrons chacun chez nous.

Cette histoire pourrait se terminer là car les prévisions des prochaines sondes donnent sur la France et je ne veut pas refaire autant de déplacement. Pourtant je laisse tourner le décodage à la maison ce dimanche après-midi. Là aussi ça ne se passe pas comme prévu. Les vents sont très faibles et rapidement je réalise que ça va se passer tout près du QRA (pour une fois, c’est plutôt rare…). Mais voilà le pire qui arrive, la sonde se rapproche de La Chaux-de-Fonds et chacun sait qu’une sonde qui tombe en ville, c’est la cata. Elle peut finir sur un toit d’un immeuble, se faire écraser sur la route ou simplement être ramassée par des passants. Je la perd à 100m du sol et j’ai l’endroit exact, juste à côté du Grand Pont, pas besoin du GPS, C34_20130505-1315z_streetviewc’est un endroit connu. Je prend un minimum de matériel juste de quoi faire un relevé gonio et me rend sur place, 8 Km de route et arrive 15 min après que la sonde se soit posée. Je remarque qu’il n’y a plus de télémétrie, juste la porteuse. Quand j’arrive dans le cartier, le signal est fort. Elle doit être dans le coin. Je cherche avec la voiture, le récepteur sans l’antenne et prend le giratoire du Grand Pont, c’est vraiment fort. Alors je m’arrête à côté de la station service à proximité pour continuer à pieds et je vois à ce moment-là une dame avec le ballon en lambeau dans ses mains. C’est la gérante de la station service, elle avait aucune idée de ce qu’est ce truc venu du ciel ! Elle me dit qu’elle a cru que c’était un parasol qui serait tombé de l’immeuble à côté. Je lui explique ce que c’est et à quoi ça sert, je la remercie, prend la sonde, le ballon et je rentre. Voilà une chasse qui n’aura pas duré bien longtemps sans même se crotter les pieds. Mais là je ne croyais vraiment pas pouvoir récupérer la sonde si facilement…

Photos: A Gurmels dans le champ (HB9HFJ) et à la Chaux-de Fonds près du Grand Pont, voir la flèche rouge l’endroit où la sonde était à terre. (Google Street View).

Matériel utilisé: 1 PC netbook avec logiciel de décodage, 1 récepteur UHF Yaesu FT 7800 via le port packet 9600 bauds connecté au PC par la carte son, 1 Icom IC92D et 1 yagi UHF (pour la gonio).

Groupe QRP

Si vous êtes amateur de QRP, un groupe Facebook a été crée par F4EMN que vous pouvez suivre à ce lien

CQWW

Cette application en ligne sur le site du CQWW, va vous permettre de retrouver vos résultats en détails...à garder dans vos archives, pour les contesteurs . lien

Dans la PQR: Margival / Réseau des émetteurs français 606 contacts radios établis

info: lunion.presse.fr – Les membres de l’association départementale du Réseau des émetteurs français (REF) se sont retrouvés à Margival dans les locaux de l’ASW2 afin d’activer le Ravin du loup.

CETTE opération a été organisée dans le cadre de la préparation du centenaire de la Grande Guerre. Les radioamateurs ont installé leur matériel, le samedi, afin de pouvoir établir le contact avec leurs collègues du monde entier, au cours de la journée de dimanche. Dès 6 h 30 le matin, les opérateurs se sont mis en action afin de réaliser leurs contacts, les observateurs ont pu se rendre compte des différentes conversations avec la France mais également avec les pays voisins comme la Belgique, l’Allemagne, l’Italie, la Grèce, l’Espagne.
À 10 heures, le Castel Denis Morelle se montrait déjà très satisfait : « Nous avons déjà recensé 155 correspondants. » Tous ces contacts ont reçu par radio, une information sur le site activé, c’est-à-dire une courte présentation historique et géographique du Ravin du Loup. De plus ils recevront par courrier une Q.S.L. Il s’agit d’une carte-réponse, un accusé de réception au format d’une carte postale que s’échangent les radioamateurs lorsqu’ils souhaitent confirmer une liaison radio.
Liaison internationale
Pour l’occasion, c’est le Brainois Patrice Antoine qui a édité celle du Ravin du loup, avec des photos du site. L’après-midi, ce sont les pays de l’Est qui se sont manifestés sur le TM02REF, l’indicatif spécial de la journée. En fin de soirée, la performance établie par Jean Dandrimont et son équipe était remarquable, avec 606 contacts établis. 82 départements français ont été recensés, ainsi que l’ensemble des pays de la communauté européenne.
On a parlé toutes les langues dans le bunker de l’ASW2. Une excellente publicité pour Didier Lédé, Denis Bouet, Thierry Desprez et toute leur équipe de bénévoles, qui ont déjà réinvité les radioamateurs pour les journées du patrimoine.

Calcul d’antennes en ligne

bv000077Optimisation des antennes filaires en ligne:
GRADMAX pour le Web est un applet Java pour l’analyse et l’optimisation des antennes filaires.

L’algorithme d’analyse est basée sur la technique de point de correspondance de la méthode des moments (moteur de Minine), et la couche d’optimisation emploie la méthode du gradient modifié.

GRADMAX pour le Web est conçu pour l’Internet, et fonctionne directement à partir du navigateur Web sur tous les systèmes d’exploitation (Windows, Macintosh, Linux, Solari, etc.)

Lire l’article « Analyse et optimisation de fil Antennes sur Internet »
http://www.ene.unb.br/images/terada/antennas/gradmax/mt_mag_ap_feb_2010_color.pdf

INAC RADIO

INAC RADIO produit quelques matériels pour radioamateurs: Antennes, keyer, transformateur, alimentation, des CV, antenne LOOP, microphone... http://www.inac-radio.com/INAC-F/F-initiation.html

HF SuperPacker Pro V2

Voilà un beau projet de transceiver QRP en kit pré-monté toutes bandes pour 475 $... http://site.hfprojectsyahoo.com/hf_superpacker_pro_ver_2

Ballon du Lycée des Haberges de Vesoul (70)

La classe du lycée des Haberges de Vesoul (70) lâchait hier son ballon annuel.

L'occasion pour David de rappeler aux élèves le volume d'hélium nécessaire.

L’occasion pour David de rappeler aux élèves le volume d’hélium nécessaire.

Gonflage sous bâche

Gonflage sous bâche

Transport vers la zone de lâcher

Transport vers la zone de lâcher

C’est sous une météo pluvieuse que la ballon a été lâché à 13h23. Une montée laborieuse alourdie par la pluie (3,3 m/s) et 1H40 de vol seulement. Déchirure de l’enveloppe à 14H41 à 18.575 mètres, chute à proximité du village vosgien de Trémonzey à 15H07.

La première équipe F1SRX/F5HLQ est sur place 15 minutes plus tard rejointe ensuite par le second mobile F6AIU/F4GTG. Cliquez sur […] pour plus de photos

F5HLQ - F4GTG photo F1SRX

F5HLQ – F4GTG photo F1SRX

13H23 - Envol sous la pluie

13H23 – Envol sous la pluie

Dans la PQR: Le ballon décolle malgré tout…


via EST REPUBLICAIN – Les élèves de seconde, option MPS (méthodes pratiques scientifiques) du lycée des Haberges ont lâché leur ballon stratosphérique, hier, vers 13 h 30. Objectif : observer la Terre grâce aux capteurs et appareils photos embarqués.