DVB-T, radioconda et LimeSDR Mini

Avec le regain d’intérêt pour l’émission au standard DVB-T grâce à son intégration par l’équipe de la BATC dans le Porstdown 2020 (LimeSDR) et le Porstsdown 4 (Adalm-Pluto) , GNU Radio intègre les blocs nécessaires  dans le répertoire Digital Television pour créer des émetteurs et des récepteurs aux standards DVB-S, DVB-S2, DVB-T et DVB-T2. Des exemples sont disponibles sous forme de fichiers .grc dans le répertoire GNU Radio.

Le fichier .grc ci-dessous est une adaptation de l’exemple du récepteur DVB-T pour l’utiliser avec un LimeSDR Mini. Le côté réception du graphe est primitif… Il n’y pas de contrôle automatique de la fréquence… 

Cette version du graphe offre, pour la modulation QPSK et Guard 1/32, les bandes passantes 125 KHz, 250 KHz, 350 KHz, 500 KHz et 1 MHz et intègre le contrôle du FEC depuis l’interface graphique (1/2,  2/3,  3/4, 5/6 et 7/8).

Une fois la constellation “lockée”, le Transport Stream (TS) est disponible sur UDP à l’adresse 230.0.0.1:10000 et sur TCP à l’adresse 127.0.0.1:10000.

L’AGC peut être déactivé en cliquant sur le block AGC2 dans le graph et en sélectionnant la fonction Bypass.

Il a été testé avec radioconda (GNU Radio 3.8.2) sous Windows 10. Pour l’émission avec un Portsdown 2020 équipé d’un Lime Mini.

 

 

Le flow graphe inclut un filtre passe-bande pour chaque bande passante (125 KHz, 250 KHz, 350 KHz, 500 KHz et 1 MHz).

Les fréquences de coupure basse et haute des filtres passante bande peuvent être ajustées avec les paramètres Low Cutoff Freq et High Cutoff Freq ainsi que la pente du filtre par Transition Width.

Le fichier  .GRC     :      dvbt-limemini-rx-qpsk-fec-filter-v5 

Le PDF du graphe :     dvbt-limemini-rx-qpsk-fec-filter-v5 

 

A suivre…

DVB-T, radioconda et ADALM-PLUTO

Avec le regain d’intérêt pour l’émission au standard DVB-T grâce à son intégration par l’équipe de la BATC dans le Porstdown 2020 (LimeSDR) et le Porstsdown 4 (Adalm-Pluto) , GNU Radio intègre les blocs nécessaires  dans le répertoire Digital Television pour créer des émetteurs et des récepteurs aux standards DVB-S, DVB-S2, DVB-T et DVB-T2. Des exemples sont disponibles sous forme de fichiers .grc dans le répertoire GNU Radio.

Le fichier .grc ci-dessous est une adaptation de l’exemple du récepteur DVB-T pour l’utiliser avec un ADALM-PLUTO  Le côté réception du graphe est primitif… Il n’y pas de contrôle automatique de la fréquence… 

Cette version du graphe offre, pour la modulation QPSK et Guard 1/32, les bandes passantes 125 KHz, 250 KHz, 350 KHz, 500 KHz et 1 MHz et intègre le contrôle du FEC depuis l’interface graphique (1/2,  2/3,  3/4, 5/6 et 7/8).

Une fois la constellation “lockée”, le Transport Stream (TS) est disponible sur UDP à l’adresse 230.0.0.1:10000 et sur TCP à l’adresse 127.0.0.1:10000.

L’AGC peut être déactivé en cliquant sur le block AGC2 dans le graph et en sélectionnant la fonction Bypass.

Il a été testé avec radioconda (GNU Radio 3.8.2) sous Windows 10. Pour l’émission avec un Portsdown 2020 équipé d’un Lime Mini.

 

 

Le flow graphe inclut un filtre passe-bande pour chaque bande passante (125 KHz, 250 KHz, 350 KHz, 500 KHz et 1 MHz).

Les fréquences de coupure basse et haute des filtres passante bande peuvent être ajustées avec les paramètres Low Cutoff Freq et High Cutoff Freq ainsi que la pente du filtre par Transition Width.

Le fichier  .GRC     :     dvbt-pluto-rx-qpsk-fec-filter-v5

Le PDF du graphe :     dvbt-pluto-rx-qpsk-fec-filter-v5

 

A suivre…

GNU Radio, conda et radioconda

Toujours à la recherche de solutions simples pour permettre aux OMs de se familiariser avec GNU Radio dans leur environnement habituel Windows, j’ai testé une nouvelle solution basée sur Conda avec radioconda.

Pourquoi Conda ? – Conda est un gestionnaire de paquets multiplate-forme (supportant Linux, macOS et Windows) qui facilite l’installation de GNU Radio, de ses dépendances et des modules hors-arbre dans un environnement autonome. Conda vous permet de créer des environnements indépendants avec leurs propres ensembles de paquets, et ces environnements sont séparés de votre installation système et des autres gestionnaires de paquets. Si vous avez eu des difficultés à installer GNU Radio par d’autres méthodes, si vous voulez utiliser GNU Radio avec d’autres logiciels de pointe disponibles sur conda-forge, ou si vous voulez essayer une nouvelle version sans affecter votre installation système éprouvée, conda est pour vous !

Pourquoi radioconda ? – Pour la facilité de mise en place de GNU Radio sous Windows. Cet installateur contient une collection de paquets radio logiciels regroupés avec le gestionnaire de paquets Conda, notamment GNU Radio et surtout pour la prise en charge des périphériques SDR et des bibliothèques de périphériques suivants : ADALM-PLUTO, Ettus USRPs, LimeSDR et RTL-SDR.

Pour ceux qui désirent approfondir le sujet, vous pouvez consulter le site GNU Radio à ce sujet :  CondaInstall et le site de Ryan Volk pour radioconda .

 

Installation de radioconda

L’installation de radioconda pour Windows est simple.

La procédure d’installation est documentée dans le document: radioconda-installation-v0.

Attention – Concernant l’installation des des bibliothèques de périphériques, si vous utilisez un LimeSDR Mini ne pas suivre la procédure proposée par Ryan qui est prévue pour le LimeSDR mais suivre celle proposée par Lime microsystems.

A suivre…

 

 

 

IARU Region 1 ATV Contest, 12/13 juin 2021

L’équipe de HB9TV  (HB9AZN Pierre-André et HB9DUG Michel) participera au concours de la Région 1 de l’IARU, le week-end du 12/13 juin 2021 depuis le Chasseron JN36GU (Jura 1600 m.  a.s.l.).

Elle vous propose d’établir une liste des participants comprenant l’indicatif de l’opérateur, le lieu (locator), les bandes exploitées, vds et quand, qui sera publiée ci-dessous. Les informations sont à envoyer à hb9dug@vtxnet.ch.

Participants

  • HB9TV
    le Chasseron JN36GU,  3 cm,  13 cm,  23 cm et  70 cm, vds 144.750 et 144.390
    samedi 12:00 UTC à dimanche vers 13.00 UTC

  • HB9AFO Michel
    Je participerai au concours et serai qrv durant les deux jours en fonction des qso à effectuer.
    QRV en DVB-S et DVB-T tous SR.
    – 430 MHz avec 30 Watts, pré-ampli et une très longue yagi
    – 1200 MHz avec 30 Watts, pré-ampli et une courte yagi
    – 10 GHz avec 10 Watts et parabole de 1m

    Je serai en fixe en JN36GN, qrv pour des qso en direct et via le Mont Blanc sur 10GHz.
    Si je peux remettre le son sur mon émission, je pourrai retransmettre quelques QSO sur Oscar-100 de temps en temps.
    Voies de service: 144,750 FM et DMR TG 9410
  • HB9IAM Pierre
    Depuis mon QRA en JN36BF, 3 cm,  13 cm,  23 cm et  70 cm, vds 144.750
    qrv les deux jours

  • F5AJJ Jean-Louis
    Depuis JN27LH, 13 cm,  23 cm et  70 cm
    qrv dimanche 9hoo – 11h30

 

 

ATV Contest 2021: règles et formulaire de participation

Cette année, le concours ATV de la Région 1 de l’IARU aura lieu le week-end du 12/13 juin 2021. Cependant, en raison de la crise du COVID-19, tous les participants ne seront pas en mesure d’atteindre leurs sites portables, et certains pourraient avoir le sentiment d’être désavantagés en ne pouvant opérer que de chez eux en raison des restrictions nationales. Pour répondre à ces préoccupations, comme l’année dernière, le concours se déroulera en 2 sections :

La section 1 sera réservée aux participants opérant à partir de leur domicile. Aucun changement de lieu ne sera autorisé pendant le concours pour les participants de cette section.

La section 2 s’adresse aux participants qui opèrent en dehors de leur QTH à tout moment pendant le concours. Donc, même si vous opérez à partir de votre domicile un jour et d’un emplacement portable le deuxième jour, si vous voulez ajouter les scores, vous devez vous enregistrer dans la section 2.

En dehors de ces changements, les règles sont celles énoncées dans le manuel VHF V9.01 de l’IARU-R1. Un extrait se trouve ici.

Veuillez utiliser la feuille de calcul normale et n’oubliez pas de sélectionner la bonne section sur la page de résumé. Les inscriptions doivent être soumises aux coordinateurs nationaux ou à atv@iaru-r1.org avant le lundi 28 juin.

Journée mondiale du radio amateurisme 18 avril 2021

 

Communiqué de presse

Journée mondiale du radio amateurisme 18 avril 2021

Le 18 avril 2021 est un grand jour pour trois millions de radioamateurs du monde entier, en effet ceux-ci célébreront le «World Amateur Radio Day». La Journée mondiale du radio amateurisme commémore la fondation, en 1925, de l’Union internationale des radioamateurs (IARU) organisation faîtière de toutes les associations nationales de radioamateurs. Des radioamateurs sont présents dans tous les pays du monde, à l’exception de la Corée du Nord.

Les radioamateurs sont des passionnés de technologie radio de tous âges. Pendant leur temps libre, ils s’intéressent à la technologie radio et à ses nombreuses et diverses applications.

Aujourd’hui, la communication sans fil est devenue indispensable. Où en serions-nous si nous n’avions pas de communication sans fil ? Pas de smartphones, pas de radio aéronautique, pas de liaisons radio avec les services de secours, pas de radiodiffusion (radio/TV), pas de liaisons par satellite, pas de radar météorologique, pas de radar pour le contrôle du trafic aérien, pas de systèmes de navigation tels que GPS, Galileo et autres, pas de WLAN/Wifi. Bref : Le monde high-tech d’aujourd’hui n’est pas pensable sans toutes ces technologies!
Bon nombre des technologies utilisées aujourd’hui trouvent leur origine dans les recherches et l’esprit inventif des radioamateurs.

L’intérêt pour les sciences et les technologies est particulièrement bien répandu chez les jeunes : Une curiosité naturelle qui les incite à connaître le fonctionnement des choses et quels sont les phénomènes physiques naturels qui peuvent représenter un progrès pour l’humanité.

Cette curiosité a amené les radioamateurs à leur hobby. Ils veulent connaître les bases techniques et scientifiques, ils veulent savoir comment fonctionnent les circuits
électroniques et comment les informations peuvent être transmises sur de grandes distances à l’aide d’ondes électromagnétiques.

Les radioamateurs sont les ambassadeurs des technologies de communication modernes. Ils ne sont pas de simples «consommateurs», ils comprennent le fonctionnement et la technologie et sont autorisés à construire, configurer et programmer eux-mêmes des appareils électroniques.

Pas moins de 11% de l’ensemble du spectre radioélectrique utilisable est depuis longtemps réservé à l’usage des radioamateurs pour leurs expérimentations. Les radioamateurs sont d’ailleurs les seuls à être autorisés par la NASA à communiquer par radio avec les astronautes de la station spatiale internationale (ISS).

Les avantages du radio amateurisme pour la société sont multiples : les jeunes acquièrent dans ce hobby des compétences qui les aident dans leur éducation et leur sont très utiles dans leur carrière professionnelle, ils sont très recherchés pour leurs connaissances orientées vers l’avenir ICT (Information and Communication Technology).«Quand plus rien d’autre ne fonctionne», en cas de catastrophe, les radioamateurs peuvent venir en aide auxautorités et à la population avec leurs réseaux radios. Les radioamateurs protègent même notre environnement : les radioamateurs ont tout intérêt à ce que l’espace électromagnétique reste propre. Ils interviennent partout où des équipements mal construits génèrent un électrosmog inutile et polluent ainsi l’environnement.

Les politiciens ont parfaitement reconnu l’importance du radio amateurisme et ont même créé une base juridique dans la loi révisée sur les télécommunications afin de simplifier les procédures d’octroi d’autorisations pour la construction d’antenne réservées aux radioamateurs. Ceux-ci s’engagent régulièrement dans le travail avec les jeunes, cela inclut des ateliers «TecDay» dans les lycées, ces activités sont coordonnés par l’Académie suisse des sciences techniques SATW. Pour les enfants en âge scolaire, les radioamateurs participent également aux parcs d’expériences «tun» dans les grandes foires publiques et assemblent avec eux un kit électronique. À chacun de ces événements, fiers à juste titre de leur réussite les écoliers ramènent chez eux un total de plus de mille kits qu’ils ont construits, Le «couronnement» de l’action en faveur de la jeunesse est sans contest le contact de l’école avec la station spatiale internationale (ISS) : les élèves discutent «en direct» avec les astronautes par radiotéléphonie lors d’un survol de l’ISS en Europe occidentale. Ceci est rendu possible à travers une station radio dotée d’une antenne performante exploitée par les radioamateurs.

Avec le développement technologique de ces dernières années, l’éventail des intérêts des radioamateurs s’est considérablement étoffé. Aujourd’hui, toutes les applications radios non commerciales et non officielles en font partie. Par exemple, l’expérimentation des méthodes de transmission numérique, de l’«Internet des objets» (IoT), de LoRa, des réseaux de données sans fil, des protocoles Internet, de la technologie des antennes, des circuits électroniques des émetteurs et des récepteurs modernes, des capteurs sans fil, de la radioastronomie, des ballons sondes, des robots télécommandés et bien plus encore. Les radioamateurs disposent même de leurs propres satellites, le plus récent est un satellite géostationnaire situé à 36 000 km au-dessus de l’Afrique.

Cent ans après son «invention» le radio amateurisme est et reste une activité de loisir technico-scientifique significative et passionnante. Nos nombreuses associations offrent des échanges animés, y compris à l’échelle internationale, un hobby qui contribue à relier des peuples !

On dénombre aujourd’hui en Suisse environ 5.000 radioamateurs, avec une tendance à l’augmentation.


Willi Vollenweider, Ing. El.dipl. EPFZ, Indicatif radioamateur: HB9AMC, Président de
l’union des amateurs suisses d’ondes courtes USKA (www.uska.ch), Tél 041 743 1880,
Tél mobile 078 769 6735.


Jean-Michel Clerc, membre du comité, Indicatif radioamateur: HB9DBB, représentant de
l’USKA en Suisse Romande, La Conversion VD, Tél. 021 791 23 23, mobile 079 791 23 23.

USKA Union des Amateurs Suisses d’Ondes Courtes – Ressort présidentiel – Chamerstrasse 117 – 6300 Zoug – www.uska.ch

SDRangel et DATV

Voilà quelques photos et commentaires sur mes essais de la dernière version de SDRangel : 6.8.0 sous Ubuntu 20.04 avec un LimeSDR Mini, une parabole de 120 cm équipée d’un LNB Outernet.

Cette version incorpore un démodulateur DVB-S et DVB-S2 ainsi qu’un modulateur DVB-S/S2 qui fera l’objet d’un prochain article.

Le démodulateur est basé sur le logiciel LeanSDR développé par F4DAV et l’utilisation du plugin est décrite en détail ici :  https://github.com/f4exb/sdrangel/tree/master/plugins/channelrx/demoddatv

Le démodulateur fonctionnant sans problème en local, je l’ai essayé dans un environnement plus difficile, la réception de transmissions en provenance de QO-100.  Pour mettre toutes les chances de mon côté, j’ai utilisé la version linux de SDRangel qui à la particularité de disposer, en option, d’un décodeur LDPC en logiciel pour la réception DVB-S2. Celui-ci permet de décoder des signaux avec un MER plus bas que -10 dB.

Pour que l’option SOFT LDPC fonctionne, il faut renseigner le chemin où se trouve l’exécutable du décodeur LDPC logiciel qui s’appelle ldpctool. Pour cela, un clic bouton droite de la souris sur le texte de l’option SOFT LDPC fera apparaître une fenêtre vous permettant de définir le chemin. Dans mon cas : usr/bin/ldpctool .

Pour me faciliter la sélection de la fréquence de réception, j’ai utilisé la fonction Delta Frequency du plugin du LimeSDR afin d’entrer directement la fréquence d’émission lue sur le QO-100 WB Quick Tune. Pour les détails, voir la documentation ici : https://github.com/f4exb/sdrangel/blob/master/sdrgui/gui/transverterdialog.md 

Merci à Edouard F4EXB et contributeurs pour cet outil fantastique.

Bonne bidouille !

 

DVB-T, GNURadio et Ettus B200

Avec le regain d’intérêt pour l’émission au standard DVB-T grâce à son intégration par l’équipe de la BATC dans le Porstdown 2020 (LimeSDR) et le Porstsdown 4 (Adalm-Pluto) , GNU Radio intègre les blocs nécessaires  dans le répertoire Digital Television pour créer des émetteurs et des récepteurs aux standards DVB-S, DVB-S2, DVB-T et DVB-T2. Des exemples sont disponibles sous forme de fichiers .grc dans le répertoire GNU Radio.

Le fichier .grc ci-dessous est une adaptation de l’exemple du récepteur DVB-T pour l’utiliser avec un Ettus B200.  Le côté réception du graphe est primitif, pas de contrôle automatique de la fréquence… 

Ce graphe offre, pour la modulation QPSK et Guard 1/32, les bandes passantes 125 KHz, 250 KHz, 350 KHz, 500 KHz et 1 MHz et intègre le contrôle du FEC depuis l’interface graphique (1/2,  2/3,  3/4, 5/6 et 7/8).

L’AGC peut être déactivé en cliquant sur le block AGC2 dans le graphe et en sélectionnant la fonction Bypass.

Cette version du graphe inclut un filtre passe-bande pour chaque bande passante (125 KHz, 250 KHz, 350 KHz, 500 KHz et 1 MHz).

Les fréquences de coupure basse et haute des filtres passante bande peuvent être ajustées avec les paramètres Low Cutoff Freq et High Cutoff Freq ainsi que la pente du filtre par Transition Width.

Une fois la constellation “lockée”, le Transport Stream (TS) est disponible sur UDP à l’adresse 230.0.0.1:10000 et sur TCP à l’adresse 127.0.0.1:10000.

Il a été testé avec GNU Radio 3.8.2 sous Ubuntu 20.04 et Windows 10. Pour l’émission avec un Portsdown 2020 équipé d’un Lime Mini.

 

Le fichier  .GRC     :    dvbt-uhd-rx-qpsk-fec-filter-v2

Le PDF du graphe :    dvbt-uhd-rx-qpsk-fec-filter-v2

 

Version V4.0 :  corrige le problème de la fréquence de réception qui n’était pas mémorisée.

Le fichier  .GRC     :    dvbt-uhd-rx-qpsk-fec-filter-v4 

Le PDF du graphe :    dvbt-uhd-rx-qpsk-fec-filter-v4

 

A suivre…

DVB-T, GNURadio et les RTL dongles

Avec le regain d’intérêt pour l’émission au standard DVB-T grâce à son intégration par l’équipe de la BATC dans le Porstdown 2020 (LimeSDR) et le Porstsdown 4 (Adalm-Pluto) , GNU Radio intègre les blocs nécessaires  dans le répertoire Digital Television pour créer des émetteurs et des récepteurs aux standards DVB-S, DVB-S2, DVB-T et DVB-T2. Des exemples sont disponibles sous forme de fichiers .grc dans le répertoire GNU Radio.

Le fichier .grc ci-dessous est une adaptation de l’exemple du récepteur DVB-T pour l’utiliser avec les RTL dongles.  Le côté réception du graphe est primitif… Il n’y pas de filtre… , pas de contrôle automatique de la fréquence… 

Cette version du graphe offre, pour la modulation QPSK et Guard 1/2, les bandes passantes 125 KHz, 250 KHz, 350 KHz, 500 KHz et 1 MHz et intègre le contrôle du FEC depuis l’interface graphique (1/2,  2/3,  3/4, 5/6 et 7/8).

Une fois la constellation “lockée”, le Transport Stream (TS) est disponible sur UDP à l’adresse 230.0.0.1:10000 et sur TCP à l’adresse 127.0.0.1:10000.

L’AGC peut être déactivé en cliquant sur le block AGC2 dans le graph et en sélectionnant la fonction Bypass.

Il a été testé avec GNU Radio 3.8.2 sous Ubuntu 20.04 et Windows 10 avec une clé NooElec NESDR Nano2+ et RTL-SDR.COM RTL2832U R820T2 TCXO+BIAS T+HF. Pour l’émission avec un Portsdown 2020 équipé d’un Lime Mini.

 

Le fichier  .GRC     :     dvbt-rtl-rx-qpsk-fec-v2

Le PDF du graphe :    dvbt-rtl-rx-qpsk-fec-v2

 

A suivre…

DVB-T, GNURadio et Airspy R2

Avec le regain d’intérêt pour l’émission au standard DVB-T grâce à son intégration par l’équipe de la BATC dans le Porstdown 2020 (LimeSDR) et le Porstsdown 4 (Adalm-Pluto) , GNU Radio intègre les blocs nécessaires  dans le répertoire Digital Television pour créer des émetteurs et des récepteurs aux standards DVB-S, DVB-S2, DVB-T et DVB-T2. Des exemples sont disponibles sous forme de fichiers .grc dans le répertoire GNU Radio.

Le fichier .grc ci-dessous est une adaptation de l’exemple du récepteur DVB-T pour l’utiliser avec un Airspy R2.  Le côté réception du graphe est primitif… Il n’y pas de filtre… , pas de contrôle automatique de la fréquence… 

Cette version du graphe offre, pour la modulation QPSK et Guard 1/32, les bandes passantes 125 KHz, 250 KHz, 350 KHz, 500 KHz et 1 MHz et intègre le contrôle du FEC depuis l’interface graphique (1/2,  2/3,  3/4, 5/6 et 7/8).

Une fois la constellation “lockée”, le Transport Stream (TS) est disponible sur UDP à l’adresse 230.0.0.1:10000 et sur TCP à l’adresse 127.0.0.1:10000.

L’AGC peut être déactivé en cliquant sur le block AGC2 dans le graph et en sélectionnant la fonction Bypass.

Il a été testé avec GNU Radio 3.8.2 sous Ubuntu 20.04 et Windows 10. Pour l’émission avec un Portsdown 2020 équipé d’un Lime Mini.

 

Le fichier  .GRC     :     dvbt-airspyr2-rx-qpsk-fec-v3

Le PDF du graphe :    dvbt-airspyr2-rx-qpsk-fec-v3

 

Nouvelle version du graphe qui inclut un filtre passe-bande pour chaque bande passante (125 KHz, 250 KHz, 350 KHz, 500 KHz et 1 MHz).

Les fréquences de coupure basse et haute des filtres passante bande peuvent être ajustées avec les paramètres Low Cutoff Freq et High Cutoff Freq ainsi que la pente du filtre par Transition Width.

 

Version V4 corrige le problème de la fréquence de réception qui n’était pas mémorisée.

Le fichier  .GRC     :    dvbt-airspyr2-rx-qpsk-fec-filter-v4

Le PDF du graphe :    dvbt-airspyr2-rx-qpsk-fec-filter-v4

A suivre…

DATV, DBV-T et GNU Radio

Vous trouverez dans cette page, une série de documents concernant l’utilisation de GNU Radio dans notre activité DATV.  Une boîte à outils et des recettes de cuisine pour vous aider à démarrer dans ce monde fabuleux du traitement du signal par logiciel.  Attention, il n’y pas de plats pré-cuisinés à réchauffer au micro-ondes…

L’environnement de prédilection de GNU Radio est linux mais il fonctionne également avec Windows et Mac OS.

Pour ceux qui désirent essayer GNU Radio sous Windows, sans problème, il existe un installeur Windows pour la version courante GR 3.8.  L’environnement permet l’utilisation des clés du type RTL-SDR.  Pour être sûr que cela va fonctionner dans GNU Radio, vérifier d’abord que votre clé fonctionne avec SDR# .

Le fichier d’installation gnuradio_3.8.2.0_win64.msi se trouve ici : http://www.gcndevelopment.com/gnuradio/index.htm

De nombreux exemples en fichier .grc concernant tous les domaine du traitement des signaux sont disponibles dans le répertoire : C:\GNURadio-3.9\share\gnuradio\examples

Pour l’installation de GNU Radio sous linux, ma préférence va à PyBOMBS, le gestionnaire de paquets pour GNU Radio.

Voilà une recette pour installer GR 3.8 sous Ubuntu 20.04 avec les source et sink blocs pour les équipements SDR LimeSDR, Adalm-Pluto, RTL-SDR, Funcube  et Ettus :

installation-gnuradio-3.8

 

Fichiers GNU Radio Companion (GRC)

– DVB-T
Avec le regain d’intérêt pour l’émission au standard DVB-T grâce à son intégration par l’équipe de la BATC dans le Porstdown 2020 (LimeSDR) et le Porstsdown 4 (Adalm-Pluto) et la non-disponibilité, pour l’instant, d’un tuner DVB-T à faible largueur de bande, GNU Radio intègre les blocs nécessaires  dans le répertoire Digital Television pour créer des émetteurs et des récepteurs aux standards DVB-S, DVB-S2, DVB-T et DVB-T2. Des exemples sont disponibles sous forme de fichiers .grc dans le répertoire GNU Radio.

Les fichiers .grc ci-dessous sont une adaptation de l’exemple du récepteur DVB-T pour les utiliser avec un Pluto ou un Ettus (USRP2, B200, etc.).  Le côté réception du graphe est primitif… Il n’y pas de filtre… , pas de contrôle automatique de la fréquence… 

dvbt-pluto-rx-qpsk-V1

dvbt-pluto-rx-16qam-V1

dvbt-pluto-rx-64qam-V1

Les graphes ci-dessus sont configurés par défaut pour un FEC 2/3 et Guard 1/32.

VLC peut être ouvert automatiquement depuis le graphe avec le bloc Python Snipped, si pas intéressé simplement le déactiver ou le supprimer. Pour que cela fonctionne, il faut installer l’extension python : python-vlc.

Sous linux, par la commande : sudo apt install python-vlc

 

Le graphe DVB-T Rx fonctionnant sur un Raspberry 4 grâce à l’image PiSDR que vous pouvez télécharger ici :
https://github.com/luigifcruz/pisdr-image

 

Fichier .grc spécifiquement pour un Ettus USRP B200 :

dvbt-uhd-rx-qpsk-V3

Il a été testé avec GNU Radio 3.8.2 sous Ubuntu 20.04. Pour l’émission avec un Portsdown 2020 équipé d’un Lime Mini.

Deux copies d’écran de tests en DVB-T 1MHz et 125 KHz entre F5DB (TX Portsdown 2020 + Lime Mini) et HB9DUG (RX GNU Radio + Ettus USRP B200), distance env.  40 km sur 437 MHz.

DVB-T   1 MHz

DVB-T  BW 125 KHz

 

Fichier .grc spécifiquement pour un Lime Mini :

Il a été testé avec GNU Radio 3.8.2 sous Ubuntu 20.04. Pour l’émission avec un Portsdown 2020 équipé d’un Lime Mini.

dvbt-lime-rx-qpsk-v0

DVB-T  BW 250 KHz

 

Fichier .grc spécifiquement pour un Airspy R2 :

Il a été testé avec GNU Radio 3.8.2 sous Ubuntu 20.04 et Windows 10. Pour l’émission avec un Portsdown 2020 équipé d’un Lime Mini.

dvbt-airspyr2-rx-qpsk-v0

Fichier .grc spécifiquement pour les rtl-sdr :

Il a été testé avec GNU Radio 3.8.2 sous Ubuntu 20.04 et Windows 10 avec une clé NooElec NESDR Nano2+ et RTL-SDR.COM RTL2832U R820T2 TCXO+BIAS T+HF. Pour l’émission avec un Portsdown 2020 équipé d’un Lime Mini.

dvbt-rtl-rx-qpsk-v0

Voilà deux nouvelles versions des graphes pour l’Airspy R2 et les rtl-sdr avec le contrôle du FEC depuis l’interface graphique donc sans avoir besoin de changer ce paramètre dans les blocs du graphe.

dvbt-airspyr2-rx-qpsk-fec-v1

dvbt-rtl-rx-qpsk-fec-v0

 

A suivre…

 

BATC Portsdown 4 et OBS Studio

La convivialité d’utilisation du logiciel Portsdown 4 a pour corollaire un manque de souplesse sur les sources vidéo-audio disponibles. Par exemple, il n’est pas possible de transmettre une vidéo. Grâce à l’entrée IPTS in qui permet de fournir au Portsdown 4 un Transport Stream (TS), cette limitation peut-être facilement contournée avec notre outil multimédia préféré : OBS Studio

Et, en plus, si votre PC est équipé d’une carte graphique NVIDIA, d’encoder votre vidéo en H.265.

Voilà comment procéder.

 

Étape 1 – Configurer le logiciel Portsdown 4

Dans le System Main Menu, sélectionnez Encoder=IPTS in

Dans le Menu 2, sélectionnez Info et notez l’adresse IP utilisée par le logiciel. Dans mon exemple IP:172.22.22.56

Le TS est attendu sur le Port = 10000.

Déterminez le débit disponible pour la modulation, symbole rate et FEC choisis. Dans mon exemple S2QPSK, SR 333K, FEC 5/6, pilots off ce qui donne un débit disponible de : 551.823 kb/s.

 

 

Etape 2 – Configurer le logiciel OBS Studio

La génération du TS utilise la fonction Recording en Output Mode = Advanced d’ OBS Studio.

  1. Ouvrir OBS, allez dans le menu Settings, sélectionnez Output

  2. Dans Output, sélectionnez Recording, puis
    Output Mode = Advanced
    Type = Custom Output (FFmpeg)
    FFmpeg Output Type = Output to URL
    File path or URL
    = udp://172.22.22.56:10000?pkt_size=1316

    Remplacez l’adresse IP par celle de votre Raspberry Pi 4.

  3. Toujours dans Output, sélectionnez Container Format = mpegts


  4. Dans Muxer Settings copiez la ligne suivante :
    muxrate=551823 mpegts_pmt_start_pid=4096 id=1 mpegts_start_pid=256

    Assignez le débit net du TS calculé à l’étape 1 à muxrate. Le paramètre mpegts_start_pid permet de fixer le PID PMT . Le PID vidéo est  mpegts_start_pid et le PID audio mpegts_start_pid + 1

    Attention de bien contrôler qu’il y ait qu’un espace entre chaque paramètre !

  5. Puis assignez
    Video Birate, Keyframe interval et Rescale Output si nécessaire

  6.  et finalement, choisissez l’encodeur vidéo et audio, dans notre exemple l’encodeur NVIDIA H.265:
    Video Encoder = hevc_nvenc (nvenc_hevc)
    Video Encoder Settings = preset=llhq rc=cbr_ld_hq rc-lookahead=20 surfaces=4
    Audio Encoder
    = aac
    Audio Bitrate = 32kbps

Les paramètres de l’encodeur dépendent du résultat recherché: qualité de l’image, latence, etc.  Les paramètres disponibles pour l’encodeur NVIDIA H.265 sont décrits dans ce document :  ffmpeg_hevc_options

Cette paramétrisation peut-être sauvée dans un profile nommé par exemple : s2qpsk-sr333-56-h265. Ainsi on pourra facilement rappeler différents profiles en fonction des paramètres choisis pour ceux-ci.

 

 

Etape 3 – tester la liaison PC (OBS) – Portsdown

Dans son Menu 2, le Portsdown dispose d’une fonction permettant de visualiser le TS envoyé sur l’entrée IPTS in : IPTS Monitor.

Pas d’image… Adresse IP incorrect, port incorrect ou problème d’encodage.

 

 

Pour lancer une transmission, il suffit de cliquer sur Start Recording dans OBS puis TX dans le System Main Menu du Portsdown 4.

 

Tout ce que vous avez

toujours voulu savoir sur H.264 – H.265…  sans jamais oser le demander !

Avec l’avènement de la DATV à bas débit, il est devenu crucial d’utiliser avec efficience la bande passante disponible pour transmettre de la vidéo et du son. Les codecs H.264 et H.265 sont là, à notre disposition pour atteindre ce but.

Par où commencer ?

Ce document, sans prétention vous donnera, je l’espère, quelques pistes pour maîtriser ces outils sur la plateforme multimédia OBS Studio.

OBS STUDIO supporte de nombreux codecs, dans cette 1er partie, nous allons nous attaquer à l’utilisation du codec H.264 dans sa version encodage « logiciel » (libx264).

Chaque codec implémente de nombreux praramètes pour optimaliser son codage en fonction du but rechercher : par exemple, la meilleure résolution avec une latence minimum pour le débit disponible.

Pour la version « logiciel » du codec H.264 (libx264), les principales options pour gérer l’encodage sont :

Rate control

C’est ce que fait un encodeur vidéo lorsqu’il décide du nombre de bits à « dépenser » pour une image donnée. L’objectif de l’encodage vidéo est d’enregistrer autant de bits que possible, en réduisant la taille du fichier par rapport au fichier d’entrée original, tout en conservant autant de qualité que possible. Le contrôle du débit est une étape cruciale pour déterminer ce compromis entre la taille et la qualité.

Plusieurs modes sont disponibles :

  • ABR – Average Bit Rate
  • CBR – Constant Bit Rate
  • CRF – Constant Rate Factor
  • VBR – Variable Bit Rate

Dans notre cas, nous désirons dans la mesure du possible avoir un débit constant pour notre TS. Le mode retenu est donc : CBR.

Il est bon de noter qu’il n’existe pas de mode CBR natif, mais vous pouvez “simuler” un réglage de débit binaire constant en réglant les paramètres au moyen des options suivantes (en format OBS ):

x264-params=”nal-hrd=cbr” minrate=1M maxrate=1M bufsize=2M

Dans l’exemple ci-dessus, bufsize est le “buffer de contrôle de débit”, il appliquera donc la “moyenne” demandée (1 MBit/s dans ce cas) sur chaque tranche de 2 MBit/s de vidéo.

Les codages CBR sont généralement inefficaces si la vidéo est facile à coder (par exemple, images vides ou noires).

 


Preset

C’est un ensemble d’options qui fourniront un certain ratio vitesse de codage/compression. Un préréglage plus lent fournira une meilleure compression. Cela signifie que, par exemple, si vous ciblez une certaine taille de fichier ou un débit binaire constant, vous obtiendrez une meilleure qualité avec un préréglage plus lent. De même, pour un encodage de qualité constante, vous économiserez simplement le débit en choisissant un préréglage plus lent.

Les préréglages disponibles par ordre décroissant de vitesse sont:

  • ultrafast
  • superfast
  • veryfast
  • faster
  • fast
  • medium (default preset)
  • slow
  • slower
  • veryslow
  • placebo (à ignorer)

 

Profile

Cette option limite la sortie à un profil H.264 spécifique. Certains appareils (pour la plupart très anciens ou obsolètes) ne prennent en charge que les profils Constrained Baseline ou Main, plus limités. Vous pouvez définir ces profils avec l’option baseline ou main.

La plupart des appareils modernes prennent en charge le profil High, plus avancé. À moins que vous ne deviez prendre en charge des dispositifs limités, il est recommandé de ne pas définir le profil, ce qui permettra à libx264 de sélectionner automatiquement le profil approprié.

 

Tune

Vous pouvez éventuellement utiliser l’option tune pour modifier les paramètres en fonction des spécificités de votre entrée. Les réglages actuels incluent:

  • film – utilisation pour un contenu de film de haute qualité
  • animation – bon pour les dessins animés
  • grain – préserve la structure du grain dans les vieux films
  • image fixe – idéal pour le contenu de type diaporama
  • fastdecode – permet un décodage plus rapide en désactivant certains filtres
  • zerolatency – idéal pour un encodage rapide et un streaming à faible latence

 

 

Voilà pour la partie théorique. Passons à la pratique !

 

Configuration d’OBS Studio pour son utilisation avec l’ADALM-PLUTO DATV Controller d’Evariste F5OEO.

Dans l’exemple ci-dessous, le débit disponible du TS est de 441.130 kb/s (QPSK, SR 333KS/s, FEC 2/3, Pilot off).

Deux façon de faire sont possibles pour piloter le Pluto par OBS : Streaming et Recording.

 

Output mode Streaming

Configurer l’onglet Stream selon la documentation en line sur le Pluto.

Configurer l’onglet Streaming dans Output

Output Mode = Advanced

Encoder = x264

Rate Control = CBR (implémente les options pour simuler un débit constant)

Bitrate = 280 Kbps (comme point de départ : env. 70 % du débit disponible du TS)

Use Custom Buffer Size = oui

Buffer Size = 560 Kbps (comme point de départ : env. 2x le Bitrate)

Keyframe Interval = 2

Ce paramètre fait partie du codec H.264. Fondamentalement, une “Keyframe” est une image entièrement compressée, comme un jpeg. L’image suivante n’est qu’un ensemble de données qui indique ce qui est différent de l’image précédente. Lorsque la différence est trop importante, quelques “Keyframes” sont envoyées. Les “Keyframes” sont également envoyées périodiquement pour que la compression ne soit pas trop mauvaise après un certain temps.

Un intervalle plus court entre les “Keyframes” signifie que vous enverrez plus d’images, ce qui nécessite un débit binaire plus élevé. La recherche du réglage optimal dépend du type de vidéo que vous diffusez. Il semble qu’une valeur de 2 secondes soit un bon compromis entre qualité et bitrate.

CPU Usage Preset = selon les performances de votre PC

Profile = (None)

Tune = film

x264 Options = vide

 

 

Pour contrôler que le Transport Stream (TS) que vous générez est correct, l’ADALM-PLUTO DATV Controller, dans son onglet Analysis, vous permet d’analyser la répartition du débit disponible de votre TS entre les différents éléments le composant,  en particulier, la quantité de Null packets qui seraient mieux utilisés par la vidéo si trop nombreux…

Dans la même fenêtre, on peut également visualiser l’utilisation du buffer vidéo de l’application. Cela vous permettra de vérifier que le débit vidéo est adéquat ainsi que la qualité de son débit constant.

Regardez ce qui se passe lorsque que vous changez les différents paramètres de l’encodeur H.264 pour un même stream vidéo en entrée ou pour les mêmes paramètres d’encodage mais avec un stream vidéo plus ou moins dynamique.  C’est fort intéressant !

 

 

Output mode Recording

à suivre…

 

 

DATV-Express – Le retour !

Voilà comment remettre au goût du jour sous Windows votre “vieille” carte DATV-Express à l’aide de deux logiciels : DATV-Express server et OBS Studio. Cette solution simple vous permet l’encodage en H262, H264 et H265 avec toutes les fonctionnalités d’édition vidéo et audio d’OBS Studio.

Le logiciel DATV-Express server gère la partie émission et OBS Studio lui fournit le Transport Stream. DATV-Express server de G4GUO est téléchargeable sur le site du projet DATV-Express ici:   DATV-Express Server Windows

Le logiciel est utilisé pour définir la fréquence d’émission, le symbol rate, le FEC, la puissance d’émission et le port IP (dans cet exemple : 8282) sur lequel le Transport Stream est attendu. La fonction TOC permet la mise en émission automatique dès la présence d’un TS sur le port IP (dans cet exemple; 8282).

La génération du TS utilise la fonction Recording en Output Mode = Advanced d’ OBS Studio.

Voilà pas à pas comment configurer OBS pour cela. Dans cette exemple, l’émission est en mode DVB-S QPSK SR2000 et FEC 5/6 et encodage MPEG2.

  1. Déterminer  le débit net disponible pour le TS à l’aide d’un calculateur, par exemple :  DVB-S/DVB-S2 Bitrate Calculator . Dans notre exemple, 3.079 Mbps

  2. Ouvrir OBS, allez dans le menu Settings, sélectionnez Output

  3. Dans Output, sélectionnez Recording, puis
    Output Mode = Advanced
    Type = Custom Output (FFmpeg)
    FFmpeg Output Type = Output to URL
    File path or URL
    = udp://172.22.22.54:8282?pkt_size=1316

    Remplacez l’adresse IP par celle de votre PC et assignez le débit net du TS
    calculé au point 1 à bitrate

    Contrôler que le port choisi (dans cette exemple 8282) et le même que dans DATV-Express Server

  4. Toujours dans Output, sélectionnez Container Format = mpegts


  5. Dans Muxer Settings (if any) copiez la ligne suivante :
    muxrate=3079000 mpegts_pmt_start_pid=255 id=1 mpegts_start_pid=256

    Assignez le débit net du TS calculé au point 1 à muxrate. Le paramètre mpegts_start_pid permet de fixer le PID PMT . Le PID vidéo est  mpegts_start_pid et le PID audio mpegts_start_pid + 1

    Attention de bien contrôler qu’il y ait qu’un espace entre chaque paramètre !

  6. Puis assignez
    Video Birate, Keyframe interval et Rescale Output si nécessaire

  7.  et finalement, choisissez l’encodeur vidéo et audio, dans notre exemple :
    Video Encoder = mpeg2video
    Audio Encoder = mp2
    Audio Bitrate = 96kbps

Cette paramétrisation peut-être sauvée dans un profile nommé par exemple : dvbs-qpsk-sr2000-56-h262. Ainsi on pourra facilement rappeler différents profiles en fonction des paramètres choisis pour ceux-ci.

Pour lancer une transmission, pour autant que la fonction TOC ait été sélectionnée dans DATV-Express Server, il suffit de cliquer sur Start Recording.

 

 

 

 

Forum DATV

HAMRADIO 2019

OSCAR-100: La DATV à la conquête de l’espace!

Après ISS, c’est au tour du premier satellite géostationnaire Es’hail-2 équipé d’un transpondeur pour le trafic radioamateur d’ouvrir de nouveaux horizons en DATV.

OSCAR-100 (OQ-100) est en service depuis le 14 février 2019 et déjà de nombreuses liaisons ont été réalisées grâce à ce relais unique dans l’espace!

Le Raspberry Pi est devenu un véritable “couteau suisse” pour construire sa station DATV.
Depuis ses premiers pas en 2016, cette plate-forme a donné naissance à différents systèmes pour l’émission et la réception de signaux DATV. Parmi les plus connus, le projet “Portsdown”, basé sur le logiciel de F5EOE et développé par le BATC, a été construit par de nombreux adeptes de la DATV.


Le décodage de signaux DATV à bas débits des symboles se fait aujourd’hui principalement grâce au “Minitiouner” développé par F6DZP. La dernière version (V0.9) se prête particulièrement bien à la réception des signaux en provenance de OQ-100.

Les plate-formes SDR (p.ex. Lime SDR, Pluto, Ettus, ..) sont en train de devenir un composant indispensable des systèmes DATV modernes, permettant de suivre l’évolution des algorithmes de codage vidéo et des standards de modulation.


Venez découvrir ces nouvelles tendances, en théorie et en pratique, ainsi que bien d’autres sujets passionnants au

 

Forum DATV à Hamradio 2019
salle Oesterreich, vendredi 21 juin 2019 de 12:00 à 15:45

Programme :

12:00 Démonstrations de systèmes DATV
12:30 Systèmes DATV: Solutions disponibles aujourd’hui (Michel/HB9DUG, Dave/G8GKQ)
13:15 Plus de 50 ans de TV couleur en Europe (Uwe/DJ8DW)
13:45 Pause café
14:15 OQ-100: le projet et les aspects opérateur (Jens/DH6BB)
15:00 OQ-100: DATV sur OQ-100 (Noel/G8GTZ)
15:45 Conclusions

Ne manquer pas cette occasion unique de rencontrer les spécialistes de la DATV en Europe!

A-Tech 2019 Printemps

Les présentations

Participation record pour cette édition des Ateliers Techniques (A-Tech) organisé par le swissATV, le groupe technique ATV de l’IAPC.

Vingt-et-un OM’s, venant de toute la Suisse romande ont participé aux conférences du matin, puis à de nombreuses démonstrations des solutions énumérées en début de matinée. Le tout entrecoupé d’une pose pique-nique conviviale.

On en redemande !

Tutorials :