Les pigeons soldats 1914 1918

 À cette époque, les moyens de communiquer étaient très limités et assez peu fiables. Le pigeon ayant un sens de l’orientation extrêmement développé et une capacité à parcourir de très grandes distances, plus de 400 km, l’armée a utilisé cet oiseau pour l’envoi de ses missives. Plus de 30 000 “ pigeons soldats ” ont été réquisitionnés par les services de transmissions militaires de l’armée

Appareils de télégraphie optique de campagne

 Les appareils de télégraphie optique de forteresse ou de campagne ont tous la même architecture générale. Un appareil se compose donc d’une caisse. La caisse est montée sur un trépied pour les appareils de position ou de campagne et sur un support en fonte pour les appareils de forteresse.Le boîtier est divisé en deux par une cloison (1). Sur la face avant de l’appareil est situé l’objectif (2)

Héliographe solaire

 Un héliographe est un appareil de télégraphie optique utilisant le soleil comme source lumineuse. C’est donc un système d’émission permettant d’envoyer des signaux lumineux (Morse ou signaux convenus) dans la direction du poste avec lequel doit être établi l’échange de signaux. C’est aussi un système de réception destiné à observer les signaux envoyés par le correspondant... Un héliographe est

Thales amplifie à Cholet ses activités de guerre électronique

 La guerre électronique se prépare aussi à Cholet, en Maine-et-Loire. Thales va conforter ce site spécialisé dans les systèmes critiques et l'information sécurisée. Le groupe est sur le point d'y acquérir un terrain de 20 hectares pour construire 10.000 mètres carrés de locaux tertiaires et de R&D. En outre l'usine, fabrique et intègre des moyens de radiocommunication comme la radio Contact. Il

FERRIÉ 2020, le COMSIC prépare ses transmetteurs

 Le Commandement des systèmes d’information et de communication (COMSIC) aux commandes de l’exercice FERRIÉ 2020 a réuni 200 transmetteurs dans le cadre d’une préparation opérationnelle des unités de l’armée de Terre sur la fonction SIC. Concrètement, cet exercice permet aux transmetteurs de s'entraîner à une arrivée en premier sur un théâtre d’opérations pour déployer les moyens de communication

Les grands hommes des Transmissions: Général Brygoo

 Né à Lille le 8 janvier 1896, Robert Brygoo rejoint alors le 43e régiment d’infanterie en avril 1915, puis le Centre d’Instruction de Joinville comme élève-aspirant. Nommé aspirant en septembre de la même année, il est alors affecté au 233e régiment d’infanterie. Fin octobre 1917, Robert Brygoo est nommé lieutenant, titulaire de trois citations et deux blessures, qui le rendent provisoirement

Les grands hommes des Transmissions: Le général Louis SIMON

 Le général Louis SIMON, injustement oublié, a été avec le général FERRIE à la fois créateur et chef de la télégraphie militaire opérationnelle, avant et pendant la première Guerre Mondiale.Technicien averti, organisateur efficace, chef incontesté dans les activités du temps de paix comme sur les champs de bataille, il a sans interruption et pendant plus de quinze années, présidé aux modestes et

54°RT: la SAEB

 La section d'appui électronique sous blindage rassemble jusqu'à 12 traqueurs embarqués à bord de véhicules de l'avant blindés (VAB). Équipés de matériels de guerre électronique, ces VAB permettent l'interception, l'écoute et la localisation des émissions ennemies. Parfaitement intégrés au sein des forces de l'armée de terre, les traqueurs apportent un appui particulièrement efficace. source 54°

Alexis TENDIL: le sapeur-télégraphiste qui intercepta le message en morse : "l’Allemagne se dit prête à capituler"

 A l'occasion des commémorations du 11 novembre, focus sur le poilu sapeur-télégraphiste, Alexis Tendil, décédé à 109 en 2005. En janvier 1917, il est mobilisé au 7e régiment du génie d'Avignon, il part alors pour Épinal. Il se souvient : « Il passe un militaire qui dit : il n'y a pas un électricien dans le coin ? » Il répond : « Si, moi ». Il part alors pour Paris à l'école militaire : « Là, on

TRANSMETTEURS magazine

 Le dernier Transmetteurs magazine, revue trimestrielle de l'arme des Transmissions afin de connaitre l'actualité OPEX et métropole de nos unités et spécialistes des télécommunications de l'armée de terre . Vous pouvez retrouver tous les anciens numéros au lien suivant également.  TRANSMETTEURS MAGAZINE

Transmissions militaires: déploiement du métasystème STC-E

 Une page de l’histoire des transmissions vient d’être tournée au pays du levant avec le déploiement du métasystème STC-E * (Socle Technique Commun d’Échange). Le 09 septembre, un détachement du 28°régiment accompagné de la STAT (Section Technique de l'armée de Terre), ont procédé à la migration de la dernière station RITA 2G en station ASTRIDE**.*Le STCE est le réseau qui unifie tous les

Armée de Terre : Un insigne de béret spécifique pour les spécialistes de la guerre électronique

 Le 54e Régiment de Transmissions, spécialiste de la guerre électronique, a récemment été autorisé par le général Thierry Burkhard, le chef d’état-major de l’armée de Terre [CEMAT], à se distinguer des autres unités relevant de l’arme des Transmissions, via un nouvel insigne de béret radicalement différent... SPECIALDEFENSE

Un nouveau chef pour les soldats des ondes

"Mercredi 1er juillet 2020, Le général de division Thierry Lasserre s’est vu confier le commandement des Systèmes d’Information et de Communication (COMSIC), mardi 1er juillet, à Cesson-Sévigné, près de Rennes (Ille-et-Vilaine). Après le départ du général de division Eric Ravier, le 1er février 2020, l’intérim du COMSIC était assuré par le général Olivier Serra, commandant en second le COMSIC,

L’histoire de la TSF avec Les Sanglots longs

"Le 18 juin 1940 sur les ondes de la BBC à Londres, le Général de Gaulle lançait un appel à tous les Français. Quatre ans plus tard, des vers de Verlaine résonnaient sur les ondes. Au travers des 350 m2 d’exposition, le musée Les Sanglots longs propose de remonter le temps, au travers de documents et d’objets, retraçant le début de l’engagement. Françoise Le Breton évoque, non sans apporter

Le RR-TM-2

"Le RR-TM-2 a été durant les années 1970 à 2000 le récepteur d’écoute et d’interception en ondes décamétriques des stations de guerre électronique. Le récepteur RR-TM-2 couvre l’écoute de 1 à 30 MHz en 29 sous-gammes de 1 MHz. Il permet l’écoute des émissions du type A1, A2, A3 et BLU. L’appareil peut fonctionner seul ou en diversité d’espace. La technologie est celle d’un superhétérodyne à