54°RT: la SAEB

 La section d'appui électronique sous blindage rassemble jusqu'à 12 traqueurs embarqués à bord de véhicules de l'avant blindés (VAB). Équipés de matériels de guerre électronique, ces VAB permettent l'interception, l'écoute et la localisation des émissions ennemies. Parfaitement intégrés au sein des forces de l'armée de terre, les traqueurs apportent un appui particulièrement efficace. source 54°

Armée de Terre : Un insigne de béret spécifique pour les spécialistes de la guerre électronique

 Le 54e Régiment de Transmissions, spécialiste de la guerre électronique, a récemment été autorisé par le général Thierry Burkhard, le chef d’état-major de l’armée de Terre [CEMAT], à se distinguer des autres unités relevant de l’arme des Transmissions, via un nouvel insigne de béret radicalement différent... SPECIALDEFENSE

Le RR-TM-2

"Le RR-TM-2 a été durant les années 1970 à 2000 le récepteur d’écoute et d’interception en ondes décamétriques des stations de guerre électronique. Le récepteur RR-TM-2 couvre l’écoute de 1 à 30 MHz en 29 sous-gammes de 1 MHz. Il permet l’écoute des émissions du type A1, A2, A3 et BLU. L’appareil peut fonctionner seul ou en diversité d’espace. La technologie est celle d’un superhétérodyne à

Recréation de la 738° compagnie de guerre électronique

"Le 5 mars dernier, le général BURKHARD, chef d’état-major de l’armée de terre, donnait une suite favorable à la demande du Père de l’arme des Transmissions de donner l’appellation et les traditions de la 738e compagnie de guerre électronique (738e CGE) à la compagnie spécialisée dans le renseignement d’origine électromagnétique, récemment créée au sein de la Direction du renseignement

Guerre électronique : Le ministère des Armées lance la réalisation du programme ARCHANGE

"En février 2018, la ministre des Armées, Florence Parly, avait annoncé le lancement du programme « CUGE » pour « Capacité universelle de guerre électronique », destiné à remplacer les deux avions C-160 Gabriel actuellement en service au sein de l’Escadron électronique aéroporté 00.054                « Dunkerque ». Il était question d’équiper non pas deux mais trois avions avec cette nouvelle