IARU Région 1 communique sur les points à l’ordre du jour de la CMR-23 qui pourraient avoir une incidence sur les bandes 144 MHz et 1240 MHz

La Région 1 de l’IARU note que deux propositions sont à l’étude en Europe comme futurs points possibles à l’ordre du jour de la CMR 2023, qui pourraient avoir un impact potentiellement important sur les fréquences radioamateurs.

La Région 1 de l’IARU a publié l’agenda du WRC du WRC 23

Les paragraphes qui suivent présentent la position actuelle de l’IARU sur ces propositions.

Une proposition de la France visant à considérer la bande 144-146 MHz comme une attribution à titre primaire au service mobile aéronautique, dans le cadre d’un examen plus large du spectre attribué à ce service.

La bande 144-146 MHz est attribuée globalement aux services d’amateur et d’amateur par satellite à titre primaire. Il s’agit de l’une des rares attributions primaires au service d’amateur au-dessus de 29,7 MHz, ce qui en fait une partie importante et largement utilisée du spectre d’amateur avec une vaste base installée d’utilisateurs et de stations satellites opérationnelles.

L’IARU est très préoccupée par toute proposition visant à inclure cette bande dans l’étude proposée. Elle défendra énergiquement ce point de vue auprès des organisations régionales de télécommunications et de l’UIT afin d’obtenir l’assurance que le spectre restera une attribution primaire pour les services d’amateur.

La suite de l’article sur le site de l’AMAST francophone.

Les commentaires sont fermés.