Brouillage selon l’UIT

Lorsque l’on parle « brouillage », il est utile de regarder ce qu’en dit le Règlement des Radiocommunications de l’UIT RR / Version 2012

(NDLR : Ce règlement a valeur de traité international, signé par la France; Il émet des recommandations, les Etats suivent ou ne suivent pas….)
Section VII – Partage de fréquences

1.166 brouillage: Effet, sur la réception dans un système de radiocommunication, d’une énergie non désirée due à une émission, à un rayonnement ou à une induction (ou à une
combinaison de ces émissions, rayonnements ou inductions), se manifestant par une dégradation de la qualité de transmission, une déformation ou une perte de l’information que l’on aurait pu extraire en l’absence de cette énergie non désirée.

NDLR : En cas de brouillage CEM des Services d’amateur, c’est nous, ça, non ?

1.167 brouillage admissible (3):
Brouillage observé ou prévu, qui satisfait aux niveaux de brouillage et aux critères quantitatifs de partage fixés dans le présent Règlement ou dans des Recommandations de l’UIT-R ou encore dans des accords particuliers dont la possibilité est prévue dans le présent Règlement.

1.168 brouillage accepté (3):
Brouillage, supérieur à celui défini comme admissible, qui a fait l’objet d’un accord entre deux ou plusieurs administrations sans porter préjudice aux autres administrations.

Continuez la lecture:
http://arp75.free.fr/PortailARP/articles.php?lng=fr&pg=3930

Les commentaires sont fermés.