Télécommunications (Maroc): À quoi servent les bandes de fréquences privées

Les autorités de sûreté et de défense nationales ne sont pas les seules à utiliser des réseaux de communication propres. Particuliers et entreprises ont également recours à des bandes de fréquences privées. À quoi servent ces relais télécoms et qui les utilisent ? Les explications du régulateur.
telecommunication

GSM, 3G, WiFi, 4G… Nous sommes aujourd’hui plus que jamais submergés d’ondes de différentes natures, mais quasiment omniprésentes. Elles le sont très densément dans les milieux urbains où la portée des antennes relais se chevauche avec les équipements des particuliers et des entreprises, mais les ondes qui «flottent» dans notre atmosphère ne s’arrêtent pas à ces catégories. Il en existe une autre, très peu connue, celle des bandes de fréquences privées, qui entrent également sous la coupe de la réglementation nationale, mise en œuvre par l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT). Quelles sont donc les utilisations de cette catégorie particulière de bandes de fréquences ? Le régulateur des télécommunications nous livre la réponse.

Ces fréquences sont utilisées par les usagers privés, principalement de deux manières. La première entre dans le cadre des réseaux indépendants radioélectriques (RIR) qui sont des réseaux privés permettant aux utilisateurs des communications internes par des postes portatifs ou mobiles. Ces réseaux sont utilisés dans différents secteurs d’activités tels que le tourisme, les transports, le gardiennage et la sécurité, le BTP, l’énergie ou l’industrie. Le second champ d’utilisation de ces bandes de fréquences privées intervient au niveau des stations radioélectriques embarquées à bord de navires, aéronefs ou de stations de radioamateurs.

Continuez la lecture

Les commentaires sont fermés.