ARDUINO – Préparer sa Bread Board

Celà n’a l’air de rien, mais reste tout de même très pratique… Les fans d’Arduino ainsi que les programmeurs passionnés par les PIC ne me contrediront pas, devant cette insatiable volonté d’expérimenter …eh bien … il faut essayer son projet ! Dans cette optique, quoi de plus pratique qu’une bread board, idéal pour un cablâge provisoire et rapide et si facile à modifier grâce aux strapps de toutes les couleurs. Le montage est rapidement réalisé puis testé, et enfin démonté lorsque le projet devient une réalité. Une autre idée germe déjà, se transforme en projet,  on recâble tout  , on teste à nouveau, etc…

Le plus gênant, c’est de  recommencer le cablâge. Alors, pourquoi pas ne pas équiper – une fois pour toutes –  la breadboard du minimum nécessaire, à savoir une simple petite alimentation régulée à 5 Volts, puisque c’est celle-ci qui sert le plus ! On pourrait même imaginer une petite base de temps à quartz autour d’un circuit TTL, le tout câblé en définitif sur la bread. L’idée m’est venue en travaillant sur un 16F84 qui a été câblé  avec son quartz 4 MHz et son +5 Volts pour les futurs projets.

Continuez la lecture

Special event station ON15CLEP

La section UBA IPR vont activer cette station special event ON15CLEP lors de l’exposition «CLEPPERS» organisé durant le mois d’ Avril. Au mois d’avril, il ya 100 années, l’hôpital militaire de campagne avait sa période la plus mouvementée, après la seconde bataille d’Ypres (22 Avril, 1915) où les premières attaques au gaz de chlore, par les allemands, ont eu lieu.

En savoir plus

RaspberryPi : suivre les transpondeurs !

Nouvelle application du Raspberry Pi : suivre les transpondeurs des avions, ou plus exactement les trames ADS-B transmises par les aéronefs.

Simplifions à l’extrême : chaque appareil est muni d’un transpondeur, chargé de diffuser des informations à ceux qui veulent bien écouter. On y retrouvera l’altitude, la vitesse, le cap, etc. L’avion va donc se faire « voir » des autres avions et du contrôle au sol, mais également de nous, puisque nous allons nous équiper pour recevoir les données, via notre RaspberryPi, pour ensuite les diffuser sur le site FlightRadar24.
En savoir plus

Séquence nostalgie par Bruno F1SLP

De Bruno F1SLP

Je profite pour passer un petit bonjour amical à mon ami Joel F3CJ qui a eu la gentillesse de parler de mon modeste blog sur son site internet.

On ne présente plus Joel, passionné de radio et alpiniste chevronné. Je vous invite de passer voir ses exploits sur ses pages personnelles, et c’est ici que ça ce passe :

https://f3cjnepal.wordpress.com/

Je ne compte plus les milliers d’heures à bricoler avec Joel. On en a passer de sacrés moments à tester des tas de trucs, du packet radio aux digipeaters APRS, du montage d’antennes au trafic par satellite, du transpondeur à la télécommande de station à distance, mais, surtout, on a bien rigolé, ça je peux vous le dire ;-)

Alors j’ai fouillé un peu dans mes archives et j’ai retrouvé une photo de Joel F3CJ qui le représente le plus, c’était quelques mois après son expédition spectaculaire sur le toit de l’Europe au tout début des années 90, voir fin 1989. Joel nous présentait alors cette incroyable aventure où, accompagné de nombreux radioamateurs alpinistes, ils étaient partis faire le la télévision d’amateur, rien que ça, au sommet du Mont Blanc.

A l’époque cette expédition avait été préparé de longs mois, avait déployé des tonnes de matériel et une logistique spectaculaire. Cette expédition hors du commun avait même fait les titres de certains journaux télévisés.

FF6KRV 02

FF6KRV 03

NB : Les photos m’ont été envoyé par Joel F0FLE.

Et oui Joel, ça ne nous rajeunit pas.

Pour revenir à cette expédition, Il faut savoir qu’à cette époque où internet n’existait pas dans nos stations, les images transmises en 23 cms pendant l’expédition avaient été reçu en direct de Grande Bretagne et d’en d’autres pays nordiques. C’était tout simplement un exploit qui, me semble-t-il n’a toujours pas été égalé à ce jour chez les radioamateurs français, il faut le savoir.

J’ai rencontré Joel à cette occasion donc, pendant une très grosse exposition radioamateur (Jamborée sur les Ondes 1985) dans la région du Nord. A cette époque, j’étais très loin d’imaginer que je vivrais en montagne quelques mois plus tard, et cela fait déjà plus de vingt ans !

Et depuis on en a bricolé des trucs, comme des petites antennes de ce genre :

DSCF4258

Et, j’ai préféré laisser volontairement les grosses antennes de coté Joel, j’en parlerai une autre fois ;-)

Tout cela pour dire que je suis très heureux de faire parti de la bande de copains de Joel F3CJ. Un sacré personnage, toujours partant pour tester de nouvelles choses en radio comme dans pleins d’autres domaines d’ailleurs.

Voilà, ça c’est fait ;-) Et pour terminer, si vous voulez des conseils en Alpinisme, c’est avec Joel qu’il faut voir croyez-moi. De part mon activité professionnelle, j’en rencontre ‘à la pelle’ des moniteurs de ski rouleurs de mécaniques et autres guides de montagne ignorant tout de la montagne d’en face ;-).

Je peux vous assurer que le vrai spécialiste de la haute montagne, c’est dans la région d’Arras qu’on le trouve, demandez 3CJ…On vous répondra surement : ‘Ah oui, le radioamateur qui a fait le Népal il n’y a pas si longtemps ;-)…’

73’s, Bruno F1SLP

f3cj
Source:f3cj