Google veut envoyer 20 ballons par jour dans la stratosphère pour connecter la Terre entière

source: L’usine digitale – Le « Project Loon » de Google pourrait encore prendre de la hauteur. Selon TechCrunch, la firme de Mountain View envisagerait d’envoyer plus de ballons dans la stratosphère pour connecter encore plus de monde à internet.

Des ballons stratosphériques pour amener internet dans les régions les plus reculées du monde. Tel est le dessein de Google qui a installé ses ballons à 20 km au-dessus de la Terre pour éviter avions et événements météo.

Selon TechCrunch, les « progrès du projet » conduisent aujourd’hui Google à envisager plus de lancements. Mais de quel progrès s’agit-il ? Par exemple, les ballons peuvent aujourd’hui rester jusqu’à 130 jours dans la stratosphère contre 100 jours il y a encore quelques mois. Ils ont déjà parcouru plus de 3 millions de kilomètres depuis août 2013. Des progrès ont également été constatés du côté du pilotage des ballons dont les trajectoires sont mieux contrôlées. Mais ce qui permettra à Google d’en lancer davantage, c’est essentiellement la rapidité avec laquelle les ballons sont gonflés.

Le « Project Loon » de Google pourrait encore prendre de la hauteur. Selon TechCrunch, la firme de Mountain View envisagerait d’envoyer plus de ballons dans la stratosphère pour connecter encore plus de monde à internet.

Des ballons stratosphériques pour amener internet dans les régions les plus reculées du monde. Tel est le dessein de Google qui a installé ses ballons à 20 km au-dessus de la Terre pour éviter avions et événements météo.
Selon TechCrunch, les « progrès du projet » conduisent aujourd’hui Google à envisager plus de lancements. Mais de quel progrès s’agit-il ? Par exemple, les ballons peuvent aujourd’hui rester jusqu’à 130 jours dans la stratosphère contre 100 jours il y a encore quelques mois. Ils ont déjà parcouru plus de 3 millions de kilomètres depuis août 2013. Des progrès ont également été constatés du côté du pilotage des ballons dont les trajectoires sont mieux contrôlées. Mais ce qui permettra à Google d’en lancer davantage, c’est essentiellement la rapidité avec laquelle les ballons sont gonflés.

Les commentaires sont fermés.