Questions au directeur général de l’ANFr – par f6gox

Monsieur le directeur général,

Je vous interpelle à la demande de monsieur François RANCY, directeur du BR de l’UIT, qui a bien voulu répondre à mon courrier et vous mettre en destinataire également.

Je reprends mon courrier en substance.
…/…
Malgré les recommandations de l’UIT-R, l’ANFr considère que les services d’amateur sont protégés en France en deça d’un brouillage inférieur à 0.4 voire 0.6 microvolt en ville (-110 dBm) ou encore le seuil de -112 dBm entre 200-900 MHz et qu’en dessous de ces niveaux les stations des services d’amateur en France « fonctionnent… comme prévu »

Pourriez-vous m’indiquer les références juridiques -normes publiées au JORF- et techniques qui permettent à l’ANFr de fixer de tels seuils très élevés de perturbations électromagnétiques ?

Lire l’intégralité

Les commentaires sont fermés.