Dans 3 mois et demi, FT4JA sera sur l’air.

JUANDENOVA
Communiqué du 18 décembre
Dans 3 mois et demi, FT4JA sera sur l’air. Les dates exactes de l’opération ont été confirmées, tant par les autorités que par notre skipper. Nous serons sur place du 29 mars au 11 avril 2016. Ces dates incluent les phases de débarquement et d’embarquement.
Depuis près d’un an, nous travaillons de façon détaillée sur chaque aspect de l’opération. Bien qu’il soit utopique de penser « tout maitriser » dans une telle aventure, nous nous assurons de disposer de solutions alternatives pour palier à d’éventuelles défaillances tout en maitrisant nos dépenses.

Début janvier, les 4 caisses d’équipement seront expédiées vers Mayotte qui sera à nouveau notre point de départ. Une partie de l’équipe sera sur place quelques jours avant notre embarquement et quelques jours après notre retour pour gérer, si besoin, des détails de dernière minute. Pour le moment, nous terminons les essais sur le matériel et le conditionnons pour le transport de manière à optimiser le temps de chargement/déchargement. Chaque sujet bien anticipé sera du temps gagné sur place.

Notre chance pour FT4JA est de pouvoir nous appuyer sur une équipe plus étoffée que l’an passé pour Tromelin et sur une période d’opération allongée de quelques jours. Nous comptons tirer parti de ces deux « bonus » pour réaliser plus de liaisons et permettre au plus grand nombre de nous contacter. Par ailleurs, nous souhaitons officiellement la bienvenue à Christian EA3NT qui a intègré l’équipe. Ses nombreuses expériences sur des îles aux quatre coins du monde, dont plusieurs avec des membres du groupe seront un atout.
Continuez la lecture

Projet HAMNET – Réunion du 17 décembre 2015 au radio club F8KGY de Thionville.

Suite à une première rencontre qui a eu lieu le 1er avril 2015 à Peppange, nous avons effectué un point sur l’avancé du réseau HAMNET dans la région des 3 frontières (DL – LX – ON – F). Les participants : F6HJC – F4GMP – SWL Daniel – F5XG – F6AGA – F8ASB – F1NGP …

Continuez la lecture de Projet HAMNET – Réunion du 17 décembre 2015 au radio club F8KGY de Thionville.

L’appareil qui voit dans les coins


Pour former une image de ce qui se trouve derrière un mur ou dans un coin caché, une chercheuse de l’Université Heriot-Watt à Edimbourg (Écosse) étudie la lumière réfléchie. Pour cela, elle met en œuvre d’une part une caméra ultra-sensible, capable de détecter une photo unique, et d’autre part un laser comme source de la lumière dont elle étudie les réflexions. C’est donc un procédé qui s’apparente à l’écho-marquage des radars, mais avec la lumière. Celle-ci est captée par une diode à effet d’avalanche déclenchée par un photon unique ou SPAD (single-photon avalanche diode).

Le laser est utilisé comme source ponctuelle de photons, 67 millions de fois par seconde ! …
Continuez la lecture sur elektormagazine
appareilphoto

Les particules de métal: carburant propre de l’avenir?

Une étude dirigée par l’Université McGill suggère que les poudres métalliques pourraient remplacer les combustibles fossiles

Imaginez un avenir où votre voiture est alimentée par de la poudre de fer plutôt que par l’essence.

Les poudres métalliques, produites en exploitant des sources d’énergie primaire propres, pourraient constituer une solution de rechange aux combustibles fossiles plus viable à long terme que d’autres substituts dont il a souvent été question, comme l’hydrogène, les biocarburants ou les batteries, selon une étude parue le 15 décembre 2015 dans la revue scientifique Applied Energy.

« Les technologies de production d’électricité propre, reposant principalement sur l’énergie solaire ou éolienne, ont le vent dans les voiles. Or, ce type d’électricité est impossible à utiliser dans de nombreux domaines où le pétrole et le gaz règnent encore, comme le transport et le commerce mondial d’énergie », souligne Jeffrey Bergthorson, professeur à l’Université McGill et auteur principal de cette nouvelle étude.

« Les biocarburants peuvent faire partie de la solution, mais ils ne pourront pas satisfaire à la demande. L’hydrogène nécessite des réservoirs massifs, et c’est sans compter sa nature explosive. Quant aux batteries, elles sont trop encombrantes et n’accumulent pas assez d’énergie pour bon nombre d’usages », ajoute le professeur de génie mécanique et directeur adjoint de l’Institut Trottier de durabilité en génie et en design de l’Université McGill. « L’utilisation de poudres métalliques comme carburant recyclable emmagasinant de l’énergie primaire propre pour un usage ultérieur représente une solution de rechange des plus prometteuses. »

Un concept novateur

L’article publié dans Applied Energy, cosigné par le professeur Bergthorson, cinq autres chercheurs de l’Université McGill et un scientifique de l’Agence spatiale européenne aux Pays-Bas, jette les bases d’un concept novateur tirant parti de fines particules métalliques ‒ dont la taille est comparable à celles de la farine ou du sucre en poudre ‒ pour alimenter des moteurs à combustion externe.

continuez la lecture sur www.mcgill.ca

CD Handbook – Ligne Bleue – F6BCU – Version 2016

F6BCUdeodatusLe CD Handbook 2016 de Bernard F6BCU est maintenant disponible :

http://radioamateur.forumsactifs.com/t1915-cd-handbook-ligne-bleue-f6bcu-version-2016

Pour découvrir son contenu, vous trouverez les pages de la version 2014 (partie émetteurs-récepteurs classiques uniquement pour le moment) sur http://f6bcu.free.fr

L’archive zip de 580 Mo environ comprend également la réalisation de matériel d’émission-réception SDR.
Bon téléchargement et bonne lecture,
Cordialement,
Ludovic Vuillermet – F5PBG
http://f5pbg.free.fr

RaspiSMS 2.0, envoyer des SMS par internet avec la Raspberry Pi

logoraspbianfranceRaspbian France

Aujourd’hui, nous allons parler SMS et Raspberry Pi, avec la nouvelle version de RaspiSMS !

Que vous souhaitiez valider l’inscription de vos utilisateurs par SMS, envoyer des SMS par internet ou encore contrôler une installation domotique par SMS, RaspiSMS est fait pour vous !

RaspiSMS c’est quoi ?

Avant de parler installation du logiciel, prenons quelques minutes pour nous pencher sur RaspiSMS !

Une solution de SMS pour la Raspberry Pi

RaspiSMS, contraction de Raspberry Pi et SMS, est une solution vous permettant d’envoyer et de recevoir des SMS avec la Raspberry Pi, ou tout autre ordinateur/serveur tournant sous Linux.

D’un point de vue utilisateur, RaspiSMS se présente comme un logiciel à installer sur une Raspberry Pi et auquel vous accédez via internet. Vous pouvez ainsi envoyer des SMS depuis un site internet !

En hébergeant vous même l’application, vous disposez ainsi de votre propre site internet d’envoi de SMS, vous assurant la confidentialité de vos données et la protection de votre vie privée !

Un logiciel libre développé par Raspbian France

Continuez la lecture

Power Paper : une feuille de papier capable de stocker de l’électricité

Concentrant une grande partie de la recherche scientifique actuelle à travers le monde, le stockage de l’électricité prend aujourd’hui des formes diverses. En Suède par exemple, des chercheurs du laboratoire d’électronique organique de l’Université de Linköping ont développé un papier capable de stocker de l’énergie. Baptisé Power Paper, ce matériau extrêmement fin et pliable aux allures de papier plastifié posséderait d’exceptionnelles capacités de conductivité électrique. 

Du papier conducteur d’électricité

Présentés dans la revue Advanced Science, les travaux des chercheurs suédois de l’Université de Linköping proposent d’utiliser le papier comme batterie de stockage de l’électricité. Il ne s’agit bien sûr pas ici de papier ordinaire mais d’une feuille de papier inédite noire composée de nanocellulose et d’un polymère conducteur, et mesurant environ quinze centimètres de diamètre pour quelques dixièmes de millimètre d’épaisseur.

Lors de sa fabrication, les nanofibres qui compose …
Continuez la lecture

Les exoplanètes reçoivent leurs premiers noms


16/12/2015 – Philippe Henarejos
Pendant 20 ans, on les a désignées par leur matricule plus ou moins barbare : 51 Pegasi, PSR1257+12c ou HD209458b. Depuis le 15 décembre 2015, les exoplanètes ont commencé à recevoir des noms…
Un choix de noms proposé par les internautes
Les 31 premières planètes extrasolaires viennent donc de recevoir leurs noms, rendus officiels par l’Union astronomique internationale (UAI), l’organisme chargé des nomenclatures astronomiques. Ainsi, il faudra désormais se familiariser avec Copernicus (un peu « histoire des sciences »), Chalawan (très « Star Wars »), Sancho (précisément « Cervantès ») ou encore Hypatia (très « grecque »).
Ces noms faisaient partie d’une liste plus …

Continuez la lecture de Les exoplanètes reçoivent leurs premiers noms
Ciel & Espace

Dans la PQR (SUD-OUEST): La généreuse mobilisation des radioamateurs

http://images.sudouest.fr/images/2015/12/15/2217623_172_12104504_800x400.jpg?v=1

Ils sont partout où on les demande, pour des opérations de recherche et de soutien. Les radioamateurs de l’Adrasec 17 (Association départementale des radioamateurs au service de la sécurité civile) étaient à Saint-Hilaire-de-Villefranche, le 5 décembre pour participer à la nouvelle édition du Téléthon. Ils ont présenté le matériel qu’ils utilisent, leurs missions…

« Nous participons au plan Sater (acronyme de sauvetage aéroterrestre, NDLR), c’est-à-dire à la recherche d’aéronef en détresse par l’écoute et la localisation de balises de positionnement. Nous sommes présents aux exercices de sauvetage organisés par la préfecture de Charente-Maritime », indiquait alors le président de l’association, Christian Divet.

Nouvelles technologies

Ce qu’il faut savoir, c’est que leur siège social se trouve à Saint-Hilaire-de-Villefranche depuis trente ans, et ces amoureux de la radioélectricité rendent de fiers services à la société, car en toutes circonstances, ils arrivent à communiquer entre eux et à travers le monde entier, par le son, bien sûr, mais également en langage morse.

Et cela va plus loin, aujourd’hui Puisque ces passionnés utilisent les techniques modernes du numérique, les textos et les courriels.

Pierrette Laclie

Albert Einstein & the Alexanderson high frequency alternator

A century ago this November, Albert Einstein published 10 equations that rocked the foundations of physics and changed how we view the universe. We call them “the theory of relativity”.

In 1921, Einstein toured a high-power transoceanic radio station in New Brunswick, New Jersey. It was operated by the Radio Corporation of America, which was co-founded by GE and featured a high-frequency alternator designed by GE engineer Ernst Alexanderson in 1918.

Alexanderson High Frequency Alternator, New Brunswick, New Jersey Wireless Station, being inspected by military. The alernators developed by General Electric engineer Ernst Alexanderson were valuable communication tools during WOrld War I.

The Alexanderson high frequency alternator at the New Brunswick radio station during military inspection. The machine, developed by GE engineer Ernst Alexanderson, was a valuable communication tool during World War I. Image credit: Museum of Innovation and Science Schenectady

Einstein reportedly “expressed great surprise and interest at the high perfection” of American radio development. “To demonstrate the efficiency of radio communication, Prof. Einstein was asked to send a message to the station at Nauen, Germany,” a news paper wrote. “He did and in exactly six minutes received the following reply: Many thanks and reciprocations. Most hearty greetings to the great German scientist. Officer in charge POZ.”

Einstein outside the RCA broadcast center in New Brunswick, New Jersey. Einstein and Steinmetz (in white suit) stand in the center. GE’s Irving Langmuir is third to the right from Steinmetz. In 1932, he won the Nobel Prize in Chemistry for his work that led to early coronary artery imaging. All images credit: Museum of Innovation and Science in Schenectady

World Heritage Grimeton Radio Station with the call signal “SAQ” is the last remaining and fully functional high frequency Alexanderson Alternator in the world. SAQ sent its first transmission on December 1st, 1924 on the frequency 16.7 kHz, later adjusted to 17.2 kHz. The radio waves were generated by the alternator – a rotating electromechanical generator – with a transmitting power of 200 kW.

Read more about when Albert Einstein came to GE

Text & image credit: GE Reports


Albert Einstein & the Alexanderson high frequency alternator was first posted on December 13, 2015 at 4:07 pm.
©2015 « Vänföreningen Alexander« . Use of this feed is for personal non-commercial use only. If you are not reading this article in your feed reader, then the site is guilty of copyright infringement. Please contact me at jordhus@gmail.com
Continuez la lecture de Albert Einstein & the Alexanderson high frequency alternator

Pourquoi ce Magazine ?

DX-EMAGAZINE

Forcément, vous vous posez la question mais que vient faire encore ce nouveau Magazine ?

Ce qui est forcément légitime, sans aucune prétention, sont but est de promouvoir notre passion commune la radio, le Dx la radio à travers un modeste et vraie Magazine numérique (type E-book) comme le porte son NOM « DX E-MAG@ZINE ».

En effet, à l’époque plusieurs tentatives avaient pourtant été faites, mais il y avait moins de monde présent sur Internet (Facebook, Google,). Et pour ne pas le nommé, le magazine « cb connection magazine » a bien changé sa politique, ses tarifs, sa parution, ainsi que son contenue, il ne s’est jamais remis en cause, ni en question, ni modernisé et ou adapté à la nouvelle époque de la toile !

Ce qui ne nous correspondant plus trop hélas par rapport à ce jour, ni à l’époque de ce que nous avions tant connus et aimé de ce Magazine !

C’est quoi, nous avons pris le risque et l’initiative « de créer DX E-Magazine ».

Soit, un magazine virtuel mais gratuit et est supposer répondre à nos attentes, besoins et intérêts d’un point de vue de passionnés de radio, de DXers, etc.

Bien évidemment, il en faut diverses rubriques et pour tous les goûts, …

Toutefois, il ne faut pas non plus confondre, ni négliger que nous ne sommes pas des professionnels ni des journalistes dans ces domaines. Mais nous feront et mettrons tout en œuvre afin de satisfaire vos attentent « selon les participations des uns et des autres dans les différents domaines auxquels vous pouvez alimenter et rédiger certains articles » sans aucunes discriminations de personnes d’opérateur, ni d’appartenance de groupes.

Le but premier est le partage, l’information etc… sur les clubs, infos dx, le matériel, les annonces, techniques, reportages, comptes rendus d’expéditions et/ou d’activations, portrait de stations, les bandes ouvertes autres que le 27 Mhz PMR, etc.

Bref, tout ce que nous avions connu et aimé à l’époque pour ce style de Magazine à l’époque d’aujourd’hui, mais sans HAMSPHERE et gratuit !

Continuez la lecture

Apple Plans est un meilleur choix que Google Maps ?

apple-plansLa firme de Cupertino a lancé Apple Plans en 2012, et a inauguré une série de pépins qui impliquait de nombreux problèmes, et notamment des placements très approximatifs de certains emplacements. Cela à même entrainé le chef de la direction d’Apple, Tim Cook, à devoir écrire une excuse officielle peu après sa libération. Cependant, Apple a promptement agi, corrigeant les nombreuses imprécisions et maintenant, trois ans plus tard, Apple Plans a dépassé Google Maps comme l’application de navigation la plus utilisée sur les iPhone.

En effet, le vent tourne en faveur d’Apple, avec trois fois plus d’utilisations de Plans sur iOS que Google Maps, selon le Boston Globe.

Même si Apple Plans a de nombreuses fonctionnalités en moins par rapport à Google Maps, les utilisateurs finissent par l’utiliser parce qu’il est déjà installé sur leurs appareils. Même si le smartphone dispose d’applications tierces, Siri et Mail vont automatiquement rediriger l’utilisateur vers Apple Plans. Ceci, avec ses efforts pour améliorer l’ensemble de l’expérience de l’application, a aidé Apple à avoir davantage d’utilisateurs à opter pour Plans par rapport aux autres options disponibles sur sa propre plateforme mobile.

Continuez la lecture

un micro capteur capable de s’alimenter à partir d’un réseau sans fil

capteurEn attendant de trouver une solution pour remédier aux problèmes d’autonomie des batteries, des chercheurs ont mis au point un micro capteur capable de s’alimenter à partir d’un réseau sans fil à proximité. Une innovation qui pourrait révolutionner l’internet des objets.

On doit cette invention aux chercheurs de l’université de technologie d’Eindhoven, aux Pays-Bas. Il s’agit d’un capteur de température sans fil faisant à peu près la taille d’un grain de sable. Et pour cause, le prototype mesure 2 millimètres carrés pour 1.5 milligramme. Sa particularité réside dans sa capacité à tirer profit des ondes électromagnétiques générées autour de lui pour s’alimenter. Ce qui lui permet de se passer de câble et de batterie. En outre, sa taille minime lui permet d’être directement intégré dans le béton ou peint dans un mur pour surveiller le niveau de température, l’humidité ou encore la lumière.

En savoir plus

Un Décodeur Morse à PIC 16F84

P1030364

Ce décodeur est un outil apprentissage Morses qui permet de décoder les signaux télégraphiques CW et d’afficher un texte défilant sur l’écran LCD. Le montage est basé sur le Microcontrôleur le PIC16f84 et un décodeur de tonalité qui permet de commander un appareil lors de la réception d’un signal BF de fréquence bien déterminée. L’emploi d’un circuit de type PLL dont la référence est 567 (LM567, NE567 ou XR567 …) Le circuit 567 est un décodeur de tonalité intégré qui ne requiert que peu de composants externes pour sa mise en œuvre. Vous pouvez connecter le décodeur à votre récepteur pour visualiser les messages. Le signal reçu doit être claire et fort, bien centrée dans la bande passante du récepteur. Il est possible d’ajuster précisément sa fréquence centrale de détection (F0) et sa largeur de bande. Il suffira alors de déterminer la valeur médiane de cette bande passante et de centrer le PLL par Aj1 sur une valeur comprise entre 700hz et 1khz. Ce décodeur se comporte bien, et s’adapte automatiquement aux messages Morses reçu à des vitesses comprises entre 5 et 30 mots par minute. La réception des messages est indiquée par une Led. Vous pouvez également connecter un manipulateur. Le montage a été réalisé a partir d’un article publié dans la revue QST d’août 1999 dont l’auteur est Francesco Morgantini, IK3OIL.

 

Continuez la lecture sur Un Décodeur Morse à PIC 16F84

F6KIM: Pourquoi il faut refuser Linky

La loi de transition énergétique publiée le 18 août 2015 instaure le déploiement de 35 millions de nouveaux compteurs électriques dits « Linky ». Tous les abonnements de moins de 36 kVa, résidentiels et professionnels, sont dans le viseur. Grâce à la mobilisation citoyenne, les sanctions initialement prévues en cas de refus (1 500 € d’amende) ont été retirées du texte. Refuser le compteur Linky chez soi est donc possible, mais il faut agir vite, car l’installation de 500.000 Linky est programmée d’ici fin 2015.

Lire la suite ici

COMMENT AGIR CONTRE CETTE MENACE?

Pour cela, rendez-vous sur ce site : http://www.santepublique-editions.fr/…
Vous y trouverez les lettres types à envoyer aux élus ainsi que les tracts, etc. sur cette page

Plus d’infos et vidéo sur le blog de F6KIM

 

ITU – Attribuer des fréquences dans un monde qui change: retour sur la CMR-15

La Conférence mondiale des radiocommunications de 2015 (#WRC-15), qui s’est achevée la semaine dernière, a ouvert la voie à l’avenir des radiocommunications. Les décisions prises à la CMR-15 contribueront au développement harmonieux de tous les services de radiocommunication, y compris le large bande mobile, la transmission par satellite, la radiodiffusion télévisuelle, les services scientifiques et les services d’urgence. Les résultats de la Conférence rendront possible le déploiement de nouvelles technologies et la fourniture de services assurant une plus grande couverture à moindre coût, tels que l’Internet large bande, tout en protégeant les investissements, existants ou futurs, dans les services et les technologies qui ont déjà été mis en oeuvre et sont utilisés dans le monde entier.

La CMR-15 a été très constructive et les résultats des travaux effectués, qui ont porté sur un large éventail de questions importantes, seront profitables à tous. Cette Conférence a été l’aboutissement de quatre ans de préparation, pendant lesquels de nombreuses réunions ont été organisées et de longues études ont été menées. Plus de 3 300 délégués de plus de 160 pays se sont réunis à Genève pendant le mois de novembre, afin de trouver des solutions concernant un certain nombre de questions délicates et complexes et convenir d’un nouvel ensemble de dispositions réglementaires relatives à ces questions. Les Actes finals, signés le dernier jour de la Conférence par tous les pays participants, entreront en vigueur le 1er janvier 2017.

Les principaux résultats de la Conférence mondiale des radiocommunications de 2015 sont notamment les suivants:

  • Plusieurs centaines de mégahertz supplémentaires ont été attribués pour le large bande mobile, ce qui permettra de disposer des fréquences additionnelles nécessaires pour le déploiement de la 4G et de la 5G, au moment et à l’endroit où elles seront nécessaires. Dans la plupart des cas, ces fréquences sont attribuées à l’échelle mondiale et serviront de ce fait l’intérêt de tous les pays. L’harmonisation mondiale permettra de réduire le coût de fabrication des équipements mobiles large bande, et par conséquent, contribuera à rendre le large bande plus abordable et accessible à tous.
  • Des fréquences ont également été attribuées pour le suivi des vols à l’échelle mondiale, pour suivre la position des avions dans le monde entier – décision qui a été prise à la suite de la disparition du vol MH370.
  • illustration-radiocom-suite