ITU – Attribuer des fréquences dans un monde qui change: retour sur la CMR-15

La Conférence mondiale des radiocommunications de 2015 (#WRC-15), qui s’est achevée la semaine dernière, a ouvert la voie à l’avenir des radiocommunications. Les décisions prises à la CMR-15 contribueront au développement harmonieux de tous les services de radiocommunication, y compris le large bande mobile, la transmission par satellite, la radiodiffusion télévisuelle, les services scientifiques et les services d’urgence. Les résultats de la Conférence rendront possible le déploiement de nouvelles technologies et la fourniture de services assurant une plus grande couverture à moindre coût, tels que l’Internet large bande, tout en protégeant les investissements, existants ou futurs, dans les services et les technologies qui ont déjà été mis en oeuvre et sont utilisés dans le monde entier.

La CMR-15 a été très constructive et les résultats des travaux effectués, qui ont porté sur un large éventail de questions importantes, seront profitables à tous. Cette Conférence a été l’aboutissement de quatre ans de préparation, pendant lesquels de nombreuses réunions ont été organisées et de longues études ont été menées. Plus de 3 300 délégués de plus de 160 pays se sont réunis à Genève pendant le mois de novembre, afin de trouver des solutions concernant un certain nombre de questions délicates et complexes et convenir d’un nouvel ensemble de dispositions réglementaires relatives à ces questions. Les Actes finals, signés le dernier jour de la Conférence par tous les pays participants, entreront en vigueur le 1er janvier 2017.

Les principaux résultats de la Conférence mondiale des radiocommunications de 2015 sont notamment les suivants:

  • Plusieurs centaines de mégahertz supplémentaires ont été attribués pour le large bande mobile, ce qui permettra de disposer des fréquences additionnelles nécessaires pour le déploiement de la 4G et de la 5G, au moment et à l’endroit où elles seront nécessaires. Dans la plupart des cas, ces fréquences sont attribuées à l’échelle mondiale et serviront de ce fait l’intérêt de tous les pays. L’harmonisation mondiale permettra de réduire le coût de fabrication des équipements mobiles large bande, et par conséquent, contribuera à rendre le large bande plus abordable et accessible à tous.
  • Des fréquences ont également été attribuées pour le suivi des vols à l’échelle mondiale, pour suivre la position des avions dans le monde entier – décision qui a été prise à la suite de la disparition du vol MH370.
  • illustration-radiocom-suite