Réflexion sur les QSL’s

qslmoney
Nos QSO doivent en principe être suivi d’une confirmation du contact

Initialement, les QSO étaient confirmés par QSL papier adressées en direct au correspondant ou par l’intermédiaire du bureau national

Cependant, certaines contrées ne disposent pas d’un bureau. Pour assurer le suivi des QSL papiers, le système de QSL Manager a été mis en place.

Ceci permettait d’envoyer sa QSL à un manager qui s’occupait de gérer les QSL à la place de la station se situant dans une zone sans bureau national ou encore dans un pays où le bureau national ne fonctionne pas bien ou pas du tout.

Le problème était et est toujours de savoir quel est le bon QSL Manager. En effet, il arrive souvent que celui-ci change selon les dates auxquelles les QSO sont réalisés voire aussi lors du décès du QSL Manager. L’intérêt des bulletins DX est donc bien avéré.

Les bases de données QRZ.COM, HamQTH.net ,…. rassemblent toutes les informations nécessaires pour éviter de chercher un peu partout l’information sur le net

Certains ont vu là une possibilité de tirer la manette du jackpot et de se faire de l’argent sur le dos des radios-amateurs.$$$

En effet, l’expression « Green Stamp » (du nom du billet vert représenté par 1 dollars US) est devenue monnaie courante (sans jeu de mots)…

Continuez la lecture sur Réflexion sur les QSL’s

De Marconi au SDR

sfr flex-5000Au cours des 110 dernières années, nous avons évolués en 9 architectures de transmission et de réception différentes

Voici l’histoire de la RADIO survolée en quelques dates.

En savoir plus sur http://on5vl.e-monsite.com/blog/de-marconi-au-sdr-1.html#CLWmP3zjcG5mdgTe.99

Fermeture des émetteurs luxembourgeois de Marnach

Le Luxembourg a confirmé la fermeture des émetteurs radio qui se situent sur la commune de Marnach. Le switch off est prévu pour le 31 décembre prochain.

Cette fermeture fait suite aux plaintes des riverains qui s’inquiétaient depuis des années des éventuelles nuisances dues aux ondes magnétiques.

L’émetteur de Marnach, situé sur un plateau (540 m) à proximité du village de Marnach (commune de Munshausen), au nord du Luxembourg, est d’un point de vue chronologique le deuxième site d’émission (radio) de Radio Luxembourg (devenue RTL). Il assurait la diffusion en ondes moyennes, à partir du milieu des années 1950.

Auparavant, ce type d’émission se faisait depuis Junglinster, le site historique, au nord-est de la capitale et datant des années 1930. L’émetteur de Marnach, directif, transmettait un programme musical en anglais, aujourd’hui disparu dans sa forme initiale, et qui connaissait un énorme popularité en Grande-Bretagne, notamment dans les années 1960-1970 (RTL 208).

Ceci vaut à cet émetteur un intérêt particulier de la part de nombreux passionnés (plusieurs sites internet sont consacrés à ce programme et à la nostalgie de cette époque). Le site transmet également un autre programme à succès, en allemand (depuis la fin des années 1950 et encore à ce jour), durant la journée, diffusé par ailleurs en modulation de fréquence.

Au premier plan le pylône passif du 1440 kHz et au fond, le pylône FM situé à Hosingen diffusant le programme RTL Radio Lëtzebuerg sur 92,5 MHz avec 50 kW PAR et RTL Oldie Sender sur 97 MHz avec 100 kW

En plus des ondes moyennes, Marnach est un site d’émission FM durant les années 1960, mode de transmission inauguré également à Junglinster, à la fin des années 1950. L’antenne FM de Marnach (mat de 220 mètres) s’effondre accidentellement en 1969. Cette activité est transférée à Hosingen, à quelques km de Marnach sur la commune limitrophe, au début des années 1970. L’émetteur de 300 m de Hosingen est bien visible depuis Marnach. En réalité, les pylônes du site de Marnach se situent également sur le territoire de la commune de Hosingen.

Gérés par RTL, ils étaient encore utilisés pour la diffusion de programmes en Ondes Courtes (Radio Chine Internationale, Chine et KBS World Radio, Corée du Sud° mais aussi pour des programmes en DAB+ et en DRM.

Continuez la lecture sur Fermeture des émetteurs luxembourgeois de Marnach

Google développe son propre « Quantum Computer »

Ces derniers mois, vous avez remarqué aux fils des nouvelles que le web est inondé de grandes percées dans le domaine de la technologie. Ceci semble exciter la plupart des amateurs de technologie, car cette informatique quantique complexe a des perspectives d’avenir plus que prometteur.

Quelques explications

( ici il faut suivre et s’accrocher !)

Un ordinateur classique fonctionne sur la mémoire constitué de bits, et un bit représente soit un UN, soit un ZERO. Un ordinateur quantique utilise une séquence de qubits. Un seul qubit peut représenter UN, ZERO, ou toute superposition quantique de ces deux états. En général, un ordinateur quantique avec N qubits peut être dans une superposition arbitraire jusqu’à 2 n d’états différents simultanément.

Un Ordinateur quantique possède un dispositif de calcul qui utilise les phénomènes de la mécanique quantique et est différent des calculateurs numériques habituels du travail des transistors. Les calculateurs numériques font usage de chiffres binaires et de codages de données, à l’opposé de l’informatique quantique qui utilise uniquement des bits quantiques (qubits). C’est un peu dur mais vous suivez ?

Continuez la lecture sur Google développe son propre « Quantum Computer »