TM39GL sur l’air ce jeudi 22 octobre

Général_CLAUDE_Jacques_LECOURBE_(1759-1815)Jeudi 22 octobre, jour anniversaire du bicentenaire de la mort du général Claude Jacques Lecourbe, je serai en activation toute la journée depuis le plateau de Montciel à Lons-le-Saunier, bandes 80, 40, 20 et 15m SSB/CW, indicatif TM39GL
En espérant pouvoir vous contacter,
Infos sur: http://ed39.ref-union.org
https://fr.wikipedia.org/wiki/Lecourbe
88/73 QRO à qui de droit: Michel F8GGZ.

Activation F8GGZ DMF 71-041

Bonjour les amis, jeudi 24, je ferai le DMF 71-041, le moulin des Claies sur la commune de Le Fay cp 71580 et ddcf 71-02. Avec le plaisir de vous retrouver, 88et 73 QRO à qui de droit: Michel f8ggz.

PICT0018.JPG

Le moulin des Claies, sur l’ étang du même nom.

Ce moulin, situé directement sur l’ étang, était très ancien. Il a été exploité jusqu’à la fin du XIXe siècle.

En 1855, il possédait une roue à aubes et une roue à augets pour une puissance de trois chevaux qui faisaient mouvoir une paire puis, en 1868, deux paires de meules et, en 1874, une turbine et trois paires de meules.

Le pont sur la dérivation, c’est-à-dire sur le bief de l’ étang des Claies, était encore en bois à la fin du XXe siècle et le radier (dessous du pont) remontait certainement à l’ époque romaine. Lors de la construction de la nouvelle digue et de la dérivation de la rivière, vers 1955, suite à l’ abaissement du lit, ces vestiges ont été détruits. Actuellement, le nouvel étang, de 45 ha en eau, est le plus important de la Bresse bourguignonne. En 1830, sa surface était de 63 ha mais pas complètement en eau.

PICT0017

Renseignements tirés du livre de Jean Brayard: « Le bassin de la Vallière, ses cours d’ eau, ses moulins et leurs meuniers.

Photos: Moi-même Michel f8ggz.

F8GGZ activation DMF 71-040 le 22 janvier

PICT0005.JPG

Le moulin des Ruesses, sur le bief de l’étang des Claies, activé le 22 janvier 2013 par Michel f8ggz/p.

En 1855, les statistiques indiquent: Moulin situé à l’ extrémité du ban sur le ruisseau de l’ étang des Claies qui fonctionne au moyen d’une grande roue et d’une roue à barils actionnant chacune deux paires de meules avec une chute de 1,20 mètre pour une force dynamique de 8 chevaux.

La même année, une turbine fut installée. Le moulin disposait également d’une huilerie qui n’est pas notée dans les archives.

Les pierres à huile se trouvent toujours près du moulin.

En 1860, les ponts et chaussées indiquent: Le moulin des Ruesses a une origine très ancienne, mais il ne parait pas qu’il ait toujours retenu les eaux à la hauteur où elles le sont aujourd’hui. L’ acte de 1836, invoqué par l’ usinier en fournit une preuve. Cet acte intervenu entre les riverains et le propriétaire du moulin en raison des inondations permanentes qui couvraient les prairies dispose:

1° Que le meunier devra lever les vannes toutes les fois que les parcelles supérieures seront inondées et qu’il les maintiendra levées jusqu’à complet assèchement des points les plus abaissés.

2° Que la retenue sera établie de manière que les prés ne soient point noyés, mais qu’ elle pourra néanmoins atteindre les points les plus bas. Aucun titre, aucune servitude ne justifiait l’ abus d’ inondations dont le moulin abusait.

le moulin fut réglementé par arrêté préfectoral le 13 janvier 1887 et est resté en l’ état jusqu’à aujourd’hui.

Renseignements tirés du livre de Jean Brayard: « Le bassin de la Vallière, ses cours d’ eau, ses moulins et leurs meuniers »
Avec le plaisir de vous retrouver: 88 et 73 bien QRO à qui de droit.

Photos:  f8ggz.