Créer mon propre serveur HBLink – Part 2 (hblink.cfg et rules.py)

Dans cette deuxième partie, nous allons vous montrer comment écrire les 2 fichiers de configurations les plus importants pour la réalisation de ce serveur. Le fichier hblink.cfg permet de créer les zones d’accueil pour des “hotspots” ou des relais. Il est possible aussi de créer des zones “peers”; ce sont sont en fait des “hotspots virtuels” qui vont se connecter sur un serveur distant pour capter des flux de TG dans le but de les mettre a disposition sur notre serveur personnel local. Le fichiers rules.py permet de créer localement un ou des TG mais également de déterminer comment nos différents TG/TS seront affectés et acheminés au sein de notre serveur. https://youtu.be/L_jcbHF2bz8

0 lectures.

Réinitialisation AnyTone AT-D878.

Un petit rappel en ce qui concerne la réinitialisation des terminaux AnyTone. En cas de plantage du terminal, la manipulation consiste à presser la touche PTT et PF1 située juste en dessous lors de la mise sous tension. Veillez bien à activer cette possibilité dans le menu “Optional Settings” onglet “Power-on” à la dernière ligne comme dans la copie d’écran ci-dessous sinon la combinaison de touches n’aura aucun effet.

Je vous rappelle également que vous pouvez télécharger la traduction française du manuel d’emploi du AT-D878 UV faite par ON2CQ Thierry, à qui je rends hommage pour son excellent travail !

Article consulté 0 fois.

Site dédié à HBLink Francophone.

Nous venons de mettre un nouveau site en ligne dédié à HBLink avec différentes informations et vidéos à disposition des OM cherchant à expérimenter des serveurs locaux, libres et indépendants dans le plus pur esprit OM. Bien entendu, il n’est pas question ici de prétendre à vouloir voler la vedette aux gros serveurs comme BrandMeister ou IPSC2 mais nous savons qu’un certain nombre d’OM préfèrent conserver leur liberté et explorer de nouveaux horizons. Dans ce cas, rejoignez le site https://hblink-francophone.frama.site/ Echanges de vos propres expériences sur le groupe Telegram dédié lui aussi à HBLink : https://t.me/hblinkTG900.

0 vues.

Sondage sur l’attribution des ID pour les réseaux numériques.

Nous lançons un sondage quant à la gestion des identifiants CCS7 en France. Les réseaux numériques nécessitent un ID composé de 7 chiffres pour se connecter avec des hot-spots par exemple ; ne serait-ce que pour écouter le trafic et susciter pourquoi pas, l’envie de participer. En effet un système inaccessible et fermé n’a que peu d’avenir. Certains OM refusent de communiquer leur attestation ANFR ou leur carte d’opérateur afin de préserver leur vie privée. D’autres radioamateurs ayant une licence de classe 3 se voient refuser l’attribution du précieux sésame bien qu’il ne leur soit pas interdit de passer par une solution IP ne mettant pas en usage une quelconque fréquence comme avec DVLink par exemple ; celui-ci étant utilisable directement sur un smartphone. Vous pouvez relire l’article suivant : Licence Classe 3 F0 Réseaux numériques DMR – D-Star – C4FM – Echolink

Nous recherchons donc les personnes désirant un ID DMR afin de pouvoir écouter librement les réseaux numériques depuis un hot-spot pour ceux qui n’ont pas de relais dans leur secteur. Grâce à ces points d’accès, ils pourraient très facilement se connecter sur le réseau de leur choix en espérant que cela contribue au développement de ces modes.
Vous êtes invités à exprimer vos désirs en écrivant à et nous ferons remonter vos doléances. En souhaitant que vos voix soient entendues et que la gestion des ID s’assouplisse.
NOTA : vos identités ne serons pas divulguées.
0 visites.

Synoptique du réseau HBLink Francophone au 21 février 2020.

Afin de mieux appréhender notre réseau HBLink Francophone, vous trouverez ci-dessous le synoptique à ce jour. Pour des raisons techniques, les relais Hytera sont raccordés via notre serveur IPSC2 Francophone. Les relais de type MMDVM peuvent également se raccorder soit directement sur le réseau HBLink ou via le serveur IPSC2. En ce qui concerne les hot-spots, selon qu’ils soient du type simplex ou duplex, ont leur propre port d’entrée ainsi que les connexions DVLink ou DVSwitch. Nous fournissons des flux à des serveurs partenaires tels que le serveur de Patrick F1FQN ou le réseau DMR Maroc par exemple.

Vu 0 fois.

Codes APRS – Réseau IPSC2-FR-LINK

Pour les adeptes de l’APRS, voici la liste des codes valides pour le réseau IPSC2-FR-LINK. Vous devez paramétrer votre terminal comme un contact privé. Les relais concernés sont ceux de Rueil-Malmaison (F1ZGI – 92) ainsi que Port-Leucate (F1ZLD – 11) à l’heure de parution de cet article.

9050 = Point rouge (correspond au SSID -0)

9055 = Maison (correspond au SSID -5)

9056 = Camping (correspond au SSID -6)

9057 = Coureur (correspond au SSID -7)

9058 = Bateau (correspond au SSID -8)

9059 = Voiture rouge (correspond au SSID -9)

 

0 consultations.

Comment se connecter au réseau HBLink DMR-Francophone avec Pi-Star ?

Depuis quelques jours, notre groupe HBLink DMR Francophone est accessible directement depuis le menu de configuration de votre hotspot Pi-Star. Pour ceux qui désirent nous rejoindre, faites une mise à jour de votre hotspot afin de pouvoir changer de réseau à votre guise. Nos deux TG principaux sont le TG7 / TS2 et TG700 / TS1. C’est un choix simple et réduit pour essayer de rassembler plutôt que de diluer le trafic sur des TG innombrables.

Vu 0 fois.

Lecture d’un tableau de bord IPSC2.

Voici un moyen de comprendre le tableau de bord d’un serveur IPSC2 (anciennement DMR+).

  • Répéteur: indicatif d’appel du hotspot correspondant. Tous les appareils répertoriés ici ne sont pas des points d’accès. Certains d’entre eux sont uniquement chargés de fournir des signaux au système.
  • INFO : Nom / emplacement du hotspot.
  • ID : Numéro d’identification DMR du hotspot.
  • TS1 : Groupes de parole activés statiquement TG sur le Time Slot 1.
  • CQ :Pas de sens pour le moment. Les informations suivront à l’heure donnée.
  • TS1-INFO: Si le champ est rempli en orange, un QSO est transmis. Vous pouvez voir le hang time après le relâchement du micro, le DMR-ID de l’OM, ​​l’indicatif d’appel. Si le champ est rempli en vert, il s’affiche que le relais correspondant envoie directement.
  • TS2 : groupes de parole activés statiquement TG sur le Time Slot 2
  • TS2-INFO : Si le champ est rempli en orange, un QSO est en cours de transmission. Vous pouvez voir le hang time après le relâchement du micro, le DMR-ID de l’OM, ​​l’indicatif d’appel. Si le champ est rempli en vert, il s’affiche que le relais correspondant envoie directement.
  • REF : Le réflecteur actuellement connecté. Si le hotspot n’est pas allumé sur son réflecteur de démarrage, il affiche le réflecteur actuel, y compris le temps restant jusqu’à ce que le hotspot soit remis en marche sur le réflecteur de démarrage (par exemple 4196/11 signifie que le hotspot repasse au réflecteur de démarrage dans 11 minutes. Une nouvelle pression sur le bouton PTT renouvelle le délai de retour de 15 minutes.
  • START : Démarre le réflecteur sur lequel le hotspot est activé ou désactivé.
  • SYSTÈME : DMRplus dans le monde (DMR + WW).
  • MATÉRIEL : Norme de raccordement, version.

Pour exemple, le nouveau serveur francophone.

Consulté 0 fois.

Infos de base pour les débutants en DMR.

Le DMR est un système radio numérique vocal intéressant et offre de nombreuses possibilités qui semblent très compliquées pour les débutants. Voici donc quelques lignes pour acquérir des connaissances de base.

Radiotéléphonie numérique : Digital Mobile Radio est un système de radiotéléphonie numérique. Cela signifie que le QSO est bien reçu ou pas du tout de la même manière que la réception par satellite, télévision (TNT) ou radiodiffusion (RNT DAB+).

2 Time Slots : Le système DMR dispose de 2 Time Slots (1 et 2). Cela signifie qu’un QSO peut avoir lieu dans l’intervalle de temps 1 (TS1) et qu’un autre QSO peut se produire dans l’intervalle de temps 2 (TS2) en même temps. Les 2 QSO n’interfèrent pas entre eux ; même s’ils partagent le même relais et la même fréquence. Le trafic radio a lieu principalement sur la Time Slot 2 en mode “Local” et/ou “Réflecteur”. Le Time Slot 1 est utilisé pour la communication avec d’autres “Talk Goups”.

Phraséologie : Pour communiquer en DMR, on utilise toujours un Talk Group. Sans groupe de discussion, la transmission ne fonctionne qu’avec un numéro composé pour un circuit réflecteur sur le TG9 ou un appel individuel (appel privé). Vous devez imaginer un groupe de discussion comme un numéro de téléphone. Selon le groupe de parole choisi, vous sortez sur les relais / hotspots diffusant ce même TG. Vous n’êtes pas seulement entendu par une seule personne, mais par toutes celles qui sont à l’écoute de ce TG quel que soit leur position géographique dans le monde ; à condition d’être sur le même réseau. Il en existe plusieurs en effet et je vous conseille de bien vous renseigner sur leur propre mode de fonctionnement car chaque réseau a ses particularités ! Pour les premières tentatives de mise marche sur le DMR, je vous conseille le groupe d’appel “Local”  TG9 sur le TS2. Pour information, celui-ci peut très bien être raccordé à un “Réflecteur” ; ce qui vous lie avec d’autres relais ou hotspots tout en étant sur le TG Local. Cela permet entre autre aux débutants de bénéficier d’une plus grande couverture que celle dudit relais local. Avant de commencer à utiliser votre relais le plus proche, vous pouvez interroger celui-ci en envoyant le code 5000 en  “Private Call” avec un coup de PTT. Après quelques secondes, vous entendrez une voix vous indiquant si le réflecteur est actif (avec énumération vocale) ou déconnecté.

 Groupes de discussion fixes : Chaque responsable de relais peut décider lui-même des TG qu’il souhaite utiliser sur les Time Slots 1 et 2. Un TG activé en permanence signifie qu’un groupe de conversation est automatiquement diffusé par le relais lorsqu’un QSO avec le TG correspondant est activé. Si par exemple, le TG 700 / TS 1 est connecté en permanence au relais, un QSO avec ce groupe de conversation est automatiquement envoyé vers celui-ci ; quelle que soit l’emplacement de l’appelant. La transmission a lieu automatiquement ; que le QSO ait lieu sur votre propre relais ou via un autre relais ou hotspot.

 Groupes de discussion activés manuellement (à la demande) : Le groupe de discussion activé manuellement signifie que le groupe de discussion correspondant n’est pas activé de manière permanente. Pour pouvoir diriger ou écouter un QSO, le groupe de parole souhaité doit d’abord être activé manuellement. Vous pouvez activer un groupe de discussion manuellement en sélectionnant le groupe de conversation correspondant sur la radio, puis en appuyant sur le bouton PTT pendant 2 secondes. Le groupe de discussion est maintenant activé pendant 15 minutes. Si vous n’appuyez pas à nouveau sur le bouton PTT pendant 15 minutes, le groupe de conversation activé manuellement est à nouveau désactivé. Il est conseillé de toujours sauvegarder une chaîne distincte pour les groupes radio qui sont utilisés régulièrement dans votre “codeplug”. Cela simplifie l’activation manuelle d’un groupe de discussion et également du QSO.

Réflecteurs : Les réflecteurs sont similaires aux groupes de discussions. Un réflecteur est toujours activé sur le Time Slot 2 ; ce qui permet de rassembler plusieurs relais et hotspots dans une zone “locale étendue”. Si vous voulez parler via un réflecteur, vous devez envoyer son numéro en “Private Call” sur le TG 9 / TS 2. Une fois connecté, revenez sur le TG 9 et vous serez entendus sur les autres relais de la zone ainsi sélectionnée. Pour revenir en mode local pur, vous devez envoyer le code 4000 en “Private Call” soit via vos touches de raccourcis programmées ou en mode “Personnal Dial” (numérotation manuelle).

ID DMR : En DMR, l’indicatif d’appel n’est pas envoyé lors d’un appel, mais un numéro à 7 chiffres (CCS7), le soi-disant DMR ID. Pourquoi un numéro et non l’indicatif d’appel ? Tout simplement parce que le DMR est en fait un système radio d’entreprise à l’origine qui a été détourné par et pour les radioamateurs. Les numéros sont utilisés pour la radio d’entreprise plutôt que pour les indicatifs d’appel. L’ID DMR à 7 chiffres est composé comme suit :

Exemple DMR ID 2080008 (F1TUV) : 208 pour la France – 0 pour la région concernée (0 correspond à l’Ile de France) – les 3 autres numéros sont attribués en continu par ordre d’inscription. vous pouvez demander un identifiant DMR en cliquant Ici,

Terminaux radio DMR : Il existe de nombreux fabricants qui proposent des radios DMR. Pour les appareils coûteux, les appareils radio du fabricant Hytera sont idéaux. Pour les radios portatives, les séries PD7XX et PD6XX sont préférables à la série PD3XX. Les appareils du fabricant Hytera sont plus chers, mais fonctionnent très bien et sont très stables au signal. Il existe également des appareils bon marché de TYT, Retevis et AnyTone.

Bon à savoir : Les appareils AnyTone ont plusieurs avantages. Malgré leur prix bas, ils fonctionnent très bien et sont presque aussi stables que les appareils Hytera.

Programmation des radios / codeplug : Le codeplug est le fichier obtenu lorsque vous lisez la radio à l’aide d’un programme informatique appelé CPS (Customer Programming Software) et l’enregistrez sur l’ordinateur. Les radios DMR doivent être programmées avec l’ordinateur. Cela signifie que vous enregistrez tous les paramètres et canaux dans un fichier (codeplug), puis inscrivez le tout dans la radio grâce au câble de programmation. Pour les débutants, il est conseillé d’utiliser un exemple codeplug que vous adapterez vous-même, ou vous pourrez demander à un collègue qui a la même radio de partager le sien sans oublier d’enregistrer votre propre ID DMR.

Cette page a été consultée 0 fois.

Comment être opérationnel en DMR, DSTAR, C4FM, NXDN & P25 pour 60 € environ.

Le tutoriel a été réalisé pour les néophytes en Raspberry Pi. Il n’y a rien à comprendre ou presque, il suffit de suivre les instructions en mettant en pause les vidéos si nécessaire. La configuration fonctionne également sur Raspi en Wifi sur smartphone en partage de connexion 4G. La seule chose à faire est de trouver l’ IP Wifi qui est actuellement en DHCP. Il faut alors la changer dans le logiciel DVSwitch. Vous trouverez l’ IP facilement car elle sera notée dans les paramètres de votre smartphone. Cela fera sans doute l’objet d’une autre vidéo/tuto. Pour en savoir plus, visitez ce lien.

0 visites.

Comment se connecter au réseau HBLink DMR-Francophone avec Pi-Star.

1 – Se connecter au Raspberry

2 – Aller en mode Expert, puis SSH accès.

Login : pi-star

Password : votre password

3 – Passer en mode root : sudo su

4 – Passer en mode écriture: rpi-rw

5 – Se positionner à la racine: cd

 6 – Éditer le fichier DMR_Hosts.txt avec la commande nano:  nano DMR_Hosts.txt

 7 – Ajouter une ligne sur le modèle des précédentes (mais sans commencer par #) La ligne à ajouter est la suivante : HBLink   0000  137.74.195.150  passw0rd   62031 Nota: 62031 pour un hotspot simplex ou 62030 pour un duplex.

8 – Une fois la ligne éditée, sauvegardez avec la commande Control+X du clavier.

9 – Retour sur la configuration de la console du Raspberry et cliquer sur “Mise à jour”.

10 – Ensuite sur l’écran principal de configuration, cliquer sur le champ où il doit être actuellement indiqué un serveur BrandMeister et déroulez la liste jusqu’en bas. L’entrée HBLink devrait s’y trouver.

11 – Sélectionner cette entrée et validez.

12 – Toujours en mode expert, se positionner sur MMDVM Host et vérifiez dans la zone DMR que le port et le mot de passe sont bien conformes.

13 – Sur le tableau de bord de votre Hotspot Pi-Star , DMR et DMR network doivent être allumés en vert et sur notre Dashboard HBLink, votre indicatif doit apparaître.

http://137.74.195.150:8080

Récapitulatif à télécharger.

Consulté 0 fois.

Point sur le réseau HBLink DMR Francophone.

Il y a maintenant 2 mois, chez DMR Francophone nous avons décidé de prendre notre indépendance concernant les communications numériques de type DMR.

Notre choix s’est porté sur le serveur HBLink car ce dernier est un logiciel Gratuit et Open Source.

Son fonctionnement sous le langage Python n’égalera certainement jamais les performances et la souplesse d’autres réseaux, mais il reste parfaitement adapté à un usage personnel pour, par exemple, fabriquer un agrégateur de flux TG (pour ne plus avoir une batterie de hotspots à votre QRA,un réseau communautaire ou bien d’urgence et de secours.

Sur le Net, la documentation abonde pour tout ce qui touche à la configuration des Hotspots mais il n’existe pas ou très peu de documents concernant la réalisation des serveurs. HBLink n’échappant pas à la règle, nous avons donc commencé par un travail de recherche documentaire.

Hormis sur le blog de Didier F4GIX, il n’existe rien en langue Française. Il a donc fallu traduire des documentations italiennes, espagnoles, anglaises, polonaises et autrichiennes, en faire une synthèse et expérimenter dans le but de réaliser une documentation quasi complète en langue française.

Si cette dernière est loin d’être exhaustive, elle aura au moins l’avantage de vous permettre d’expérimenter le fonctionnement des serveurs DMR (Création de TG, affectation de TS, routage…).

Pourquoi les réseaux numériques ne décollent-ils pas en France ? Nous pensons que cela vient du fait que certains “Gourous” du numérique gardent jalousement les informations pour eux, excluant ainsi un bon nombre d’entre vous. Cela semble donc trop compliqué et pour se donner le change, il semble donc plus facile de dire que “Ce n’est plus de la radio”.

En publiant aujourd’hui cette documentation, nous espérons vous mettre le pied à l’étrier dans un pur esprit OM. Comprendre le fonctionnement d’un serveur, c’est mieux comprendre le fonctionnement de son “Terminal” DMR et de son “Codeplug”.

Vous pouvez, si besoin est, nous poser vos questions sur le groupe Telegram HBLink DMR-Francophone support ou sur l’air TG 7 /TS 2 (les paramètres de connexion sur notre serveur HBLink sont en introduction de la documentation que vous allez télécharger). Pour le moment, deux relais Hytera sont raccordés. Le TG 7 Général est sur le TS 2. Nous communiquerons plus d’informations quant aux usages des relais F1ZGI (Rueil Malmaison – dpt 92) et F1ZLD (Port Leucate –  dpt 11).

Bonnes expérimentations

73’s QRO de l’équipe DMR-Francophone.

Consulté 0 fois.

Modifications serveur HBLink DMR-Francophone

Des modifications vont bientôt avoir lieu sur le serveur HBlink DMR Francophone afin de permettre d’accueillir plus facilement les Hot-spots Duplex. Modifications à venir : 1 – Le port 62030 est actuellement occupé par F1ZQR, il migrera sur un autre port. 2 – La zone HOT-SPOT-1 sera renommée et dédiée aux HOT-SPOT-Simplex sur le port 62031 (le port ici ne change pas). 2 – La zone REPEATER-1 sera renommée et dédiée aux HOT-SPOTS-Duplex ou relais temporaires sur le port 62030 (en remplacement du 55558 actuel). F1ZLQ et F1MIJ, merci de contacter le groupe support Telegram car lors de la modification, vous allez perdre la connexion avec le serveur. Si vous passez par ici, notez qu’il il vous suffira de changer votre port de connexion à 62030 pour la retrouver. En ce qui concerne les relais Hytera, ceux-ci sont déconnectés du réseau car un problème persistant empêche leur raccordement et pour le moment aucune solution n’a été trouvée. Vous pouvez installer le dashboard sur votre smartphone en installant l’apk suivante en cliquant sur ce lien.

0 visites.

AT-D878 – Instruction pour résoudre les problèmes d’erreur de bande.

Certains d’entre-vous ont peut-être des difficultés à modifier les bandes de fréquences de leur AT-D878 comme je l’avais écrit dans un article précédent. Merci à Ken N1KK qui m’a transmis la solution. Installez le programme “SetOSetup” disponible en zone de téléchargement puis exécutez le. Il est possible que vous ayez des messages d’erreur lors de son installation mais il faut franchir ce pas souvent causé par l’antivirus. Une fois le programme installé sur le bureau, double-cliquant sur l’icône :
Vous devriez obtenir l’écran suivant :
Connectez le câble de programmation entre votre ordinateur et la radio et allumez la radio. Remplissez l’heure et la date si nécessaire pour obtenir à l’écran de veille. L’écran devrait se transformer et faire apparaître la liste des Port Com. Choisir celui qui correspondant à votre liaison.
6. Cochez la case “Band Extend” en haut à gauche de l’écran et vous obtiendrez les éléments suivants :
Cliquez sur le bouton “Read” et vous obtiendrez les données du terminal dans la fenêtre. Validez avec le bouton OK puis cliquez sur le bouton “Write”. Lorsque vous avez confirmation de l’écriture, éteignez la radio et redémarrez-là en appuyant simultanément sur la touche 1 et le PTT. Le terminal montrera d’abord Booting… Veuillez patienter, suivi de “Test Mode”. Lâchez le PTT et le 1 et la radio dans quelques secondes arrivera à l’image  :
Tournez le sélecteur de canal jusqu’à ce que l’écran affiche “MODE: 00000”. Éteignez et rallumez la radio. Votre radio va maintenant transmettre
et recevoir entre 136-174 MHz et 400 – 480 MHz.