Remonter le temps pour localiser les courts-circuits

Des chercheurs peuvent calculer avec précision l’endroit d’un court-circuit dans un réseau électrique. Un concept crucial pour gérer des réseaux complexes intégrant les énergies renouvelables.

Lorsqu’un arbre, le vent ou de la glace endommage un câble à haute tension, il faut trouver rapidement la faille. Les compagnies d’électricité doivent réparer au plus vite, afin d’assurer la qualité de la production et d’éviter des pannes en cascade. Le système le plus utilisé consiste à poser des capteurs à intervalles réguliers pour découvrir quel tronçon est privé de courant. Un technicien doit ensuite se rendre sur place et examiner visuellement le câble pour trouver le problème.

Aujourd’hui, des chercheurs de l’EPFL ont mis au point une méthode qui permet de savoir instantanément et précisément à quel endroit s’est produit le court-circuit. Cette technologie est basée sur la théorie de la « machine électromagnétique à remonter le temps » (EMTR), un procédé déjà utilisé dans les domaines de la recherche acoustique ou électromagnétique.

Concrètement, les chercheurs utilisent un ordinateur avec un algorithme spécifique, connecté à un emplacement du réseau électrique. Le système va analyser les ondes qui atteignent ce point de mesure quand il y a un court-circuit. Ensuite, la machine va inverser ces ondes et les réinjecter dans une simulation informatique du réseau. Les signaux convergent vers un point du résau simulé qui indique l’origine du problème…

Continuez la lecture sur www.enerzine.com

Les commentaires sont fermés.