Loi numérique: Ce que le gouvernement a retenu, ce qu’il a rejeté

Pour la première fois, le gouvernement a fait appel aux citoyens français pour co-écrire le projet de loi sur le numérique. Une iniative portée par Axelle Lemaire…

Axelle Lemaire, la secrétaire d’Etat au Numérique, lors de l’université d’EELV, le 21 août 2015, à Lille. – Alain ROBERT/Apercu/SIPAin ROBERT/Apercu/SIPA

Axelle Lemaire avait promis d’écouter les Français, elle l’a fait. Même si l’on peut regretter que certaines des propositions retenues relèvent parfois de l’anecdotique, quand d’autres, très soutenues et concrètes, ont été mises de côté. Trois semaines après la fin de la consultation en ligne autour du projet de loi numérique, à laquelle 21.000 internautes ont participé, la secrétaire d’Etat a présenté ce vendredi un texte « enrichi » par les propositions des citoyens. Grâce aux 8.500 contributions, le projet de loi est ainsi passé de 30 à 41 articles, et « près de 90 contributions ont été intégrées par le gouvernement », se félicite Axelle Lemaire. Mais si elle a en effet écouté les Français, a-t-elle pour autant suivi leur avis ? 20 Minutes fait le bilan…

En savoir plus

Les commentaires sont fermés.