Les futures batteries au sodium se préparent

Le prototype de batterie sodium-ion judicieusement présenté sur un tas de sel de cuisine (du chlorure de sodium, donc). C’est la première fois qu’une telle batterie est réalisée dans ce format « 18650 », couramment utilisé dans l’industrie. Le travail de plusieurs laboratoires rend viable la solution du sodium, mille fois plus abondant que le lithium. © Vincent Guilly, CEA

Après deux ans de recherche, une équipe française vient de mettre au point une technologie alternative aux batteries lithium-ion dans certains secteurs. Ce prototype fait appel au sodium, moins cher et plus abondant que le lithium, et présente de bonnes caractéristiques, par exemple des charges et décharges rapides. Cette nouvelle technologie intéresse déjà les industriels, entre autres pour le stockage d’énergies renouvelables.
Continuez la lecture sur futura-sciences.com

Les commentaires sont fermés.