Dans la PQR: Sainte-Bazeille – De bonnes ondes chez l’Amicale des cibistes

Source; SUD-OUEST – Les membres de l’Amicale des cibistes bazeillais ont organisé samedi 30 novembre leur assemblée générale, sous la houlette de leur président, Éric Peyroys. Le rôle de cette association, une des rares de ce type en Lot-et-Garonne, est d’assurer la sécurité et les liaisons radios lors d’épreuves sportives sur route. Avertir les régulateurs de circulation et alerter les secours en cas de nécessité, tel est aussi leur rôle lors des manifestations, en plus de donner des informations sur le déroulement de l’épreuve.

Le club assure donc une assistance radio, réalise la sécurité d’une épreuve grâce aux concours de ses bénévoles, les signaleurs, placés à des postes définis, qui utilisent des moyens radio. Une assistance indispensable qui a été reconnue à sa juste valeur par Daniel Fort, adjoint aux sports et organisateur de la grande course pédestre annuelle, le Trophée de la fraise.

Le président de l’Étoile Cycliste Bazeillaise, Claude Bouchereau, témoigne de l’utilité de cette association, lui qui, dans le cadre de l’organisation de ses quatre courses annuelles et à succès (plus de 200 participants par épreuve cette année) a recours aux services de cette Amicale des cibistes.

Le déploiement des bénévoles de cette association permet donc, comme cela a été rappelé en assemblée, de soutenir d’autres activités. C’est une motivation supplémentaire pour les membres de cette amicale, d’autant plus que, de cette manière, l’association dégage un excédent satisfaisant. Cela doit leur permettre en 2014 d’organiser une sortie autre que sur le thème de la sécurité, et ainsi de faire participer les familles.

Solidaires
Ce matin, les bénévoles de cette amicale regroupés sur un stand proche de la mairie auront pour mission, dans le cadre du Téléthon, de vendre des copieux colis composés de différents légumes pour le prix de 5 euros, sachant que les personnes pourront aussi faire un geste supplémentaire pour augmenter le niveau des dons.
Jean-Paul Quioc

Les commentaires sont fermés.