Dans la PQR: Le club radioamateur de Tulle F5KTU a fêté ses vingt ans d’existence cette année

Les radioamateurs tullistes du F5KTU explorent les ondes avec un simple but, la communication. Un plaisir qui dure depuis vingt ans.
Leur bonheur est dans les ondes

Le Prince Albert de Monaco, Juan Carlos, Hassan II, Hussein de Jordanie ont un point commun. Ils sont, ou ont été, radioamateurs. Nul besoin pourtant d’être une tête couronnée pour pratiquer l’activité. À Tulle, une bonne poignée de passionnés explore les ondes depuis 20 ans avec la même envie qu’à leur début.

Des chiffres, des lettres, des QSL, des QSO, leur langage est tout aussi abscons pour le non-initié que limpide pour le passionné. Le radioamateurisme, c’est avant tout une histoire de code et de réglementation. Et c’est justement ce qui plaît.

« En cas de problèmes majeurs, il ne reste plus que les radioamateurs »
Car l’éthique est de rigueur. « Avant d’émettre, il faut passer une licence qui comporte différents niveaux. Il y a une partie théorique et une partie pratique. La licence nous permet d’avoir des droits, d’émettre sous un indicatif personnel mais implique aussi des devoirs », souligne Daniel Poilane secrétaire du F5KTU, le club tulliste. Ne pas parler politique, ne pas parler religion.

L’intérêt n’est de toute façon pas là. « Le principe même du radioamateur est de communiquer. Après, le champ des possibles est tellement vaste qu’il est difficile de le définir. Chacun a ses préférences », souligne Daniel Poilane très axé sur l’informatique.

Continuez la lecture sur www.lamontagne.fr

Les commentaires sont fermés.