15 bougies pour l’ISS

Le 20 novembre 1998 a eu lieu le lancement de Zarya, le premier module russe de la station. Il a été suivi quelques jours plus tard par Unity, le premier segment américain. Ces deux éléments n’avaient jamais été dans le même hémisphère sur la Terre, mais ils se sont accouplés parfaitement dans l’Espace.

Depuis, cinq agences spatiales ont travaillé de concert à la construction du laboratoire scientifique orbital, dont l’agence spatiale européenne (ESA).

Après 15 ans de vie, avec 13 modules pressurisés et une dizaine de composants aux diverses fonctions, l’ISS fait la taille d’un stade de foot et plus de 400 tonnes. Mais l’assemblage de la station ne s’est pas encore arrêté. La dernière livraison doit être effectuée par un lanceur russe Proton qui doit ajouter en 2015 le module pressurisé Nauka et le Bras télémanipulateur européen. Elle sera utilisée, au moins, jusqu’en 2020.

Continuez la lecture sur www.cnes.fr

Les commentaires sont fermés.