Des dispositifs électroniques de moins d’un gramme pour suivre les martinets

Plus de 200 jours : voilà le temps qu’un martinet à ventre blanc peut tenir en l’air sans se poser. Ce chiffre vient d’être publié par des chercheurs de la Station ornithologique suisse. Il est irréfutable, car il s’appuie sur les mesures prises par des enregistreurs de données qu’ont emportés trois oiseaux durant leur migration hivernale en Afrique de l’Ouest.

Ces dispositifs électroniques de moins d’un gramme se composent notamment d’un accéléromètre, afin d’enregistrer l’activité de l’oiseau, et d’un capteur mesurant l’intensité lumineuse ambiante. Il a été utilisé pour déterminer, au cours du temps, la position géographique des oiseaux grâce aux heures de lever et de coucher du Soleil. Trois de ces instruments ont été récupérés en Suisse l’année suivante, lors du retour des martinets.

En savoir plus: http://www.futura-sciences.com/

Les commentaires sont fermés.