Le module HTV4 rejoindra ISS aujourd’hui vendredi

L’androïde japonais Kirobo fait partie de la cargaison du vaisseau HTV 4 qui a décollé le 3 août depuis la base de Tanegashima en direction de l’ISS.

Du haut de ses 34 cm, Kirobo sera un équipier de poche pour les occupants de la Station spatiale internationale. Ressemblant au personnage de manga Astroboy, il peut voir ses interlocuteurs grâce aux caméras qui lui servent d’yeux, reconnaître les voix et entretenir une conversation. En revanche, il n’exécutera aucune tâche particulière. Tout l’inverse de Robonaut 2. L’androïde de la Nasa, déjà à bord de l’ISS depuis février 2011, ne peut pas parler mais est capable d’effectuer des opérations manuelles.

Le microsatellite PicoDragon du Vietnam, emporté par le module japonais HTV4, lancé le 4 août, est en route vers la Station spatiale internationale (ISS), selon le Centre national des satellites du Vietnam (VNSC) de l’Académie des Sciences et Technologies du Vietnam (VAST).

Le microsatellite PicoDragon (10x10x11, 35 cm, pour un kilogramme) a été développé par l’Université de Tokyo et l’équipe d’ingénieurs et de jeunes chercheurs du Centre national des satellites du Vietnam (VNSC) de l’Académie des Sciences et Technologies du Vietnam (VAST).

Selon le VNSC, sa mission est de photographier la Terre ainsi que de réaliser des essais de communications par radio amateur après sa mise en orbite en octobre prochain.

Lors de ce lancement, le module HTV4 a emporté également trois autres microsatellites développés par les Etats-Unis.

Le PicoDragon restera sur l’ISS environ deux mois avant d’être placé en orbite.

Les commentaires sont fermés.