Dans la PQR: Les radioamateurs des Côtes-d’Armor s’engagent auprès des secours

INFO: www.ouest-france – Des passionnés qui utilisent les ondes pour aider les sauveteurs, ça existe dans toute la France. Jean-Marie Polard est à la tête des radioamateurs costarmoricaines.

Entretien

Qu’est-ce que l’Adrasec ?

L’Association départementale des radioamateurs au service de la sécurité civile. C’est une association de radioamateurs bénévoles qui s’engagent à apporter leur soutien dans le cadre d’opérations de secours d’urgence. Il en existe dans tous les départements français. Nous nous mettons à la disposition de la direction départementale de la sécurité civile dans le cas de déclenchement d’un plan Orsec (Organisation de la réponse de sécurité civile), Sater (Sauvetage aéroterrestre) ou d’un plan rouge (plan d’urgence déclenché pour secourir un nombre important de victimes dans un même lieu, le récent accident ferroviaire de Brétigny par exemple).

Qu’implique le fait d’être bénévole à l’Adrasec ?

Nous sommes tous titulaires de la licence de radioamateur qui nous permet d’utiliser les fréquences qui nous sont réservées. Nous nous engageons à être toujours disponibles en cas d’alertes. Nous nous servons bien sûr de notre propre matériel. Nous faisons des exercices environ tous les trimestres pour assurer l’efficacité des dispositifs. D’une certaine manière, ce sont aussi des chercheurs qui améliorent sans cesse les techniques de communication.

Quels sont vos projets ?

Le premier d’entre eux est de recruter de nouveaux volontaires. Nous ne sommes que 22 pour environ 150 radioamateurs dans le département. Nous sommes en train de nous mettre en relation avec nos homologues du sud de l’Angleterre pour augmenter notre efficacité dans la Manche. Nous recherchons des fonds financiers ou matériels en particulier pour aménager un véhicule utilitaire en PC radio mobile afin de mieux couvrir l’ensemble du territoire.

Contact : Jean-Marie Polard : et 07 78 82 66 49.

Les commentaires sont fermés.