Dans la PQR: 231 mètres : vous êtes sur le toit de la Vienne

Source: lanouvellerepublique.fr – Le Signal de Prun est le point culminant du département. On y grimpe en sortant d’Adriers, au beau milieu de la campagne, sans risque de vertige.

Mon grand-père limousin avait raison : « Il n’y a pas beaucoup de châtaigniers chez vous (NDLR : en Poitou) parce que c’est trop bas. » Sachant que l’arbre en question s’épanouit à partir de 400 m d’altitude, on est effectivement loin du compte avec les 231 mètres affichés par le Signal de Prun, à Adriers, point culminant du département de la Vienne.

«  Il n’est pas bien haut, mais c’est le nôtre  », rigole un radioamateur

Dans la commune, tout le monde connaît l’endroit, à quelques kilomètres au nord-ouest du bourg. « Vous prenez la route de Pressac, jusqu’à chez Rangé, explique la secrétaire de mairie. Vous trouverez Prun sur votre droite. »
Trop bas pour qu’on en fasse une station de ski, l’endroit est toutefois la propriété de l’Association départementale du réseau des émetteurs français, qui regroupe les radioamateurs du département. La parcelle est surmontée d’un pylône qui supporte les antennes qui permettent aux amateurs de surfer sur les ondes hertziennes. « Il n’est pas bien haut, mais c’est le nôtre », rigole Jean-Louis Bringer, le président de l’association. Régulièrement, les radioamateurs viennent y passer le week-end, le temps d’un concours national ou international. « On s’y réunit aussi une fois par an pour un pique-nique », ajoute Jean-Louis Bringer (NDLR : c’était le 7 juillet dernier).
Avec le Signal de Prun, la Vienne pointe au 93e rang du classement des départements au regard de leur altitude maximale. Loin, bien loin, de la Haute-Savoie et de son Mont-Blanc. Ceci dit, le département est quand même largement au-dessus du niveau de la mer, puisque son point le plus bas a été mesuré à 35 m, du côté de Port-de-Piles, là où la Creuse et la Vienne mêlent leurs eaux, à une petite centaine de kilomètres d’Adriers.

Les commentaires sont fermés.