Le biosatellite Bion-1M de retour sur Terre

Info Ria Novosti – Le module d’atterrissage du biosatellite russe Bion-1M emportant des rongeurs, des tritons, des cichlidés, des microorganismes, des plantes et des météorites artificielles a atterri dimanche dans la région d’Orenbourg (Oural), a annoncé à RIA Novosti un représentant du Centre russe de contrôle des vols (TsOUP).

« Le module d’atterrissage s’est détaché (…) de l’engin spatial Bion-M à 06h32 heure de Moscou. Après avoir franchi avec succès les couches denses de l’atmosphère terrestre, la capsule a atterri à 07h12 (heure de Moscou) près de la zone prévue, à une centaine de kilomètres au nord-est de la ville d’Orenbourg », a indiqué l’interlocuteur de l’agence.

Le satellite Bion-M1 a été lancé le 19 avril depuis le cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan.

Les satellites de la famille Bion sont destinés à mener des expériences biologiques en orbite. Ils sont capables de transporter des organismes et tissus vivants – microbes, plantes, insectes, animaux etc. – qui reviennent sur Terre dans une capsule de descente spéciale. La Russie a lancé plus d’une dizaine de satellites Bion, avec notamment des singes à bord, de 1973 à 1996.

Bion-M (« M » pour modernisé) est capable de rester en orbite pendant six mois contre seulement 2 semaines pour les versions précédentes. Les résultats des expériences biologiques uniques de Bion-M permettront de porter la durée des vols spatiaux à deux ou trois ans sans porter préjudice à la santé humaine, selon les spécialistes.

Les commentaires sont fermés.