Dans la PQR: VITRYAT (Marne) – Insolite : un septuagénaire alerte les secours en « morse »

Info: lunion.presse.fr Malade, un septuagénaire s’est retrouvé dans l’impossibilité de parler au téléphone pour alerter les secours alors que sa femme se trouvait inconsciente à son domicile. Les pompiers ont alors eu l’idée de communiquer avec les touches de l’appareil.

Le 114 peut sauver des vies. Encore méconnu du grand public, ce numéro d’appel d’urgence destiné aux personnes ayant des difficultés à parler ou à entendre, a, en tout cas, été bien utile à un septuagénaire de vitryat qui cherchait à solliciter une aide médicale, mardi, auprès du Centre opérationnel d’intervention et de secours (Codis) de la Marne. Incapable de prononcer le moindre mot, celui-ci s’est en l’occurrence retrouvé sans d’autre moyen que de téléphoner à la suite d’un grave malaise dont venait d’être victime, aux alentours de midi, son épouse âgée de 78 ans.

Mais en composant le 18, l’homme n’a pu laisser sortir le moindre mot de sa bouche pour expliquer aux sapeurs-pompiers l’objet de son appel. Et pour cause : ayant subi une trachéotomie, le septuagénaire avait été obligé de débrancher le tube d’alimentation en oxygène relié à son cou pour contacter les secours. Faute d’oxygène passant dans le larynx, ses cordes vocales se trouvaient par conséquent inopérantes.

A l’autre bout du fil, les hommes du Codis ont d’abord pensé à une plaisanterie ou un appel lancé par inadvertance (ce qui est parfois le cas sur les 600 appels que reçoit quotidiennement le Codis de la Marne). A chaque réponse de leur part, personne ne répondait. Très vite, cependant, la multiplication des appels provenant du même numéro dans un laps de temps très court, n’a pas manqué de les intriguer. D’autant plus qu’au lieu d’entendre la voix d’un interlocuteur, un bruit ressemblant à un tapotement sur le combiné parvenait à leurs oreilles. Comme un message en morse. Aussi, au bout d’un moment, les sapeurs-pompiers ont-ils décidé, par acquis de conscience, de rappeler le numéro appelant. Mais là encore, aucune réponse. Quelqu’un décrochait pourtant, sauf que personne ne répondait à leurs questions.

A l’aide des touches du téléphone

L’idée leur est alors venue de communiquer avec leur mystérieux interlocuteur à l’aide des touches du téléphone, l’invitant à taper sur la touche 1 de son appareil pour répondre « oui » et sur la touche 2 pour répondre « non ». De cette manière, aussi insolite que rarissime, les secours sont ainsi parvenus à jauger la situation, comprenant rapidement qu’il se produisait quelque chose de grave, quelque part dans la Marne. La chance a toutefois voulu que le numéro en question figure dans leur base de données.

Une fois les coordonnées recueillies, le Codis a aussitôt mobilisé les secours à l’adresse indiquée, située sur le secteur de Vitry-le-François. En parvenant sur les lieux, les pompiers ont tout de suite mesuré l’urgence de l’appel. La femme du septuagénaire se trouvait en effet inconsciente, victime d’un grave malaise. Après les premiers soins, elle a été évacuée dans un état inquiétant sous assistance médicalisée du Smur vers le centre hospitalier de Vitry-le-François. De même que son mari, par ambulance privée, lequel affichait un état de stress considérable. Ce dernier a néanmoins atteint son objectif : déclencher les secours sans pouvoir parler. Les sapeurs-pompiers du Codis ont eu, quant à eux, la présence d’esprit et le professionnalisme de ne pas abandonner et de trouver le moyen de communiquer autrement que par les mots. Grâce à leur perspicacité et leur pugnacité, une vie a probablement été sauvée.

Franck BRENNER

Les commentaires sont fermés.