La deuxième phase de la campagne intensive de mesures sous ballons stratosphériques du projet TRO-pico vient de débuter à Bauru au Brésil

Cette campagne est dédiée à la mesure de l’impact des systèmes nuageux tropicaux les plus intenses sur la composition de la basse stratosphère, parfois atteinte par ces nuages : on parle alors d’overshoots.

L’espèce atmosphérique étudiée en priorité dans le projet est la vapeur d’eau, pour son rôle chimique, sur la couche d’ozone notamment, et radiatif (la vapeur d’eau étant le principal gaz à effet de serre sur terre) dans la stratosphère mais dont les mécanismes de rentrée dans la stratosphère ne sont pas encore suffisamment bien compris.

Plus d’infos

Les commentaires sont fermés.