La détention de récepteurs ondes courtes au Zimbabwe devenue illégale

le ministre de l’Information du Zimbabwe a déclaré les radios à ondes courtes illégales et a annoncé l’interdiction des «radios spécialement conçues» qui ne sont «pas compatibles avec les stations appartenant à l’État», affirmant que les appareils seraient utilisés pour communiquer des discours de haine pour les élections prévues  cette année.

Cette décision est vue comme une tentative de réduire au silence la diffusion par ondes courtes et ondes moyennes au Zimbabwe , les stations de radio non-gouvernementales, tels que SW Radio Africa et Studio VOA 7.
L’état a confirmé que des centaines de radios à ondes courtes ont jusqu’à présent été confisquées, en particulier dans les zones rurales.

Les commentaires sont fermés.