Credit card RFid downgrade

After reading the excellent article “Hacking the NFC credit cards for fun and debit ;)” by Renaud Lifchitz, my credit card suddenly seemed to be a tiny bomb in my wallet ^^ The solution suggested in the article did not satisfy me. I have no dog and I don’t want buy a new wallet… So, I decided to remove this shit by drilling a hole and cut the RFid coil.

An X-Ray capture of the credit card reveals the exact location of the coil:

Photo credit : My dentist :p

A tiny hole and that’s all :) The RFid capability is removed ! I’m safe ^^ (for now…)

The funny part ! Yearrrhhh

Installation du certificat SSL pour le site de l’IAPC

Il est important que les mots de passe dans la partie membres du site de l'IAPC ne soient pas transmis en clair. Pour ce faire il a été choisi de crypter en utilisant SSL via une page https. Or les navigateurs ont adopté l'utilisation stricte de certificats officiels et dans le cas de notre site, il n'est plus possible d'avoir le bouton pour les accepter quand même. Ces certificats officiels sont chers, mais des solutions gratuites existent, mais nécessitent l'installation du certificat pour votre navigateur. Nous avons choisi l'autorité de certification CACERT qui répond exactement à ce dont nous avons besoin.

Ce document indique comment installer le certificat pour votre navigateur.

Les navigateurs Chrome et Internet Explorer utilisent la configuration centralisée de Windows, donc l’installation fonctionnera directement pour ces deux navigateurs web. Firefox utilise quant à lui sa propre configuration des certificats ssl qu'il est plus simple d'y installer. Mais dans tous les cas, cela reste une opération simple qui prend peu de temps. Une fois les certificats installés, ils resteront définitivement. Si vous réinstallez Windows, il faudra dans ce cas réinstaller les certificats.

 

Table des matières (cliquez sur le cas qui vous concerne)

Chapitre 1 : Installation pour Chrome et Internet Explorer (Windows)
Chapitre 2 : Installation pour Firefox (Windows et Linux)
Chapitre 3 : Installation pour Chrome (Linux Ubuntu et Debian)
Chapitre 4 : Installation pour Safari et Chrome (MacOS X)

 

Chapitre 1 : Installation pour Chrome et Internet Explorer (Windows)

Les captures d'écran proviennent de Windows 7 mais la démarche est similaire sous Windows XP, avec quelques fenêtres de moins.

Télécharger les deux certificats ci-dessous et les enregistrer à l'emplacement de votre choix, par exemple sur le bureau:
http://www.cacert.org/certs/root.crt
http://www.cacert.org/certs/class3.crt

Installer les certificats :

Double cliquer d'abord sur root.crt situé sur votre bureau.

Cliquez sur Ouvrir

Cliquez sur Installer le certificat

Cliquez sur Suivant

Sélectionnez Placer tous les certificats dans le magasin suivant puis cliquez sur Parcourir

Sélectionnez Autorités de certification racines de confiance et cliquez sur OK

Cliquez sur Suivant

Cliquez sur Terminer

Cliquez sur Oui

Répétez maintenant les mêmes étapes avec class3.crt.

C'est tout. Connectez-vous à nouveau sur http://www.iapc.ch (il peut être nécessaire de redémarrer le navigateur). L'accès membre se fera désormais sans erreur.

 

Chapitre 2 : Installation pour Firefox (Windows et Linux)
 

Si Firefox est votre navigateur par défaut, cliquez sur cette adresse: http://www.cacert.org/certs/root.crt
(sinon, faites-en un copier-coller dans la barre d'adresse de Firefox).

Cette fenêtre s'ouvre automatiquement :

 

Cochez Confirmer cette AC pour identifier des sites Web et cliquez sur OK.

Répéter cette opération sur cette adresse : http://www.cacert.org/certs/class3.crt

C'est tout.

 

Chapitre 3 : Installation pour Chrome (Linux Ubuntu et Debian)
 

Comme sous Windows, Chrome utilise une configuration centralisée au niveau du système d'exploitation.

Installez libnssl3-tools . Pour cela, faites un copier-coller dans une fenêtre terminal (CTRL-ALT-T) de la commande:
sudo apt-get install libnss3-tools

Téléchargez les 2 certificats :
wget -O cacert-root.crt "http://www.cacert.org/certs/root.crt"
wget -O cacert-class3.crt "http://www.cacert.org/certs/class3.crt"

Installez les certificats root et class3 :
certutil -d sql:$HOME/.pki/nssdb -A -t TC -n "CAcert.org" -i cacert-root.crt
certutil -d sql:$HOME/.pki/nssdb -A -t TC -n "CAcert.org Class 3" -i cacertclass3.crt

C'est tout.

 

Chapitre 4 : Installation pour Safari et Chrome (MacOS X)
 

Une description en anglais existe ici : http://wiki.cacert.org/FAQ/BrowserClients#Apple_Safari
N'ayant pas de Mac sous la main, nous ne pouvons pas décrire de façon détaillée. Nous acceptons cependant volontiers votre contribution à ce document et dans ce cas, merci de contacter directement HB9HLI.

Ma box

C’était chiant à faire, mais c’est fait. Le proto de mon PA est dans une belle boite en acier et il peut ainsi être utilisé par les membres du lab sans risque. Ces préparatifs tombent à point pour le contest de la semaine à venir (cf. post sur le blog de VA2LTF : Contest PSK).

Vue de dessus pour le prototype du PA 150W Pep

C’est parti pour les ouvertures « Sporadique E »

Les ouvertures « Sporadique E » sont de retour en ce début mai. Pas seulement sur 50 mais aussi sur 144 MHz. Pour l’instant assez timide ici en Suisse, mais c’est à surveiller. Pour ceux qui comme moi travaillent la journée, il reste peu de temps et les systèmes d’alertes par e-mail sont d’une utilité incontournable. Ici (voir photo) la carte de VHF-DX-NET est un outil redoutable pour connaître rapidement l’état de la propagation VHF.

Un printemps décevant. J’espérais mieux ce printemps pour les ouvertures en F2 ou TEP, mais c’est autour de la méditerranée que cela a été propice, mais hors-mi des signaux au raz du bruit, rien a été reçu dans ces modes de propagation sur nos montagnes du jura suisse… Peut-être des surprises en sporadique E multi-bonds ?

PlanetSolar est arrivé à Monaco

C’est fait ! PalnetSolar a terminé avec succès son tour du monde sans une seule goutte d’essence, uniquement grâce à l’énergie solaire. Parti de Monaco il y a 584 jours, il a parcouru très exactement 60006 Km.

Changer les mentalités, c’est le vœux de Raphaël Domjan, Directeur du projet PlanetSolar, techniquement, c’est possible dit-il, nous l’avons fait, maintenant c’est à vous, les politiciens de prendre le relais.

PlanetSolar à chaque étape a été l’ambassadeur de l’énergie solaire dans des endroits reculés où des chefs d’états venu en visite sur le bateau ont pris des décisions concrètes.

Une véritable liesse populaire et beaucoup de journalistes sont venu accueillir l’équipage, ici Raphaël Domjan à l’interview.

Quel avenir pour le bateau ? trop tôt pour le dire mais il a été conçu pour durer au-delà du projet et devrait normalement être utilisé à des fins commerciales.

Quand à Raphaël Domjan, il souhaite prendre un peu de vacances près de nos montagnes suisses, puis réaliser un documentaire affin de faire profiter au plus de monde que possible, ces 8 ans de travail qui a pris fin aujourd’hui.

Voir aussi: Le site de PlanetSolar

Reportage RTS

PlanetSolar s’apprête à terminer son tour du monde ! MAJ1

Dans quelque jours, le plus grand bateau solaire PlanetSolar va terminer son tour du monde, propulsé uniquement à l’énergie solaire. Actuellement amarré à Portoferraio, une île à l’est de la Corse pour arriver le 4 mai prochain à Monaco. Ça sera fait après un passionnant voyage de 584 jours que je suis régulièrement et vous fait également partager. Il est évident que je reviendrai sur le sujet tout bientôt !

MAJ1: Une webTV sera mise en service qui permettra de voir les images de l’arrivée de PlanetSolar à Monaco. Elle sera activée dès demain vendredi 4 mai dès 13h30 sur le site officiel de PlanetSolar.

WSPR 30m Ready!

Si les signaux de puissances voient le jour lors de derniers montages, les petits projets QRPp ne sont pas en reste. Je viens de terminer l’adaptation de mon beacon WSPR autonome pour la bande des 30m. Fondamentalement, rien de bien différent, juste quelques ajustements et calibrations.

Ajustement également au niveau du code, car le quartz du microcontrôleur (arduino) n’est pas parfait, et dans mon cas, il avance un peu plus vite que prévu ce qui fait qu’au bout d’un certain temps, mon émission est en avance et n’est plus prise en compte par les décodeurs des autres radioamateurs. J’applique donc un facteur de correction aux délais calculés.

Vue sur le prototype 3D du beacon WSPR 30m (autre photo ici)

Le potar en haut sert à ajuster le niveau de puissance de sortie et celui du bas sert à ajuster la largeur / bande passante de l’émission. D’ailleurs, lorsqu’on l’élargit, le graphique dessiné au waterfall devient plus découpé et plus propre, mais K1JT a optimisé tout ceci au plus juste :)

Dans une version intermédiaire, j’avais inclus un régulateur de température pour maintenir le quartz à 40°, mais il n’a pas apporté la stabilité souhaitée, bien au contraire… Très basic, il n’utilisait qu’un seul transistor (3904), une thermistance et quelques résistances. Cependant, c’est un point que je compte devoir revoir prochainement car cette régulation me plaît bien.

A part cela, la diode électroluminescente à été remplacée par une diode varicap CMS, à peine visible sur cette photo tant elle est petite. En fait, elle est à moité coulée dans un pad d’étain :) Si vous la trouvez, vous gagnez un bon point ! ^^

S’il y a des amateurs qui souhaitent le schéma ou le nouveau code, laissez moi un commentaire ci-dessous.

PA 150W, Enfin!

Après de nombreux tests, mon petit projet d’amplificateur de puissance HF à enfin abouti. C’est donc avec un ampli mono-bande de 150W PEP que j’ai eu le plaisir d’opérer ce week-end. Certes, j’ai encore quelques améliorations à apporter, notamment en terme de mesure et contrôle (ROS, Wattmètre), mais le PA est utilisable et fonctionnel, et l’on peut dire qu’il fonctionne effectivement lorsque l’on a réalisé quelques QSO.

C’est chose faite et je remercie tous les opérateurs ayant répondu à mes 1ères émissions de ce week-end. J’ai commencé par tester du PSK31 et il n’y a pas photo, les QSO sont tout de suite plus faciles dans le monde entier. Comme 150W c’est un peu overkill avec ce mode, j’ai réduit à 70Watts en augmentant au passage encore plus la linéarité. La puissance précédemment utilisée était de 1 Watt sur la bande des 40m, et pour la première fois, je quitte le continent :) S’ensuivent diverses destinations comme l’Italie, la Russie, l’Espagne, la Norvège, Cuba et bien entendu les États-Unis, le Canada et même un local de Montréal :)

Mais avec ce chouia de puissance, l’objectif était surtout d’accéder à la phonie. Là encore, j’ai fait des QSO assez facilement, sans toutefois toujours avoir des reports mirobolants. Les US sont très présents sur la bande des 40m, surtout au-dessus de 7,120 et faciles à contacter. J’ai également pu faire un petit QSO en français avec des Québécois :)

Bien que j’ai déjà posté les détails de la plupart des composants de l’ampli, je mettrais prochainement le schéma final sur le blog. Rien d’exceptionnel, mais pour moi le plaisir d’opérer avec du matériel conçu et réalisé soi-même. Ci-dessous le prototype de l’ampli :

Le prototype fonctionnel pour mon ampli 150W, bande des 40m

La partie inférieure comporte les régulateurs de tension et le séquenceur. Dans la partie supérieure, on peut voir les deux IRFP440 montés en push-pull et polarisés en classe AB.

Il me reste encore à mettre tout ceci dans une belle boite avec le Softrock et le SDR home made sera concrétisé. L’étape finale sera de tirer un typon pour une réalisation plus soignée et plus propre.

A noter que le “Softrock Ensemble RXTX” peut maintenant être utilisé avec HDSDR pour l’émission, le dernier update du plugin ajoutant la gestion du PPT.

Pour terminer : “Yeeaarrr! Ça marche!” :)

Ubuntu 12.04 est sorti.

La célèbre distribution Ubuntu (et ses dérivés comme KUbuntu et XUbuntu pour ne siter que ceux-là) est sortie aujourd’hui. Cette mouture a une durée de vie étendue (Long Time Support). Ce n’est pas une grande dévolution quand aux nouveautés, mais va vers une version stable des innovations qui ont vu le jour il y a un an. Pour les détails je vous renvoie sur l’excellent Ubuntu-fr. Je l’ai testée sur un DELL latitude D630 qui dispose d’une carte vidéo Nvidia, c’est un bonheur parfait, depuis plus de 2 semaines alors que la 12.04 était encore en version beta. Personnellement j’ai préféré gnome3 à Unity (le bureau par défaut). Pour ce faire un simple:

sudo apt-get install gnome-shell   
Ou cliquer ici pour installer gnome-shell.

C’est tout… Puis il suffit quitter la session et se reconnecter en choisissant Ubuntu-Classique. Par rapport à la 11.10, c’est un grand mieux pour que tout les menus soient accessibles intuitivement.

Sur le plan radioamateur, tout les logiciels habituels fonctionnent à merveille. CQRLog y compris où son développeur a anticipé et compilé la dernière version optimisée pour Ubuntu 12.04. Bel effort !

Photo: Le pangolin. Source: Ubuntu-fr.org

 

Compte-rendu de l’AG IAPC du 24 mars 2012

Assemblée tenue dans la salle Claude Repond du local de HB9G au Petit-Lancy.

Membres présents (ordre de la liste de présence) : HB9VAB, HB9BZA, HB9RZN, HB9HLI, HB3YNV, HB9AIZ, HB9ESY, HB9VCO, HB9VBM, F5DJL, HB9EST, HB9AMO, HB9IBE, HB9DCM, HB9TUB, F5DN, HB9AXG, HB9VAI, HB9VBA, F1SMF + XYL Yvelise, HB9IAK, HB9DBB, HB9DRX, HB9IBI, HB9IBG, HB9DTX, HB9EWF, HB3YKO, HB9TLN.

Membres excusés : HB9IAM, HB9AKP, HB9AFP, HB9ICF, HB9IBR, HB9VAF, HB9AQN, HB9DVA, HB9ULG, HB9HFD, HB9AFI, HB9VAA, HB9SBY, HB9IJI, HB9DVD, USKA Valais.

PARTIE OFFICIELLE

Accueil des membres

Le président HB9VAB, Rodolphe Schöneburg ouvre la séance à 14h34, avec un peu de retard suite aux deux propositions personnelles de HB9IBI et HB3YKO.

En effet, en préséance, après relecture des statuts, nous constatons que ces deux demandes ne peuvent pas être prises en considération car les statuts de l’association imposent que les propositions de modification des statuts figurent sur l’ordre du jour, conformément à l’art 7.1 qui stipule que « une modification des statuts peut être proposée par chaque membre actif, membre d’honneur, association membre ou membre du comité. Elle doit figurer à l’ordre du jour ». Les demandes ne seront donc pas soumises au vote mais, par souci éthique, le président propose d’en reparler et promet d’ouvrir un débat dans les divers en fin de partie officielle.

Admissions et radiations de membres

Admissions: HB9DUG, HB9TPL et HB9ESF. Radiations : F1BGO, F1TDO et F6IQI, acceptées par l’assemblée pour raison de non règlement de trois cotisations annuelles. Démissions : HB9TWU, HB9IIY pour raison personnelle et HB9IBR pour raison de santé.

Acceptation du PV de la dernière assemblée générale

L’assemblée générale accepte à l’unanimité le PV de l’AG de l’année précédente.

Lecture des différents rapports

Lecture est donnée des rapports du trésorier (HB9VAF), des contrôleurs aux comptes (HB9EST), du secrétaire (HB9RZN) puis des rapports techniques : DX-Cluster HB9IAC-8 (HB9BZA), site web (HB9BZA), réseau packet radio (HB9BZA, HB9IBI et HB9HLI), réseau LAN et serveurs informatiques (HB9HLI), réseau RLAN (HB9IBI), APRS (HB9DTX, HB3YKO et HB9IBG).

On relève en particulier que le site de HB9IAP-13 (Tête-de-Ran) devra pour l’avenir être renégocié car il y a eu un changement de propriétaire.

Le texte intégral de ces rapports se trouve dans la section 2012 du classeur IAPC.

Décharge au comité pour les différents rapports administratifs

L’assemblée générale donne décharge au comité pour les différents rapports.

Élection des vérificateurs aux comptes

Sont nommés pour 2012-2013 : HB9EST (2ème année) et HB9TUB comme nouveau contrôleur.

Élection du comité

Suite à la démission du trésorier HB9VAF, Patrick HB9DVA (absent pour raison familiale) est d’accord de reprendre le poste.

Aucune personne supplémentaire ne se présente malgré la demande insistante de HB9VAB.

Le comité est donc réélu tacitement avec un nouveau trésorier.

Fixation de la cotisation pour 2013

L’assemblée ne souhaite pas de changement du prix de la cotisation pour 2013 car les finances sont saines grâce à de nombreux dons.

Propositions individuelles

Pour la forme, vu les propositions individuelles de HB9IBI et HB3YKO, le président relance comme promis le débat et demande que l’assemblée donne un éventuel préavis sur des modifications de statuts allant dans le sens des propositions.

Le président donne donc la parole à différents membres :

HB9IBI expose son projet de faire renouveler le comité tous les deux ans, rééligible une seule fois. L’assemblée n’abonde pas dans ce sens.

HB9VCO et HB3YKO proposent une AG extraordinaire. L’assemblée générale ne pense pas qu’une assemblée extraordinaire pour 2012 soit raisonnable, car le temps est trop court et il ne faut pas précipiter les choses en matière de statuts.

HB9BZA, HB9DBB et F1SMF considèrent trop restrictives les propositions et proposent des mandats renouvelables sans limitation du nombre de mandats.

HB3YKO propose de ne pas laisser des personnes au comité pour plus de 10 ans et défend une rigueur en matière de budget.

Quelques OM's, pour la plupart des anciens trésoriers d’associations, s’expriment sur le sujet et disent qu’effectivement il est plus facile pour un trésorier d’avoir un budget.

Certains membres du groupe technique s’expriment et communiquent qu’il est toujours difficile de tout prévoir en matière technique. La majorité de l’assemblée en convient en précisant qu’il faut faire confiance au comité et au groupe technique.

Du moment que les comptes sont clairs, c’est le principal disent la plupart des membres présents.

HB9HLI précise qu’il est inconvenant de pousser dehors des personnes qui font très bien leur travail car ça mettrait inévitablement l’association en difficulté. La majorité des membres présents abondent dans ce sens.

Les propositions individuelles de HB9IBI et HB3YKO peuvent être consultées dans ce fichier.

HB9IBG incite l’assemblée à changer le comité pour « avoir de l’air frais », puis quitte la séance discrètement ; les membres sont surpris.

Pour conclure, le président propose à l’assemblée un projet visant à créer une commission de révision des statuts, qui donnerait le résultat de ses travaux en 2013, en vue de les faire entériner par l’assemblée générale de l’année en cours. Ce projet est accepté par la majorité des membres présents, ceci sans refus catégorique. L'assemblée prie le comité d’organiser dès que possible cette commission et de la mettre en œuvre.

Divers

Sur demande de HB9IBI, le président demande à l’assemblée ce qu'il faut faire du matériel HF de la station IRB HB9AR. Faut-il vendre ce matériel ou pas ?

L’AG préfère confier au comité le devoir de créer une commission de travail au sujet de l’avenir de la station HF HB9AR, constituée de membres intéressés au projet. HB9BZA, F5DN, HB9TUB, HB3YNV et HB9VAB se présentent pour faire partie de ce groupe de travail.

L’assemblée confie donc à ces membres le projet HF contrôlé à distance.

PARTIE INFORMATIONS TECHNIQUES

Rapports et réalisations techniques 2011-2012

Ces rapports ont déjà été lus après ceux des membres du comité dans la partie officielle (voir plus haut).

Les projets techniques de l’IAPC

Les projets techniques de l’IAPC pour 2012-2013, allant dans le sens d’une consolidation énergétique des installations de l’IAPC, la remise en état des installations DV et DD de la Barillette, les expérimentations IRCDDB et les études de réalisations en vue d’une extension des réseaux de communication vers le reste de la Suisse par des faisceaux hertziens sont acceptés, personne ne s’y étant opposé.

Exposés sur la technologie IRCDDB (D-Star) et le HAMNET

HB9IBI explique avec précision les avancées technologiques en matière de D-Star et F1SMF apporte des explications fort intéressantes au sujet du système IRCDDB.

HB9DRX, représentant l'IAPC auprès du SWISS‑ARTG, nous commente avec des projections sur écran l’avancée du SWISS‑ARTG sur le réseau HAMNET et fait savoir officiellement à l’assemblée que l’IAPC travaille dans le sens d’une jonction entre la Romandie et la Suisse alémanique, visant à rendre autonomes d’Internet les moyens de communications numériques pour les installations non desservies des radioamateurs en Suisse. Le site de Tête-de-Ran étant remis en question, l’IAPC lui confirme que les travaux et les différentes démarches seront entrepris pour trouver une solution.

Exposition et explications sur les constructions « home made »

Différent petits modules Home made D-Star sont exposés au public.

Fin de l’assemblée à 18h05

Rolle, le 8 avril 2012
Le secrétaire HB9RZN, Georges Delaloye

WSPR autonome

Le petit montage WSPR que j’avais commencé à fabriquer fonctionne ! :) Rien de bien sorcier: un oscillateur quartz pour lequel on fait varier légèrement fréquence en jouant sur la capacité d’une diode, un étage de sortie et un microcontrôleur qui pilote le timing des différents symboles encodés.

En fait, les gens qui utilisent des kits QRSS pourraient facilement modifier le leur pour en faire un émetteur WSPR autonome, car les segments WSPR et QRSS sont très proches sur la bande des 30m.

Pour mon montage, j’ai utilisé un contrôleur Ardiuno, et c’est aussi ma première utilisation de cette plate-forme. En une phrase : c’est simple, bien pensé, et ultra-fastoche à programmer :)

Bref, pour les bricoleurs ou les curieux, voici le code :

/* WSPR Controler
 * VA2GKA, from scratch, Go :)
 * Tone separation: 1.4648 Hz (total = 5.8592 Hz)
 * Number of symbols: 162
 * Keying rate: 12000/8192 = 1,46484375 baud
 * Duration of transmission: 162 x 8192/12000 = 110,592s
 * Wait time: 9,408 (9408000us)
 * Symbole duration: 0,68266667s (682667us)
 */

int wsprPinA = 13 ;
int wsprPinB = 12 ;
int wsprReset = 11 ;
int counter = 0;
char symbol;

/* Sequence pour VA2LTF... */
char sequence[] = {
3,3,0,2,2,0,0,0,3,0,2,2,1,1,3,2,2,2,1,0,2,1,0,3,3,1,
3,0,2,0,2,2,0,0,1,0,0,1,2,3,2,0,2,2,0,2,3,0,3,3,0,2,
3,3,0,1,2,0,2,3,1,2,3,2,2,0,2,1,1,2,3,2,1,2,3,2,3,0,
0,3,2,0,1,2,3,3,2,2,0,1,3,0,3,2,1,0,0,0,1,0,2,2,0,0,
3,2,2,1,0,2,1,3,3,2,1,1,2,2,1,1,2,3,0,2,2,1,1,3,2,2,
0,2,0,1,2,3,0,0,3,1,0,2,0,0,0,2,2,1,3,0,3,2,1,1,0,0,
2,3,1,0,0,2};

void setup() {
  pinMode(wsprPinA, OUTPUT);
  pinMode(wsprPinB, OUTPUT);
  pinMode(wsprReset, INPUT);
  //attachInterrupt(0, intReset, RISING);
}

void loop() {
  counter = 0;
  for (;counter> 1) );
    symbol = sequence[counter];
    digitalWrite( wsprPinB, (symbol >> 1) );
    symbol = sequence[counter];
    digitalWrite( wsprPinA, (symbol & 1) );
    delay(682.667);
  }
  //digitalWrite( wsprPinA, LOW );
  //digitalWrite( wsprPinB, LOW );
  delay(9408);
}

void intReset() {
  counter = 0;
}

Et voici un petit aperçu d’une émission avec l’émetteur :

Deux émissions WSPR de 2 minutes visibles (waterfall horizontal)

A noter que j’ai résolu mes petits problèmes de stabilité. Je pourrais encore améliorer un peu l’oscillateur avec un contrôle de température au niveau de quartz.

En vrac…

Un petit post rapide sur quelques trucs en cours.

Patch d’un Softrock Ensemble TXRX pour inclure une sortie PTT. L’info est choppée à la sortie du photocoupleur et un BS170 est utilisé pour fournir un signal de commande.

Patch du Softrock pour ajouter une sortie PTT

Ajustement de mon PA pour lequel je commence –enfin– à avoir des résultats intéressants. Ce devait être un 250W, mais au final, ce sera un 150W car j’ai fais l’erreur de me fier au spec’s constructeur… :) Pour la linéarité, l’analyseur de spectre est top-shape et le dual tone tout mignon à l’oscillo.

1er réglages grossiers avec un deux tons pour se faire une idée

 Plus de détails dans un prochain post. Have fun!

125 ans de Le Corbusier, HE5LC en activité

Pour les 125 ans de l’architecte urbaniste Le Corbusier, La section USKA Montagnes Neuchâteloises active l’indicatif HE5LC jusqu’à la fin de l’année. De passage à la station ce dimanche, voici Ludo HB9EOU en QSO sur 20m. Pour l’instant, l’activité est techniquement réduite, mais une Steppir est en cours d’installation et l’activité ne restera pas sur les bandes HF, mais sera aussi sur 6 et 2 mètres.

Les 28 et 29 avril, l’indicatf HE5LC sera aussi utilisé pendant le concours Helvetia depuis La Grébille au dessus de La Chaux-de-Fonds. Les deux sections USKA neuchâteloises participeront ensemble à ce concours, unissant ainsi bras et opérateurs.

Pour ma part, j’ai effectué mes premiers QSO sous HE5LC cet aprés-midi sur 20 et 40 mètres.

Photo: Ludo à la station HE5LC

Plus d’information: QRZ.COM  -  Le Corbusier 125e  -  USKA SEMONE

QSL via HB9LC

Petit tour d’horizon UHF

Qu’est-ce que l’on peut faire en UHF lorsque l’on n’a pas une belle antenne sur le toit. Pas grand-chose certes, et les bandes amateurs semblent bien vide… Mais si l’on écoute/regarde un peu autour, il y pas mal d’activité !

Les canaux des services d’urgences sont en général très puissants, tout comme les communications numériques des réseaux de pagettes (pagers) qui sont faciles à écouter. Au passage, j’ai été étonné que ce type de communication ne soit pas chiffré et que tous ces petits messages soient visibles par tout le monde sans trop d’effort. Les modulations sont en général simples et cela sonne –vieux modem– à l’oreille :)

Voici une capture d’écran de ce que l’on peut voir en mode waterfall, et ce qui arrive au niveau de l’oscilloscope une fois le signal démodulé en FM:

HDSDR fonctionnant avec le FCD et aligné sur une fréquence d’un pager

Visuellement, c’est intéressant de voir la transcription temporelle dans le domaine spectral. Je me suis aussi amusé à regarder différents types de modulations (POGSAG, FLEX…) dans leurs différentes déclinaisons et terme de débit. Illustration ci-dessous avec un comparatif POGSAG 512 et POGSAG 1200 :

Comparatif POGSAG 512 et 1200

La base de temps est la même, et l’augmentation du débit est ici visuellement observable. Selon les cas, on voit de temps en temps des mix de différents bitrates à l’intérieur de la même transmission (exemple ici et ici avec du FLEX).

L’encodage P25 utilisé par les services d’urgences (ex: pompiers) est un peu différent. Visuellement, voilà ce que l’on peut observer une fois la démodulation FM effectuée :

Le mode P25 à l’oscillo une fois démodulé en FM (des captures des waterfall sont consultables pour l’USB et la démod FM)

Sur 2Mhz de bande passante, voici l’activité que l’on peut constater visuellement :

Vue sur le segment 866 à 868MHz

A noter que centaines communications sont en clair (modulation FM), d’autres sont numériques (mais décodables avec un logiciel) et d’autres encore sont chiffrées. Il y a aussi pas mal d’activité en amont, mais je n’ai pas identifié l’encodage (capture visible ici, channel spacing: 12.5k).

Si l’on monte un peu, on tombe sur les bandes de la téléphonie mobile. Ce sont les canaux descendants émis par les BTS (les canaux montants étant 80k en amont). Ces émissions sont en général assez fortes et faciles à identifier de par la technologie utilisée. La 3G n’utilise pas moins de 5Mhz par canal… Mais bon, ce sont des canaux partagés. Pour le fun, une vue étendue du spectre allant de 850MHz à 892MHz (cliquer pour zoomer):

Représentation visuelle de l’activité autour du GSM

Tout ça, c’est bien joli, mais cela ne me dit pas s’il y a de l’activité sur la bande des 33cm ! (petite blagounette adressée à certains OM français ;)

USRP N210 Fix

Dernièrement, j’ai craqué pour un USRP N210, joli petit joujou disposant d’une bande passante monstrueuse (25 MHz) et permettent même de faire une station de base GSM (avec OpenBTS). La bête n’est pas donnée, et généralement, lorsque l’on casse la tirelire, on s’attend à disposer de perfs au top, avec une qualité irréprochable. Après un petit quart d’heure de manipulation, je dois bien reconnaître que la déception à remplacé l’enthousiasme.

Une fois aligné sur un transmetteur GSM1900 qui dispose d’une horloge interne de qualité (atomique ou GPS), on peut constater les fluctuations de l’oscillateur interne du N210. Bien entendu, le quartz de référence de 10 MHz multiplié par un facteur de 190 perd nécessairement en stabilité, mais dans ce cas de figure, les fluctuations étaient rapides et anormales, au point de faire jammer la PLL qui se trouve derrière. Ce qui m’a invité à creuser la question, c’est le fait qu’un petit FunCubeDongle affiche une très bonne stabilité face au N210. Le FunCubeDongle ne fait que 100$ et dispose d’un seul petit quartz…

J’ai donc sorti les schémas dans l’espoir de voir ce qui pourrait causer cette instabilité, et j’ai identifié un petit bout de circuit accolé à l’oscillateur qui ne me parlait pas trop. Après m’être décidé, j’ai sorti le fer à souder pour retirer 2 diodes et un condensateur, puis déplacer une résistance. C’est toujours un peu tendu de bidouiller un matériel neuf et cher, sans être sur que le fix va apporter une amélioration, surtout lorsque l’on manipule du 0402

Mais j’ai vu juste et au final ma bidouille a considérablement augmenté la stabilité de l’oscillateur. Voici une petite capture d’écran, avant et après :

Stabilité de l’oscillateur du N210, avant et après le patch (défilement vertical) – Images source ici : avant, après

Pour les curieux, voici une partie du schéma, centrée sur l’oscillateur :

Cliquer sur l’image pour agrandir le schéma

J’ai retiré le pont D502 et le condensateur C529, et j’ai déplacé R522 à la place de C529. Le schéma modifié est consultable ici. Maintenant, la grande question que je me pose, c’est : d’où sort cette topologie et pourquoi ces deux diodes… J’ai beau retourner le problème dans tous les sens, je ne comprends pas l’utilité de cette pincée de composants.

Aussi, si quelqu’un à la réponse, je suis preneur. Je pourrais trouver une réponse, mais je serais alors médisant : Difficile d’imaginer que quelqu’un qui a mis au point un transceiver SDR aussi complexe se soit trompé sur un simple petit montage oscillateur. Si c’est légitime, pourquoi dégrader la stabilité ?

Une raison que l’on pourrait y voir, c’est qu’un module optionnel GPS est vendu 750$ (module qui doit valoir au passage dans les 150$), alors quitte à faire des sous, autant en faire beaucoup… en vendant des modules GPS pour combler un –manque– de stabilité…

Mais avant de tirer à vue, je vais laisser le concepteur de l’USRP répondre à mon courriel concernant cette performance de stabilité.

En attendant, si vous avez une explication sur l’oscillateur “diodé”, je suis preneur, car moi, les diodes je m’en sers justement pour faire varier la fréquence de mon émetteur WSPR.

UPDATE : Après 1 mois, aucune réponse du constructeur. Conclusion ?

Propositions individuelles pour l’AG 2012

 

Suite à la réception de propositions individuelles de deux membres, le comité de l'IAPC s'est concerté en urgence et a l'avantage de vous transmettre les propositions en question ainsi que ses prises de positions à leur sujet.

 

La discussion et le vote auront lieu lors de notre assemblée générale du samedi 24 mars 2012.

 

Vous trouverez ces informations dans le fichier PDF téléchargeable en cliquant ici.

Nouvelle radio dans l’Arc Jurassien: GRRIF

Cela ne c’est pas produit depuis plus de 20 ans en Suisse, une nouvelle radio est née. GRRIF est son nom et le double R fait allusion à notre accent dans tout l’Arc Jurassien. Elle a démarré aujourd’hui à 17 heures précises. Cette radio musicale s’adresse en principe aux 15-30 ans, mais en l’écoutant ce soir en rentrant à la maison, ça me rappelle les début de Couleur3 et ça me plait bien, même ayant plus de 30 piges…

Voici un résumé des 20 premières minutes:

Découvrir Grrif sur le web

Ecouter Grrif dans le monde entier

Photo: BNJ

Fabrication d’un MEPT

Dernièrement, je m’étais amusé avec des montages 3D. C’est bien, simple et rigolo, mais j’ai vite compris le revers de la médaille. Loin du plan de masse, avec des fils qui font des détours dans tous les sens, je me suis vite retrouvé avec des inductances parasites et des signaux indésirables, avec pour conséquence une petite dérive hasardeuse de mon oscillateur (toute relative puisqu’elle n’excédait pas +/- 8Hz).

Donc on enlève tout et on recommence, cette fois-ci à plat ! Et ça donne ceci :

L’oscillateur, l’étage de sortie et le filtre qui arrive sur une dummy load (autre image ici)

A noter qu’entre temps, le montage à bien évolué. L’oscillateur de type Colpitt s’est vu doté d’un étage de sortie basé sur un PNP 3906. Pour une grande partie des MEPT, l’étage de sortie est constitué d’un MOSTFET comme un BS170 ou un 2N7000. C’est tout à fait adapté (haute impédance d’entrée et faible en sortie), mais je voulais juste tenter quelque chose de différent. Un PNP monté en émetteur commun devrait pouvoir faire le même travail, et un 3906 peut monter jusqu’à 200mA, ce qui est largement suffisant pour les 250mW de sortie que je visais.

La modulation FSK est faite avec une diode électroluminescente, très bonne idée que j’avais repérée il y a quelque temps sur le site de Hans (G0UPL). Un petit microcontrôleur devrait piloter tout ceci bientôt.

Voilà le schéma pour les curieux :

 

Schéma de la partie centrale de mon petit MEPT

 J’ai ensuite modifié le zinzin pour pouvoir en faire un WSPR autonome. L’astuce n’est pas bien compliquée, il faut juste balancer une séquence de 162 symboles sur deux minutes environ (pour le détail du protocole, voir la doc. de K1JT). Il n’y a que 4 états avec WSPR et 2 bits suffisent donc. Une échelle de résistance 2R-R fonctionne donc à merveille pour un simple petit DAC. Côté réalisation, voici ce que cela donne :

 

 La dernière version de la platine, avec les 2 boutons à l’arrière pour piloter les deux états FSK.

Ça marche au poil pour la modulation 2 bits, mais il faudra attendre une autre version pour arriver sur les logs de WSPRnet car mon cristal est axé sur 7MHz et non sur 7.038. Qu’à cela ne tienne, j’ai du 10.140MHz, j’irais donc prochainement sur la bande des 30m :)

Coté qualité du signal, pas de surprise à l’oscillo (normal vu le filtre 7 pôles).

Peu informatif par rapport à un analyseur spectral, mais permet néanmoins de voir que les tension de sorties sont correctes

La stabilité me chagrine un peu par contre. Il est stable à +/-1 Hz, ce qui est déjà pas mal, mais limite pour du WSPR ou comme osc. de référence pour des fréquences plus hautes. Je vais encore regarder du côté du découplage du 1er transistor (3904) car ce n’est pas impossible que ces mini-fluctuations proviennent de charges parasites. Voici une capture d’écran du grabber :

 

Grabbeur QRSS axé sur la fréquence du MEPT

Un de ces prochains week-end, VA2LTF devrait donc arriver sur le 40m. Allumer vos grabber QRSS :p

Jeu des différences : L’OM attentif aura remarqué une erreur flagrante sur les photos (par rapport au schéma). Cette erreur n’a cependant pas d’influence sur le bon fonctionnement du MEPT. Le premier qui la reporte aura droit à 1 bon point :)