Topo radio des Pyramides 2014

<img alt= » » src= »http://radiocom.org/f6aiu/w/wp-content/uploads/2014/11/toporadio-e1416932476853.jpg » width= »500″ height= »282″ />

Organisé par Claude F6HYT et le radio club F6KJS, cette traditionnelle topo vous sera proposée le dimanche 7 décembre 2014 à la Grande Motte (34). Réservation et renseignements auprès de Claude :

Plus d’informations sur le site de l’ARDF France sous l’onglet calendrier.

Le logiciel du CCAE (DXMAPCLUSTER) remporte un large succès auprès des OM et amateurs de radio…

IB-DXMAPCLUSTER1Nous avons le plaisir de mettre à disposition de tous la nouvelle version téléchargeable sur le site du ccae (www.CCAE.info)

Dans cette version 1.3.0 de réelles nouveautés :
– Le choix du pas de l’affichage de la bandemap : 1Khz ou 5Khz,
– L’affichage de la distance et de l’azimut d’un spot DX par rapport à son QTH,
– L’affichage des informations sur un spot DX et son pays,
– L’envoi d’un email pour annoncer un spot DX,
– La recherche d’un spot DX,
– La mise à jour automatique lors de nouvelles versions du logiciel,
– Et d’autres choses encore…

DXMAPCLUSTER permet d’afficher les spots DX sur une « bandmap » avec la possibilité de sélectionner une source d’information et de naviguer dans les bandes radio amateurs.
Des liens automatiques avec QRZ.com et GoogleMap sont réalisés en cliquant sur un indicatif.
C’est une application Windows, en français et en anglais, libre d’utilisation et éditée par le CCAE (l’Association Européenne des Collectionneurs de matériels Collins) www.ccae.info

HB9HLI QRV 160m

Il y a longtemps que je voulais exploiter cette bande, mais plusieurs problèmes m’ont repoussé. D’abord il faut de la place, ensuite je suis à flanc de coteau et j’ai des arbres un peu partout. Les arbres c’est pourtant pratique pour tirer du fil, mais je ne suis pas un bon grimpeur.

Alors c’est André HB9HLM et Damien F4AZF qui me donne une bonne solution. Il s’agit d’un half slooper conçu par Damien qui me séduit. Emplacement réduit avec que 20m de fil et alimentation sur le mat qui simplifie le passage du câble coaxial. Cette antenne est facile à réaliser mais j’ai choisi de la lui demander toute faite.

Damien a acquis de l’expérience mécanique et le temps me manque si je dois mettre au point un prototype. Et puis avec ma configuration de terrain, il y avait une certaine incertitude quand au résultat.

Après l’avoir installé, je dois me rendre à l’évidence, c’est compliqué pour positionner idéalement en fonction de l’environnement . Finalement j’ai réussi à l’installer en trichant un peu. Au milieu je la fixe dans un arbre, pour redescendre vers le sol pour la fixer à 2m de haut sur un autre arbre. Ainsi le fil se trouve à 8 mètres du sol au milieu et la partie fixée au mat Versatower me permet à la remonter en élevant les éléments du mat.

En savoir plus

F5OHH au phare de Villes Martin

source: arala44 – Le vendredi 05 Décembre (ce vendredi) je devrais animer le phare de Villès Martin situé à St Nazaire.
Je serais en partie lié à la marée et la température extérieure hihihi. Voir Photos.

Coordonnées : références DPLF PB128 (Diplôme des Phares Du Littoral Français) , réferences WLOTA (World Lighthouse On The Air) N°350, Le locator est : IN87VG

Pour ceux qui ont l’APRS, surveiller la balise F5OHH-12, que j’activerai pendant mes contacts.

Les fréquences de travail, 144.300 pour l’appel, peut-être du 70cm, environ de 7.130 sur 40m, environ de 14.130/285 sur 20m

Le matériel habituel, un FT857 Yaesu, une COMET CHA250B verticale, un tripode de 4m de haut pour une 4 éléments 144, une 19 éléments pour le 70cm (sous réserve)

Bonne journée à tous et merci d’avance.

73 QRO F5OHH CHris

Le réseau de secours radioamateur se déploie en Brabant wallon

Cette expérience a pour objectif de faciliter à l’avenir les communications entre les postes où se trouvent des départs d’ambulances, de pompiers ou de SMUR, au cas où une calamité venait à impacter les réseaux téléphoniques classiques (filaires et/ou gsm, notamment). Elle s’inscrit dans le cadre de la législation belge, qui prévoit l’assistance des radioamateurs aux services de secours (Arrêté ministériel du 9 janvier 2001, Art. 24), et découle de la mise en œuvre de la convention signée en avril 2014 entre l’UBA et la Direction de la Sécurité Civile à cet effet, qui assimile les radioamateurs agréés aux volontaires de la Protection Civile, que l’on peut activer via la Discipline 4 (logistique).

En cas de délestage électrique, ce réseau de secours permettra d’assurer les communications secondaires entre ces postes de secours, de manière à réserver le réseau Astrid (électriquement autonome) aux communications les plus urgentes. Outres les casernes de pompiers, les hôpitaux, les postes d’ambulances (ACS, Croix-Rouge, Marbaix, Jodoigne…), d’autres sites seront également reliés, comme le dispatching 101 de la police (CIC BRW), les centres de secours 100/112 de Mons et de Bruxelles, Ores, le Centre de crise fédéral du ministère de l’Intérieur le Centre Régional de Crise wallon (CRC-W) et le Centre de crise provincial du Gouverneur du Brabant wallon. La procédure pour appeler les secours en cas de délestage électrique (au cas où les réseaux téléphoniques sont impacté) est, par ailleurs, décrite sur le site www.crisebw.be.

Le mardi 25 novembre 2014 ont été placées deux antennes radioamateur Procom sur le pylône de la caserne des pompiers de Wavre, où sera installé le CTR (Centre de Transmission Radioamateur)  en cas de calamité ou de panne électrique de grande ampleur touchant le territoire du Brabant wallon. Etaient présents: Pierre Cornelis (ON7PC), expert en réseaux de secours auprès du Centre de Crise du Brabant wallon, et Philippe Vanhoute (ON5PV), tous deux membres de l’UBA; le commandant des pompiers de Wavre, Philippe Vos de Wael, son officier chargé des télécoms, Yves Storder, et deux alpinistes pompiers membres du GRIMP (Groupement d’Intervention en Milieu Périlleux) pour le service d’incendie.

Continuez la lecture sur le site de l’UBA

Voici le premier objet imprimé en 3D dans l’espace

NASA – L’impression 3D fait des émules. Y compris dans l’espace. La preuve, une imprimante 3D vient d’être installée dans la Station spatiale internationale. Et voici le premier objet créé, du pur « made in space ».

On a déjà vu des impressions 3D. On a déjà vu les astronautes de la Station spatiale internationale (ISS) s’amuser. Mais on n’avait encore jamais vu une imprimante 3D installée à 400 km de la Terre. Et elle fonctionne ! La preuve, elle vient de créer son premier objet dans une atmosphère sans gravité. Du pur « made in space ».

Et qu’ont imprimé les astronautes de l’ISS ? Le logo de Batman, la Schtroumpfette, un outil utile pour le quotidien dans la Station, une bague, une tasse à café pour accompagner la nouvelle machine à espresso de la Station ou une coque iPhone ? Rien de tout cela mais en tout cas rien de bien vital : ils ont créé une plaque à accrocher… sur le boîtier de la buse d’impression l’imprimante 3D. Dessus on peut y lire « Made in space – Nasa » (Fabriqué dans l’espace).
En savoir plus